Le samedi 16 avril 2016, le pape François s’est rendu sur l’île grecque de Lesbos et a ramené avec lui à Rome douze réfugiés syriens musulmans. Alain Soral livre sa réaction.


Alain Soral s’exprime à propos du Pape François par LaPravdaCH

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

49 commentaires

  1. Que Soral juge le Pape, cela prête à sourire, vraiment. Dimanche prochain le Pape organise une quête dans toutes (ou presque, certaines « fraternités » ne jugeant pas utile d’aider les gréco-catholiques par exemple) les églises catholiques d’Europe; Une quête destinée aux chrétiens d’orient d’Ukraine, les plus proches de nous géographiquement et spirituellement(uniates). Un million et demi d’Ukrainiens se sont déplacés dans l’Ukraine vers l’ouest pour fuir la guerre.

    • Bernard says:

      Je pense comme vous que Alain Soral qui dit souvent des choses intéressantesferait mieux de suivre un peu plusce qui se passe au Vatican .Il a un souci permanent des chrériens d’Orient mêême sil a été à Lesbos.L’un n’exclut pas l’autre

    • Raiford says:

      Les propos d’Alain Soral sont tout à fait juste.

      Le voyage du pape dans l’ile de Lesbos a été encensé par les médias du monde entier (ceux qui sont habituellement anti-chrétiens).

      Par contre ce voyage plonge les catholiques dans un trouble profond.

  2. Elieja says:

    A.S doit lire MPI. Salut Alain !!!

  3. De quoi se mêle-t-il ce païen ?

    • Pierre-Alain Depauw says:

      Permettez-moi de vous dire que votre commentaire est totalement déplacé. D’abord, le propos d’Alain Soral est-il juste oui ou non ? Oui, ce qu’il dit dans cet entretien est juste. Qu’il soit un bon catholique ou non n’y change rien. Il voit en tout cas en ce sujet plus clair que bien des catholiques pratiquants qui persistent dans leur aveuglement et suivent sans réfléchir un pape qui trahit le Christ.
      Ensuite qui peux se permettre d’écarter la parole juste de qqun en se limitant à le traiter de païen ? La vie du bon larron ne fut pas reluisante et pourtant, sur la croix, il fut sauvé…

      • Du temps où les chrétiens devenaient martyrs pour leur foi, ils n’écoutaient pas la parole des païens qui étaient en état de péché mortel et qui n’avaient que faire du pape. Si le pape lui demandait de mettre de l’ordre dans sa vie, pensez-vous en toute bonne foi qu’il tiendrait le même langage vis-à-vis du pape ? Ne lui dirait-il pas plutôt, comme on l’a maintes fois entendu, qu’il fait ce qu’il veut de sa vie et que le pape est bien au Vatican mais qu’il n’a pas à se mêler de sa vie.
        Je n’aime pas les hypocrites qui jugent les autres alors qu’ils n’apprécient pas qu’on les juge dans leur vie. Cet homme est une girouette, qui passa du communisme au FN puis changea encore pour je ne sais quel idéal païen. Il dit que le pape ne lui inspire aucune confiance, je m’en balance complètement, car lui il ne m’en a jamais inspiré, je ne me fie pas à des serviteurs de Satan. Si vous préférez sa parole à celle du pape, c’est votre droit.

        • A. F. says:

          Le refus d’écouter ce que disent les autres s’appelle du Stalinisme. C’est une tare des communistes et des marxistes-léninistes.

        • Jean Monnaie says:

          100 % d’accord avec Efgy. En plus, ce mec n’est ni Chrétien ni Musulman, on se demande en quoi ça l’intéresse sinon de pousser les Juifs à l’émigration pour Israel et auquel cas il est notre ennemi.

  4. Emily says:

    Très bien dit, Monsieur Bonnet de Soral !

  5. Je ne peux que partager qu’à 150% les propos d’Alain Soral. Dire que Soral est païen,comme le dit Efgy@, n’est pas exact, car je me souviens d’une de ses interventions où il témoignait avoir été baptisé et il sortait une croix qu’il portait en permanence sur lui. En plus, dans cette même émission, il manifestait une grande admiration et grand respect pour Mgr Lefebvre en mettant en évidence son combat pour la défense de la Foi et du sacerdoce.
    Il disait ne pas pratiquer, mais on peut le comprendre, quand on voit le genre d’olibrius formatés par le « concile », soit disant consacrés(avec le nouveau rite de sacre et d’ordination promulgué le 18/06/1968 par Paul VI_cf. la conférence de Monsieur Boursier de Carbon prononcée sur ce sujet à Châteaubriant l’automne dernier 2015 <> ainsi que le site de « rore sanctifica » <>) prêcher des hérésies ou pour le moins des fadaises philantropiques.
    Oui, une telle démarche de « François » à Lesbos en présence de Tsipras, lui même désavoué par les Grecs aux abois, ne peut qu’étre qu’un coup médiatique à portée mondialo-noachide, mais en aucun cas, un acte de charité au sens de la troisième vertu théologale.

