Alain Soral a accordé une courte interview à MPI-TV le jeudi 24 septembre entre deux audiences au Palais de Justice de Paris. Il traite les deux sujets du moment: la vague d’immigration clandestine qui déferle sur l’Europe et le voyage du Pape à Cuba et aux USA.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. Rémi de Völn says:

    Le « pape » Bergoglio, effectivement,
    1/ n’est plus catholique, mais hérétique,
    2/ et est le chef du M.A.S.D.U. = « Mouvement d’Animation Spirituelle de la Démocratie Universelle » parfaitement décrit par l’abbé De Nantes.

    • Pourriez-vous définir l’hérésie ? Quand un pape devient-il hérétique ? Perd-il de facto son pontificat ?

      • Si cela peut vous aider à vous faire une idée, voilà ce que dit st Jean de Capistran à propos du pape :

        « Le Christ a prié pour que la foi de Pierre ne défaille pas ; c’est donc à Pierre, c’est donc à ses successeurs qu’il appartient de déclarer ce qu’en matière de foi, il faut croire, confesser, tenir et professer.
        (…) Il ne peut se faire que l’Eglise de Rome tombe dans l’erreur : Dieu ne saurait le permettre. Jamais elle ne sera soumise aux atteintes de l’hérésie; toujours elle demeurera ferme et immobile dans la foi.
        (…)
        Selon la promesse du Seigneur, l’Eglise Apostolique de Pierre reste exempte de toute séduction, pure de toute hérésie, dans la personne de ses Pontifes… Alors que les autres Eglises sont parfois entachées de certaines erreurs, seule elle déjoue tous les assauts de l’enfer, elle règne, elle impose silence et ferme la bouche à tous les hérétiques.
        (…) Le Pape est le reflet et l’image de la divinité; le Pape, c’est Dieu sur la terre.
        (…) Il est la colonne qui soutient le monde, le roc inébranlable sur lequel repose tout l’édifice de la chrétienté.
        (…) Tous, séparés ou réunis, sont tenus de lui obéir puisqu’ils font partie du troupeau du Christ.
        (…) Comment des théologiens aux yeux louches et malfaisants ont-ils pu ne pas comprendre que le supérieur des évêques est supérieur aux évêques, le supérieur de l’Eglise, supérieur à l’Eglise ?
        De même que Dieu est au-dessus du Concile, de même le Pape, qui tient la place de Dieu, l’est aussi.
        (…) Il ne peut être jugé par aucune autorité en ce monde, il n’a d’autre juge que Dieu.
        (…) Si le pape et le Concile promulguaient des décisions contraires; c’est à la décision du pape qu’il faudrait obéir… A la sentence de toute l’Eglise, il faudrait, au besoin, préférer la sentence du Souverain Pontife Romain. Si le Christ vivait encore sur la terre, le Concile n’aurait aucun pouvoir contre le Christ, ou au-dessus du Christ; de même, aujourd’hui, l’Eglise universelle tout entière ne pourrait statuer contre le Vicaire du Christ que le Vicaire du Christ ne pût révoquer et annuler. Le tribunal du Pape et le tribunal du Christ ne font qu’un. (…) Lors même que tout le monde se tournerait contre le Pape, c’est au Pape qu’il faudrait s’attacher.
        (…) De quelques avertissements et de quelques sommations que le Pape ait été l’objet, L’Eglise universelle, l’empereur et le peuple chrétien ne peuvent jamais rien tenter contre lui. Fût-il le plus grand des pécheurs, ils ne pourraient que demander à Dieu de veiller au salut commun et du pasteur et du troupeau. »
        Il ajoute par rapport à l’union de l’Eglise et des états : « S’il devait obéissance au roi ou à l’empereur, il serait, à la fois, leur supérieur dans les choses spirituelles et leur inférieur dans les choses temporelles…Au sein de cette humanité régénérée, que l’apôtre (I Cor., XII) compare à un corps plein d’harmonie et de beauté, il serait, en même temps, la tête et le pied. Ce serait absurde et monstrueux. Le Pape, qui est le premier dans le domaine spirituel, doit avoir aussi la prééminence dans le domaine temporel. En tout et partout, ici-bas, il doit occuper le rang et la dignité suprême. (…) Ce n’est pas Pierre qui doit être soumis aux rois, ce sont les rois qui doivent vivre soumis aux lois de Pierre.
        Le Christ a voulu que Pierre exerçat sa domination sur la mer orageuse de ce monde; il lui a ordonné de pêcher avec un hameçon de fer (Matth, XVII), montrant par ce symbole qu’il lui confiait le glaive de l’un et l’autre empire, de l’empire spirituel et de l’empire temporel. » etc.

