Nous avons vu ici comment la Conférence des Evêques de France participe de façon éhontée à la nouvelle opération « Charlie » qui consiste à faire de l’avorteuse Simone Veil un exemple et un modèle.

Il nous a semblé utile d’y opposer un véritable discours catholique en reproduisant ici le communiqué qu’avait rédigé l’abbé Régis de Cacqueray, alors Supérieur du District de France de la FSSPX et aujourd’hui capucin à Morgon sous le nom de Père Joseph, à l’occasion de l’élection de Simone Veil à l’Académie Française en novembre 2008.

L’élection par 22 voix sur 29 de Simone Veil à l’Académie Française en remplacement de Pierre Messmer est à marquer d’une pierre noire et à considérer comme un jour de deuil, de désolation et de honte pour la France, jadis appelée Fille aînée de l’Eglise.

La palme de l’hypocrisie revient à « La Croix », quotidien « chrétien » qui déclarait la veille de cette funeste élection en se référant au parcours de Madame Veil : « C’est peut-être cela qui fera d’elle une « immortelle », digne successeur de Pierre Messmer » (sic). La froide neutralité de ce journal face au véritable crime organisé de l’avortement sans oser dénoncer celle qui est à l’origine de sa libéralisation provoque un véritable dégoût et une profonde tristesse.

Quant au clergé son honneur aurait pu être relevé si Mgr Claude Dagens, académicien lui aussi, évêque catholique et membre de la Commission doctrinale de la Conférence Episcopale de France, avait eu le sursaut de rappeler les plus de sept millions de meurtres d’enfants innocents commis par la permission expresse de la loi Veil.

Après avoir vainement attendu de la hiérarchie catholique de France une déclaration indignée à l’annonce de la candidature de Simone Veil, il serait du devoir impérieux de Mgr Dagens de marquer solennellement sa désapprobation en refusant de siéger auprès de la responsable légale du contemporain massacre des innocents.

Nous attendrions aussi qu’il appelle fermement ses confrères, encore une fois muets devant un pareil scandale, à dénoncer cette imposture et cette infamie.

Il rendrait ainsi un semblant de dignité à un malheureux épiscopat français qui a brillé par un lâche silence contrairement à un Mgr Dupanloup qui en 1863 s’était opposé à la candidature de Littré, agnostique militant, et l’avait fait battre une première fois. Lorsqu’en 1871, Littré fut enfin élu, Mgr Dupanloup, empêché de démissionner, ne remit jamais les pieds à l’Académie.

Mais peut-on vraiment attendre de Mgr Dagens qu’il ait le courage de dénoncer – comme l’Eglise depuis 2000 ans, comme tous les Papes – l’incroyable crime organisé de l’avortement et l’indécente présence de celle qui l’a légalisé alors qu’il a participé(1) au 250ème anniversaire de la création de la franc-maçonnerie à Angoulême ?

Abbé Régis de CACQUERAY , Supérieur du District de France

 

(1) FRANC-MAÇONNERIE ANGOULÊME 2008 – Manifestation organisée par les Loges d’Angoulême.
Tables rondes publiques :
– samedi 15 novembre 10h00. « La Franc-maçonnerie dans l’histoire, un éclairage local et national » Participants : André Combes, Paul Lévy, Jérôme Royer. Modérateur : Ludovic Marcos
– Samedi 15 novembre 14h30. « Désenchantement et Espérance » Participants : Conférences de l’académicien Claude Dagens, évêque d’Angoulême et du philosophe Henri Pena-ruiz, essayiste, maître de conférence, et débat avec cinq intervenants francs-maçons représentant chaque obédience. Modérateur : Yvan Drapeau, journaliste

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

41 commentaires

  1. selaksaspas says:

    bon débarras ! sa mère aurait bien fait d’avorter

  2. que des brebis s egarent certes….mais le berger c est plus inquietant…
    nous avons la chance d etre libres ,mais il est bon de savoir si en toute conscience nous choisissons entre le bien et le mal…

  3. Si les gouvernements successifs n’avaient pas saboté systématiquement le marché du travail qui était pourtant autrefois florissant dans notre pays et avait accordé des aides avec préférence nationale plutôt de faire entrer une immigration incessante qui profite surtout aux extra européens, je suis sûre que beaucoup de femmes françaises auraient préféré garder leur bébé plutôt que d’avorter.

