Le vendredi 22 juin à 14h sera mise en vente par Artprecium, spécialiste de la vente aux enchères d’œuvres d’arts, un exemplaire de cette très célèbre affiche antimaçonnique de G. Mazeyrie datant de 1941, « Laissez-nous tranquille ».

Format 112 x 76 cm, entoilée. Annoncée en très bon état par le vendeur. Estimation : 800 à 1 600 €.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

20 commentaires

  1. FLANDRE says:

    Je ne vois pas trop ce que le Général de Gaulle vient faire entre la franc-maçonnerie et les juifs !

    • MA Guillermont says:

      Moi non plus !

    • De Gaulle est entre les Juifs et le mensonge.
      Demandez aux épurés, aux Pieds-noirs, aux Harkis.

    • Soupape says:

      Si de Gaulle avait été fronc-massant, ou communiste,
      comme veulent absolument le croire certains,
      il n’aurait pas eu toute la presse contre lui,
      et il n’aurait pas été déboulonné par mai 68,
      où des agents de l’étranger ont utilisé
      kon-bandi, guess-mare et sot-vajo,
      … 10 mois après qu’il ait lancé son « Vive le Québec Liiibre » …

      Il est exact que de Gaulle a été front populaire,
      et pas seulement pour des raisons militaires
      liées à l’emploi de l’arme blindée,
      que les droites ne comprenaient pas et ne voulaient pas.

      Mais de Gaulle n’a jamais été marxiste.
      Et il n’a jamais approuvé la démagogie socialiste.

      De Gaulle était un indépendant,
      jugeant de tout par lui-même,
      si bien qu’il pouvait se trouver d’accord
      en partie avec les uns, et en partie avec les autres,
      sans être ni avec les uns, ni avec les autres,
      mais pour la France.

      On ferait bien aujourd’hui,
      de s’inspirer de sa doctrine de l’indépendance nationale,
      où la Paix résulte du respect des différences nationales,
      et où chaque Nation reste elle même chez elle.

      • Cadoudal says:

        oui mais de Gaulle était surtout gaulliste et se fichait du reste;

        il a été méprisé par les Anglais et les Américains;

        il doit tout à Staline qui l’a promu vainqueur de la guerre;
        ceci pour préparer la guerre civile en France et mettre la division dans le camp occidental.

    • Geneviève says:

      En désertant avant la signature de l’armistice, De Gaulle était susceptible d’être condamné à la peine de mort.
      Les clairvoyants ont bien vu qu ‘ils faisaient le jeu des Anglo-Saxons et était opposé à une renaissance de la France catholique basée sur le travail, la famille et la patrie.

      Après la guerre, De Gaulle s’est par ailleurs empressé de rétablir le décret Crémieux et la Franc-maçonnerie dans ses droits.

    • SANGUEDOLCE Alexandre says:

      En 1941, après les événements en Syrie, il était considéré comme rebelle et allié de  » l’ennemi héréditaire  » la perfide Albion

  2. Soupape says:

    A @ Cadoudal (à la marge pour avoir de la place).

    1 – En politique, il faut absolument penser par soi-même …
    et prendre les moyens techniques de le faire …

    Mais alors … on voit la réalité différemment que le commun !

    Si bien que les solutions qui vous apparaissent
    ne sont pas toujours celles qu’attendent
    ceux qui ont voté pour vous.

    Lorsqu’on est placé dans cette situation,
    ou bien on a le courage de la Vérité,
    ou bien on biaise, ou bien encore on ne sait pas juger,
    et on devient un politicien.

    2 – Il faut des décennies de réflexions,
    souvent autodidactes,
    pour « voir » ce qu’on peut faire … sans se tromper.

    Autrefois, le métier militaire apprenait à avoir le coup d’œil.
    Le plus difficile, à la guerre, est de donner des ordres,
    car, si vous vous êtes trompé, vous le savez dans l’heure qui suit …

    Par conséquent, n’est pas général qui veut …

    3 – En 1958, de Gaulle savait que l’Algérie était foutue.
    Mais, comme il l’a dit plus tard :
    Imaginez qu’en 1958, j’ai donné l’Algérie aux algériens.
    Il n’y aurait plus eu de « de Gaulle », immédiatement.

    En effet, en 1958, de Gaulle voyait plus loin
    que le problème immédiat de l’Algérie,
    (dans lequel les fm , [et même les extrêmes droites ! ],
    entendaient l’enfermer, ce dont il était parfaitement conscient).

    Car la priorité était d’abord de tenir tête aux russes,
    et en France aux communistes,
    c’est à dire qu’il fallait d’abord restaurer l’économie,
    ce qui n’est pas un « détail » …
    surtout quand on est placé sous la tutelle des américains …
    qui ne rêvent que de vous annexer dans leurs zétazunis

    Pour pouvoir tenir le programme ci-dessus,
    de Gaulle savait depuis longtemps
    qu’il fallait modifier la constitution,
    pour nous sortir des régimes faibles des IIIème et IVème républiques,
    régimes de partis, et de proportionnelles,
    qui font la joie des froncs massants,
    car ils favorisent les marchandages incessants …
    ce qui permet de ne JAMAIS aboutir à RIEN (comme jmlp et sa fille),
    si ce n’est qu’à grossir le .°.chaos.°. tant souhaité par les loges.

