anne brassiéAnne Brassié est écrivain et journaliste depuis plusieurs années. Elle anime aujourd’hui une émission littéraire, chaque jeudi, sur Radio Courtoisie et depuis peu sur TV Libertés sous le nom de Perles de Culture. Elle a co-écrit un livre avec Stéphane Bignon : « Cessez de nous libérer ». Nous avons voulu en savoir plus sur ce petit livre. Anne Brassié a accepté gentiment de répondre à nos questions.

1) Anne Brassié, quand on entend parler de votre livre « Cessez de nous libérer », on se dit qu’enfin il y a une voix discordante dans le discours récurrent de libération de la femme dont nous abreuvent les féministes. En tant que femme, c’est ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

Oui les scies médiatiques, les mensonges idiots sont exaspérants. Citons en quelques uns : l’égalité (qui n’existe pas), la parité (impossible à mettre en œuvre puisque les femmes ont une fonction différente de celle des hommes), contraception et avortement, facilités qui régleraient tout. J’ajouterai : les femmes à la maison qui «ne feraient rien », l’épanouissement de la femme qui passerait par un départ à 7 h de chez elle pour déposer ses bébés à la consigne jusqu’à 19 h, etc, etc.

Ce discours de libération cache une réalité d’asservissement.

Il faut réagir vigoureusement, montrer le nord aux médias, et donner des arguments à ceux  qui manifestent en nombre et régulièrement et qui, eux, ne sont pas déboussolés du tout.

 2) Vous avez co-écrit ce livre avec Stéphanie Bignon, qui a été pilote d’engins sous-marins et qui dirige aujourd’hui une équipe d’ingénieurs sur chantiers sous-marins au sein d’un grand groupe multinational. On pourrait donc croire qu’elle prendrait la défense de la femme libérée. Est-ce que cela donne force et crédibilité à votre livre ?

Oui nous l’espérons. Nous ne prêchons pas pour un modèle unique. Chacune doit se réaliser avec les cartes données par le destin et accomplir sa vocation. Certaines ne se marient pas, d’autres n’ont pas d’enfants. Mais partout il y a un rôle féminin à jouer, à la maison comme au travail. Une femme, en tous cas celle qui ne se veut pas un homme comme les autres, ne dirige pas une équipe comme un homme. Il y a toujours en elle un penchant maternel.

3) Votre livre trace un rapide historique de la place de la femme dans la société au cours des siècles. Peut-on dire que, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, plus la femme a voulu se « libérer », plus elle est devenue prisonnière de ses propres désirs et de cette société ?

La journée de la femme est une invention communiste. Ce régime n’a fait que des esclaves, la femme aurait donc dû se méfier. Quand un ministre se permet de dire qu’il faut arracher l’enfant à ses déterminismes familiaux, religieux et sociaux, c’est à dire l’arracher à sa famille et à sa mère, puis à Dieu,  on se dit que le nouveau régime est aussi totalitaire que d’autres bien célèbres.

Mais le régime capitaliste ultra libéral est tout aussi malhonnête quand il prétend libérer la femme pour la mettre au travail. Il veut en réalité la transformer en agent économique pour augmenter ses profits….

Quand aux soi-disants désirs de la femme, ils sont majoritairement ceux de plusieurs  maternités . Celles qui ne veulent pas d’enfant ou juste un ! sont minoritaires. Toutes les enquêtes le prouvent. Si les jeunes femmes de haut niveau professionnel n’ont pas les mêmes salaires que les hommes c’est qu’elles préfèrent les postes sédentaires qui leur permettent de rentrer le plus tôt possible chez elles, auprès de leurs petits. On nous bassine  avec la démocratie mais ce sont les minorités qui mènent la danse.

 4) Dans une société qui tend à se féminiser de plus en plus comme vous le montrez et où l’homme est en quelque sorte dévirilisé, quelle place a-t-il ? N’y aurait-il pas un équilibre à trouver ?

Non la société ne se féminise pas, la tendance est plutôt à la disparition des hommes et des femmes au profit d’un être hybride. Et la femme porte une lourde responsabilité, c’est elle qui élève les petits garçons, c’est elle qui reconnaît le père de son enfant, quand elle n’a pas le culot de dire « j’ai fait un enfant toute seule ».

A vouloir être un homme comme les autres elle fait disparaître la fonction de ce dernier qui est en grande souffrance aujourd’hui.

A son tour il cherche à être une femme comme les autres ! Regardez les mannequins de mode masculine.

5) Vous citez cette phrase d’Heinrich Heine : « Pour tuer l’Eglise, il n’y a qu’à prendre l’enfant et corrompre la femme. » Pour vous, ce mouvement de libération de la femme est-il avant tout anti-chrétien ? Est-ce un moyen de s’attaquer indirectement à l’Église et de saper son importance dans la société ?

Absolument. Ce sont les vieilles femmes russes, les babouchkas qui ont maintenu fervente la religion orthodoxe.. La femme co-créatrice est naturellement liée à Dieu et à la Vierge. Dissocier la procréation de l’amour est proprement diabolique.