    L’ironie et le cynisme de ces mêmes politiques sont tels qu’aujourd’hui ils veulent nous imposer des hordes de migrants économiques sous le prétexte fallacieux que nous n’avons pas fait assez d’enfants et que nous devenons une population vieillissante. La faute à qui, bordel ! Ca fait trente ans que le gouvernement français avec une politique désastreuse fait tout pour nous dissuader d’en faire ! Pourquoi à votre avis on ne voit plus de familles nombreuses avec 4 enfants ou plus qui était pourtant monnaie courante il y a 40 ou 50 ans ? La raison est toute simple et elle réside en ceci :

    https://www.youtube.com/watch?v=M0h_82wLK20

    Et Mme Veil, paix à son âme bien que je ne la porte pas dans mon coeur, a largement contribué à cette politique de dénatalité de la population autochtone française au profit d’une population extra européenne qui, elle, n’avorte pas car cela ne fait pas partie de sa culture mais aussi parce que cela fait des décennies qu’elle bénéficie de la grande bienveillance de nos pouvoirs publics. La raison est expliquée dans cette video et fait partie d’un plan depuis longtemps élaboré. Ne pas en prendre conscience aujourd’hui avec tout ce qui se passe est de l’inconscience, de la mauvaise foi ou tout simplement de la connerie !

  4. Le Sommelier says:

    Faudra demander à la SNCF si les deux rails de chemin de fer qui débutent la ligne qui part de votre gare vers sa destinée et qui se perd à l’ horizon est bien une voie de chemin de fer . Demandez bien au chef de gare s’ il est bien certain que les deux rails ne se séparent pas à quelques Km de là . Si dès le départ il n’ y a qu’ un rail, personne ne peut affirmer raisonnablement qu’ il s’ agit d’ une voie et je vous déconseille de monter dans le wagon .

     » A l’évidence, deux cellules liées ne sont pas plus vivantes que le spermatozoide et l’ovule dont elles sont issues.  »
    A l’ évidence , deux rails liés dès l’ instant par des traverses parallèles portent le nom de voie .
    E pericoloso sporgersi . https://www.youtube.com/watch?v=-8VYGwgwcr8

  5. hervé says:

    J’ai pris la peine d’écrire un message que vous n’avez pas publié. Auriez-vous peur de la vérité ?
    Puissiez-vous un jour prendre conscience des conditionnements qui conduisent vos pensées et vos vies ! Puisse un jour votre conscience voir ces conditionnements programmés et installés en vous depuis votre plus tendre enfance à la manière de ces algorithmes qui conduisent les robots. C’est tout ce que je vous souhaite. Vous éveiller à la compassion et à l’amour et comprendre votre souffrance et celle de vos semblables. Il y a de nombreuses années, après une éducation similaire à la vôtre, j’étais incapable de penser par moi-même et suivais inexorablement les mêmes méandres cognitifs dictés par le prêt à penser religieux que l’on m’avait imposé de force. J’y suis arrivé. Ce n’est pas facile, mais c’est possible alors pourquoi pas vous ? Dîtes fin à l’anxiété, l’angoisse, la parano, dîtes fin à la peur qui vole votre vie. La peur du diable et de l’enfer vous conduise sur les chemins de la souffrance et vous poussent à y emmener les autres. Arrêtez de croire aveuglement ce que l’on vous raconte. Etudiez, pour mieux vous en préserver, les techniques de manipulation mentale. Le diable et l’enfer n’existe que dans l’esprit de ceux qui y croient. N’espérant pas que vous publiez ce message, j’espère au moins qu’il ouvrira une toute petite porte de votre conscience qui ne demande qu’à se libérer. je prie pour vous.

    • Le Sommelier says:

      Votre message a été publié puisque je cite une de vos inepties pour vous répondre . MPI vous a probablement karchérisé à moins que votre commentaire ne se soit suicidé entre temps ! Comme vous le dites,  » Ce n’est pas facile, mais c’est possible alors pourquoi pas vous ? Dîtes fin à l’anxiété, l’angoisse, la parano, dîtes fin à la peur qui vole votre vie.  » .
      La conscience, quand elle est élastique, elle risque de vous péter entre les mains .

