« Un touriste mécontent est un touriste qui ne reviendra pas » a découvert ce jeudi 19 juin le ministre Laurent Fabius. Essayons donc de deviner quel événement choc a provoqué chez nos gouvernants un tel sursaut de bon sens !

Se sont-ils (enfin) sentis humiliés par l’envoi de policier chinois par la République populaire de Chine sur le territoire français pour protéger ses ressortissants des agressions violentes et récurrentes sur les lieux touristiques ? Ont-ils (enfin) entendu parler des centaines de bagages volés ou disparus, chaque année, à Roissy, l’un des aéroports les plus fréquentés du monde? Se sont-ils (enfin) aperçus de l’explosion incroyable du vagabondage et de la mendicité ? Auraient-ils (enfin) été informés d’une certaine grève des transports ferroviaires paralysant le pays depuis plus de 10 jours ? Les suppositions se bousculent dans nos têtes tant la liste des sujets légitimes de mécontentement pour un touriste est longue, très longue…

Mais non ! Vous n’y êtes pas ! Les touristes sont mécontents parce qu’étrangement dans notre pays, les boutiques sont fermées le dimanche !! en voilà une particularité typiquement française, et comment voulez-vous que les malheureux touristes puissent s’en douter, comment pourriez-vous exiger d’eux qu’ils fassent leurs courses la veille ou le lendemain ! Et tant pis pour vous, pauvres français, si c’était votre seul jour de congé commun avec votre femme et vos enfants, maintenant l’Etat va décider que vous travaillerez le dimanche et vous reposerez le mardi (et tant pis, s’il n’y a personne à la maison…). Et comme ça, les touristes seront contents, réjouissez-vous donc !

N’espérez pas trop, monsieur Fabius, qu’ouvrir les boutiques le dimanche relancera l’économie du secteur touristique mais vous pouvez être certain que cela relancera l’exaspération des Français outrés de ce mépris que vous et vos comparses affichez ouvertement une fois de plus envers eux.

Soyez certain également, que les Catholiques de France ne sont pas dupes de votre petit jeu, le dimanche est le Jour du Seigneur et il le restera. Faites donc un peu de latin et vous retrouverez le sens de la langue française : dimanche vient de dies domini ce qui signifie le jour du Seigneur. Par ailleurs, laissez une historienne vous rappeler que le dimanche est un jour de repos en Europe depuis le règne de Constantin Ier au IVe siècle, et vous avez la prétention d’abolir cette tradition ?!

On en connaît qui ont la tête comme une montgolfière, mais alors vous …

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Dominique says:

    Le NOM a pour objectif de faire travailler la terre entière 7 jours sur 7 et toute l’année pour satisfaire sa nomenklatura.

  2. chambssy says:

    « shabbat ra pas » ; les grands chantiers de l’Etat pourraient prévoir des couloirs sécurisés directement de ROISSY aux boutiques de luxe ; cela relancerait la construction et ferait vivre en circuit fermé des queues d’acheteurs étrangers que nous pourrions éviter de voir faire la queue au milieu des clochards ; relancer le bâtiment souterrain, un grand projet pour ce gouvernement d’hallucinés

    • On peut faire mieux: implanter les boutiques de luxe directement à Roissy, ainsi qu’une annexe de la boutique d’antiquaires de la famille Fabius. Et suggérer à Monsieur Thomas Fabius d’y œuvrer tous les dimanches et jours fériés (nous ferons deux exceptions: le 14 juillet et le 11 novembre).

  3. jean delvigne says:

    Sous prétexte de faciliter la vie aux touristes, on anglicisera à tour de bras. La ficelle est grosse…

  4. Philippe B. says:

    Relisons l’épisode de l’esclavage en Egypte dans l’AT, on avance droit dedans. L’homme devenant esclave de l’Etat, un simple consommateur effréné, sacrifiant sa liberté et sa vie sociale et familiale au dieu argent. Et certains prétendent que le veau d’or n’a jamais quitté les pages de l’écriture sainte alors qu’il nous pend au nez, voire même nous sommes déjà à genoux devant lui.

    Pour rejoindre l’article, le tourisme n’est heureusement pas limité à la consommation, on peut faire du tourisme le dimanche dans des lieux historiques par exemple, dans des musées, dans des parcs, dans la nature, en compagnie de ses enfants, de sa famille, de son époux ou son épouse, déjà tellement délaissés les autres jours de la semaine à cause du dieu travail.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com