6) Votre livre dresse les différentes étapes de libération de la femme : divorce, avortement, aujourd’hui PMA, GPA. Selon vous, y a-t-il un processus final ? Est-ce une société asexuée qui transparaît à travers la théorie du genre ?

C’est l’univers du même , selon l’expression d’Alain de Benoît, qui est le but ultime de toute société marchande. Et c’est la volonté malthusienne de certains grands groupes internationaux de se prendre pour Dieu et d’anéantir la pauvreté en tuant les pauvres !

Il faut lire sur le site Contraception.fr le Père Gorgio, un prêtre de formation monastique et médicale qui a exercé son ministère en Amérique latine, en extrême Orient et en d’autres parties du Monde. Il a été  témoin de la tentative d’infiltration de ces continents par la culture de mort anti-femme et anti-famille, notamment sous forme de contraception, d’avortements, de stérilisations forcées, de vaccins abortifs, de perversion de l’intelligence par les moyens de communication (messages directs ou subliminaux), de tromperies monstrueuses.

Ne resteront sur terre que des consommateurs soumis et faciles à vivre. Des consommateurs masculins puisque ces politiques mortifères ont pour effet de supprimer les petites filles en Inde comme  en Chine.

Tous ces plans  ont été pensés aux USA depuis bien longtemps. Une conférence de Berelson, président américain du conseil de la population  à Dacca en 1969 nous révèle leur état d’esprit : trop de monde sur la terre, dans des pays trop pauvres, devient un danger pour nous peuples riches et civilisés. Il faut donc leur donner des pilules contraceptives, les faire avorter, les marier plus tard, stériliser les hommes comme les femmes, etc. Les pires programmes eugénistes des pays totalitaires au début du 20ème siècle sont modestes à côté de ces programmes.

7) Nous n’allons pas passer tout votre livre en revue pour laisser le plaisir aux lecteurs de le découvrir mais pour finir, il serait intéressant de revenir sur ce que vous pourriez proposer comme modèle parallèle. Quel serait-il ? Où se trouveraient l’harmonie et l’équilibre ?

L’harmonie se trouve et s’est déjà trouvée dans une société qui respecte la famille et où les 3 fonctions ont une place égale, la prière, la défense et le marché.

La cellule familiale a besoin d’un ciel, d’un sol et de nourriture. La femme transmet la vie et la tradition religieuse, l’homme défend le sol et rapporte de quoi nourrir sa famille. Chacun a une fonction, une vocation. Si elles ne sont pas remplies, la société part en vrille ! Et cette vrille commence à être visible….

cessez de nous libérer

Vous pouvez acheter le livre « Cessez de nous libérer » d’Anne Brassié et de Stéphanie Bignon, préfacé par Yves Meaudre sur Via Romana

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Exquisiteur says:

    Enfin une personne avec un peu de notoriété qui parle de points exposés sur ce blog.

    « L’égalité ca n’existe pas » (confusion entre égalité et équité) Ca fait plaisir de lire ailleurs ce qu’on écrit ici.

     » La mode moi je SELFIE narcissique nombriliste » et ‘ l’économie libérale ultra » le lien est enfin vu.

    Les droits de vote et de citoyens ne seront accordés (dèjà les droits bancaires) qu’à ceux qui sont consommateurs (relevés annuels de carte bleue preuve de citoyenneté)

    La LGBT fait ce travail de destruction en faisant la promotion de l’honorabilité de TOUTES les formes de consommation sexuelle et leur statut désormais de IDENTIFIANT MARQUEUR SOCIAL sur les registres d’Etat civil au meme titre que le nom de famille .

    Elle est responsable de l’AUTO-MUTILATION psychique et physique de bien d’êtres humains sur terre avec ses théories des caprices supérieurs à la raison et à la nature. Les systèmes de cohérence symboliques sont explosés pour esseuler et manipuler l’individu.

    Un beau travail de secte dont on se demande pourquoi elle n’est pas inquiétée par la loi sensée nous protéger des caprices des rois princes et gouvernants.

    Le « genre » va disparaitre des cartes d’identité et des passeports.

    Le couple est « agenre » voir mariage à plusieurs pour pouvoir échapper aux impots de transmission, et faire des caniches enfants de consolations payants. Fin de la procréation naturelle et taxes de 50 000€ pour obtenir un droit procréatif.

    La marchandisation des êtres humains et de la procréation est en marche. C’est un système klepto-ploutocrates esclavagiste qui gouverne la planète (1% posséderont 99%)

    Tous les gouvernements du monde entier le renforce par leurs politiques qu’ils croient (illusion) démocratiques.

    Heureusement la dérive génétique va nous aider.
    L’homme in vitro-vivo hybride pourrait être soit un ange soit un démon, rarement les deux.
    Nos dirigeants sont déjà des hybrides démoniaques pour adorer tant le pouvoir, cad la pomme de discorde humaine par le vol des richesses au profit d’une caste..

