15_août_Fête_nationale-Assomption-mpi

En cette fête, qui est une des plus anciennes et la plus solennelle du Cycle marial (VIe siècle), l’Église convie tous ses enfants, dans le monde catholique tout entier, à unir leur joie et leur reconnaissance à celles des anges qui louent le Fils de Dieu pour la glorieuse Assomption de sa Mère, la Très sainte Vierge Marie. C’est dans la basilique de Sainte-Marte-Majeure que se célébrait à Noël le mystère qui est le point de départ de toutes les gloires de la Vierge et c’est là encore que se célèbre aujourd’hui l’Assomption qui en est l’aboutissement; Marie porta en elle l’humanité de Jésus à son entrée dans ce monde et en cette fête, c’est Jésus qui à son tour reçoit au ciel le corps de Marie. Admise à jouir des délices de la contemplation éternelle, la Mère a choisi aux pieds de son divin Fils la meilleure part qui ne lui sera jamais ôtée; aussi lisait-on autrefois l’Évangile de la Vigile à la suite de celui de la fête, afin de montrer que la Mère de Jésus est heureuse entre toutes parce que, mieux que les autres, « elle écoute la parole de Dieu ». Cette parole, ce Verbe, cette Sagesse divine qui, sous l’Ancienne Loi, établit sa demeure dans le peuple d’Israël, est descendue, sous la Loi Nouvelle, en Marie.

Le Verbe s’est incarné dans le sein de la Vierge, et maintenant dans les splendeurs de la céleste Sion, il la remplit des délices de la vision béatifique. Comme Marthe, l’Église se livre sur la terre aux sollicitudes que nécessite la vie présente; mais, comme elle aussi, elle réclame l’aide de Marie.

Une procession fut toujours attachée à la fête de l’Assomption. A Jérusalem, c’était un cortège de nombreux pèlerins qui venaient prier près du tombeau de la Vierge et contribuèrent ainsi à l’établissement de cette solennité. Le clergé de Constantinople faisait également une procession en la fête du Repos et le l’Assomption de Marie. A Rome, du VIle au XVIe siècle, le cortège papal, où prenaient place les représentants du Sénat et du peuple, se rendait processionnellement de l’église de Saint-Jean-de-Latran à celle de Sainte-Marte-Majeure; c’est ce qu’on appelait faire la Litanie.

En France, la procession qui se fait le 15 août après les Vêpres, a pour but de rappeler la consécration qu’en 1638, à pareil jour, Louis XIII fit à Marie de sa personne, de sa famille et de son royaume; elle nous permet de ratifier ce vœu, qui doit nous attirer la protection toute-puissante de la Vierge.

MPI reproduit ci-dessous le sermon de monsieur l’abbé de Cacqueray prononcé le 15 août 2006 à Saint Malo.

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, ainsi soit il.

Chers confrères, Mes bien chers frères,

Nous ne voyons pas revenir cette fête de l’Assomption, cette grande fête de la Très Sainte Vierge Marie sans qu’une espérance profonde s’inscrive dans notre coeur, l’espérance que nos gémissements, que nos prières pour la conversion de la France, pour la conversion de nos âmes, pour le retour de l’Eglise vers sa Tradition, toutes ces grandes intentions présentes en nous mêmes, puissent être davantage entendues par la Très Sainte Vierge Marie .

La Très Sainte Vierge Marie, évidemment, est parfaitement attentive aux besoins, aux désirs de ses enfants . Si Notre Dame entend nos demandes et nos supplications, si nos coeurs sont vraiment préoccupés de lui demander la conversion de notre pays, le retour de l’Eglise à la Tradition, comment se fait il que nous en soyons là, acculés dans cette espèce d’impasse où il semble que le Catholicisme se trouve réduit aujourd’hui ? Force nous est de constater que la situation ne s’améliore guère.

Il est évident que la faute ne se trouve pas en Notre Dame, ni dans le Bon Dieu. Alors il nous faut regarder attentivement la manière dont nous formulons nos demandes : sans doute ne demandons-nous pas assez, sans doute demandons-nous mal. Voilà l’unique cause pour laquelle nos souhaits, nos aspirations ne se produisent pas plus rapidement, pas mieux. Il est certain que cette fête de l’Assomption ne produira des fruits que si une conversion se réalise dans la Tradition et au plus profond de nous mêmes. Les grandes victoires auxquelles nous aspirons sont d’abord remportées au fond des âmes .