      • Alors vivez votre « foi » comme vous le souhaitez, à priori personne ne vous en empêche. Personne ne vous oblige à avorter, vous marier avec une personne de même sexe, à demander l’euthanasie ou avoir des relations sexuelles avant le mariage etc. Personne ne vous impose cela. Pourquoi voulez-vous imposer aux autres, au nom de vos croyances, des vies qu’ils ne leur conviennent pas. Arrivez-vous à comprendre que d’autres puissent ne pas penser comme vous ? Comprenez-vous que toutes les haines et violences de ce monde commencent par l’intolérance ? Quoi de plus logique ! Si on vous imposait de ne plus manger de porc ou de boire du vin, vous vous révolteriez…à juste titre d’ailleurs. Pourquoi chercher à faire à votre prochain ce que vous ne voudriez pas qu’il vous fasse ? Si on est d’accord sur ce point alors chacun vit avec sa conscience sans s’occuper de celle de l’autre. d’accord ?

        • blague à part says:

          Donc, Paul, en suivant vos conseils, si le cœur m’ en dit, je peux assassiner n’importe qui puisque c’est mon choix de vie et autant de fois que cela me fera plaisir. En effet, comme vous le dites si bien : « Pourquoi voulez-vous imposer aux autres, au nom de vos croyances, des vies qu’ils ne leur conviennent pas. » ?
          Après tout, si certains veulent assassiner des enfants, pourquoi pas ? En quoi cela m’empêcherait de mon côté de vivre ma foi sans tuer personne ? C’est au choix, certains tuent et certains ne tuent pas, du moment que la loi le permet, pourquoi s’embarrasser de problèmes de conscience ?

    • pamino says:

      Vous vous trouvez, comme vous dites, dans une deuxième étape. C’est normal. Mais si vous vivez assez longtemps pour le permettre, ce que je vous souhaite très cordialement, vous en passerez dans une troisième où vous finirez par comprendre ce que probablement n’ont pas très bien compris vos formateurs de la première.

  6. Merci pour votre réponse car je trouve ce débat intéressant. Tuer, voler et plus généralement nuire à autrui ne peut être accepté et je ne l’accepte pas. Vous partez du principe que la vie commence à la fécondation. Ce n’est pas une réalité, c’est une croyance. Libre à vous de le croire. Permettez à d’autres d’en douter ou même de ne pas le croire du tout. C’est mon cas. Je crois que la vie ne peut pas être tant que le système nerveux central n’est pas. Lorsque l’on coupe un bras ou une jambe à quelqu’un, diriez-vous que l’on lui prend la vie ? non. Le bras n’est pas lui. La jambe n’est pas lui. Ce ne sont qu’un amas de cellules. L’être, le soi, l’âme, cette conscience d’être qui nous différencie d’un ordinateur ne peuvent être confondus avec de la matière organique. Pour moi, c’est une évidence. Pour vous, certainement pas. Qui a raison ? En attendant je préfère sauver la vie d’une femme en autorisant un avortement plutôt que la laisser seule face à un acte clandestin dangereux.

    • Perlimpinpin says:

      Tout le monde sera d’accord pour dire qu’entre le moment de la fécondation et l’accouchement, il y a un processus complet qui donne lieu à la naissance d’un enfant. A partir du moment où vous interrompez ce processus à 1 jour ou 8 mois, vous mettez fin à une vie. Vous voulez croire qu’un amas de cellule ne serait pas vivant alors que pourtant c’est cet amas de cellule qui vous a permis d’exister et qui, s’il avait été interrompu à n’importe quel moment de la grossesse, aurait donné lieu à votre non-existence. Cet amas de cellule bien vivant ne peut en tous les cas pas se défendre, connaissant un sort bien pire encore qu’une femme souhaitant avorter dans un acte clandestin dangereux.