    • @ « Dire que Soral est païen,comme le dit Efgy@, n’est pas exact, (…) Il disait ne pas pratiquer, mais on peut le comprendre »

      Je pratique, et vous ne me comprenez pas, on dirait. Satan a si bien semé la zizanie que chacun voit les choses comme il veut.
      Je dis donc ce que je pense, sans aucune mauvaise conscience.

      • D’accord avec vous quant à la défiance totale que doit inspirer un Homme aussi peu recommandable qu’Alain Soral.

        Cependant, je crois qu’il y a une chose à laquelle vous ne faites pas bien attention. Que François soit vraiment Pape ou non, il est au moins censé l’être, tout comme il est censé être prêtre. Or une telle personne a une responsabilité immense, presque inconcevable, et en la matière peut se révéler bien plus dangereux, et plus condamnable, que n’importe quel quidam. Si le quidam païen, par exemple, se trompe sur des questions catholiques, il commet une erreur à cause de son ignorance ; néanmoins, il n’est pas excusable car il ne tient qu’à lui de connaître la véritable Religion. Par contre, une personne qui devrait être Pape se doit de connaître la Religion sur le bout des doigts (pardonnez-moi l’expression). François ne commet pas juste des erreurs, il sait parfaitement que ce sont des erreurs, donc il se trompe et trompe volontairement. C’est vraiment un mystère d’iniquité, et la seule explication est que Dieu Lui-même est cause de cet aveuglement, à l’instar de Pharaon : cela voudrait dire que Dieu l’a déjà jugé irrécupérable et qu’Il s’en sert pour Son Dessein. Là est notre épreuve.

        Alors, prier pour ses ennemis, soit, mais c’est en tant qu’ils sont nos ennemis, pas autrement. Mais comme l’on ne prie pas pour les démons, je ne crois pas qu’il faille s’attarder (c’est potentiellement se mettre en danger et désespérer) sur des cas irrécupérables.
        De plus, cela me fait penser à une parole du Saint Curé d’Ars, où il donne l’image d’un prêtre qui essaie d’administrer l’Extrême-onction à un moribond qui a refusé Dieu toute sa vie. Il dit avec des mots flamboyants que ça ne sert à rien, que Dieu exercera quand même Sa Vengeance.
        Je crois que si l’on fait le mal avec une pleine conscience, on commet le péché contre l’Esprit ; et à ce niveau de responsabilité de Pape, qui plus est parce que cela a une influence immédiate ou non sur la Foi, il me semble qu’il n’est pas impossible de glisser promptement vers ce péché impardonnable…

        • @ Lars « il sait parfaitement que ce sont des erreurs »

          C’est là, je pense, que se situe « le mystère », car si vous écoutez le sermon de Mgr Fellay le 10 avril au Puy, il n’est pas certain que le pape François sache parfaitement que ce sont des erreurs… Mgr Fellay a rencontré le pape, et lui-même ne peut expliquer le contraste qui existe dans ce pape, les joies et les larmes qu’il provoque. Je ne m’avancerai pas plus que ne le fait Mgr Fellay.

        • Cher Efgy,

          Honnêtement, vous ne devriez vraiment pas vous reposer sur la FSSPX…
          Je pense que Mgr Fellay est à mettre dans le même sac, ne serait-ce que par prudence : on voit bien leur manque d’intransigeance, rien à voir avec les saints d’autrefois.
          Au sujet de la sainteté, j’ai l’impression que vu la responsabilité et la dignité du prêtre, c’est pour lui tout ou rien : soit un saint, soit un suppôt des démons. C’est une question de connaissance relative à son devoir d’état. Y a-t-il eu parmi les anges des tièdes ? Non, ce fut pour eux un extrême ou un autre, car ils avaient une intelligence certaine. Or, dans le devoir d’état du prêtre, il y a obligatoirement des grâces que le Bon Dieu envoie et qui son plus grandes en proportion de la responsabilité.