    LAO TSEU il y a 2600 ans environ
    « Si les palais sont très brillants, les champs sont très incultes, et les greniers vides.
    Les princes s’habillent de riches étoffes ; ils portent un glaive tranchant ; ils se rassasient de mets exquis ; ils regorgent de richesses.
    C’est ce qu’on appelle se glorifier du vol « 

  2. Nous apprécions ces interventions ( comme celles de Jacques Testard dans son dernier livre ou genethique.org) Mais ils ne dénoncent pas le pire des eugénismes et de création d’êtres asexués ,hybrides , ou créés hors « procréation » : le clonage humain, (J testard évacue le clonage humain le qualifiant de délire virtuel ( radio notre dame il y a un mois)?? …. OR …
    En France la loi BIO »anti »ETHIQUE, -autorise depuis 2004 la conception et la constitution par clonage humain (tout en interdisant le clonage thérapeutique : c’est à dire leur utilisation à fis de créations de souches et lignées cellulaires) – interdit ( et pénalise) le clonage humain uniquement si celui ci est issu de personnes vivantes ( ou décédées mais déjà nées ) : comprendre par là que le clonage humain a partir d’embryons non nés n’est ni interdit ni pénalisé dans le texte de la loi votée en 2004 . – si le clonage humain a partir d’embryons n’était cependant pas possible parce que un autre texte interdisait l’utilisation d’embryons humains (surnuméraires) à des fins de recherche ou biomedicales … ce barrage a sauté le 16 juillet 2013 dernier, – ce barrage est facilité d’autant plus que par la même revision, la recherche biomedicale est passée au régime d’autorisation qui se substitue à celui d’interdiction ( avec dérogation possible : et il n’en n’a pas manqué , par exemple le 11 fevrier 2013 autorisation de créer artificiellement des embryons humains auxquels on inhibe un chromosome X ce qui signifiait que dans 50% des cas ils n’auraient pas d’organes sexuels et dans 100% des cas ils seront depourvus d’impulsion sexuelle ; rappelons que le 11 fevrier nous fetons ND de Lourdes Immaculée Conception !!) : plus aucun controle n’est possible par les représentants de l’Etat ni les élus , L’agence Biomédicale règne en maitresse de cette transgression sans précédent qu’est le clonage humain , désormais autorisé pour tous les stades de son développement in utero (ou sur matrice uterine artificielle : developpement autorisé par derogation lors de la révision de la loi Bio anti Ethique en 2011 )
    Alors POURQUOI personne n’en parle ? ignorance ou sidération ???!!!

  3. therapeutique ou volonté de créer une nouvelle espèce humaine : pourquoi est ce si grave , plus grave que tout ?
    Ces pratiques eugéniques ont un but : le but n’est pas thérapeutique: le clonage,et l’experimentation sur des chimères (depuis 30 ans en France)visent la maitrise de la création d’êtres humains: une autre « espèce humaine » disaient les députés à l’Assemblée Nationale en 2003:  » on ne peut empêcher le progrès de la science qui montre que l’homme n’a pas besoin de Dieu » (ibidem) : la loi en 2004 est votée sans protestation ni condamnation … Un vrai mystère !!
    Comme homme de conscience ou de bon sens , tout autant que comme catholique, soucieux du respect envers la Création et le Créateur, ne peut-on ajouter que cela recouvre aussi une Profanation sacrilège du Lieu et de l’Instant où « Dieu Crée une âme spirituelle qui imprègne et vivifie » le nouvel enfant conçu (Jean-Paul II 28 février 1998) »le génome dès son apparition » (ibidem)? Un Sanctuaire réservé a Dieu seul,où Dieu Opère Son Acte de Création directement (sans voile) affirme l’Encyclique Humani Generis.
    Ne peut on par essus tout y discerner une intrusion malveillante ( vis a vis de Dieu qu’il ignore et de l’être humain qu’il crée) de la main de l’homme dont il se fait le père (n’a t on pas dit de J Testard qu’il était le père d’Amandine ?) dans ce Saint des Saints ? Car seul le clonage humain réalise cette intrusion humaine au moment où selon Jean Paul II Dieu crée Sanctuaire de Création Divine (ce n’est pas le cas pour une Five où le génome apparait environ 1 jour après la fécondation de l’ovule)
    La Bible (Daniel 9, 26 sv) parle très sévèrement de la profanation du Saint des Saints – la plupart du temps interprétée comme la profanation de l’eucharistie (…mais cela se pratique depuis 2000 ans …le clonage lui annonce une vraie intrusion : « sacrilège dévastateur » dira un cardinal ,  » Abomination de la Désolation » avance la theologie mystique , exegétique et metaphysique )

    Votre blog media pourrait d’ailleurs participer à faire la lumière sur cette réalité maltraitée sinon encore camouflée, ignorée, non condamnée par defaut d’en connaitre la réalité des faits)

    signé : vigilance2013@sfr.fr , pour l’institut nazareth (http://catholiquedu.net)ou trouver ses alertes depuis 12 ans

  4. Greetings from Florida! I’m bored to tears at work so I decided to check out your site on my iphone during lunch break. I enjoy the info you provide here and can’t wait to take a look when I get home. I’m amazed at how fast your blog loaded on my cell phone .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, superb blog!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com