Le magazine Famille Chrétienne révèle que vingt-quatre spécialistes de la prise en charge de patients en état de conscience minimale ont adressé un courrier au Dr Sanchez, responsable du service de soins palliatifs au CHU de Reims, pour s’opposer, d’un point de vue médical et éthique, à l’interruption de l’alimentation entérale de Vincent Lambert.

Ces vingt-quatre médecins, « pour la plupart chefs de services et spécialistes de la prise en charge des patients en EVC/EPR », écrivent notamment :

. « Notre démarche est exceptionnelle mais elle est à l’aune de la situation »

. « Vincent Lambert respire de manière autonome, son état général est stable, il a des capacités relationnelles et de déglutition incontestables. Il ne relève donc pas d’un questionnement d’obstination déraisonnable »
. « En pratique, envisager pour lui l’interruption de l’alimentation entérale, avec pour effet son décès, nous apparaît, d’un point de vue médical et éthique, en contradiction avec les recommandations de la circulaire du 3 mai 2002 préconisant aux unités dédiées d’inclure dans leur projet de service à la fois « un projet de soins et un projet de vie » et de « valoriser autant que possible les possibilités relationnelles de la personne en termes de communication et d’interaction avec l’environnement ».

. « Parmi nous, nul ne vous reprocherait de proposer un transfert de ce patient vers un autre lieu de vie également spécialisé pour ces personnes, démarche qu’il nous arrive de pratiquer nous-mêmes lorsque nous sommes en difficulté »

Vincent Lambert pourrait alors enfin « bénéficier d’une prise en charge incluant une rééducation à l’alimentation buccale, en prenant le temps nécessaire et en s’appuyant sur ses aidants familiaux auprès desquels il manifeste des relations effectives ».

. « En conscience, nous ne pouvons pas rester silencieux ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

8 commentaires

  1. QUI SONT LES 24 SIGNATAIRES COURAGEUX

    • pamino says:

      Qui qu’ils soient, il font leur devoir en rappelant leur collègue au sien. Que Dieu le leur récompense.

  2. balaninu says:

    Et si TOUS les Evêques de France faisaient EUX aussi une opposition farouche face à ce meurtre ? A ma connaissance il n’y en a qu’un qui s’est manifesté ! Merci à lui, mais les autres ? lorsqu’ils se présenteront devant le Seigneur, que répondront-ils à cette question ? quant aux médecins, leur serment d’Hippocrate est un serment d’hypocrite ! ce qu’ils veulent ? je n’ose y répondre !!!!!!

  3. sabinaki says:

    Vous rêvez, balaninu, les évêques, on ne les entend jamais…
    Pourquoi ne crient-ils pas la vérité ?
    Ils seront aussi responsables si cette loi sur l’euthanasie passe, qu’au moment de la loi Veil où on ne les a jamais entendu s’y opposer avec force : de l’avis de Simone Veil elle-même, la loi sur l’avortement ne serait pas passée s’ils avaient réagi..
    Quel scandale !
    Ils rendront de ces comptes à leur mort…

  4. Sancenay says:

    La Cef a poussé la collaboration a recommander de  » ne pas remettre en cause la satanique loi Clayes-Léonetti, soit celle de la mort pour tous au bon vouloir des apprentis sorciers de la si « fraternelle » ripoublique.Les mitres moisies risquent de prendre cher lorsqu’elles passeront au tourniquet devant Sain-Pierre !

  5. Sancenay says:

    Mais où sont donc passés les rouges Wauquiez, qui paradaient avec « Ludoche  » à la rose-bonbon Manip pour tous?, les plumitifs BHL « katoches », les Janfoutres de salon, les Tugudus et cie : un petit tweet de contrition et, oups disparus dans les coulisses de l’exploit manqué ? Ah, les glorieux Saducéens qui excluaient pour « intransigeance » ceux qui dénonçaient en temps utile le piège mortel du « docteur » Léonetti.Pour vous aussi le virage risque d’être serré devant Saint-Pierre !
    Tout ce beau monde crache sur les gauchos réactivés par le Système pour entretenir l’indispensable mascarade révolutionnaire de l’opposition droite-gauche, mais eux, à défaut d’avoir la Grâce que vous trahissez allègrement , ils ont au moins le courage de leur convictions.

  6. Saint-Plaix says:

    J’avoue ne pas comprendre la stratégie des chantres de l’euthanasie là…
    Vincent Lambert est devenu – certains s’en féliciteront, d’autres le déploreront – une figure emblématique.
    S’attaquer à Vincent Lambert aujourd’hui c’est à coup sûr avoir l’assurance de voir se raviver le combat et donner un nouvel élan aux opposants à l’euthanasie… La preuve!
    En pleine bataille pour la reconnaissance de l’euthanasie et sa légalisation, à travers la conférence bioéthique, remettre ce cas sur le tapis – quand rien ne le forçait à le faire à ce moment là – était le meilleur moyen pour les amis du docteur Sanchez de voir se relancer la polémique, au probable détriment de la thèse qu’il est censé défendre…
    Un comportement absurde dans le contexte!
    A se demander si le docteur Sanchez, en agissant de la sorte, ne travaille pas contre le lobby de l’euthanasie!

  7. Sancenay says:

    @ Saint-Plaix,
    je crains que vous ne rêviez, les bourreaux sectaires ont l’aval de la CEDH, l’onction de la CEF qui a recommandé de ne surtout « pas remettre en cause » la loi sataniste Clayes-Léonetti. Ils veulent tout simplement enfoncer triomphalement le clou d’une grande « avancée sociale  » dont il revendiqueront la paternité, tout comme ils on procédé pour l’avortement en 1974.Depuis que le Docteur Mabuse-Léonetti a mis le pied dans la porte en 2005,ces cannibales, comme les nomma très justement le professeur de médecine Jacques Testard,ils n’ont eu de cesse ( ou de CESE ! ) que de grignoter du terrain grâce à la duplicité , si ce n’est la complicité de « catoches » de « progrès » si bien-penchants.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com