C’est le journal Libération – peu suspect de déviance nationaliste – qui l’annonce :

Depuis le 26 novembre, plusieurs dizaines de mineurs isolés étrangers et leurs soutiens occupent deux bâtiments universitaires, où ils dorment et suivent des cours. (…)
(…) le président de l’université de Nantes entend jouer «un rôle de médiateur» entre le collectif et les pouvoirs publics. «Quarante chambres» en cité universitaire vont donc être réservées «prioritairement aux migrants étudiants» à partir du 1er février 2018, quand les étudiants étrangers venus pour un semestre en France auront regagné leurs pays. Olivier Laboux a donc invité vendredi les migrants à s’inscrire à l’université : la présidence prendra à sa charge leurs frais d’inscription et leurs frais de restauration seront assumés par le CROUS.

Et pendant ce temps, des étudiants français se serrent la ceinture pour payer leurs études…

Question annexe : sur base de quelle scolarité préalable ces immigrés arrivés illégalement en France et auxquels on offre tout vont-ils soi-disant devenir des étudiants universitaires ? Pas besoin de diplôme, pas besoin de passer un examen d’entrée, il suffit d’être un « migrant »…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. ArcSaintbernard says:

    En quelle langue suivent-ils les cours et passeront-ils les examens ?

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com