Il s’agit d’un échange entre Michel Onfray et Alain Juppé sur le Grand journal de Canal +, le 25 mars 2015juppé_onfrayJuppé est mis au pilori par Onfray pour le fait d’avoir un avis sur l’islam sans  jamais avoir lu le Coran,alors qu’il est un responsable politique.

Le 9 décembre 2009, Juppé disait  à l’antenne d’Europe 1 en plein débat sur l’identité nationale que : « la France est islamo-compatible » « Evidemment oui parce que toutes nos valeurs, précisément liberté, égalité, fraternité, laïcité, respect de l’autre, nous conduisent à dire que la société française comme elle l’a été dans le passé- parce que la France a été historiquement un grand pays d’immigration-doit être accueillante et respectueuse des différences ».

Pour ne prendre que le sous-statut de la femme dans le Coran, est- ce compatible avec les valeurs de la France ?

Sourate 4 verset 34 : « Admonestez celles (les femmes) dont vous craignez l’infidélité ; Reléguez-les dans les chambres à part et frappez-les. »

Sourate 2 verset 223 : «  Vos femmes sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ, comme vous le voudrez »

Ou encore le témoignage d’une femme vaut la moitié de celle d’un homme (Sourate 2 verset 282).

Nous sommes bien loin du respect dû à la femme obtenu grâce à 2000 ans de civilisation chrétienne où le grand modèle de l’Eglise est la Vierge Marie.

Sur le site de l’observatoire de l’islamisation vous trouverez un florilège sur Juppé et l’Islam.

Marcel KIVIN

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. Notre République n’est pas islamo-compatible, tout comme la France ne saurait devenir une terre d’Islam, sans perdre son âme. Évitons à notre pays les conflits communautaristes religieux en laissant la population musulmane grandir démesurément dans notre pays aux racines chrétiennes ; nous en avons déjà assez avec l’idéologie gauchiste qui divise politiquement les Français et qui contribue à paralyser économiquement la France. Un peuple, telle une plante, s’épanouit à partir de ses racines et doit veiller à ce qu’elles ne soient pas déracinées ou amoindries par d’autres. Des immigrés de toute origine et confession sont les bienvenus dans notre pays s’ils respectent notre passé et adoptent sincèrement ses valeurs républicaines qui sont, d’ailleurs, à la pointe de l’Humanité. Cela implique pour ceux qui ont des idéologies et croyances discordantes de les abandonner, et non de chercher à les imposer.
    Le débat sur les repas à l’école est d’ailleurs édifiant. Refuser de manger du porc pour des raisons religieuses est rétrograde pour un peuple qui ne s’oblige plus à manger du poisson le vendredi. Doit-on accepter de rétrograder ?
    D’une façon plus générale, un multiculturalisme surabondant au sein d’un pays a pour effet de le dénaturer et conduit à la confrontation.
    Le monde est beau de par ses diverses cultures et régions. Vouloir les mélanger ne peut que l’enlaidir, telle la pollution qui nait de l’introduction d’une plante envahissante dans un milieu qui ne la supporte pas.
    La confraternité des peuples ne peut survenir que dans le respect mutuel. C’est par le développement de ce dernier que l’Humanité se dirige vers son idéal.
    transrealisme.org

    • Elieja says:

      VOTRE raie publique…

    • Exquisiteur says:

      Le principe d’une REPUBLIQUE est justement de ne rendre « RIEN » compatible avec elle. Elle a pour but de restreindre la Liberté des cultures croyances pratiques mais aussi d’en protéger l’exercice.

      La République, via la constitution organise la co-existence du bien et du mal selon la morale ou de la religion des citoyens dans une « paix civile négociée ».(ordre public)

      DONC L’ISLAM DE FOND OU DE COUTEAU COMME TOUTE RELIGION ET CULTURE N’EST PAS COMPATIBLE EN NATURE AVEC LA RÉPUBLIQUE mais seulement en conséquences .D’où d’ailleurs les concordats et transactions entre la République et les religions/idéologies….

      Apparemment comme la TOTALITE des hommes politiques,y compris Juppé,et surtout depuis 20 ans, ne savent plus ce qu’est la République, puisque qu’ils l’ont tuée ainsi que la laicité. Les assassins peuvent maintenant déclarer que leur ARBITRAIRE idéologique leur permet d’accepter de classer les citoyens selon leur religions et ceux qui iront au four crématoire de leurs pensées.
      Ces assassins de droite comme de gauche sont donc tous pourris.

      Le meme mariage pour tous fait partie de cet arbitraire où une classe de citoyens par la nature de ses pratiques se fait « octroyer des droits exhorbitants » contre d’autres citoyens.
      La République avait aboli les priviléges parait-il.

