La haine des chrétiens

Les chrétiens ont donc été visés nommément par l’État islamique alors qu’ils fêtaient le passage au nouvel an. La revendication est on ne peut plus explicite:

« Dans la continuité des opérations bénites menées par l’État islamique contre la Turquie protectrice de la croix, un des soldats héroïques du Califat a frappé une des plus célèbres boîtes de nuit dans laquelle les chrétiens fêtaient leur fête païenne. Il a ainsi fondu sur eux muni de ses grenades et de son fusil d’assault (…) ceci en vengeance pour la religion d’allah (…) en réponse à l’injonction du chef des croyants  de viser la Turquie servante de la croix. (…) que sache donc le gouvernement turc apostat que le sang des musulmans versé par le bombardement (…) allumera le feu au cœur de sa terre… »

Cette revendication est faite implicitement au nom de la charia qui réglemente non seulement la vie religieuse mais également la société. De nombreux Européens se trouvaient dans l’établissement. C’est la nouvelle politique de la Turquie -qui a fait alliance avec la Russie dans son combat contre le terrorisme- qui est visée à travers les clients originaires de pays réputés chrétiens de la discothèque. Les musulmans qui se trouvaient dans cet établissement sont donc assimilés à des traitres.

Succès planétaire de Vladimir Poutine

Cet attentat visait donc, comme l’attentat contre l’ambassadeur de Russie en Turquie peu auparavant, le changement diamétral de politique de Recep Tayipp Erdogan qui vient de faire alliance avec Vladimir Poutine pour lutter contre  les terroristes et non plus seulement contre les Kurdes, dont la branche armée est elle aussi dans la liste des groupements terroristes de l’ONU, quoique ne se revendiquant pas de l’islamisme. Erdogan a été convaincu  par la détermination sans faille du président russe et par ses succès sur le terrain. Un chef fort, porteur de principes, qui ne varie pas sur ses priorités et ne se laisse pas troubler par l’agitation médiatique, voilà qui en impose et donne confiance. La Russie reste le dernier rempart dans le monde, pour les chrétiens qui sont partout persécutés, jusque dans les pays européens où ils leur est interdit de revendiquer leurs principes religieux, comme le mariage chrétien, ou leur opposition à l’avortement. Les succès de la Russie sont donc un bon signe pour les chrétiens à l’orée de 2017.

La résolution présentée par la Russie et la Turquie à L’ONU le 29 décembre 2016, à l’initiative de Vladimir Poutine, sur un plan de paix en Syrie, a été adoptée à l’unanimité des 15 membres du Conseil de l’ONU. C’est donc un succès planétaire pour la Russie qui a pourtant du faire face à une haine sans égal du système médiatico-politique occidental. Son alliance avec la Turquie, qui a renversé sa politique en Syrie, est le résultat direct de la victoire d’Alep et le fruit d’un long et patient travail des services diplomatiques russes.

Trop longtemps le dictateur turc a attiser l’islamisme en Turquie tout en soutenant les islamistes sur le terrain en Syrie, pour ne pas déclencher de réaction islamiste dans son pays. Ces attentats sont donc le résultat malheureux du succès de la diplomatie russe, mais en même temps ils témoignent de l’affolement des islamistes: au Moyen-Orient plus rien ne sera comme avant.

Echec personnel de Hollande

Cette diplomatie de la Russie, on aurait aimé la voir revendiquer par la France alors qu’au contraire, les autorités socialistes, en attisant la haine contre la Russie, en soutenant l’Arabie saoudite, le Qatar, et la politique islamiste d’Obama et d’Hillary Clinton, n’ont fait que contribuer à attiser l’islamisme et la haine des chrétiens au Moyen-Orient, en France et dans le monde. Lorsque Erdogan prônait le durcissement en Turquie, il avait aussi les faveurs d’un pouvoir socialiste aplati. La politique extérieure de François Hollande a été une catastrophe nationale de bout en bout alors qu’il a osé s’en prévaloir lors de ses vœux de nouvel an. Honte éternelle sur lui! Catastrophe nationale de sa politique tant sur le plan de l’implantation islamique en France au détriment de la religion et civilisation chrétiennes, que des attentats islamiques. Catastrophe nationale à l’intérieur de nos frontières avec l’application de la politique immigrationniste musulmane d’Angela Merkel,  en dépit des attentats.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. balaninu says:

    Mais pourquoi encore écouter ce minable qui est dirigeant de la France ? ne nous laissons pas berner par tous ces freluquets qui veulent être vizir à la place du vizir….. qui, encore dans le monde écoute ce minus ? avec un pourcentage soi-disant aussi bas, qui l’écoute encore ? ici chez nous ? Nous peuple français en avons vu d’autres non ? ah ! oui c’est vrai, nous avions des rois….. qui étaient investis d’une responsabilité ….. divine !!!!!! et que, pour la plupart ont amené la France si haut, tant qu’elle a respecté sa parole donnée…. c’est vrai il y a + de 1600 ans ! St Rémi l’a dit…. mais qui aujourd’hui s’en soucie… non il vaut mieux croire encore que la Russie est dangereuse ! je crois que c’est plutôt M. Hollande et ceux qui l’entourent encore, le danger !

    • большаяРоссия says:

      Hélas les méfaits de Hollande vont encore durer quatre ou cinq mois. Il semble qu’il ait l’intention ferme de les poursuivre sans désemparer..

    • Jacques says:

      calife à la place du calife et le grand vizir c’est aujourd’hui Valls .
      Espérons qu’aux élections on l’enverra Vallser.

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com