          Ce que je veux dire, c’est que ces Hommes d’Eglise ont ces grâces, ils ne peuvent les éviter. Ils ont par conséquent une connaissance du Bien et du mal, et à tout ce qui touche bien sûr à la Foi, que nous-même n’avons pas. Si, de fait, ces Hommes d’Eglise nous ont l’air dans l’ignorance de certaines choses fondamentales, ce n’est pas que la connaissance leur manque, mais c’est qu’ils l’étouffe volontairement. Là est le mystère, mais certes pas un mystère en leur faveur !

          • Cher Lars, je connais le blog que vous donnez, mais ce qu’on y trouve ne m’étonne pas, car Satan agit sur les hommes où qu’ils soient : conciliaires, tradis, résistants, hérétiques, païens, etc. Satan s’attaque à la totalité du genre humain, car il ne supporte pas que Dieu se soit incarné (fait chair) et qu’il n’ait pas pris une nature angélique comme la sienne. Son orgueil l’a perdu à jamais. Il a donc une haine infinie et irréversible contre tout le genre humain, et il se sert de tout pour semer la zizanie et les discordes entre ces hommes. Je ne veux pas entrer dans son jeu. Et quelque chose me dit que le pape veut aussi éviter cet écueil, car notre époque n’est plus celle d’hier, lorsque l’Eglise n’était pas séparée de l’Etat. Aujourd’hui, l’Eglise en tant qu’institution divine n’a plus le même poids que par le passé, elle n’a plus d’autorité sur les Etats. En effet, elle n’a d’autorité aux yeux des Etats qu’en tant qu’Etat elle-même. Vous voyez le problème; tout devient politique, et rien n’a plus de sens religieux ou divin.
            Cela change toutes les données. C’est bien pourquoi, en 1906, le pape Pie X a condamné cette séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans son encyclique « Vehementer vos ». Il avait compris combien l’Eglise allait être prise au piège dans cette séparation qui rangeait sur un plan secondaire le divin, le spirituel, alors qu’au contraire, c’est le spirituel qui doit diriger et gouverner le temporel.
            Bien sûr, Dieu donne les grâces en proportion, mais Il ne transforme pas les erreurs : les hommes sont libres, et Il n’intervient pas directement. Pour recevoir sa grâce, il faut être en état de grâce, ça paraît évident.
            Que peut faire un pape, entouré de franc-macs et de satanistes ? Ces gens-là s’étaient infiltrés au Vatican bien avant le Concile Vatican II. Léon XIII en parle, saint Pie X aussi. Après le Concile Vatican II, le pape Jean-Paul 1er avait le projet de faire le ménage au Vatican. Résultat : 1 mois après son élection, il est assassiné (empoisonné) par le cardinal Villot. http://aveclimmaculee.blogspot.fr/2013/10/jean-paul-ier-assassine.html
            Jean-Paul II qui a tant lutté contre le communisme a failli y passer lui-aussi. Faut-il que tous les papes qui veulent faire quelque chose soient assassinés ? Non, ce n’est absolument pas nécessaire. Il faut donc être plus rusé que Satan. Et je pense que lorsque le pape François se qualifie lui-même comme étant « rusé », c’est en envoyant un message à tous ses détracteurs maçonniques, qui l’ont bien compris. Le combat qui se mène est terrible. Nous, « le grand public » sommes bien là de connaître le tiers des magouilles maçonniques et vaticanes, puisque les franc-macs sont chez eux au Vatican… Mais je ne crois du tout que Dieu laissera son Vicaire devenir lui-même un franc-mac, c’est impossible, car l’Eglise de Dieu ne peut pas être détruite par la Tête, qui est le Christ, et dont le pape est son représentant !
            Comme le disait soeur Lucie, c’est donc maintenant à chacun de se prendre en charge, chacun à son niveau, tant les temps sont durs et le combat de Satan acharné.
            Je suis complètement d’accord avec vous, il faut garder l’espérance. Ste Thérèse de Lisieux disait : « on obtient autant qu’on espère ». J’espère donc beaucoup du pape, et je prie aussi beaucoup pour lui, car il est certain que Satan veut particulièrement son âme. Cependant, je prends au sérieux ce que disait sr Lucie, et que l’on peut lire dans un ouvrage sur Fatima :
            « le message de la Sainte Vierge à Fatima suppose de la part des simples fidèles un attachement inaltérable à l’Église catholique romaine. Sœur Lucie, en plus de son exemple, s’exprimera clairement à ce sujet  : «  Il n’existe rien en ce monde qui puisse justifier que l’on rompe avec le principal à cause du secondaire… Pierre a glissé et est tombé, le Christ n’a pas cessé pour autant de lui confier le gouvernement suprême de son Église.  » Cet attachement à l’Église doit n’avoir d’égal que l’attachement à la foi catholique garantie par le magistère infaillible, ordinaire ou extraordinaire. Autrement dit ni schisme, ni hérésie. Leçon que Sœur Lucie répète à plusieurs reprises dans son ouvrage « Les Appels du message de Fatima ».
            http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/contre-reforme-catholique/message-de-fatima/le-vrai-message-de-notre-dame-de-fatima/
            Pour moi, l’Eglise a besoin de son Chef, le pape. C’est lui le rempart contre le Mal, et je fais mienne la pensée de l’abbé Augustin Lémann : « Le Gardien de l’Eglise, c’est le Pape, Vicaire de Jésus-Christ. Tant que le Gardien sera reconnu, respecté, obéi, l’obstacle (contre l’Antéchrist) subsistera, la société demeurera fidèle à l’empire romain et à la fois catholique. Mais si ce Gardien, le Pape, vient à être méconnu, mis de côté, rejeté, l’obstacle disparaissant bientôt avec lui, l’Antéchrist sera libre de paraître. » C’est la pensée de saint Thomas d’Aquin. Pour moi, le pape n’est pas l’Antéchrist, mais une de ses victimes, un homme à abattre. Voilà pourquoi je prie pour lui, selon les recommandations de la petite Jacinthe de Fatima (« il faut beaucoup prier pour le pape »). C’est dans notre intérêt de le défendre. Je comprends que vous ne soyez pas d’accord avec moi, lorsque l’on voit ses dispositions envers les divorcés-remariés, par ex. Mais je n’ai pas de solutions humaines plus puissantes que la prière, car quant à moi, il n’en reste pas moins pape. Si vous voulez agir autrement, faites, je vous soutiens, mais je ne suis pas évêque ni cardinal, et les décisions ne sont pas entre mes mains. Par contre, j’ai le pouvoir, et le devoir, de prier !