C’était la volonté des saints, de sainte Jeanne d’Arc comme de saint Pie V, que de n’avoir comme compagnons d’armes que des soldats en état de grâce parce qu’ils savaient bien, les grands capitaines chrétiens, que c’est au dedans de nous mêmes que les choses commencent et que se trouvent livrées les batailles les plus décisives, celles qu’il est nécessaire de mener, non seulement pour obtenir de faire son salut éternel et pour parvenir à ce degré de perfection que le Bon Dieu veut de nous, mais parce qu’ il n’y a pas de grandes victoires extérieures s’il n’y a pas d’abord ces grandes victoires intérieures.

« Soyez parfaits comme votre Père du Ciel est parfait » ;

cette demande de Dieu n’est pas réservée à quelques-uns, elle est pour tous ! Prétendre à mener des conquêtes, des reconquêtes, des croisades, tracer les plans de la restauration du règne de Notre Seigneur Jésus-Christ, est illusoire sans ce désir profond de sainteté que le Bon Dieu demande à tous, sans que nous nous attaquions bien plus fort encore à cet obscur chantier intérieur de sacrifices et d’immolation pour que la mort du vieil homme permette aux forces, aux vertus, à l’esprit de Notre Seigneur Jésus-Christ de régner en nous.

Rien de profond, rien de bien, rien de fécond ne s’opère sans cette sainteté persévérante de quelques âmes : si nous n’avions eu cette sainteté persévérante de Mgr Lefebvre, cette chapelle n’existerait pas, nous ne serions pas là. Il s’en est fallu d’une âme docile aux desseins de Dieu, à accomplir les inspirations du Saint Esprit, pour que tout se trouve modifié, changé profondément. Il s’en est fallu d’une seule âme ! Voilà à quoi les choses tiennent dans les plans de Dieu !

Alors, si nos supplications, si nos prières intérieures redoublent, si une ferveur nouvelle s’empare de nos âmes, nous toucherons le Coeur de la Sainte Vierge! Elle aura pitié de nous, comme elle a eu si souvent pitié dans l’Histoire de notre pays et elle obtiendra du Bon Dieu une miséricorde pour la France, pour les cours, pour chacun d’entre nous.

Parce que le Bon Dieu a protégé dans nos coeurs la foi qu’Il nous a donnée, nous devons mesurer la responsabilité conséquente qui est la nôtre. A ceux qui ont beaucoup reçu, il sera beaucoup demandé. Quelle responsabilité sur nos épaules, dans nos coeurs, dans nos âmes ! Si ce n’est pas des coeurs fidèles que cette prière, cette plainte profonde auprès du Bon Dieu, s’élève, d’où viendra t elle alors que nous demeurons si peu nombreux à conserver la foi aujourd’hui en France ?

Nous ne pouvons pas voir notre Eglise tomber en déliquescence, notre pays envahi par les faux cultes, les faux dieux, par la dégénérescence morale, sans être animés par un désir profond de servir d’instruments au Bon Dieu pour que Notre Seigneur Jésus-Christ retrouve sa place de Roi des coeurs et de Roi des sociétés. Nous n’avons pas le droit d’être indifférents, nous n’avons pas le droit à la médiocrité. Nous avons un devoir profond de vérité, de sainteté.

« Mon Dieu, donnez moi la grâce, donnez moi la force de me convertir ; donnez moi la grâce et la force de ne pas demeurer dans une sorte de christianisme, sans doute pratiquant, mais un peu facile, un peu confortable, avec ma Messe du dimanche, mais finalement si peu de mon coeur donné à Dieu, si peu de mon coeur pour Lui, tant il est envahi de préoccupations de cette terre .»

Mes bien chers frères, il est urgent de comprendre qu’il doit se produire en nous tous une sorte de réaction proportionnelle au mal qui s’amplifie partout. N’attendons pas un renouvellement du monde et des coeurs si nous ne comprenons pas que nos âmes doivent être profondément enracinées en Dieu pour y puiser la sève spirituelle qui produira les fruits que nous désirons tant.

Alors, l’activité extérieure, l’apostolat, ce désir de ramener des âmes à Jésus-Christ proviendront de ces forces intérieures que donne la grâce et c’est vraiment le plan de Dieu qui sera mis en place.

