Le mardi 19 septembre, vers 21h, le commissariat de police de Val-de-Reuil s’est retrouvé assiégé par 80 Turcs qui exigeaient la libération d’un des leurs interpellé en fin de journée. Ces individus ont encerclé le bâtiment de police et leurs voitures bloquaient les portails, empêchant les policiers et usagers, à l’intérieur du commissariat, de sortir.

Il fallut attendre l’arrivée d’une vingtaine de policiers en renfort et une heure et demie de pourparlers pour obtenir la dispersion du groupe. Aucune poursuite n’a été requise à l’encontre de ces individus qui estiment pouvoir faire la loi en France. Quant à l’individu placé en garde à vue dont ils ils exigeaient la libération, il a effectivement été libéré le mercredi matin.

Avec de tels résultats, ces Turcs auraient tort de ne pas recommencer dès qu’ils ont une revendication à faire valoir…

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

9 commentaires

  1. « Avec de tels résultats, ces Turcs auraient tort de ne pas recommencer dès qu’ils ont une revendication à faire valoir… »
    L’Allemagne est pleine de Turcs, mais ils ne font pas de telles choses. Pourquoi ? Il peut y en avoir plusieurs raisons à la fois, mais la plus simple est la plus pertinente est celle-ci : En Allemagne comme en Turquie, les sièges de postes de police ne sont pas tolérés, en premier lieu par la police ! Les permettre en invoquant la Liberté est une ânerie. En revanche, la police doit avoir de bonnes raisons pour écrouer quelqu’un. Il faut du bon sens, et en général les Turcs en ont, ce qui n’est pas toujours le cas chez les Arabes.

    • corr.: « mais la plus simple et la plus pertinente »

      • En allemagne ils arrêtent les innocents seulement , les victimes , les turcs et autres malfrats eux peuvent faire tout ce qu’ils veulent .

    • Les policiers gendarmes crs ne sont que des lèche- culs du gouvernement tyranic , ils ne servent plus a rien ! Je les hais !!!!!!!

  2. Bien sur, avec de tels résultats, qui ne recommencerait pas ?
    J’ai reçu une contravention pour infraction routière ? Je rassemble la famille et quelques copains pour faire le siège du poste de police de ma localité et exiger que celle ci me soit retirée.
    Si j’obtiens satisfaction, à partir de ce moment plus rien ne m’est impossible dans le domaine du non respect de la loi. Pourquoi s’en priver ?
    L’envie de riposter avec toute la brutalité qui s’imposait est probablement venue à l’esprit des policiers assiégés, mais ils ont, sans nul doute, pensés aux suites judiciaires qui en résulteraient, non pas pour les Turcs évidemment, mais pour eux simples flics, auxquels les « juges » ne manqueraient pas de faire un -mauvais- procès.
    Je pense que nos policiers ont eu raison de ne pas riposter : Il faut à présent laisser la bride sur le cou de l’ennemi, lui laisser faire tout ce qu’il veut, jusqu’à ce que la coupe déborde.
    En réaction à toutes ces outrances, peut être le sursaut aura t-il lieu ? Ou pas.

    • Mais pourquoi faire le noir plus noir que noir et le rouge plus rouge que rouge ? pourquoi cette dévotion à l’excès comme formule de vie ?

  3. Qu’allons nous devenir avec de tels nouveaux citoyens si même la police est incapable ou empêchée de réagire avec fermeté.L’etat ne remplit plus son rôle de protecteur de son peuple que devons nous faire ? De l’auto-defence ? Prenons garde de reagir avant qu’il ne soit trop tard !

  4. Pas étonnant que gendarmes et policiers dépriment jusqu’au suicide. La sévérité des lois est plus facile d’application envers les citoyens du pays que les barbares conquérants. Une reculade de plus, une démission de l’Etat Souverain.

  5. Christiane says:

    Le chaos qui a suivi après le passage de l’ouragan Irma qui a dévasté l’ile Saint Martin, nous guette; prenons-en de la graine. Le système juridique se sent des ailes quand il s’agit de condamner un des nôtres, toutes les excuses sont bonnes mais, quand il s’agit de sévir à juste raison contre des actes de vandalisme ou criminels commis par les « immigrés » ou les « antifas » la « justice » comme il se devrait d’être rendue ne s’applique pas, toujours derrière de bonnes excuses.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com