            Pour terminer, vous me conseillez de « ne pas me reposer sur Mgr Fellay ». C’est vrai, il ne faut pas se reposer. Mais en ce qui concerne sa vertu de prudence par rapport au Vatican (et non pas seulement par rapport au pape, car il est entouré d’hommes très influents), je lui fais confiance, car il est prêtre et a les grâces d’état, comme vous le dites si justement. Il n’est pas saint, mais je ne connais pas actuellement de prêtres saints (dans le sens canonique du terme).

            • Salut Efgy, je suis aller voir ce site que tu recommande, le 2ème link, et j’ai une question, si tu veux bien répondre. J’ai lu là dedans le suivant:

              «Au Portugal se conservera toujours le dogme de la foi, etc. [sic]  »

              Bien, je me demande pourquoi le Portugal et pas un autre quelconque Pays ? Pourquoi pas le Canada ? Pourquoi pas la Chine ? Pourquoi pas le Sénégal ? Le Brésil ? Les USA ?

              En quoi le Portugal est plus que les autres ?

              Merci de la réponse.

              • @ Name
                Effectivement, c’est une question que tout le monde s’est posée.
                D’abord, il n’est pas interdit de penser que le dogme de la foi sera conservé dans d’autres pays aussi. La Sainte Vierge n’a pas dit : « Au Portugal seulement ». Elle apparaît au Portugal et s’adresse à des portugais, il est donc normal qu’Elle leur parle de leur pays, et qu’elle les rassure, eux, et avec eux tout le Portugal, puisque le message devait être transmis…
                Mais d’un autre côté, si elle souligne ce fait, c’est peut-être que le Portugal sera particulièrement protégé. Mais pourquoi lui ? Une réponse se trouve, je crois, dans l’histoire du Portugal. Ce pays a été consacré à la Très Sainte Vierge Marie peu de temps après que le roi Louis XIII, ait consacré la France à la Très Sainte Vierge Marie. Ces pays appartiennent, de façon privilégiée, à la Sainte Vierge. Je ne sais pas si d’autres pays ont été consacrés, mais la consécration à Marie est un gage de prédilection. D’où l’erreur de tous les papes de ne pas avoir encore consacré la Russie à son Coeur Immaculé.
                Voici un site qui montre succinctement le rapport existant entre l’histoire du Portugal et la Sainte Vierge. http://www.etoilenotredame.org/page/le-portugal-et-la-vierge
                Il y a peut-être d’autres réponses, mais celle-ci est suffisante, à mon avis. C’est pourquoi, il ne faut pas se fier aux apparences, si vous voyez ce que je veux dire.