Voilà tout ce que nous demanderons avec beaucoup de supplications et beaucoup de force à la Sainte Vierge aujourd’hui. Fasse le coeur de Marie que nos résolutions soient humbles, profondes et persévérantes .Ainsi, reconquête, croisade, ne seront plus de vains mots parce que nous aurons compris que c‘est dans nos coeurs, à l’intime de nous mêmes, que doivent s’opérer d’abord la reconquête et la croisade.

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, ainsi soit il.

Abbé Régis de Cacqueray-Valménier †

Source : La Porte Latine

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

37 commentaires

  1. Dominique says:

    Cette fête n’est plus respectée en France,nombre de grandes surfaces et de commerces sont ouverts.

    • La réponse à ce genre de fait est simple:
      -ou bien vous faites partie des salariés qui sont obligés de travailler ce jour-là, donc ne fréquentez pas ces enseignes ce jour-là
      -ou bien vous avez la chance de pouvoir faire ce que vous voulez ce jour-là: en ce cas, abstenez-vous de fréquenter ces enseignes. Elles ne sont ouvertes que parce qu’il y a des clients.
      On ne devrait trouver ouverts que les commerces traditionnellement ouverts le dimanche: ce serait largement suffisant.

      • Dominique says:

        L’état ne fait plus respecter cette fête d’obligation et laisse faire;je constate que tous les commerces tenus en premier lieu par des Chinois mais pas eux uniquement sont ouverts;s’ils pouvaient travailler 7 jours sur 7,24 heures durant et 366 jours par an si j’ose dire,ils le feraient,ils se moquent totalement de notre législation;quant au Français lambda,il ne sait même plus ce que représente l’Assomption;nous en sommes là parmi un peuple qui a largement perdu ses racines chrétiennes et pour qui les supermarchés sont les cathédrales d’aujourd’hui.
        Quant aux musulmans,ils ignorent le dimanche et les fêtes chrétiennes;ils s’arrêtent de travailler que pour les deux aïds et encore pas tous!

        • Thérèse says:

          Les musulmans en France chôment NOS jours fériés.

          Dominique vous n’êtes pas islamophile. Vous êtes musulman. C’est tout.

          Pour le 15 août. En tant que maman je suis contente de trouver des commerces ouverts. C’est pratique avec des enfants.

          • Dominique says:

            Une catholique,ce que vous n’êtes pas car vous n’en avez pas la morale respecte le 15 août;vous et serviam,cessez donc de vous accrocher à mes basques comme des toutous renifleurs,énoncez donc des faits et des articles qui intéresseront les lecteurs plutôt que Dominique est musulman à chaque instant,toujours des attaques personnelles,mais ça va durer longtemps encore ce leitmotiv,ça déjà été dit 300 fois sur ce blog par des gens qui n’ont pas d’arguments,ça devient lassant et c’est insultant à force.
            Est-que je vous insulte moi en vous traitant de n’importe quoi,non,alors faites de même!
            Cela fait la troisième fois que je suis obligé de perdre mon temps à une mise au point avec des indigences.

            • Philibert says:

              Si vous aviez lu le Nouveau Testament, vous sauriez que le cas de Thérèse est permis par Dieu, avec l’exemple de l’âne qui tombe dans le puits. Que ce soit un dimanche ou un 15 Août…

          • @ Thérèse,
            Comment faisiez-vous avant que les commerces ne soient ouverts le 15 août ?
            Vous patientiez et priiez un peu plus, c’est la réponse évidente. Vous développiez donc un plus grand esprit de foi. C’est pourquoi Dieu ne vous aura jamais abandonnée, ni vous ni vos enfants. Dieu ne permet pas des épreuves au-dessus de nos forces.
            C’est pourquoi également, je me permets de vous dire que votre foi s’est affadie ou affaiblie, et que c’est l’esprit du monde qui l’a ainsi empiétée.
            Vous pouvez me dire le contraire, je ne le croirai pas. Par contre, je veux bien croire que votre esprit de gratitude, pour un Dieu qui vous donne tout, en ait été au contraire augmenté.

            L’abbé de Cacqueray a un sens religieux que vous devriez imiter.

        • Emily says:

          @Dominique

          Je souscris à vos commentaires.

          Connaissez-vous les apparitions de Notre-Dame du Dimanche à Saint-Bauzille de la Sylve. Je suis tombée sur une brève description bibliographique sur le site livresenfamille, en faisant des recherches sur ce thème (mot clef ‘dimanche’) :

          http://livresenfamille.fr/p10096-commission_historique_du_centenaire_notre_dame_du_dimanche.html

          Il me semble aussi que si nous allons au-delà des ‘catastrophes’ c’est aussi parce que le dimanche n’est pas respecté.

