mandsCes derniers temps,  les médias parlent beaucoup de l’Islam. En Egypte,le premier ministre vient de décréter que les frères Musulmans sont des « terroristes ». A la Mosquée de Paris, les femmes et les hommes sont désormais officiellement séparés lors des cultes. Il y a la polémique sur les femmes voilées aux sorties scolaires. En plus de ces nombreux évènements sur lesquels il y aurait beaucoup à dire, il y a l’histoire du Champagne à Londres.

Le week-end dernier, dans un magasin londonien, Marks and Spencer, un client  a voulu acheter du champagne. Il raconte:  » j’avais une bouteille de champagne à la main et la dame qui portait un voile s’est confondue en excuses mais m’a expliqué qu’elle ne pouvait pas me prendre à la caisse. Elle m’a dit d’attendre qu’un autre employé du magasin soit disponible. »  Ainsi donc, la caissière musulmane, portant le voile islamique, refusa de vendre de l’alcool au nom de ses convictions religieuses.

Cependant, outre le fait que le client en question a du attendre, c’est un manque d’esprit commercial de la part du magasin. Pourquoi ne pas vendre ce que l’on propose sur les rayons et faire attendre inutilement les clients en caisse ? Or, la politique officielle de toute la chaîne de magasins est  » d’essayer, depuis des années, d’offrir une fonction appropriée aux employés dont la religion interdit de toucher à certaines boissons et à certains aliments. » Le règlement là n’aurait pas été respecté. Suite à cet incident,beaucoup de cas similaires ont alors été dévoilés.

Beaucoup de questions se posent à propos de cette histoire de champagne rapportée par le Sunday Telegraph. Les réseaux sociaux se sont énormément emparés de cette histoire, de nombreuses menaces de boycotts de la chaîne de magasins y sont apparues ainsi que des messages de protestations. Tout cela pour un client qui voulait acheter une simple bouteille de champagne… mais voilà, le champagne à Londres fait des bulles et des histoires comme celles-là ne sont pas aussi insignifiantes qu’il n’y paraît… !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Le Justicier says:

    Dans ce pays/magasin où le principe de la liberté de religions est beaucoup plus fort qu’ailleurs, la laïcité ça se mérite. Ce client aurait été bien avisé de faire preuve d’un peu plus d' »Humanisme », à défaut d’humanité. Et même s’il l’a fait au moment de l’achat, il s’est laissé aller ensuite, à se répandre sur les réseaux « sociaux ».
    En tout état de cause, une société est un assemblage soi-disant harmonieux d’individus, dont le principe de liberté de l’Un s’efface au profit de la liberté du Tout. Ici le Tout est basé sur la liberté de religions, donc…

  2. « la religion interdit de toucher à certaines boissons et à certains aliments »
    Boisson contenue dans une bouteille! (enlevez l’étiquette et demander à l’employé de distinguer au toucher le contenu de différentes bouteilles?)
    Les clients n’ont pas à faire les frais des caprices de certains employés. L’entretien d’embauche devrait poser les bonnes questions.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com