                • Emily says:

                  @ Efgy, faites attention, si vous me permettez, aux liens que vous transmettez : celui-ci (plus haut) répertorie des pèlerinages vers Medjugorje, San Damiano, sur les pas de Jean-Paul II et la canonisation de Mère Térèsa de Calcutta … pas très traditionnel, tout cela, n’est-ce pas ? Je vous propose ce lien que certains d’entre nous connaissent : http://www.fatima.be. Cordialement,

                  • Merci, Emily, pour ce lien que je connaissais et que j’ai déjà « utilisé ». Je voulais faire court avec l’autre lien qui dit le principal sur l’histoire du Portugal.
                    Mais ok, je note qu’il n’est « pas très traditionnel ». 🙂

                • Je vous remercie Efgy, d’avoir perdu un peu de temps pour satisfaire ma curiosité. Je ne savais pas que le Portugal était si lié, dans son histoire, à la Sainte Vierge.

                  Un grand Merci!

                • Jean Monnaie says:

                  Il y a aussi la Pologne normalement, où le mec de Fdesouche est allé se planquer bien qu’il ne soit pas Chrétien.

                  Tout à fait d’accord à propos de ce que vous dites sur A. Soral qui est un païen (soi-disant) mais en tout cas ni un Catholique ni un Musulman.

                  Quant au Pape, dans son message de La Salette, la Sainte Vierge parle du Pape et parle de « son successeur » pour celui actuel, selon ses mots. Il semble que celui qui occupe le Siège de Saint-Pierre soit le Pape que la Franc-Maçonnerie a cherché à obtenir pendant plusieurs siècles, comme indiqué dans les instructions de la Haute-Vente. Dans tous les cas, le vrai Pape est toujours là et il a simplement donné sa démission, démission qui n’est sans doute pas valable. Là où N.-S. J.-C. avait sorti le fouet contre les puissances d’argent, celles-ci ont aujourd’hui réussi à contraindre son Vicaire à la démission.

            • Cher Efgy,

              Malgré votre bonne intention, je crois que vous vous égarez. Notamment lorsque vous trouvez des excuses à des erreurs si grosses, et au moins dans les faits, à des multiples hérésies de la part de l’église conciliaire soutenue par ledit Pape. Les sédévacantistes disent qu’un Pape hérétique ne peut plus être Pape, les autres que même hérétique, il demeure Pape. Mais de toutes les façons, on ne peut pas excuser ces comportements qui réellement détruisent la Foi. Il faut juger l’arbre à ses fruits, et le jeter au feu s’il est mauvais. Il faut savoir être radical, quoique prudent, d’autant plus quand cela concerne notre salut.

              Lorsque vous dites qu’il n’est pas nécessaire d’être assassiné, qu’il faut être plus rusé que Satan, vous vous trompez lourdement. Au contraire, le Pape plus que quiconque doit être prêt pour le martyre afin de défendre la Foi. Il n’a pas à se soucier si il y aura encore un Pape après lui, il n’a pas à calculer : c’est Dieu qui décide, et si le Pape ne donne pas l’exemple, qui le donnera ? ou plutôt, qui ne suivra pas le mauvais exemple ?
              Au minimum, ledit Pape actuel est un lâche, et d’une lâcheté si grande qu’il a renié le Christ, son Dieu, mais sans se repentir comme Saint Pierre.
              Le Curé d’Ars, encore une fois, disait qu’il valait mieux pour le prêtre qu’il se leva de chaire, quand bien même il fut sûr d’être mis à mort, plutôt que de se taire et de tolérer le scandale dans sa paroisse ! Cela j’en ai l’inébranlable conviction.

              Pour finir, vous faites confiance lorsqu’ils sont prêtres ou Papes et ont les grâces d’état, mais je dois dire que cela ne suffit pas. Il faut encore qu’ils agissent conformément à ces grâces. Or il faudrait être aveugle pour suivre une personne qui fait tout le contraire de ce que le Bon Dieu lui inspire.

              • @ « Lorsque vous dites qu’il n’est pas nécessaire d’être assassiné, qu’il faut être plus rusé que Satan, vous vous trompez lourdement. »

                Non, Lars, je ne me trompe pas. On n’a pas le droit de se suicider. Reprenez l’histoire des papes depuis les premières persécutions chrétiennes. Les papes se sont cachés, ils ont fui, ils n’étaient pas adeptes du martyre pour le martyre. Au début de l’Eglise, il avait existé la secte montaniste qui avait le même point de vue que vous en ce qui concerne le martyre. Saint Irénée et le pape Eleuthère ont condamné l’exaltation du martyre.
                Sinon faites comme st François d’Assise ou sainte Thérès d’Avila qui ont cherché le martyre en terre étrangère (Dieu ne l’a pas voulu…), et partez combattre Daesh : vous aurez le martyre.