          Et même plus, une façon de sanctifier ce jour saint est d’assister aux vêpres du dimanche, suivies du Salut au Saint-Sacrement …(pour cela, préférez une chapelle de la Fraternité sacerdotale St Pie X : http://laportelatine.org/district/prieure/prieure.php.).

          P.-S. Une anecdote, plusieurs de mes collègues de travail (et pas que musulmans) ignoraient, ce vendredi, la raison de la fermeture des magasins (des grandes surfaces, en tous cas, et en Belgique).

          • Emily says:

            Je voulais dire ‘au-devant’ des catastrophes … Au-delà me paraît quelque peu périlleux.

          • Merci pour le lien de ND du Dimanche.
            Même si le Père Laurentin n’est pas une référence pour tout le monde, vous nous faites connaitre cette nouvelle apparition de la Ste Vierge, qui veille toujours à ce que l’on respecte aussi les commandements de l’Eglise.

            • Emily says:

              Le Père Laurentin n’est également pas pour moi une référence. Dans ma bibliothèque, j’avais acquis quelques ouvrages de lui. L’abbé Laurentin s’est « illustré » en se fourvoyant dans des apparitions hétérodoxes …

              • Oui, c’est vrai, mais il a également écrit de bons livres, et on ne peut pas tout rejeter en bloc.
                Je l’ai moi-même écouté en conférence pour la promo d’un de ses livres, son langage était tout à fait orthodoxe en ce qui concerne l’Evangile de st Luc et l’importance de la Ste Vierge en tant que Mère du Christ et Mère de Dieu et témoin inévitable et irréfutable sur l’enfance de Jésus.

          • pamino says:

            « assister aux vêpres du dimanche, suivies du Salut au Saint-Sacrement …(pour cela, préférez une chapelle de la Fraternité sacerdotale St Pie X : »
            Malheureusement, cela ne se fait pas dans les chapelles de la FSSPX du monde théodiscophone (mais à Bonn on fait les matines et laudes du Samedi Saint).

    • Serviam says:

      Effectivement, Dominique. Constat que personne sauf vous n’avait fait avant… Et la solution n’est certainement pas votre « islamophilie », l’amour de l’islam en clair, l’islam en encore plus clair…

      • Thérèse says:

        Serviam je pense que en fait Dominique est un musulman qui se fait passer pour un catholique

    • laura says:

      Oui vous avez raison cette fête de joie n ‘ est plus respecter !

  2. Thérèse says:

    @ Dominique. La catholique que je suis a été confrontée à des enfants malades des jours fériés religieux. Elle a donc bien été contente de pouvoir acheter des couches ou du soluté de réhydratation même un 15 août. Peut être ne le savez vous pas mais les enfants ont des besoins spécifiques même un 15 août.

    La catholique que je suis a une famille.

    Mais vous avez raison sur un point. Vous ne valez point qu’on perde du temps.

    Je vous plaindrais presque

  3. Je trouve regrettable la scission entre la Fraternité Sacerdotale saint Pie X et le Vatican. J’ai découvert il y a peu les vidéos d’Arnaud Dumouch, qui enseigne la religion catholique en Belgique. Il a réalisé à ce jour plus de cent heures de vidéo consacrées à la théologie catholique. C’est passionnant et réconfortant : http://eschatologie.free.fr/accueil.html

    Arnaud Dumouch est un homme qui respire la bonté et la joie de vivre et il ne rejette pas les résultats du Concile Vatican II.

    • Camillus says:

      @ Eric,
      Tout le monde trouve regrettable la scission entre la FSSPX et le Vatican, à commencer par ses propres membres.
      Grâce à Dieu, cependant, elle existe et, grâce à Dieu, il ne s’est pas produit de ralliement en 2013.
      Il est peu probable qu’il s’en produise un sous ce pontificat et dans l’état actuel des choses.
      M. l’abbé de Cacqueray dénonce l’invasion de notre pays par « les faux cultes, les faux dieux » (9ème §), tandis que le pape François conseille aux musulmans de rester musulmans ( http://medias-presse.info/pape-francois-le-coran-pour-avancer/6158 ). Ces deux discours sont en contradiction évidente. Un seul est catholique; je vous laisse deviner lequel…
      Pour ma part, j’ai déjà fait mon choix.

