Après Bruxelles, c’est à Paris que la même société internationale fait circuler des remorques publicitaires à proximité des facultés afin d’inciter les étudiantes à se prostituer.

Depuis le mardi 24 octobre, le même message publicitaire scandaleux fait le tour des facultés, incitant les jeunes étudiantes à sortir avec un « sugar daddy » en s’inscrivant sur un site de rencontre.  Sur l’affiche en question, on peut ainsi lire : « Hey les étudiant(e)s ! Romantique, passion et pas de prêt étudiant. Sortez avec un sugar daddy/sugar mama ». Ce site de « rencontre » se propose de mettre en relation des « hommes et des femmes à succès » pour qui « l’argent n’est pas un problème«  avec un « sugar baby » « de plus de 18 ans attirant(e), ambitieux(se), intelligent(e) et à la recherche d’un mode de vie qui lui permet de réaliser ses rêves et d’atteindre ses objectifs futurs ».
En Belgique, après quelques jours de tollé général, la campagne avait été interdite et une remorque publicitaire avait été saisie par la police.
Et à Paris ? La mairie a annoncé sur son compte Twitter qu’elle travaillait avec la préfecture de police « pour (…) faire disparaître de nos rues » ces remorques publicitaires.
Il y a quelques jours, à la télévision, une porte-parole d’une société internationale de sugar dating affirmait que 40.000 étudiantes françaises étaient inscrites sur son site !

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Gauthier says:

    La mondialisation a fait exploser la prostitution .

     » La prostitution, un marché comme un autre qui a été révolutionné par la mondialisation. Dans son rapport annuel portant sur 66 pays, la Fondation Scelles qui lutte contre le trafic d’être humains décrit un secteur prospère comme jamais où «le nombre de personnes prostituées ne cesse d’augmenter et l’exploitation sexuelle apparaît comme un vaste marché qui brasse les nationalités».

    «La prostitution est un phénomène qui dépasse les frontières. Des flux d’hommes et de femmes vont d’un un pays à l’autre, qu’ils soient forcés de se prostituer ou qu’ils désirent acheter des services sexuels», s’alarme la Fondation Scelles. Quel que soit le continent, Asie, Australie ou Europe, on retrouvera aussi bien des prostituées chinoises, vietnamiennes, thaïlandaises, est-européennes, latino-américaines ou africaines. Les plaques tournantes de l’exploitation sexuelle se sont multipliées. Budapest, Riga ou Kiev sont devenues des destinations de tourisme sexuel au même titre que Bangkok, Goa ou Manille. »

    http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/13/01003-20131213ARTFIG00331-la-mondialisation-a-fait-exploser-la-prostitution.php

  2. Saint-Plaix says:

    Allons, cher Pierre-Alain Depauw, ne cédons pas au sensationnalisme!…
    Cette histoire est jugée à juste titre par certains comme scandaleuse parce qu’elle mentionne les étudiants et les étudiantes (et peu même viser des mineurs)
    Mais:
    – d’une part, il ne faut pas se fier aux chiffres avancés par le site qui fait là sa pub, et qui ne va pas vous dire qu’il fait un flop,
    – d’autre part il faut le prendre pour ce qu’il est: un site de rencontres tarifées. C’est en soi moralement et pénalement condamnable, mais ce n’est que cela…
    N’importe qui peut se prétendre étudiant, voire s’inscrire effectivement en fac et ne jamais faire la moindre étude universitaire!
    Que des escort-girls et des gigolos aient trouvé là un nouveau moyen de se faire connaître et d’accroitre leur clientèle est une chose probable, voire certaine.
    Mais considérer que cette mauvaise publicité, assimilable à de l’incitation à la débauche, est à l’origine d’une explosion nouvelle et brutale de la prostitution en milieu estudiantin me semble une hypothèse bien hasardeuse!
    Les étudiants habitués de ces activités tarifées n’ont pas attendu ces gens là pour exercer leur petite industrie!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com