Les messages, gestes, rencontres œcuméniques avec les autres confessions chrétiennes que multiplie le pape François portent leurs fruits… non pas apostoliques mais apostats ! Les imitateurs du pape deviennent légion dans les rangs des ecclésiastiques conciliaires. C’est une compétition à qui fera le geste « d’ouverture » vers l’autre religion le plus surprenant, étonnant, détonant…

A Salzbourg, en Autriche, le carême sera multi-confessionnel ou ne sera pas, sur décision de l’archevêque du lieu, Franz Lackner, au nom de la collégialité épiscopale avec l’évêque de Rome et afin de mettre en pratique le dernière propos œcuménique bergoglien « on ne peut pas faire le dialogue œcuménique en restant à l’arrêt, les choses théologiques se discutent en cheminant ».

Cet ancien provincial des Frères Mineurs, à la tête depuis 2014 du diocèse de Salzbourg, a donc proposé au responsable évangélique du coin, Olivier Dantine, d’écrire avec lui la traditionnelle Lettre de Carême qui sera présentée aux communautés le 5 mars prochain, lors de la journée de la Bible en Autriche. Cette initiative a pour but surtout de mieux marquer le coup du 500e anniversaire de la Réforme de Luther devenue après 5 siècles d’incompréhension, plus grave encore de méconnaissance, sous le pontificat de François, nouvel interprète des temps anciens, une date lumineuse de l’histoire de l’Église.

« L’homme ne vit pas seulement de pain » tel est le titre de cette lettre « pastorale » de 28 pages qui prêche ce faux-œcuménisme de l’unité dans la diversité. « Dieu est notre fondement » écrit l’évêque de Salzbourg dans l’introduction. Les catholiques et les protestants sont les héritiers d’un même trésor, d’un même Évangile du Christ explique-t-il dans un paragraphe où il se fait l’apôtre du social, de l’accueil, de la rencontre fraternelle, les nouvelles vertus « évangéliques » qui font le trait d’union entre les différentes confessions chrétiennes.

« Le partage de l’Écriture est une modalité qui désormais a fait ses preuves » écrit de son côté le pasteur Olivier Dantine avec une référence à Vatican II qui a ouvert la voie d’une lecture commune pour « progresser » sur un même chemin.

Pour terminer les deux signataires de la lettre invitent les membres de leurs communautés à former des groupes de prière commune pour partager la Parole en vue de suivre une voie de «  conversion » durant ce Carême. Conversion à quoi ? A l’œcuménisme.

Tout ceci n’est pas vraiment catholique… Mais comme ça donne au monde une belle image altruiste, fraternelle, sociétale, qui osera s’y opposer pour défendre la doctrine catholique, prêcher l’Église catholique comme la seule arche de Salut, proclamer l’Évangile non trafiqué des protestants ? Certainement pas monseigneur Franz Lackner, plus sensible aux sirènes du monde de la bien-pensance religieuse qu’à l’appel du Christ-Roi !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 commentaires

  1. Gauthier says:

    L’unité véritable n’est pas dans le compromis,
    le relativisme et l’esprit du temps et du monde… Elle n’est pas dans l’œcuménisme!

    « L’Église est en danger imminent d’être submergée par une tempête de compromis et de capitulation devant la doctrine et la pratique hétérodoxes, et aucun chrétien orthodoxe sincère, laïc ou autre, ne peut irréprochablement rester inactif alors que son chemin vers le salut est emporté. »

    http://orthodoxologie.blogspot.fr/2016/05/lunite-veritable-nest-pas-dans-le.html

  2. Charette says:

    Code de Droit Canonique (1917), Canon 188 § 4 a écrit:

    « En vertu de la renonciation tacite admise par le droit lui-même, sont vacants par le fait même et SANS AUCUNE DECLARATION, QUELQUE OFFICE QUE CE SOIT si le clerc : se détache publiquement de la Foi catholique. »

    • Sebastien Wolf says:

      Est-ce que Mgr Lefebvre était au courant de cette règle? C’est de la dynamite pour la position officiel de la FSSPX.

      • Xavier S. says:

        Mgr Lefèbvre est un géant de la Foi. Un jour, il sera canonisé est proclamé docteur de l’Eglise. Il faut avoir confiance en la Providence divine.
        L’oecuménisme était plus modéré sous Paul VI et même sous Jean-Paul II, quand Mgr Lefèbvre était encore en vie. Il y a eu une période modérée sous Benoît XVI. Quant à François, c’est un oecuméniste extrémiste, dangereux pour la Foi, car il piétine le Dogme qu’il est chargé de garder. Attendons encore un peu pour voir comment les choses vont se dérouler: le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima, à partir du 13 mai, et le 500e anniversaire de la Réforme de Luther, le 1er novembre prochain.