      • L’abolition des privilèges est un idéal qui s’inscrit dans celui du respect mutuel et qui se développe, si l’on est optimiste, à l’échelle de l’éternité des Hommes.
        En effet pour y progresser il faut se libérer de notre animalité qui pousse à la confrontation dominant/dominé.
        Comme je suis idéaliste, je pense que cet idéal est accessible, en en ayant suffisamment conscience pour tenter d’y contribuer, aussi infime soit l’apport, – d’autant que transmettre un meilleur donne sens à l’existence.
        transrealisme.org

  2. HUGUEL says:

    Belle analyse que vous avez faite M.Gouverneur.Tout est dit.
    Bravo!

  3. Français désabusé says:

    On pourrait penser que c’est gratiné… Mais ce sont deux merdes ! Onfray dit seulement un peu plus de vérité !

  4. Tchetnik says:

    Vu l’ignorance Crasse de Juppé sur presque tous les domaines, on se demande si Onfray a beaucoup de mérite…

  5. internaute says:

    Bonjours,

    Onfray n apporte rien de nouveau au debat, cela fait longtemps qu il a des obtenus des reponses a ces mensonges a l encontre de l islam, simplement on ne donne pas de tribune pour reprendre l expression a ceux qui lui replique avec science, ceci car il perdrait toute credibilite aux yeus des francais. Les ambiguites lancer a l encontre de juppe ici ne sont pas nouvelles, les musulmans y ont deja repondu depuis longtemps..

    le 1er verset citer n est pas mentionner comme cela dans le Coran voici la traduction correcte du verset ;

    * Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !…*

    Ensuite voici l explication du terme frapper ici

    http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10012

  6. internaute says:

    Quand au verset « Vos épouses sont pour vous un champ de labour, allez à votre champ comme vous le voulez » il a pour but de demontrer entre autre qu il est permis aux deux epoux de jouir durant le rapport intime comme il le desire, excepter ce que l islam a interdit comme la sodomie voir la tradition prophetique.

    Je ne vois pas en quoi cela est un rabaissement de la femme. Apparement Onfray lui meme ne comprend pas les explications des versets qu ils mentionnes.

    Quand a cette parole *Nous sommes bien loin du respect dû à la femme obtenu grâce à 2000 ans de civilisation chrétienne où le grand modèle de l’Eglise est la Vierge Marie.*

    Je ne sais pas de quel respect il est question ici, il est bien connu que la situation de la femme dans les societes occidentale est certainement une des plus degradande du monde, elle n est plus qu un objet aux mains des hommes utiliser afin d assouvir leurs desir. Je pense qu Onfray devrait ouvrir les yeux sur la situation de la femme en occident, elle est certainement pas louable …

    • Votre « bien connu » ne sort-il pas du livre de la connaissance des ignorants ou de la vision des aveugles ? Merci de préciser pourquoi vous jugez la situation de la femme occidentale, pas louable …, et de dire où elle est bien meilleure. Cordialement

    • Tchetnik says:

      C’est vrai que la femme est ultravalorisée en islam, on le constate tous les jours…

      Il se trouve que la civilisation Chrétienne, en revanche, n’a jamais été avare en femmes reines, princesses, mères spirituelles, artistes…Les impératrices Catherine I, Catherine II, Elisabeth, Anna Ivanovna, Théodora, Irène, re-Théodora, les reines Radegonde (victime d’un mari peu Chrétien et qui arriva à s’en sortir grace à l’Église justement), Bathilde, Clotilde, Nantilde (Épouse de Dagobert), Taitou, Zaouditou, Scholastique, Nina, Thamar (qui inspira l’Homme à la Peau de Léopard de Chota Roustavelli) ou Ketevan ou encore Elisabeth de Wittelsbach, la magnifique, ténébreuse, imprudente et courageuse Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, duchesse de Berry, l’impératrice d’Autriche, reine de Hongrie Zita de Bourbon-Parmes, l’impératrice Alexandra de Russie, l’archiduchesse et impératrice consort Marie-Thérèse d’Autriche ou l’infatigable et courageuse Marie-Thérèse de France, « Madame Royale », fille de Louis XVI et véritable « homme d’État », qui a de plus fait un véritable mariage d’amour avec Louis Antoine Duc d’Angoulème et qui vécut une vie de souffrances, mais aussi de combats et de courage, par exemple.