      Pour finir, les avortements clandestins étaient de l’ordre de 20 000 par an et depuis leur légalisation avec force et concours de la loi, sont passés à 200 000 par an. Tout ceci n’a résulté qu’à une multiplication de l’avortement de sorte qu’aujourd’hui une femme sur trois (ce qui est énorme comparé à ce qui était clandestin par le passé et donc limité, loin des officines publiques ouvertes dans chaque ville moyenne et grande) : https://www.grazia.fr/news-et-societe/news/avortement-en-france-une-femme-sur-trois-y-a-recours-une-fois-dans-sa-vie-732664

      A noter que personne ici en dehors de MCF n’est pour les avortements clandestins par ailleurs et ne souhaite les encourager. La logique voudrait pourtant préserver la psychologie féminine qui en souffre pour ceux qui aiment les femmes et souhaitent leur épargner une banalisation de ces actes pourtant graves.

      • Perlimpinpin says:

        N’importe quoi. A défaut que vous puissiez démontrer que 20 000 morts est un chiffre sous-estimant la réalité, nous garderons ce chiffre.

        La défense de la vie est à partir de la première vie humaine, contrairement à vous qui souhaitez ouvrir tous les services publics à l’avortement pour leur multiplication. Je serais donc ravi que vous m’expliquiez comment vous voulez faire croire que vous pourriez parvenir à un avortement clandestin nul ?? Vous savez pertinemment que c’est une utopie et c’est la base de votre sophisme pour convaincre la population à tort puisque cela a fait passer les avortements de 20 000 morts à 200 000 morts par an, soit une augmentation de 900 % !!

        La loi Veil n’a pas sauvé de personnes mais a réalisé un génocide. Elle a remplacé des femmes qui se portaient volontaires pour mourir par un avortement clandestin par la mort arbitraire d’enfants à naître sans consentement dix fois plus nombreux.

        Croire que la France n’a pas les moyens d’empêcher de dissuader des Français d’aller à l’étranger est faire croire que la France n’a aucune souveraineté et ne peut faire respecter ces lois. C’est une technique de subversion qui consiste à vouloir démoraliser l’adversaire pour l’obliger à se soumettre.

        • Perlimpinpin says:

          Il ne marche pas votre lien chez moi. De toute façon, tout le monde sait que c’est 20 000 morts avant pour l’avortement clandestin et que ça a été multiplié par 10 depuis que l’avortement est devenu un soin égal à une manucure avec ses entrées dans tous les hôpitaux.

          Ne comptez pas sur moi pour aider un ennemi comme vous pour vous dire comment nous nous y prendrions. Vous êtes un franc-maçon haut degré proche du pouvoir, cela ne fait aucun doute.

          • Perlimpinpin says:

            Je vais même pas m’embêter à chercher une nouvelle source autre que celle que j’ai déjà mise. Tout le monde sait au contraire et pertinemment qu’il y a 40 ans au moins et avant la loi Veil il n’y avait pas 1 femme sur 3 qui avait déjà connu un avortement dans sa vie. Relisez l’article que j’ai mis au lieu de me répondre comme vous aimez le faire avec votre mauvaise foi habituelle au cas où il y aurait un lecteur qui tomberait sur notre échange et que vous croyez que vous pourrez tromper par votre subversion.
            Par ailleurs, en faisant une simple recherche Google avec votre mot clé, on tombe sur un article qui conteste vos chiffres de l’INED.

            Quant à comment on pourrait mettre des mesures en place pour empêcher les françaises d’aller avorter à l’étranger, vous êtes bien curieux alors qu’il n’y a pas d’urgence à vous l’expliquer, le pouvoir n’étant pas à des gens opposés à l’avortement. Si vous croyez qu’on va mettre notre intelligence au service de vos idées malsaines, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. Je vous souhaite de vivre assez longtemps pour voir comment tout votre « ordre » et vos idées finiront balayées, car c’est ainsi que cela va finir et vous le savez bien.

          • MA Guillermont says:

            Pourtant ces fameux 250000 sont le résultat d’un calcul invraisemblable.

  7. On peut dire que le processus complet commence par la « conception » d’un spermatozoïde et d’un ovule pourtant personne ne prétend qu’ils sont vivants. Personne ne prétend qu’en empêchant la fécondation soit par contraception soit par abstinence on met fin à une vie. Pourtant si cette fécondation n’était pas empêchée, elle aboutirait inexorablement à une vie. La définition de la vie ne peut se résumer au développement de la matière organique. Sur ce point je pense que vous serez d’accord avec moi. Sinon l’Homme ne serait que matière ce que l’on ne pense ni vous ni moi. Le débat consiste donc à savoir quand cette « non matière » prend place dans la matière organique qui compose notre corps. Pour vous c’est à la fécondation, pour moi c’est bien plus tard.

