Depuis quelques heures, différents journalistes français ont été convoqué pour éteindre et surtout discréditer la rumeur selon laquelle 33 militaires français se trouvaient à bord de l’avion AH5017 d’Air Algérie. Au passage, notons que ceux qui ont cette mission se gardent d’évoquer la présence ou non d’un responsable du Hezbollah à bord.

Si les médias français semblent se verrouiller à ce sujet, différents médias internationaux ont été moins disciplinés, notamment le Corriere della Seral’International Business Times ou encore le Times of Israel.

Rappelons encore que LCI avait publié une info dans le même sens. Lisez bien le bandeau au bas de la photo. « 28 juillet 2014 – 4 militaires des op. spéciales et du renseignement à bord (info LCI)« 

AH5017-lci-annonce-mpi

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. S’il y avait effectivement des militaires à bord, on peut comprendre les drapeaux en berne.
    Si ce sont uniquement des civils, pourquoi cette « nouveauté » alors que d’autres catastrophes aériennes ont été bien plus meurtrières en Français?

  2. champar says:

    La désinformation sur ce sujet semble totale, nous en sommes donc réduits à formuler des hypothèses.

    – Qu’un responsable du Hezbollah soit dans un avion d’Air Algérie n’est pas impossible.
    – Que des responsables des renseignements généraux français s’y trouvent me parait improbable pour plusieurs raisons : On a écrit qu’il y en avait 4, 33 ou 44, si c’est le cas cela fait beaucoup de dirigeants ! Voyageant groupés … Alors que la moindre PME sait qu’il ne faut pas faire voyager tous ses dirigeants dans un même transport à risque (avion, voiture et même parfois train), c’est donc peu probable ou alors les renseignements généraux sont totalement incompétents ce qui serait étonnant.
    Les dirigeants des renseignements généraux français étaient dans un avion algérien, ils auraient vraiment été gogos les types !

    – En rapprochant les 2 informations : Responsable Hezbollah et RG français. Possible qu’il y ait un contact discret mais dans ce cas il n’y aurait pas autant de français, je ne pense pas que les renseignements généraux soient à plusieurs pour discuter discrètement, de plus pourquoi choisir un avion algérien pour discuter de cette façon, pas très discret.

    – Est-ce un accident ou l’écrasement de l’avion a-t-il été aidé ?
    Si c’est un accident, il ne faut pas gamberger.
    Si c’est une cause extérieure, qui avait intérêt à détruire l’avion :
    . Les rebelles du Mali, avec une bombe dans l’avion ? Peut-être mais pourquoi un avion algérien, cela me semble peu probable.
    . Les Etats-Unis, en sanction contre la France pour la vente des bateaux de guerre à la Russie ? 2° avertissement après la BNP à un pays (la France) incapable de financer son armée. Cette hypothèse serait la plus sérieuse car les américains sont des « amis » destructeurs plus efficaces que le seraient des ennemis, d’autre part je suis troublé (comme C.B.) par la décision de ce deuil national apparemment farfelu organisé pour l’écrasement d’un avion algérien !

    Alors qu’en penser ?
    En argument contre : en choisissant un avion algérien, les Etats Unis prendraient le risque de se brouiller avec ce pays.
    En argument pour : l’information est venue par des media étrangers sous influence des Etats Unis qui ont tout intérêt à déstabiliser ce qui reste du gouvernement français actuel, l’annonce de Hollande sur la possibilité de ne pas respecter le contrat de vente des bateaux de guerre à la Russie peut confirmer cette hypothèse, de même a contrario que la volonté de « verrouiller » les media français.

    Encore une fois, il y a une telle chape de plomb sur la presse française que des non-professionnels de l’information, comme moi, en sont réduits à formuler des hypothèses qui peuvent être complètement fausses, simplement sur la base de la recherche des motivations d’un éventuel attentat.

    • marcosalpha says:

      je suis de votre avis ,pas d’accord pour la présence a bord de militaires français qui, de toute façon voyagent dans les avions affrêtés pour eux
      par l’armée(j(ai été de ceux-là,il y a quelques années).

  3. Amaury Massalis says:

    champar dit : Que des responsables des renseignements généraux français s’y trouvent me parait improbable.

    Oui moi aussi je trouve cela improbable puisqu’il est dit : « 4 militaires des op. spéciales et du renseignement à bord » ce qui sous-entend des personnels de la DGSE.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com