viol-blanche-technoparade1

Ce bilan revu à la hausse provient d’un rapport de police dévoilé par le Süddeutsche Zeitung, dimanche dernier. Non seulement les agressions sexuelles de masse de la nuit de la Saint-Sylvestre 2016 ont été cachées le plus longtemps possible par les autorités allemandes, mais elles restaient encore largement sous-évaluées et surtout elles resteront impunies. Des agressions sexuelles qui n’ont pas seulement eu lieu à Cologne mais également à Hambourg, Stuttgart et dans de nombreuses autres villes d’Allemagne comme si un mot d’ordre avait été donné.  La volonté de minimiser l’événement laisse planer un doute sur l’ignorance (réelle ou ordonnée ?) de l’origine de cette contagion de viols dans toute l’Allemagne à la même date, en provenance d’hommes typés. 

Un rapport de Police précédent indiquait que 12 des 16 länder avaient été touchés par ces ignominies. Le rapport de la Police Fédérale Allemande (BKA) auquel se réfère le Süddeutsche Zeitung de dimanche précise que les victimes se dispatchent ainsi: environ 650 à Cologne, plus de 400 à Hambourg et d’autres à Stuttgart, Düsseldorf et en d’autres lieux. 1200 femmes agressées « par 2000 hommes dont la  plupart des suspects étaient d’Afrique du Nord », selon le rapport. Comme seulement 120 suspects ont pu être identifiés, serait-ce donc au faciès des agresseurs, observés dans les vidéos de surveillance, que la police allemande se fie ? 

Il est probable que le bilan réel est encore plus élevé, toutes les victimes n’ayant probablement pas déposé plainte, les vidéos-surveillance n’ont pas pu tout couvrir ni permis à la police de toujours bien identifier les actes dans la confusion que les victimes et témoins ont décrite.  Aujourd’hui encore, seuls quatre de ses 120 agresseurs identifiés ont été condamnés pour infractions sexuelles avec des peines de prison à Düsseldorf et Nürtingen et à Cologne deux hommes ont été condamnés à de la probation. Mais dans les autres cas, à Cologne et Hambourg, il y a eu acquittement. A Hambourg, les tribunaux ont également libéré tous les suspects en détention provisoire en attendant des informations supplémentaires… La police fédérale allemande donne comme raison qu’« Il n’y a pas de trace visuelle, les femmes auraient pu se tromper dans la description de leurs agresseurs. »

L’article poursuit: «Nous n’avons aucune preuve » que « les actes dans les différentes villes aient été planifiées à l’avance » alors que « le ministre fédéral de la Justice Heiko Maas avait parlé de «crime organisé». » Les résultats de la BKA ont été compilés par le groupe de travail intitulé: « Nouvel An » et seront publiés prochainement », est-il indiqué.

Parmi les seulement 120 suspects identifiés, la moitié seraient « des étrangers arrivés depuis moins d’un an en Allemagne », précise l’article qui ajoute « A cet égard, il existe déjà une relation entre l’apparition du phénomène et la forte immigration justement en 2015. « 

La semaine dernière, le parlement allemand a modifié le droit allemand sur la question du viol. Désormais, tout acte sexuel commis « contre la volonté  d’une autre personne identifiable » devrait devenir une infraction pénale. Auparavant le viol était limité aux relations obtenues « par la violence, par une menace sur la vie ou l’intégrité corporelle », ou lorsque la victime se trouvait « privée de toute défense ». Un vide largement exploité par les agresseurs.

Il a été démontré que ces viols et agressions de masse ont été volontairement minimisés et atténués pour dissimuler aux Allemands les dangers de l’immigration. Ils ne seront jamais punis et les violeurs se promènent librement dans l’Union européenne.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Philibert says:

    Mme Merkel veut battre la grande braderie de Lille et pour cela offre les Allemandes aux migrants de pays musulmans. La Bertha n’est pas plus Chrétienne que Musulmane, nous l’aurons compris.

    Enorme discount comme seuls les épicières allemandes savent faire. Que ces 2000 immigrés lui réservent ce même sort.

  2. ‹ Désormais le viol ne dépendra plus seulement de l’attitude des victimes; tout acte sexuel commis « contre la volonté d’une autre personne identifiable » devrait devenir une infraction pénale. ›
    J’invite l’auteur à donner l’original de cette paraphrase et surtout de la traduction qu’elle contient, parce que je soupçonne qu’il s’agit ici d’une compréhension imparfaite du texte.