    • Perlimpinpin says:

      Un spermatozoïde et un ovule par définition sont vivants. Est-ce que votre foi ou votre coeur est vivant dans votre corps ? Pourquoi voudriez-vous donc qu’il en soit autrement si cette ovulation nécessite un avortement, c’est donc qu’il y a quelque chose de vivant à tuer par l’opération.

      Pour vous, c’est bien plus tard, c’est à dire à une date inconnue puisque vous n’êtes présentement pas en mesure de la définir. Or, pourtant la science ne dit-elle pas que c’est lors de la fécondation, ce pourquoi il existe même une fécondation réalisée in-vitro ? Si vous cassez une éprouvette où cette fécondation est réalisée, vous empêchez un couple de même d’avoir un enfant. C’est exactement pareil dans le corps humain.

      • Perlimpinpin says:

        Vous n’imaginez pas le gâchis ? Tout plein de petits génies MCF68 perdus, qu’on ne reverra plus, et qui n’iront pas dans le corps de votre épouse pour donner vie à des enfants similaires à vous. Soit vous n’aimez pas votre épouse, soit vous ne vous aimez pas vous-même.

        Je vous avais cru avec plus d’amour-propre.

        • Perlimpinpin says:

          Je vous voyais plus comme orgueilleux.

          • Perlimpinpin says:

            Je crains que vous vous soyez bien trop avancé et que vous êtes pétri de préjugés à l’égard des gens ayant une religion puisque déjà vous ne me connaissez pas et que par conséquent il ne me sera pas difficile de vous indiquer que vous faites erreur, n’ayant connaissance de mon parcours personnel.

            Contrairement donc à ce que vous indiquez, je n’ai pas choisi ma religion mais remis en question la religion qui m’a été donné. Etant sûr qu’il n’y a qu’un seul Dieu, il ne peut être dans plusieurs religions prônant des commandements contradictoires les uns des autres. J’ai donc cherché si je n’étais pas dans l’erreur et étudié les autres religions sur lesquelles j’avais par ailleurs des connaissances. A force d’études, j’ai fini par être certain que Dieu était dans cette religion-ci et non dans une quelconque autre. Ce n’est pas moi qui en ai jugé ainsi me considérant justement comme faillible, mais parce que les preuves de l’existence de Dieu sont disponibles pour tous ceux qui acceptent de remettre en question leurs croyances et que Dieu Lui-même est infaillible et Sa présence est donc claire.

            De même concernant les dogmes que vous estimez qu’ils ne peuvent pas se prouver. Au contraire, ces dogmes sont prouvables pas seulement par la foi mais également par des déductions logiques et de bon sens. Maintenant, je comprends qu’en réalité vous êtes certainement aigri contre nous pour squatter ici H24 quasiment pour avoir trouvé ce que vous aimeriez trouver. Soyez de bonne volonté et je suis certain que vous trouverez à votre tour. Je prierai pour vous, toutefois si vous n’êtes pas en opposition résolue contre le Seigneur vous empêchant de recevoir la grâce de Le trouver.
            Sans doute votre orgueil représente votre obstination à Le rejeter, vu d’ailleurs votre réponse.

            • Perlimpinpin says:

              En fait, avec votre dernier message, je viens de réaliser votre trouble mental. Vous avez un besoin maladif de faire de la subversion et d’utiliser les raisonnements relativistes et les sophismes pour essayer d’avoir raison. Je crains que vous soyez trop égocentrique pour être soigné. Néanmoins, quand le monde va se dérober sous vos pieds, et il va, car de grands évènements vont arriver comme la crise de 2008 qui n’a pas été à son terme alors, vous allez voir combien la réalité ne vous est pas maîtrisable tout scientifique pour qui vous vous prenez. Car un vrai scientifique est quelqu’un qui réussit à contrôler son environnement, ce que vous n’arrivez jamais à faire, seulement à mettre des noms sur des théories et dont vous n’êtes même pas surs et pour lesquelles d’ailleurs il vous faut des complices dans la boucle. Bref, vivement que vous nous expliquiez vos découvertes, est-ce qu’on pourra vous voir à la télé avec Macron ou sur une chaine du savoir, même Youtube ?

