L’épouse de Vincent Lambert – qui n’est toujours pas en « fin de vie » – a finalement décidé de demander au Conseil d’Etat de signer l’arrêt de mort de son mari (de faim et de soif), en faisant appel de la décision du tribunal administratif de Châlons en Champagne, qui avait ordonné la 16 janvier la reprise de son alimentation.

 Le docteur Kariger, chef du service où il est « soigné », et le CHU de Reims, vont se joindre à cette demande selon Marysol Touraine, ministre de la « Santé »…

 On ne peut que s’inquiéter du sort qui va être réservé à Vincent Lambert, dont la vie, menacée par des médecins homicides, est anormalement entre les mains des juges. Le Conseil d’Etat, depuis quelques temps, ne faisant guère preuve ni de sérieux ni d’indépendance. La vie de Vincent Lambert ne vaut-elle pas mieux que la quenelle de Dieudonné ?

A quand le « Ministère de la Mort », dans le gouvernement Hollande ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Dominique says:

    C’est le temps des assassins et aussi probablement la fin des temps;comment une épouse peut-elle demander à une instance judiciaire la mort de son époux!
    Et comment des médecins peuvent-ils trahissant le serment d’Hippocrate assassiner car il s’agit bien de cela dans le cas de Vincent Lambert!

  2. champar says:

    Cherchez à qui le crime profite.
    Il y a peut-être une histoire d’héritage.

  3. Et si Vincent avait laissé des directives anticipées?

    Seriez-vous prêts à vous battre du côté de sa femme pour que celles-ci soient respectées?
    ou bien non, décidément le droit de mourir dans la dignité n’est pas pas un droit pour vous.
    Quelles sont vos positions sur le droit à l’avortement?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com