Novoroussiya

« C’est une tragédie pour tous », – c’est ainsi que Vladimir Poutine a caractérisé les événements des derniers mois en Ukraine.

La Russie n’a pas l’intention d’être impliquée dans quelques conflits à grande échelle. Néanmoins, le pays est prêt à parer à toute agression, a remarqué le président russe, s’entretenant avec les jeunes. L’Occident comprend cela, à en juger par les faits, – mais pas tout à fait. C’est pourquoi, il fait des efforts pour déstabiliser au maximum la situation près des frontières russes. Bien que Washington et les Etats européens tentent de nier l’intervention dans les affaires intérieures de l’Ukraine, ils ont du mal à la cacher, a déclaré Vladimir Poutine.

« Nos partenaires occidentaux, avec l’appui des forces radicales et nationalistes, ont effectué un coup d’État [en Ukraine]. Quoi qu’ils en disent, le soutien informationnel et politique signifie l’implication des Etats européens et des États-Unis dans le processus du remplacement du pouvoir – un remplacement violent et anticonstitutionnel. Et la partie du pays qui n’a pas accepté cela, on essaie de l’étrangler par la force militaire – avec l’utilisation des avions, de l’artillerie, des lance-roquettes et des blindés. Si ce sont les valeurs européennes aujourd’hui, je suis très déçu. »

Moscou a appelé plus d’une fois Kiev et Washington à ouvrir un dialogue avec les représentants du Sud-est, à cesser la guerre fratricide en Ukraine. Cependant, les pouvoirs de Kiev ne font qu’avancer des ultimatums avec l’exigence faite aux miliciens populaires [de Donetsk] de déposer les armes. Mais la langue des ultimatums dans la situation actuelle est inacceptable, » ajoute le président russe.

« Il est naturel que les gens qui ont pris les armes pour se défendre, défendre leur vie et leur dignité, n’acceptent pas ces conditions. Aujourd’hui, qu’est-ce que cela a donné? Les localités et les villes sont encerclées par l’armée ukrainienne qui effectue des frappes sur les quartiers résidentiels – dans le but de détruire les infrastructures, de briser la volonté des résistants. Cela me rappelle les événements de la Seconde Guerre mondiale, quand les occupants nazis encerclaient nos villes – par exemple, Léningrad – et détruisaient entièrement les localités et leurs habitants. »

Ces derniers jours, la situation a changé radicalement. L’armée de Novorossiya est passé à l’offensive, les unités de l’armée ukrainienne se sont retrouvées dans des poches . Kiev et l’Ouest ont tout de suite repris la vieille chanson sur l’irruption des troupes russes en Ukraine – puisqu’ils ne veulent pas évoquer les raisons réelles d’une telle débâcle. Et en général, la position de l’Ouest nous étonne, a continué Vladimir Poutine.

« Je peux comprendre les miliciens populaires du Donbass. Pourquoi appellent- ils cette opération « militaire et humanitaire » ? Quel est le sens des actions actuelles ? Éloigner des grandes villes l’artillerie et les lance-roquettes pour qu’ils ne puissent pas tuer les gens! Qu’entendons- nous de la part de nos partenaires occidentaux ? Qu’ils n’ont pas le droit de faire cela! Ils doivent accepter d’être détruits, tués – et alors, ils seront bons ? Voilà la position de nos partenaires: il faut permettre aux pouvoirs ukrainien de tirer – et peut-être, remettront-ils vite de l’ordre ! »

« Beaucoup de temps a passé depuis le début de l’opposition entre Kiev et compagnie et le Donbass. Il est grand temps de se rendre compte qu’on ne réussira pas à obtenir des résultats par la force. « Les curateurs » occidentaux doivent mettre devant une table de négociations leur protégée, » le chef d’État russe en est persuadé.

Non seulement les habitants du Sud-est, mais tout le peuple ukrainien souffre à cause des décisions du pouvoirs actuel de Kiev. Pour éviter les victimes inutiles, le président de Russie a appelé les miliciens populaires du Donbass à ouvrir un couloir pour les militaires de l’armée ukrainienne encerclés. Les chefs de la Novorossiya y ont consenti. Mais les décisions des généraux de Kiev l’ont de nouveau surpris, a dit Vladimir Poutine.

« J’ai vu la réaction des mères, des femmes, la réaction des militaires qui se sont trouvés dans ces « poches ». C’est une tragédie pour eux aussi. C’est pourquoi, je me suis adressé aux milices populaires de Donbass avec la demande d’ouvrir des couloirs humanitaires pour que les gens puissent sortir. Ils sont là sans eau et sans nourriture depuis quelques jours déjà, ils n’ont plus de munitions. La dernière information est la suivante : la direction de l’armée ukrainienne a pris la décision de ne pas leur permettre de quitter ces poches, on fait des tentatives de repousser les forces des milices populaires et de sortir en menant des combats. Je pense que c’est une erreur énorme qui amènera à un grand nombre de victimes. »

Source: La Voix de la Russie

____________________

« Les poches » dont parle Vladimir Poutine dans le dernier paragraphe, sont les poches de soldats de l’armée de Kiev qui se retrouvent encerclés par les miliciens de Novorossiya qui ont repris les postes-frontières et qui avancent vers Marioupol, dans le sud du pays. Vladimir Poutine a qualifié cette avance de « succès considérables », alors que l’Occident et l’Ukraine accusent les soldats russes de faire reculer l’armée de Kiev. Cependant que l’OSCE avoue ne disposer d’aucune preuve objective à l’heure actuelle concernant la présence de l’armée russe en Ukraine, selon les déclarations que Thomas Greminger, le représentant du Conseil permanent de l’OSCE a faites au cours d’ un entretien accordé à la Deutschlandradio Kultur.

Il convient également de rappeler que les USA, en la personne d’Obama, déclarent ne pas envisager d’intervention directe militaire en Ukraine pour le moment.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Pingback: Poutine évoque les "structures étatiques" du Sud-Est ukrainien - Le Nouvel Observateur - Mes Actus

  2. Monsieur T says:

    Toujours les mêmes arguments manichéens à base de méchants nazis et de gentils démocrates.
    Allez jetez un coup d’oeil à la composition ethnique de l’armée poutinienne qui attend de l’autre côté de la frontière, des gens qui attendent avec impatience de dézinguer des blancs chrétiens.

  3. DEZINGUER DES BLANCS CHRETIENS ????
    DE QUI PARLEZ-VOUS ?

  4. La dictature culturelle de la culture de mort planétaire dont les deux pierres angulaires sont: Le meurtre « pour tous » (légalisation de l’avortement) et l’homosexualité « pour tous » (légalisation du mariage gay), révèle son infâme visage dès qu’une nation essaye de se rebeller. En résistant à cette pieuvre immonde, Monsieur Poutine est en train de devenir l’homme à abattre. Sa « benladenisation » médiatique est la simple étape d’un processus, dont le but est sa mise à l’écart définitive.
    https://www.youtube.com/watch?v=lq7F6hTk1HY&list=UUfdmw7dFCLvI0k1YRuCRDFA

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com