    De Gaulle a su ménager la transition de l’Algérie.
    Ca ne pouvait pas plaire à tout le monde,
    mais il fallait le faire.
    Salazar n’a pas voulu le faire avec l’Angola, et ça a fini mal !

    Pour sa part, de Gaulle avait affiché ses intentions
    dès sa conférence de presse de septembre 1959.
    Il ne pouvait guère le faire plus tôt !

    Mais là encore, certains ont voulu se bercer d’illusions …
    Ils ont cru que la France resterait toujours en Algérie,
    et n’ont pas osé quitter l’Algérie à temps,
    car, en Métropole, leurs « coreligionnaires » n’étaient pas tendres avec eux !

    4- Je n’ai pas répondu à toutes vos questions,
    car je ne suis pas capable de le faire.

    Mais je ne vois vraiment pas Staline
    en train d’imposer de Gaulle aux anglo-américains,
    qui n’avaient cessé de lui mettre des bâtons dans les roues !
    et ne l’avaient pas invité à Yalta … Si bien que Staline n’a rien imposé.
    Enfin Staline est mort en 1953.

    5- Je ne suis pas opposé à votre devise « Dieu et le Roi »,
    qui, en théorie, est la meilleure solution …
    bien que le Roi ne soit pas toujours un saint homme !

    Mais on ne pourra se rapprocher de la devise que vous proposez
    que lorsque les Français seront d’abord redevenus chrétiens.

    C’est pourquoi, il faut d’abord prêcher.
    Et pour prêcher, il faut savoir ce que l’on croit.
    Et pour savoir ce que l’on croit, il faut le demander à Dieu.
    Car c’est Lui, notre patron, ce n’est pas nous !

    Travaillez pour Dieu d’abord, et le Roi vous sera donné par surcroît.

  3. Cadoudal says:

    à Soupape

    merci pour votre long billet

    l ‘attitude de Staline , utilisant de Gaulle contre les Anglo-saxons, pour préparer la Révolution en France,
    a été mise à jour par Stéphane Courtois à partir des télégrammes de Staline à ses ambassadeurs; que Courtois a micro filmés à Moscou vers 1991;
    c’est très clair.

    voir les vidéos de Courtois sur YouTube :
    de Gaulle a été un pion utilisé par Moscou.

    quant à la devise  » Dieu et le Roi »
    c’est pour rappeler que la Révolution doit être combattue
    en lui opposant les valeurs qu’ elle veut détruire.

    opposer à la République nihiliste de la « mort de Dieu »(= laïcité)
    la civilisation française, catholique et royale.

    • Soupape says:

      A Cadoudal

      Je reprends le passage suivant
      « Quant à la devise » Dieu et le Roi »
      « c’est pour rappeler que la Révolution doit être combattue
      « en lui opposant les valeurs qu’ elle veut détruire ».

      Vous n’obtiendrez pas la France Chrétienne
      en prêchant des « valeurs »;
      mais en prêchant le retour à Dieu,
      c’est à dire le retour à la Réalité,
      car le Dieu des Apôtres de Jésus Christ
      n’est pas seulement une « croyance », mais la Réalité !

      Si vous n’en êtes pas complètement convaincu,
      (ce qui est fréquent)
      commencez par demander à Dieu de franchir cette étape,
      qui est celle qu’ont franchie tous les vrais ecclésiastiques,
      avant de demander à être ordonnés.

  4. deogratias says:

    De Gaulle a été le cheval de Troie et des anglo-saxons et des soviétiques pour détruire l’Europe.

  5. Soupape says:

    En réalité, c’est la « conférence » de Yalta, en 1945,
    qui a détruit les Pays d’europe !

    Les communistes et les américains
    (2 branches de la même mossânerie des « refaiseurs du monde »)
    se sont mis d’accord,
    pour déculturer l’europe, et lui faire perdre son identité,
    les uns par « the american way of life », dans la partie ouest,
    les autres par le marxisme, dans la partie est.

    Bien noter que les bêlements anti-musicaux
    des biteulses (beattles) et des jaunis-à-l-idée
    ont réussi à franchir les frontières, réputées étanches, de l’ex-urss,
    « on ne sait trop comment  »
    (les voyageurs en urss rapportaient les agissements des « hooligans »),
    ce qui prouve qu’il y a eu une entente tacite, au moins sur ce point !

    Puis mai 68 est arrivé, un peu plus tôt que prévu,
    parce que les .°.américains.°. s’étaient inquiétés
    des vues de De Gaulle,
    après son « Vive le Québec liiibre » en juillet 1967,
    qui visait le mondialisme rampant,
    que de Gaulle avait sans doute vu venir.

    En effet, Raymond Marcellin, ministre de l’intérieur après mai 68
    a dénoncé publiquement, dès septembre 1968,
    un « complot international contre la France »,
    dont tout le monde a rigolé,
    et auquel personne n’a cru, moi le premier.
    Mais c’était la vérité !