      Merci à M. Celtillos de nous avoir rappelé ce beau texte de l’abbé de Cacqueray.

      Il est malheureusement peu probable que vous trouviez en France un prêtre diocésain tenant un discours similaire; il se trouverait alors en opposition avec sa hiérarchie.
      Quant à ce M. Dumouch, j’avoue m’y intéresser assez peu car je trouve ses discours assez hasardeux. J’imagine que toutes les religions sont pleines de gens respirant « la bonté et la joie de vivre ».
      Nous ne devons pas rechercher la sincérité mais la Vérité.
      Amicalement,

      • pamino says:

        « Merci à M. Celtillos de nous avoir rappelé ce beau texte de l’abbé de Cacqueray. »
        Je me joins à ce merci. Heureusement le nommé a maintenant comme moine le temps de prier pour nous tous chaque jour. La volonté, il l’a toujours eue.

    • Monsieur T says:

      Arnaud Dumouch est un moderniste typique, à éviter. Il rejette l’inerrance biblique, c’est un faux-créationniste. Je le suivais sur son forum et j’ai visionné plusieurs de ses vidéos il y a quelques années, cet homme a failli me convaincre sur ces points là, mais grâce à Dieu, je suis retourné à une position orthodoxe. Ne perdez pas votre temps avec lui.

  4. Pingback: Mgr Jean-Michel di Falco-Léandri est lui aussi homosexualiste

  5. Pingback: Mgr Jean-Michel di Falco-Léandri est lui aussi homosexualiste… » LMPT Collectif Oise

  6. Vieux Jo says:

    @ monsieur Xavier Celtillos :

    Pourquoi mettez-vous une croix après le nom de l’abbé ?

    Certes l’abbé est « mort » mais je vous garantis qu’il est, comme on dit familièrement « bien dans sa peau ». Dans sa bure est plus exact.

    Il a vraiment trouvé sa voie et le Bon Dieu l’a fait attendre douze années !… Ce n’est pas rien dans la vie d’un homme, a fortiori d’un prêtre qui a le désir le plus profond de s’abîmer en Dieu, de le faire connaître à tous.

    Je ne m’avancerai pas trop en disant que le Bon Dieu se le réserve pour une action éclatante en France et peut-être même dans l’Eglise. A la manière de monseigneur Lefebvre.

    Quand l’heure de Dieu sonnera, il répondra « Présent ! » C’est certain.

    • Vieux Jo says:

      rhââââ !!! je viens de me relire et je vois que j’ai oublié un pan d’une phrase :

      Certes l’abbé est « mort » mais je vous garantis que le père Joseph est, comme on dit familièrement « bien dans sa peau ». Dans sa bure est plus exact. »

      Voilà. Comme ça c’est plus compréhensible.

    • Xavier Celtillos says:

      Je ne puis que partager vos souhaits concernant cet ami très cher.
      Pour ce qui est de la croix, j’ai repris la signature telle que mise sur La Porte Latine : les prêtres parfois font suivre leur nom d’une croix.

      • Je connais cette croix-là. En considérant quels prêtres l’utilisent, je crois que c’est une adaptation de celle que mettent les évêques devant leur nom et que la croix prefixée, à ce qu’il semble inventée par la FSSPX, veut dire quelque chose comme autrefois ‘prélat domestique’ (prælatus, sed nondum in ordinem episcoporum). Il y en a comme cela même dans la FSSPX.

  7. @ Mr X Celtillos,
    « aussi lisait-on autrefois l’Évangile de la Vigile à la suite de celui de la fête »

    Savez-vous à quelle époque date cet « autrefois » svp ?

    D’autre part, si je puis me permettre un mot, lorsque vous écrivez : « Admise à jouir des délices de la contemplation éternelle, la Mère a choisi aux pieds de son divin Fils la meilleure part qui ne lui sera jamais ôtée; aussi lisait-on autrefois l’Évangile de la Vigile à la suite de celui de la fête, afin de montrer que la Mère de Jésus est heureuse entre toutes parce que, mieux que les autres, « elle écoute la parole de Dieu », on pense aussi spontanément à l’Evangile de Marthe et Marie, car Marie, soeur de Marthe, figure les âmes contemplatives assises aux pieds de Jésus, qui l’écoutent parler, et qui de ce fait ressemblent à Marie, Mère de Jésus.