                En ce qui concerne l’idée d’un pape hérétique, je pense comme saint Jean de Capistran qui dit que c’est impossible qu’un pape devienne hérétique. Et si vous ne voulez pas le croire, acceptez au moins les paroles du Christ : « J’ai prié pour toi, pour que ta foi ne défaille pas. » (Luc, 22, 32). La prière du Christ se prolongera jusqu’à la fin des temps et elle est toute puissante, c’est pourquoi « les portes de l’enfer ne prévaudront jamais contre l’Eglise. »

                « Il faut encore qu’ils agissent conformément à ces grâces. »
                Oui, mais je n’ai pas les grâces d’état pour juger de cela.

              • Sur la question du martyre, il ne faut pas comparer ce qui est incomparable. Au premiers temps de la Chrétienté, les Papes fuyaient la persécution des puissances païennes ou de religions extérieures à l’Eglise ; ce n’est pas la même chose que des tendances internes à l’Eglise qui mettent en danger la Foi.

                Vous savez que je ne prône pas le suicide. Seulement on a pas le droit de fuir la persécution du corps si on est sûr que cela aura pour conséquence la perte d’Âmes. Sinon on ne serait pas digne de la Croix du Christ.
                Je pense que vous ne pouvez qu’être d’accord avec des considérations si générales…

                • Je n’ai pas les grâces d’état pour me mettre à la place du pape. Il sait des choses que nous ne savons pas. Qui sait si l’intransigeance ne perdra pas plus d’âmes ?
                  Regardez le film « Le neuvième jour », vous verrez que la question pour le pape est quelquefois difficile à trancher…
                  http://www.telerama.fr/cinema/films/le-neuvieme-jour,242796.php
                  Lorsque l’ordre vient directement de Dieu, c’est bien différent. Par ex, la consécration de la Russie au Coeur immaculé de Marie est une demande du Ciel, il faut donc la faire, car on est sûr que c’est la volonté de Dieu. Si on ne le fait pas, on est coupable de désobéissance à Dieu. Prenons l’exemple de Jean XXIII : il a eu l’intention de faire cette consécration qui aurait sauvé la situation mondiale. Mais il aurait reçu du Kremlin une missive indiquant que s’il procédait à cette consécration, il serait responsable d’une 3è guerre mondiale. Il n’a donc rien fait. Manque évident de confiance en Dieu. Là, oui, je suis d’accord avec vous, il est coupable (et tous les autres papes avant et après lui aussi) de la perte de toutes les âmes qu’ils auraient sauvées…
                  Mis à part ce cas-là, je ne me sens pas apte pour juger certains « faits et gestes » surprenants du pape. Cependant je comprends votre réaction. Je m’en tiens aux réactions de Mgr Fellay, et je crois faire le bon choix.

                • Cher Efgy,

                  Comme la dernière fois, vous finissez par devenir incohérent, inconséquent. L’intransigeance à faire la Volonté de Dieu (c’est de cela que nous parlons) ne peut pas perdre des Âmes, s’il y a une perte d’Âmes consécutive, cela serait de l’unique responsabilité de ces Âmes-là ; quoiqu’on soit toujours responsable de sa damnation, il se peut qu’on y soit poussé. Sinon, cela voudrait dire que Dieu Lui-même a voulu la perte de ces Âmes… Ce qu’il est impossible de croire.

                  Pour le voir autrement, vous dites que dans le cas de la Volonté expresse de Dieu (la consécration au Cœur immaculé de la Vierge Marie), le Pape est coupable d’une désobéissance Volonté divine est immuable, et plus, l’autorité évangélique est dogmatique, contrairement à la demande de consécration (que je crois tout à fait, mais qui n’empêche n’est pas un dogme de foi).
                  Vous savez bien que ledit Pape actuel ne met pas en application cet Ordre. Mais pire ! par rapport à la situation précédente : on est forcé de constater qu’il met en application l’exact contraire, et il ne semble pas qu’on l’y ait contraint, quoique cela ne l’excuserait en rien.
                  Vous voyez bien que vous êtes inconséquent, que vous ne tirez pas toutes les conclusions de vos propos : sans quoi vous seriez horrifié des conséquences, qui touchent aisément à l’hérésie.