  3. François ALLINE says:

    On sait ce qu’est l’omerta, ce que sont les études trafiquées et les violences de toutes sortes passées sous silence. L’ONDRP parle de 150 000 hommes battus pour 210 000 femmes en France. Qui parle des hommes battus ? Ont-ils des centres pour se réfugier ? Non aucuns. Les centaines de millions attribués aux associations de femmes pour faire leur propagande visant à enfermer le masculin dans un rôle de bourreau et le féminin dans celui de victime sont bien employés…
    Les anglo saxons savent depuis les années 70 qu’il y a autant de victimes, donc de coupables, de part et d’autre. En France, la violence féminine, comme le nuage de Tchernobyl, se serait arrêtée à nos frontières ?
    Cette étude, sur 40 000 foyers, menées conjointement par une assoc féministe (Eh OUI) et le ministère de la justice, établit l’égalité dans l’agression sexuelle entre conjoints.
    Alors les Colognaises… A moins que le but soit uniquement de souligner ces écarts en stigmatisant les immigrés.

    • François says:

      Vous êtes tellement excessif que vous tendez à prouver ce que vous voudriez dénoncer.
      Depuis toujours les parents appellent leurs filles à rester pudiques pour ne pas éveiller la concupiscence des garçons. C’est la nature.

      Ce n’est qu’avec le gender et autres LGBTQ etc. qu’on dit aux garçons qu’ils doivent pleurnicher comme des filles et jouer à la poupée, rester à la maison s’occuper des enfants pendant que Madame gagne la croûte sur les chantiers ou dans les garages, et au filles de faire du rentre-dedans avec les garçons et jouer au camion et au petit train, tout en suant sang et eau dans les mines à charbon ou en posant les rails de chemin de fer.

      Et donc, logiquement les pauvres hommes efféminés, enroulé dans les jupes de leurs femmes, devraient logiquement être battus et violés. Forcément, il faut bien qu’ils ressemblent à ce qu’on attend d’eux.

      Sauf que ce n’est pas parce qu’on chasse le naturel qu’il ne revient pas au galop.

      Il existe, certes, des hommes qui se font brimer par leurs femmes à la maison, bien qu’en général ils aient la force physique pour eux, mais les viols et les agressions inopinées sont effectuées par des hommes, comme c’est le cas ici des immigrés.

      Et pardon de répéter ce que le rapport de police a constater, probablement en le minorant, car il ne faudrait tout de même pas stigmatiser les immigrés.

  4. Philibert says:

    On aurait des ennemis qui dirigeraient nos pays en se faisant passer pour des nôtres que je n’en verrais pas la moindre différence avec ce qu’il se passe aujourd’hui.

    Et les peuples attendent les prochaines élections…c’est une blague…

  5. Message a kemi seba le racisme anti blanc existe chez les noirs aussi,en Europe il faudrait aussi le denoncer, ce n’ est pas a sens unique le racisme.Soyez franc MONSIEUR SEBA, ayer le courage de denoncer le racisme anti blanc,cessez de pleurnicher, la pleurniche rend esclave et rend aveugle et mène a la haine.Renseigner vous sur la face cachée des evenements aux etats unis, ne tomber pas dans le piege des chocs de civilisation .MERCI

  6. Etienne says:

    Tout ça, c’est :
    – une forte manifestation de mépris (sadique) organisée par des gens qui combattent ainsi leur complexe d’infériorité.
    – geste de domination brutale pour le même motif. (Souvenez-vous des viols de femmes blanches, début juillet 1960, dans le Congo ex-belge.)

    Après quoi, certains continuent à prétendre que toutes les cultures se valent.
    Les personnes ? Généralement. Les cultures ? Certainement pas.

    • charbot says:

      A Etienne
      « Souvenez-vous des viols de femmes blanches, début juillet 1960, dans le Congo ex-belge. »
      Tout-à-fait exact. Mes parents y étaient. Cela ne s’est pas cantonné au début du mois de juillet 1960. Il n’y avait d’ailleurs pas que des viols de blanches, mais aussi des massacres. Des missionnaires mangés! Oui mangés!

      Le fameux film « le dernier train du Katanga » représente bien l’atmosphère de ce qui se passait à ce moment-là dans l’ex-Congo belge devenu aujourd’hui la République démocratique du Congo. (RDC).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com