Grande synagogue de Rome
Grande synagogue de Rome

Elle est annoncée avec emphase depuis des mois, elle est attendue avec impatience par la communauté juive de Rome et d’ailleurs : la visite le 17 janvier du pape François au Temple majeur de Rome, en un mot la grande synagogue.

Sur les pas de ces prédécesseurs conciliaires, dans la ligne du décret de Vatican II Nostra Aetate (Notre époque), qui signe l’abandon de la proclamation de la doctrine catholique pour inaugurer un temps nouveau de dialogue avec les juifs et les autres religions, le Vicaire du seul et unique Messie Rédempteur se soumet toujours un peu plus au peuple de l’ancienne Alliance.

Jean-Paul II fut le premier pape à mettre les pieds à la Synagogue le 13 avril 1986, Benoît XVI l’imita le 17 janvier 2010, François perpétue cette nouvelle tradition post-Vatican II. Comme quoi, l’Église conciliaire tient à ses innovations et en fait des traditions !

Un tel geste était chose impensable pour les papes d’avant ce funeste concile du XXe siècle : ils étaient humbles de leur personne mais fiers des droits du Christ. Aujourd’hui, nos papes conciliaires sont honteux des prérogatives du Dieu fait chair mais orgueilleux de leur pensée mortelle.

Changement de notre époque, changement de religion…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. J’adhère à l’église des Pères Apostoliques, qui osera retourner à la foi et aux pratiques enseignées par Jésus et ses Apôtres, sans plus. Il faut retourner plus loin que le concile; je serai baptisé adulte bientôt et, par la puissance du Saint-Esprit, je deviendrai , moi aussi, un baptiseur.

    • Je suis votre site depuis longtemps déjà. Cher Pierre je pense comprendre que vous êtes catéchumènes puisque vous dites que vous allez bientôt être baptisé. À tous sachez une chose. J’ai été baptisé confirmer et communier en 2012 à pâque. Depuis que j’ai connu Dieu je dois bien avouer que la liturgie que je vois me choque à plusieurs moments car il n’y a plus ce respect et cette solennité qui est du à la sainte messe. Cependant si j’ai bien appris une chose c’est qu’un chrétien ne peut se perdre s’il reste fidèle à l’enseignement de l’église. C’est-à-dire au pape. Bien sûr qu’il y a des choses qui m’interpelle me dérange vous me pousse à réfléchir. Cependant en tant que chrétien catholique Romain je dois respect et obéissance au successeur de Pierre. Cher Pierre si j’ai un conseil à te donner c’est que tu reste fidèle Au siège de Pierre c’est à dire au papier tout temps restant fidèle aux enseignements de l’église catholique à travers les siècles et donc à l’enseignement de l’église catholique avant le concile Vatican II.

      • Bonsoir,
        Je suis heureux que vous soyez baptisé et confirmé dans l’Eglise Catholique Romaine.
        La mission confiée au pape est celle que Notre-Seigneur Jésus-Christ a donnée à St-Pierre, à savoir être source d’unité dans l’Eglise,cette unité a,à bien des reprises au cours des siècles,été mise à mal,c’est ce qui a provoqué des schismes.
        L’actuel successeur de Saint Pierre divise la Sainte Eglise,chacun d’entre nous reçois du Saint-Esprit des grâces d’état en fonction de ses responsabilités,les parents,les consacrés,les prêtres , les évêques et le Pape,cependant les grâces reçues correspondent à notre vocation bien particulière.
        La grâce d’état reçue par le Pape est très spécifique et d’une grande importance puisqu’il s’agit de confirmer tous les membres de l’Eglise de Jésus-Christ dans la vraie foi,la véritable doctrine.
        Depuis 50 ans les successeurs de St-Pierre ont rarement été à la hauteur ,l’Eglise est divisée et amoindrie en raison du libre arbitre que Dieu nous laisse,relisez la genèse,on peut ou non être réceptifs à la grâce et cela même au plus haut degré de responsabilités au sein de l’Eglise.
        Etre catholique c’est avant tout vivre l’Evangile,prier Dieu, se nourrir de la doctrine et de la longue tradition de l’Eglise pour la transmettre à notre tour.
        Aucun concile n’a abrogé un autre concile,l’ un
        enrichissant toujours le suivant,ce ne fut pas le cas avec Vatican II qui représente une rupture dans cet enrichissement.
        Le pape François est réellement Pape mais sa formation et sa personnalité menace gravement l’unité dans la foi commune des catholiques.
        Nous n’appartenons pas à l’Eglise de tel ou tel Pape mais à l’Eglise qui est le corps mystique du Christ,relisez les épîtres de St-Paul.
        Même St-Pierre renia pour un temps Notre-Seigneur afin que nous comprenions bien que notre salut vient de Lui,de sa passion et de sa Croix!
        Prions pour le Pape François et pour toute l’Eglise qui est notre famille spirituelle.

        • Nous en sommes à se poser la question: Quoi faire si le pape confirme en paroles et en actes qu’il est devenu apostat ?

          Comme je l’ai souligné plus haut, je rêve d’une église vraie et aimante qui soit fidèle à la Parole de Dieu et à Jésus qui nous révèle l’amour de son Père; il n’y a de salut en aucun autre. Le 2ième commandement de Dieu, que l’église a effacé, est toujours valide.

  2. « aujourd’hui, nos papes conciliaires sont honteux des prérogatives du Dieu fait chair mais orgueilleux de leur pensée mortelle » et surtout prisonniers de leurs entourage franc-maçon…
    C’est en effet bien vu!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com