  8. cadoudal says:

    Dieu crée une âme rationnelle, intellectuelle et immortelle chaque fois qu’une homme et femme accomplissent l’ acte conjugal.

    il n’est pas au pouvoir de l’ homme et de femme de créer autre chose qu’un animal périssable avec une âme mortelle.

    une thèse fondamentale de st Thomas d’ Aquin.

  9. Cher Perlimpinpin, nous ne sommes pas d’accord sur la définition du vivant ou tout du moins sur la différenciation entre un vivant au sens biologique et un vivant au sens spirituel du terme, le seul qui compte finalement dans notre discussion. On dira, par exemple, que la mer est vivante mais je doute qu’elle le soit au sens sprirituel du terme.
    Un être vivant sprirituel est caractérisé par le soi, l’âme, l’être… De tous ces termes, la locution « la conscience d’être » est la plus descriptive. Cette conscience d’être est le grand mystère de la création. Elle est l’essence même de la spiritualité. Sans elle, la création serait commme une oeuvre d’art que personne n’a vue ni même entendue. Sans elle, la création ne serait tout simplement pas. La conscience d’être est une composante essentielle de la création de l’univers et c’est en cela qu’elle est sacrée. Un ovule, un spermatozoïde ou un zygote sont de la matière brute animée. Ce ne sont pas des êtres vivants au sens sprirituel du terme. Or, ce qui caractérise la vie sprirituelle terrestre c’est la dualité, pour le meilleur et pour le pire, d’un soi intemporel et d’un moi temporel. Cette dualité définit le vivant au sens spirituel du terme. C’est elle qui donne un sens sacré à la vie et qui caractérise précisément le vivant, celui qui nous interesse dans notre dialogue. Le soi sans le moi, c’est l’âme qui monte au ciel. Le soi sans le moi n’a aucun sens dans une vie terrestre. Or le moi est généré par les 100 milliards de neurones du système nerveux central. On peut difficilement imaginer un soi en suspension dans un corps organique sans l’existence d’un moi. Cela n’a aucun sens. La fécondation n’est pas suffisante pour définir un être vivant. L’être n’est vivant qu’à partir du moment ou un système commence à concevoir un ego, un moi seul à pouvoir justifier la présence du soi, de cette conscience d’être, de la présence de l’âme « dans » le corps.

    • Perlimpinpin says:

      Cher Paul,

      Du coup, j’en déduis que pour vous la présence d’une âme au sein d’un corps est totalement subjective. A dire vrai, il ne me semble d’ailleurs pas que la science ait jamais cherché à prouver (et en tout cas réussi) qu’un être avait un âme…
      Du coup, ce que vous voudriez appliquer pourrait marcher selon un système totalement arbitraire, puisqu’il suffit qu’une personne ou un groupe de personnes définissent ce qui a une âme selon leur vision. On pourrait tout aussi bien dire qu’une oeuvre d’artiste correspond par exemple à votre définition avec un égo, la présence du soi, une personnalité, qu’elle est habitée même d’une âme, par les temps qui courrent.

      En réalité, il y a une définition qui est beaucoup plus simple, c’est celle qui concerne tous les vivants comme vous et moi, qui par définition ont une âme. Si pour vous, dans le processus qui a vous vu naître, l’amas de cellule que vous étiez n’était pas vivant, alors comment est-ce possible que vous vous soyez développé ? Donc, évidemment cet amas de cellule est vivant. Car s’il était mort, il n’aurait jamais grandi au point de vous permettre vous-même de naître…

      Ce que vous avez eu la chance d’avoir, pourquoi vouloir la retirer aux autres et les empêcher de naître ? En quoi cela vous retire quelque chose que d’autres que vous naissent ?

      • Perlimpinpin says:

        Vous êtes hors-sujet, puisqu’on parle de naissance. A moins peut-être que cela ait quelque chose à voir avec ce point ?