                  Vous m’avez dit que selon vous, et d’après des saints auteurs, le Pape ne saurait être hérétique. Mais si être hérétique, c’est soutenir l’hérésie, favoriser ce qui va à l’encontre du dogme (comme l’indissolubilité du Mariage), alors pour être conséquent, il vous faudrait devenir sédévacantiste. C’est d’ailleurs ainsi qu’ils procèdent dans leur démonstration : puisque le Pape est infaillible au sens le plus large, il ne peut être hérétique, et comme manifestement le Pape actuel est hérétique, il ne peut pas être le véritable Pape.
                  A ce qu’il me semble, la position qui est plutôt celle de la FSSPX, c’est que le Pape est hérétique formaliter, mais pas materialiter ; c’est-à-dire que l’on ne saurait juger la pensée profonde du Pape. Il n’en reste pas moins qu’il peut enseigner l’hérésie ou la promouvoir, même s’il ne la partage pas.

                  Si j’essaie de me mettre à votre place, ce que je crois comprendre, c’est votre désir d’être le plus humble possible, et de ne pas juger ce qui dépasse votre compréhension, vos grâces d’état. Cette humilité est tout à votre honneur, car vraiment, l’orgueil est le pire des mensonges, et des péchés.
                  Toutefois, cette humilité a, je pense, le malheur de cacher une crainte irraisonnée de la réalité. Je dois dire que je suis moins habitué et par conséquent moins attaché à la figure du Pape que la plupart des Catholiques. Ce n’est pas un manque de respect ou de considération pour son rôle, mais l’unique Chef de l’Eglise est le Christ, son vicaire n’est que délégué, mais ô combien digne délégué ! Or, je ne considère pas la présence visible de ce dernier comme indispensable à la subsistance de l’Eglise, certes pour son unité, son apogée et son rayonnement, mais je crois que nous vivons une période d’exception qui ne peut durer. L’Eglise peut-être participe elle-même au mystère de la Passion et de la Crucifixion du Sauveur…

                  Ce que je veux dire, en tout cas, c’est que l’on a forcément les grâces nécessaires pour se sauver, donc forcément pour juger quelle position adopter en fonction de notre salut, et ce en jugeant les actes dudit Pape et des prêtres de manière générale, afin de ne pas suivre bêtement quiconque tel un mouton qui se fait avoir par le loup ravisseur déguisé. Ce serait la meilleure façon de se perdre.
                  Notre divin Maître ne nous a pas interdit de juger (au sens large), mais de sonder les cœurs ; or sans le faire on peut et on doit juger les actes afin de juger leur auteur, c’est-à-dire de décider de s’en détourner si nous y reconnaissions un loup. Or un prêtre (qui a charge d’Âmes !) qui encourage, activement ou par inaction, des tendances clairement hérétiques (dans le temps on aurait excommunié pour moins que ça) ; ou qui de la même manière, laisse agir à leur guise des monstres corrupteurs d’enfants ; de tels être sont manifestement, très réellement, des loups. Par là, il sont très dignes de la Vengeance de Dieu, qui s’Il est Miséricorde, n’en est pas moins Justice !

                  • Je vous prie de me pardonner, il y a une erreur de rédaction dans le deuxième paragraphe, en vérité il faut lire :

                    Pour le voir autrement, vous dites que dans le cas de la Volonté expresse de Dieu (la consécration au Cœur immaculé de la Vierge Marie), le Pape est coupable d’une désobéissance frontale s’il ne met l’ordre divin en application. Pourtant, la parole de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui entraîne l’indissolubilité du Mariage, n’est-elle pas le signe patent de la Volonté expresse de Dieu ? Or la Volonté divine est immuable, et plus, l’autorité évangélique est dogmatique, contrairement à la demande de consécration (que je crois tout à fait, mais qui n’empêche n’est pas un dogme de foi).

                    • @ « Pourtant, la parole de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui entraîne l’indissolubilité du Mariage, n’est-elle pas le signe patent de la Volonté expresse de Dieu ? »

                      Vous avez raison. Votre raisonnement est clair et cohérent. Le mien ne diffère pas. Et cela reste pour moi un mystère qu’un pape qui ne peut pas être hérétique puisse avoir des égarements aussi grands.
                      Mais tout le monde sait que ce pape est resté dans l’esprit du Concile Vatican II, qui veut faire de « la pastorale », de « la charité », en oubliant le dogme… c’est cela qui est inconséquent. Tout le monde voit le problème, mais quant à moi, je laisse faire :
                      – ceux qui ont une quelconque responsabilité dans le clergé (car c’est à eux de faire leur boulot)
                      – Dieu, qui agira directement par les châtiments qu’Il a annoncés.

                      Je prends exemple sur :
                      1 – la Sainte Vierge : elle a laissé faire Dieu pour qu’Il explique à son époux comment elle se trouvait enceinte.
                      2 – saint Joseph, lorsqu’il décida de répudier en secret sa fiancée, et non de la dénoncer publiquement comme le demandait la loi.
                      Ces deux comportements sont pleins de sagesse et de vraie charité.