      Dans le domaine culturel, Christine de Pisan et Anne Comnène , Herrade de Landsberg (rédactrice du Hortus Deliciarum, l’une des premières et plus grandes encyclopédies), Marie de France, Marguerite de Valois, Mme de Sévigné, Mme de Scudery et Hildegarde de Bingen, Catherine d’Amboise, Élisabeth Vigée-Lebrun, Sor Juana Ines de la Cruz peuvent déjà servir d’échantillons. Certaines de ces femmes décrivent d’ailleurs la condition féminine comme sans doute pas parfaite, mais certainement instructive quant à la place de la femme dans la société de l’époque et leur reconnaissance en qualité, en dignité, avec bien des aspects positifs et pérennes. Leur existence même montre que cette place, sans forcément être automatique, était largement réalisable et acceptée. Par ailleurs, toute la littérature d’Amour Courtois, du Digenis Akritas aux troubadours, en passant par Guillaume de Lorris, Tristan et Iseult, les romans Arthuriens…donne de la Femme une image plus que valorisée et valorisante, d’égale dignité sans pour autant remettre en cause le différences biologiques comme les charismes, pris ici comme une complémentarité. Les talents artistiques, esthétiques féminins n’ont jamais été brimés, ont toujours été reconnus comme d’égale force et importance (mais simplement différents) et ont joué leur rôle dans la construction de la civilisation Chrétienne Européenne. Et sans oublier une certaine galanterie, un certaine manière de rendre hommage à la nature féminine, aujourd’hui considérée comme « machiste » ou « arriérée » alors qu’elle est justement ce qui traduit chaque jour et la reconnaissance de l’égale dignité de la Femme Et sa spécificité naturelle.
      Une peintre : Lady Elizabeth Thomson-Butler, peintre historique célèbre, de scènes militaires de l’Empire Britannique. Helen Allingham, Eleanor Fortescue Brickdale, Charlotte Bronté, ses sœurs Anne et Emily, Jane Austen… On se demande d’ailleurs comment, dans cette Angleterre Victorienne et Géorgienne décrite comme si horriblement corsetée, oppressive envers la gent féminine, les artistes, écrivains, peintres et mêmes scientifiques femmes ont pu autant essaimer, avec de plus une liberté de ton (que certains considèrent comme « féministe », ce qui fait que l’expression des femmes comme leur place dans la société étaient loin d’être si oppressives que cela) et d’expression de talent bien réelle…C’est bien la preuve que la situation est en la matière bien plus nuancée et positive qu’on ne le dit habituellement. Elles ne sont peut-être pas à 50-50, mais suffisamment nombreuses et reconnues pour que cela ne soit pas considéré comme un phénomène marginal, mais comme une tendance assez représentative d’une certaine conception de la société et de la civilisation Chrétienne Européenne envers la nature, talent qualité et dignité féminines.
      Pour le spirituel, les impératrices Théodora, Irène ont joué un rôle majeur dans la formation du dogme de l’Église, sans oublier des figures comme Sainte Hilda de Withby ou Mildred de Thanet en Angleterre Saxonne.
      D’une manière générale, la civilisation Chrétienne Européenne a non seulement toujours valorisé l’égale dignité de la femme comme le montrent les nombreuses femmes artistes, politiciennes, scientifiques…mais aussi les œuvres littéraires écrites par les hommes comme les Contes de Canterbury de Geoffrey Chaucer et celui intitulé « The Wife of Bath » dans lequel un chevalier condamné à mort pour viol (peine bien plus sévère du reste qu’en ces temps « féministes »…) doit entendre les aspirations profondes des femmes envers les hommes.

      Cherchez l’équivalent en islam et on en reparle…

      • ALLINE says:

        Brillant Techetnik, comme toujours.
        Maintenant si on cherche des femmes brillantes, on peut aussi remonter à l’antiquité. Elles ne manquèrent pas.
        Pour ce qui est de la place de la femme dans notre civilisation, il ne fait aucun doute que le culte Marial y est pour beaucoup.
        Trop…?

  7. Emmanuel says:

    Réponse finale de Juppé: « Je vais vous dire, j’ai essayé de le lire, j’y suis pas arrivé car en réalité c’est illisible ».

    Effectivement, c’est un texte merdique concernant la forme et pourri concernant le fond.
    Si je ne crois pas en un quelconque Dieu, je crois encore moins que ce texte puisse être la parole d’un Dieu. Honte à ceux qui essayent d’être ‘fidèles’ à une merde pareil !

  8. Vieux Jo says:

    Juppé fait comme les musulmans : du psittacisme, tout simplement.

    Si les seconds sont trompés du fait qu’il leur ait commandé d’apprendre par coeur le coran sans chercher à comprendre ce qu’ils lisent, en revanche, un homme politique est, quant à lui, coupable de profonde malveillance envers les Français par son incommensurable bêtise à répéter ce que lui disent de répéter les barreaux de l’oligarchie, les francs-maçons surtout, contre son propre peuple.

    La vision de la bêtise humaine me donne une idée de l’infini (Einstein, qui comparait l’immensité de l’univers par rapport à l’intelligence de l’homme).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com