A l’université de Yale, les étudiants de couleur du département d’anglais ne seront plus forcés d’étudier des auteurs blancs !

Le développement des communautarismes frise de plus en plus souvent un racisme anti-blanc. Qui conduit à des situations absurdes où des étudiants de l’université de Yale qui prétendent étudier la littérature anglaise auront le droit de refuser d’étudier Shakespeare ppour la simple raison qu’il s’agit d’un auteur blanc…

C’est qu’il existe à Yale des lobbies communautaristes puissants tels que la Black Student Alliance. Depuis un an et demi, des étudiants de couleur ont fait circuler une pétition pour demander à l’université de Yale de « décoloniser le département d’anglais ».

Les étudiants en littérature anglaise devaient jusqu’ici étudier Chaucer, Shakespeare, Donne, Milton et Eliot. Mais les pétitionnaires estimaient qu’il subissait un préjudice en devant se concentrer sur des poètes masculins blancs.

Et le plus fou, c’est que les autorités académiques de Yale ont cédé à ces revendications délirantes. Des étudiants pourront donc obtenir leur diplôme et prétendre avoir étudié la littérature anglaise sans pour autant avoir étudié un seul auteur blanc !

Les propos des pétitionnaires ressemblent à une mauvaise farce : « Une année passée autour d’une table de séminaire où les apports littéraires des femmes, des gens de couleur et des homosexuels sont absents nuit activement à tous les étudiants, quelle que soit leur identité. » Hélas, ils sont sérieux en écrivant cela.

Le tout nouveau cours d’anglais comparé a débuté cet automne en tenant compte de ces revendications et a été confié au professeur Stephanie Newell. Ses recherches portent sur « la sphère publique en Afrique de l’Ouest coloniale et les questions de genre, de sexualité et de pouvoir telles qu’elles s’expriment à travers les cultures imprimées populaires », selon la biographie de sa faculté.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

9 commentaires

  1. Et si des étudiants blancs refusent d’ étudier des auteurs  » de couleur  » , ils seront accusés de racisme ?…
    Ce monde marche de plus en plus sur la tête : affligeant de connerie !

    • Boutté says:

      D’autant que Lex Barlow est manifestement un métis : Blanc pour les Noirs et noir pour les blancs . C’est peut-être ce qui le fait loucher .

  2. The Student says:

    Pour le moment c’est juste une pétition. Qui n’a obtenu que 160 signatures.

  3. « Des étudiants pourront donc obtenir leur diplôme et prétendre avoir étudié la littérature anglaise sans pour autant avoir étudié un seul auteur blanc ! »
    Cela m’étonnerait. L’Afrique noire contient plein de gens qui savent très bien manier l’anglais et même dont les romans sont publiés en Angleterre ; il est possible que les universités américaines les aient négligés jusque-là (je pense bien entendu à des critères d’excellence et non pas d’égalité raciale!).
    De l’autre côté, toutes les universités occidentales utilisent depuis 1968 ces fausses critères, c’est-à-dire des non-littéraires, et ceux qui enseignent dans elles sont en général aussi béni-oui-oui que les commentateurs de radio, les exceptions y ayant une existence difficile.

  4. Vent d'Est, Vent d'Ouest says:

    Ces étudiants sont les artisans de leur propre nivellement par le bas. Dans ces conditions, si l’Université de Yale leur donne raison, elle pratique une forme de racisme feutré, en donnant satisfaction à l’ego des bas de plafond et non du solide à leur intellect. Mais ils l’auront voulu, tant pis pour eux !

  5. Paul-Emic says:

    ça va limiter leur palette. La connerie n’a vraiment plus de limite. Sur ce je vais jeter tous mes Alexandre Dumas.

    • Boutté says:

      Bien dommage pour nôtre belle langue qu’il aimait tant employer (père et fils !) et pour la chaleur de son patriotisme .

  6. Jacques says:

    Mais , c’est parfait : ils resteront inculte et on pourra de nouveau les utiliser comme…

  7. Lâcheté volontaire du corps enseignant et qui sera servi selon ses voeux .Quant aux pétitionnaires ils auront la culture de leurs désirs et seront jugés sur elle !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com