                    • Il manque le mot « futur » pour « futur époux ».

  6. Il est évident que ce pape est un agent des mondialistes et une ordure !

  7. Maître Cube says:

    Peut-on tenir des propos très sensés, articuler des raisonnements très justes et faire des choses ni catholiques, ni orthodoxes, comme, par exemple, démolir Farida Belghoul qui s’élevait contre l’œuvre d’abêtissement et de corruption des enfants dont se charge désormais l’école ?

    Apparemment oui, et peut-être pas sous subutex ou cocaïne.

    On peut donc écouter Alain Soral et trouver bons ses raisonnements, tout comme on peut écouter la propagande à la télé et penser que c’est de la propagande dégueulasse.

    Alain Soral a apparemment le besoin pressant de s’intégrer chez les gens biens ou de faire croire qu’il fait partie des gens biens. Mais, pourquoi faire ?

  8. Elieja says:

    Soral remplit manifestement bien sa mission sur terre : il ouvre les yeux des gens, apporte de la lumière. s’il est athée ou a la foi du bougnat, il aura des gens pour le défendre à son Jugement.
    Par contre, peut-on en dire autant de celui qui se dit croyant mais qui étouffe la Vérité, défend le chacal puant (dixit les Brigandes) ?
    Ainsi il est écrit en Ezechiel 33 :
    8 Quand je dis au méchant: Méchant, tu mourras! si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa voie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang.
    9 Mais si tu avertis le méchant pour le détourner de sa voie, et qu’il ne s’en détourne pas, il mourra dans son iniquité, et toi tu sauveras ton âme.

    Pour rappel
    https://www.youtube.com/watch?v=DtfmN9gGg4Y

  9. http://www.fdesouche.com/615939-alain-soral-est-il-devenu-musulman

    Le vendredi il est musulman, le dimanche vaguement chrétien, le lundi adorateur d’Hécate, le mardi sacrificateur de Mars… la seule chose à peu près certaine – et encore, avec lui il ne faut jurer de rien – est qu’il n’ira pas à la synagogue le samedi.

  10. Patricia says:

    C’est clair et bien résumé.
    Il faut arrêter tous les déplacements de par le monde.
    La Sagesse de l’Inde Ancienne dit : « Les civilisations ne doivent pas se mélanger car elles s’affaiblissent les unes les autres. »
    Elle dit aussi : « L’exil est une souffrance indicible. »
    De même : « Pour qu’une forêt soit verte, il faut que chaque arbre soit vert. »
    Il existe sûrement un ouvrage qui regroupe les proverbes et dictons de chez nous qui confirme tout çà.
    Le monde est bien malade et incohérent… où est le bon sens dans tout çà?!? Tous ces jeunes gens doivent rester chez eux pour défendre leurs Pays et celui de leurs ancêtres ; participer à leur redressement et à leur prospérité… C’est ce qu’on fait nos aïeux ; ils se sont battus pour défendre notre patrie tout comme mon grand’père et mon oncle qui étaient Résistants.
    Maintenant, il semble que l’intelligence de la Vie soit absente ; il suffit de voir et entendre pour le constater de manière objective, tout simplement.
    Nous vivons dans des illusions sentimentales et des idéologies mortifères et non dans la Réalité et la Vérité du Bon-Dieu.

  11. yves ESSYLU says:

    Ce type est imprévisible, aux dernières nouvelles il oeuvrait auprés du néo FN pour faire mettre CHAUPRADE au placard aprés ses déclarations sur l’islam
    Voilà maintenant qu’il reproche au Pape une islamophilie qui est la marque de fabrique de son site de décérébrés E et R

  12. Guy de la croix says:

    Je défie tout catholique pratiquant et fidèle à la Ste Eglise catholique d’avant le Concile maçonnique de 1963 de me dire quelle qu’erreur que ce soit dans les paroles sensées qu’ose dire Alain Soral sur TOUT se qui se passe pour le moment dans le chaos le plus complet qu’on puisse imaginer que ce soit dans l’Eglise Catholique ou dans les gouvernements de tous les pays du monde à part la Russie de Poutine et les quelques pays de l’Est qui ne se laisseront plus faire par les sentences de Bruxelles sous le joug permanent du gouvernement mondialise juif et maçon des USA…

  13. Armand HAGE says:

    Vatican II a commencé la destruction du catholicisme et ce « pape » lui donne le coup de pied de l’âne.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com