Terrain vague. Baraquements insalubres. Tentes de fortune. Zone de non-droit. Entassement, promiscuité, saleté, délabrement. C’est Rosarno, le campement de migrants, un des nombreux Calais italiens, dans le sud de la péninsule, en Calabre. Où vivent 500 migrants. Personne ne sait d’où ils viennent, qui ils sont, quel est leur passé. Ils sont divisés en factions rivales qui veulent le pouvoir « absolu » sur le camp. Entre les tentes délabrées, il est absolument interdit pour un Italien d’y mettre les pieds. Pour les carabiniers (les policiers italiens) comme pour les journalistes. Les migrants sont les patrons absolus. Il y a qui vend de la drogue, qui se prostitue, qui, en revanche, pour gagner quelque chose, vend des boissons fraîches ou de l’eau chaude pour la douche.

Les bagarres, les vols dans la petite ville d’à côté, San Ferdinando, se multiplient. Avec leur cortège de violences et de peur.

Hier, mercredi 8 juin 2016, ça été le drame : un carabinier, agressé pendant qu’il essayait de mettre fin à une rixe entre des groupes de migrants a, accidentellement, blessé mortellement un jeune africain violent, Sekine Traore, 27 ans, armé d’un couteau de cuisine. Cela a mis le feu aux poudres : la révolte au camp a éclaté instantanément. Plus de divisions mais union des immigrés contre les Italiens ! Colère, révolte, menaces contre les carabiniers. Les forces de l’ordre ne peuvent plus rentrer dans le campement sauvage, elles ont été ce matin agressées et prises d’assaut.

Beaucoup parmi les manifestants clandestins revêtent des passe-montagne, chapeaux à la visière abaissée, écharpes sur le visage pour ne pas se faire reconnaître. Certains se disent armés, certainement de couteau. Ils sont prêts à tout. Des voitures sont arrêtées et bloquées par un semblant de service d’ordre improvisé par les migrants. Une foule de furieux se dirige vers le centre habité de San Fernando. Les intentions sont tout sauf pacifiques.

L’objectif des clandestins est la caserne des carabiniers et ensuite le centre de la ville. Le but : faire justice pour le jeune malien tué. La police est bloquée, contrôle de loin. La colère monte et les invectives contre les Italiens sont lancées : « Italiens racistes ». « Fuck carabiniers. » Aucune pitié pour le carabinier qui, épouvanté par l’agression qu’il subissait, blessé par un coup de couteau, a été contraint de faire feu pour se sauver. Pourtant ce sont les migrants eux-mêmes qui avaient appelé les carabiniers en renfort afin qu’ils calment le Malien Sekine Traore, agressif avec les autres  habitants du camp.

Dans la plaine de Gioia Tauro, en Calabre, les Italiens ont peur et les carabiniers sont dépassés par la violence…

Francesca de Villasmundo

http://www.ilgiornale.it/news/cronache/rosarno-lodio-dei-migranti-fuck-you-carabinieri-razzisti-1269392.html

http://www.secoloditalia.it/2016/06/limmigrato-ucciso-colpito-carabiniere-poi-sparo/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. claire says:

    500 migrants c’est loin d’être comme Calais qui en a 10 000 d’après les calaisiens !

    je pensais qu’un jour les politics traites utiliseraient la Lobotomie pour garder tout les peuples d’Europe endormis .

    Maintenant je pense que ça a déjà été fait !
    Ils ont pratiqué des lobotomies a distance , utilisant les nouvelles technoligies .

    Les européens ne réagissent pas face au plus Grand Danger qui les menace qui est leur Extermination .

  2. deus vult says:

    il faudrait que la ‘Ndrangheta s’occupe de ramené l’ordre en donnant a manger au poisson

  3. Aliénor says:

    envoyer l’armée , les refoutre dans un bateau ,et qu’ils dégagent

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com