        • Perlimpinpin says:

          Vous savez très bien que mon raisonnement n’est en rien élastique mais vous êtes l’hypocrite encore une fois qui attrape les gogos en leur vendant une utopie. Pour ma part, je sais très bien qu’il existera toujours des femmes qui avorteront même dans la clandestinité, et que ce n’est pas en légalisant que vous avez résorbé le phénomène puisque, bien au contraire, maintenant c’est une femme sur trois qui a déjà eu un avortement dans sa vie. Vous n’avez fait qu’empirer les choses et vous êtes véritablement celui qui est pour la peine de mort sans autre forme de procès d’ailleurs, puisque le pseudo accusé à naître n’a même pas d’avocat et se retrouve sans défense.

          Vous êtes un de ces hâbleurs qui, dans un autre genre, prétendrait faire disparaître les accidents de la route en supprimant toute infraction dans le code de la route. Comme il n’y aurait plus d’infraction, vous êtes capable de prétendre qu’il y aurait moins de morts sur la route puisqu’il n’y aurait plus de mort dû à un excès de vitesse, l’excès de vitesse n’existant plus. Et vous auriez donc le beau jeu de prétendre que la mortalité sur la route a été enrayé, les morts étant toutes devenues naturelles. C’est tout à fait dans la ligne du roman 1984 d’Orwell et de ce que l’on vit. Tout votre charabia sur la question de l’avortement est d’ailleurs dans cette veine là.

          Pour ma part, je ne vois pas par ailleurs à quel moment j’aurais indiqué que la peine de mort a du bon, même s’il est certain que certaines personnes sont sans doute irrécupérables. Je ne prétends pas, en tous les cas, que demain on parviendra à intégrer ces gens dans la société tandis que vous nous entraînez irrémédiablement dans le chaos et c’est votre petit plaisir car l’un des buts de la politique que vous soutenez.

          J’attends donc la fin. Celle qui vous verra brûler vos ailes en même temps que la société délirante que vous avez contribué à mettre sur pied et qui va s’effondrer.

          • Perlimpinpin says:

            Toujours le même commentaire avec les mêmes propagandes auxquelles j’ai déjà répondu. Vivement qu’ils mettent en place un robot pour vous remplacer. Donc, pour ceux qui se posent ces questions, voir mes réponses messages antérieurs.

            Je vous laisse encore me répondre car je sais combien malgré votre grand âge vous aimez avoir le dernier petit commentaire.

            N.B : j’ai aucun problème avec ces femmes et ces médecins. Qu’ils fassent leur vie, leurs actes les regardent. Chacun n’est responsable que de ses propres turpitudes, dit-on.

            • Perlimpinpin says:

              Pfff, MPI vous a supprimé quelques messages parce que quelques uns ont râlés et que vous matraquez avec votre propagande. Pour qu’il y ait réellement censure, il faudrait qu’ils vous interdisent de répéter 5000 fois sur 5000 fois votre propos, mais 2500 fois sur 5000 il est diffusé…

              C’est bien. Vous aurez une place sous le pied droit de Satan au lieu d’être sous ses deux grosses glandes à l’entre-jambe lol

            • Perlimpinpin says:

              Vous ne passez pas par la case départ et vous ne recevez pas F20 000

              Scientifiquement, historiquement, sociologiquement, statistiquement, il est pourtant prouvé qu’une femme sur trois aujourd’hui a déjà subi un avortement de nos jours et que c’est beaucoup, beaucoup plus que par le passé. Votre science est corrompue. Nous sommes dans 1984 d’Orwell où les archives sont constamment réécrites en fonction de l’histoire qui s’écrit. D’ailleurs, vous me faites penser qu’étant donné que tout est désormais écrit en ligne et presque plus sur papier, cela va devenir carrément plus facile pour eux d’atteindre cet objectif.

            • Perlimpinpin says:

              Si aujourd’hui 1 femme sur 3 a avorté au cours de sa vie, cela signifie que le nombre d’avortement a au contraire explosé. Et il est vrai qu’en plus, elles sont de plus en plus nombreuses à avorter deux fois maintenant au cours d’une vie et même jusqu’à trois fois, voire plus.

              Vous avez combien d’enfants au fait ?