        • Le Sommelier says:

           » Il y a eu une période modérée sous Benoît XVI. » , appelé par Mgr Lefebvre : Le Serpent ! Serpent modéré qui plus tard a invité sans modération le Gay Circus au Vatican …!

  3. DUFIT THIERRY says:

    L’encyclique Mortalium Animos de Pie XI est en elle-même une condamnation définitive et absolue de cet œcuménisme de plus en plus fou.

  4. Horace says:

    Je m’en fout des dispositions décrétales prises en cours de cette longue transhumance humaine qui s’étire sur plusieurs millions d’années. Que de bêtises accumulées. Ce qui était vrai hier est faux aujourd’hui et inversement. Il y aura toujours des différences entre peuples. Chacun à la recherche de la source de son existence, le pourquoi et comment de son existence et des questions sur sa finalité. Pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien ? Que venons-nous faire dans cet immense système ? Et chacun répond à sa manière. L’important est de chercher, d’acquérir la « connaissance ». Hélas ceux qui renonce à cet exercice, comptent sur des discours, des lois, des règles, des décrets. Préférant s’enfermer, être esclave, plutôt que libre. Je ne vois donc aucun problème à ce que des luthériens se retrouvent avec des chrétiens pour prier ensemble. Mais il faut savoir que œcuménisme n’existe que dans les cimetières. Le seul endroit où tous les locataires sont d’accord.

    • karr says:

      Je constate que la personne ayant laissé son commentaire est totalement étrangère à l’Eglise Catholique,les luthériens sont chrétiens,leur communauté ecclésiale est né du schisme de martin Luther ,religieux Augustin défroqué,au XVI° siècle,depuis Luther et jean Calvin les « protestants  » n’ont fait que nier les vérités catholiques,ses dogmes et sa hierarchie,il est pratiquement impossible de s’y retrouver au sein des milliers de sectes issues de cette orgueilleuse rupture.
      Le pape qui doit être le garant de la véritable doctrine Catholique et de l’unité de notre Eglise se fiche pas mal de la Vérité et ,comme d’autres papes avant lui depuis le concile,prend modèle sur ces schismatiques,dans ce domaine c’est toujours l’Eglise Catholique qui fait le premier pas.
      Je n’ai pas l’intention de renier ma foi en suivant ce pape apostat et tyrannique envers les fidèles et les clercs réellement catholiques!
      Le plus grand bien que Bergoglio puisse réaliser serait de quitter sa charge,il était supposé assainir les finances du Vatican et améliorer les relations au sein de la curie,les finances ne semblent pas s’améliorer et il a viré le personnelle de la curie afin d’y placer ses pions.
      Bergoglio à la tête d’un véritable état démocratique aurait été amené à la démission,il sait rappeler à propos que l’Eglise Catholique n’est pas une démocratie.

  5. Lionel says:

    La recherche de l’unité dans la diversité, c’est vouloir reconstruire la Tour de Babel, alors que l’unité dans la vérité incarne l’œcuménisme vraiment catholique, cette unité à laquelle l’Église sainte a toujours aspiré.
    L’œcuménisme, tel qu’il est pratiqué, à quoi cela mène-t-il? réponse: au relativisme et par voie de conséquence, à l’apostasie…
    Sans certitudes ni rectitude, la religion n’a pas de sens, elle ne se situe plus dans l’économie du salut. Elle ne constitue, au mieux, qu’une simple communauté fraternelle de laquelle est évacuée toute perspective d’éternité.
    Ne s’agit-il pas tout simplement d’un détournement spirituel?

    • Lionel says:

      Empfänger : samedi 4 mars 2017 23:40
      In Salzburg, sich mit François hinziehend, wird die Fastenzeit ökumenisch sein!
      Die Suche (Forschung) nach der Einheit in der Vielfalt ist das den Turm von Babel wieder aufbauen zu wollen, während die Einheit in der Wahrheit den Ökumenismus wirklich, der katholisch ist, diese Einheit verkörpert, nach der die heilige Kirche immer gestrebt hat.
      Der Ökumenismus so wie ist er ausgeübt, worin führt das? Antwort: im relativisme und durch Folge, in der Abtrünnigkeit…
      Weder ohne Gewißheiten noch Rechtschaffenheit hat die Religion den bedeutung, sie liegt in der Wirtschaft (Sparsamkeit) der Erlösung nicht mehr. Sie bildet, so gut wie möglich, nur eine einfache brüderliche Gemeinschaft, von der jede Ewigkeitsperspektive geräumt ist.
      Handelt es sich ganz einfach um eine geistige Umleitung nicht?

      • Lionel says:

        Empfänger : samedi 4 mars 2017 23:40

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com