        Vous pouvez lire « St Jean de Capistran, son siècle et son influence » par Louis de Kerval, cela donne une idée de ce que fut ce grand saint et de l’importance de ses écrits, notamment par rapport au Pape attaqué par les anglicans.

        • Massalis says:

          Il faut dissocier la charge d’évêque de Rome et le Pontificat.
          Benoit a démissionné de sa charge d’évêque de Rome et non du Pontificat (cf document ad-hoc).
          De plus l’Église, celle qui ne sombrera jamais, celle contre laquelle les porte de l’enfer ne prévaudront pas, est l’ensemble de ceux qui sont resté fidèle au Christ l’Ekklesia, et non une structure administrative.
          Donc : François est évêque de Rome, il gouverne la structure administrative de l’église, il détient la clé d’argent.
          Benoit XVI est toujours Pontife, et même Pontifex Maximus, il détient la clé d’Or.
          François va tenter de provoquer un schisme, un de plus, il est là pour faire sombrer l’église en tant que structure et perdre les fidèles qui le suivent.

        • Efgy, merci de ce passage et veuillez m’excuser pour le retard à y répondre.

          J’ai trouvé également dans le cours de catéchisme la question rapportée par St Robert Bellarmin :

          « S’il tombait dans l’hérésie le pape perdrait son pontificat ipso facto » : quelques auteurs disent que le pape perdrait son pontificat au moment précis où son hérésie deviendrait externe; d’autres maintiennent que le pape hérétique perdrait son pontificat seulement quand son hérésie deviendrait notoire et répondue publiquement.
          Cette opinion étudiée par St Robert Bellarmin est la plus probable (parmi 5 propositions).

          Par contre l’opinion selon laquelle « le pape hérétique perdrait effectivement son pontificat seulement sur une déclaration officielle d’hérésie » : une telle déclaration ne peut être juridique car le pape n’a pas de supérieur sur la terre qui soit capable de le juger.

          Cordialement,

      • oups : attaqué par les « gallicans » (et non anglicans)

  2. Il résume exactement ce que ma famille et amis pensent des deux :immigration et pape

  3. Faut qu il arrete de parler du Pape. Le reste est tres bon mais la religion c’est pas son truc.
    Pareil pour vous les catos pas contents: »C’est pas parce qu je ne suis pas d’accord que j’ai raison »

  4. Charles Martel says:

    Quelques mots sur Soral le cyberpunk islamophile, et son site « égalité et islamisation » :

    Jamais aucune référence aux Croisades, ni à Charles Martel, ni aux Sacrifices consentis par les Français sur les champs de bataille durant plus de 14 siècles afin de repousser l’islam le plus loin possible de nos frontières occidentales !

    Soral le séducteur, Soral le prétendu « anti sioniste » ignorant ou faisant semblant d’ignorer, que l’islam n’est que la mise en pratique des pharisianismes hypocrites présents dans l’infâme talmud.

    Si soral était honnête et véritablement attaché à notre Civilisation, tout comme les Croisés en leurs temps il condamnerait et combattrai à la fois le talmud et son enfant bâtard l’islam.

    Hors tout comme les talmudistes BHL et Attali, le séducteur Soral est un islamophile !

  5. Sancenay says:

    Je crois que Soral devrait avoir l’honnêteté autant que possible de s’arrêter de parler au nom des catholiques puisqu’il n’est pas catholique du tout.
    Ses digressions sur le sujet ne peuvent que nuire aux catholiques fidèles et raisonnables.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com