          • Perlimpinpin says:

            Les magazines de mode qui se mettent à parler de science, c’est justement pour contre-balancer le niveau des élèves qui baissent, non ?
            Je ne vous croyais pas orgueilleux au point de croire que je passais mon temps sur MPI à scruter le moindre de vos commentaires…

            N’hésitez pas à me laisser votre chaine, je serais ravi de voir vos cours de 1ère année de Licence, lesquels, étant donné le niveau tellement bas des élèves actuellement, doit correspondre à une 3ème générale quand j’ai eu mon brevet lol

            Si un jour, vous découvrez une nouvelle théorie de quelque chose qui existe dans l’univers, n’hésitez pas à me contacter car je connais quelques personnes fort bien placées qui pourraient vous aider à avoir le prix Nobel. Des primés comme Duranty peuvent d’ailleurs leur dire merci, à moins que je ne me trompe dans votre discipline à force de vous lire ici

  10. On se heurte à la définition du vivant. Si tous les amas de cellules possèdent les caractéristiques du vivant, vous avez quand même de nombreux paradoxes
    à résoudre dont celui du bras amputé. La présence de l’âme dans un corps est loin d’être subjective puisque qu’elle est conditionnée à la présence du moi. C’est la définition de la vie terrestre au sens spirituel du terme, celle qui donne à la création un sens grâce à la conscience. Vouloir comprendre comment l’âme s’associe au moi pour former le vivant est illusoire, on peut tout au plus le ressentir grâce à la pratique spirituelle. Interrompre le processus avant l’émergence du moi ne retire rien à personne (« aux autres » dans votre phrase) car une personne ne peut être sans la « cohabition » du moi et du soi. Diriez-vous qu’une none ayant fait voeu de chasteté commet un homicide chaque mois ? Non, pourtant elle interdit par omission et volontairement un processus naturel. Quelle différence faites-vous entre elle et la femme dont l’ovule vient d’être fécondé et qui interrompt le processus ? L’une tuerait et l’autre non ? En réalité d’aucun pourrait prétendre que la none tue encore plus sûrement par son « non-agir ». Toutes ces réflexions aboutissent inévitablement à des paradoxes insurmontables et nous obligent à déterminer précisément ce que l’on entend par vivant. Différentes définitions peuvent être discutées mais aucune ne peut se vanter d’être la Vérité. Nous en sommes la preuve. La loi sur l’autorisation de l’avortement doit prendre en compte cette diversité.
    A chacun de vivre avec sa conscience et ses principes. Si pour vous la vie démarre à la fécondation alors interdisez-vous d’avorter. Pourquoi demander à l’état de légiférer pour cela ? Personne ne vous oblige à avorter. L’état ne peut interdire et punir seulement à cause de l’intime conviction de certains. Par contre j’honore votre action qui consiste à convaincre et suis contre toute forme de censure. Si vos positions sont si évidentes,
    elles ne manqueront pas de convaincre tout le monde. Pour l’instant, ce n’est à priori pas le cas.

    • Perlimpinpin says:

      Quelqu’un qui n’a pas de rapport sexuel et qui ne commet donc pas d’avortement, qu’elle soit nonne ou laïque, par définition ne commet donc pas d’homicide.
      Je comprends bien pour vous qu’il semble une contradiction mais pourtant celle-ci est celle toute subjective que vous imaginez. Car si je prends votre exemple d’une personne qui aurait un bras amputé, il y a pourtant le reste du corps qui est bien physiquement présent et vivant…
      Pensez un peu que si vos parents avaient interrompu le processus après la fécondation vous concernant, vous ne seriez pas là aujourd’hui, de même dans mon cas. Ceci est quelque chose de certain.
      Mes positions sont évidentes mais comme beaucoup de choses de notre temps, elles semblent confuses pour la majorité de la population étant donné la puissance médiatique et de propagande à travers les institutions étatiques et civiles. Il n’y a aucun doute que très prochainement qu’avec ce qu’il va se produire en France avec l’Islam notamment, elles sembleront à tous beaucoup plus claires. Il est triste qu’il faille toujours un malheur pour que les gens réalisent qu’ils se sont laisser griser, mais il est certain que cela va arriver et déciller les yeux de beaucoup de monde, ceux qui seront encore là pour le vivre disons sans vouloir non plus être alarmant ou trop inquiétant.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com