    Aujourd’hui, nous sommes mondialisés
    par la culture de la décadence, et par le rejet de Dieu,
    et ce n’est pas en ressassant pétain et l’algérie qu’on va en sortir !

  6. MA Guillermont says:

    Je suis parfaitement d’accord … et aurait été parfaitement incapable de tenir ces discours .
    Merci pour votre argumentation !
    Cette bataille entre partisans et opposants au Général De Gaule est moyen de querelle pour entraîner la division …
    Pourquoi MPI lance t’il le sujet ?

    • Soupape says:

      Personnellement je ne regrette pas
      d’avoir pu échanger avec Cadoudal sur ce sujet,
      car nous avions convenu, dans ces colonnes,
      d’en parler, un jour ou l’autre …

      Il est bon que nous ayons pu échanger dans la sérénité,
      car je connais nombre d’extrémistes,
      qui sont de bons bougres,
      mais qui n’acceptent aucune contradiction sur ce sujet.

      Or, les mêmes qui clament haut leurs principes,
      sont nuls dans l’action. Pourquoi ?

      Parce que leur jugement ne vient pas de leur expérience,
      mais d’une somme d’idées reçues.

      Si bien qu’aucun homme d’action n’en émerge jamais.

      En effet, l’homme d’action est celui
      qui sait faire face chaque jour à l’imprévu,
      et qui le digère naturellement, en quelque sorte,
      parce qu’il n’a pas besoin
      de tout remettre en question à chaque fois !

      Rien à voir avec le manègement, la communication,
      et toutes ces niaiseries !

      Mais avant d’en arriver là, il faut du temps …

      Il en va de même de la religion des extrémistes,
      qui n’est pas une expérience vécue avec Dieu,
      mais une somme de principes,
      ce qui, certes, est mieux que rien,
      mais reste très éloigné de ce que Dieu souhaite pour nous !

      Je répète ce que Jean Baptiste disait sur les bords du Jourdain,
      sous l’occupation romaine,
      ou Marie à Lourdes
      sous l’occupation fronc massâne : Pénitence !

      Il ne s’agit pas de bondieuseries,
      mais de trouver, et faire trouver, les chemins qui mènent à Dieu.

      Nous ne referons la France qu’en répandant la Foi.
      L’action politique seule est,
      depuis bien longtemps, vouée à l’échec !

      L’action sans Dieu est même vouée à l’échec depuis toujours ;
      mais ne le dites pas, car tout le monde ne le comprendrait pas !

  7. Cadoudal says:

    Soupape
    15 juin 2018 à
    A Cadoudal

    « Vous n’obtiendrez pas la France Chrétienne
    en prêchant des « valeurs »;
    mais en prêchant le retour à Dieu,
    c’est à dire le retour à la Réalité,
    car le Dieu des Apôtres de Jésus Christ
    n’est pas seulement une « croyance », mais la Réalité ! »

    ***
    la devise des Chouans

    « Dieu et le Roi  »

    signifie clairement que la Foi catholique est le moyen de défendre notre cité agressée par les nihilistes , les « Lumières » maçonniques et autres valeurs licrasseuses;

    que le Roi très chrétien est l ‘instrument privilégié pour défendre et redresser notre vieille Nation.

    • Soupape says:

      On est bien d’accord,
      MAIS,
      on ne produit pas la Foi par la politique
      mais par l’évangélisation (car la Foi est une adhésion libre),
      ce qui suppose de savoir prêcher avec l’assistance de l’Esprit,
      et donc de savoir où on en est PERSONNELLEMENT avec Dieu,
      afin de faire découvrir la Vie avec Dieu (la Vie divine),

      sinon on prêche des approximations personnelles
      de « philosophie chrétienne »,
      « au nom des hommes » et « de la part des hommes »,
      comme font les protestants et leurs descendants fronc massants.

    • Retour à la réalité ? Comme pour Galilée ?

  8. Cadoudal says:

    à Soupape

    pour que l’ empire romain , païen , devienne empire romain chrétien, la Cité de Dieu , il a fallu d’ abord une lente diffusion de la foi , au milieu de 10 persécutions générales;

    et , au moment opportun, la victoire militaire d’un empereur chrétien sur son adversaire païen.

    actuellement , nous attendons un chef qui réunira les Chouans et les Français qui veulent simplement sauver leur peau du suicide collectif organisé par notre République licrasseuse.

    • Soupape says:

      Nous partageons certains jugements.

      Donc vous avez compris certaines choses.

      Un monde meilleur (mais seulement meilleur)
      ne peut venir que de Dieu,
      étant entendu que le monde terrestre ne sera jamais parfait,
      puisque le Royaume de Dieu n’est PAS de ce Monde.

      Je vous propose de clore, pour le moment, nos échanges,
      afin de nous laisser le temps d’évoluer.

      • Cadoudal says:

        d’ accord

        mais je me connais: pas question d’ évoluer;

        mes positions sont mûrement réfléchies.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com