    Mais il faut bien préciser que l’Evangile de la Vigile n’est pas celui de Marthe et Marie, mais si je ne me trompe, celui de Luc XI, 27-32 : « Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles que vous avez sucées. Jésus répondit : Heureux surtout ceux qui ECOUTENT LA PAROLE DE DIEU et qui la gardent. »
    Votre belle conclusion serait la même dans les 2 cas :
    « Cette parole, ce Verbe, cette Sagesse divine qui, sous l’Ancienne Loi, établit sa demeure dans le peuple d’Israël, est descendue, sous la Loi Nouvelle, en Marie ».

  8. Vieux Jo says:

    Et en regardant mieux, cette croix est placée avant le nom lorsque la personne est décédée. Excusez mon empressement.

  9. pamino says:

    « la fête du Repos […] »
    Eher ‘de l’Endormissement’ (κοίμησις)

  10. Félicie Aussi says:

    L’Assomption est le sens de la vie.

    La Sainte Vierge est le symbole du devenir humain, mais ce fait a été détourné et noyé dans le fatras des superstitions juives – i.e. pauliniennes – qui ont permis à leur fanatisme de se perpétuer.

    Pour moi, la seule réalité évidente montrée par la Vierge Marie, c’est que, par son travail – on pourrait dire djihad – sur elle-même, une simple femme est passée dans le règne supérieur – est entrée au Royaume des Cieux, aurait pu dire Jésus.

    • Philibert says:

      Vraiment n’importe quoi. Pourquoi vous ne dîtes pas tout simplement que vous êtes anti-chrétien plutôt que de faire de la subversion et de parler de djihad pour la Sainte Vierge ?

      Il n’y a aucun djihad pour la Sainte Vierge qui n’a rien de Musulman tandis que l’Islam est anathème. La Sainte Vierge en outre n’est pas une femme simple mais une femme née sans le péché originel, signifiant qu’elle est la seule femme à ne pas avoir connu les douleurs d’enfantement. A Dieu, rien n’est impossible. L’Islam copie par ailleurs l’apparition de l’Ange Gabriel (Djibril) à la Sainte Vierge pour leur prophète Mohamed, tandis qu’il est bien annoncé dans la Bible (au moins 5 siècles avant l’Islam) que le Diable peut se faire passer pour un Ange de Lumière (celui qu’a donc vu Mohamed, croyant qu’il était Djibril puisque le Diable l’a trompé).

    • @ « La Sainte Vierge est le symbole du devenir humain »

      Quel charabia! qui ne veut rien dire en plus.
      Aucune créature, autre que la Sainte Vierge et Jésus-Christ, ne montera corps et âme au Ciel.
      Aucune créature, autre que la Sainte Vierge et Jésus-Christ, ne sera roi et reine au Ciel.
      Aucune créature n’atteindra jamais son niveau de gloire et de béatitude célestes.
      Aucune créature ne fera partie de la Sainte Famille au Ciel.
      Au ciel, il n’y a rien « d’humain ». Notre « devenir » ne sera que ce qu’on lui aura préparé sur terre. Et nous ne sommes pas Immaculés Conception…
      Je précise tout cela pour ne pas faire croire, comme le font les modernistes, que tout le monde va au Ciel, et qu’il ne se mérite pas !

  11. HUGUEL says:

    Que les hautes autorités écclésiastiques montent au créneau pour faire cesser les ouvertures des grandes surfaces ce jour là.Remarquez qu’elles sont aussi ouvertes le 8 mai, le 14 juillet et le 11 novembre.J’avais écrit à Chirac quand il était Président de la République pour appeler son attention sur le fait que de nombreux français avaient donné leur vie pour la libération de notre pays et que maintenant ils étaient morts pour des questions de gros sous. C’est un sous-fifre qui m’a répondu »on ne peut pas faire de discrimination avec les autres magasins ». Les grandes surfaces ont peut-être versé un bachchiche. Vous savez elles ne veulent pas perdre un seul centime en respectant au moins nos fêtes nationales.

    • Je connais un bon chrétien, qui ayant des difficultés financières, avait décidé d’ouvrir son magasin le dimanche. Or, ce jour-là, il eut beaucoup de gens qui passaient, mais personne qui n’achetait ! Pour lui, ce fut très clair; il a fermé le dimanche.

  12. simonviollet says:

    je crois que c’est resté la fête nationale des acadiens dispersés à travers le monde

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com