Ce vendredi 24 mars 2017, 27 chefs d’État et de gouvernement des pays membres de l’Union Européenne ont rencontré le pape François, à Rome, pour commémorer le 60e anniversaire du Traité de Rome. Dans la Salle royale du Vatican où ils étaient réunis, l’actuel détenteur du trône pétrinien leur a dispensé un discours conventionnel,  message aux saveurs naturalistes et anthropocentriques, d’où la dimension divine est absente.

Pour le pape, l’Europe d’aujourd’hui et de demain doit avoir comme piliers :

« la centralité de l’homme, une solidarité effective, l’ouverture au monde, la poursuite de la paix et du développement, l’ouverture à l’avenir. »

Pas une seule fois, mais ce pape est coutumier du fait dès qu’il parle à des représentants politiques, il n’a prononcé le nom de Notre Seigneur Jésus-Christ ni insisté sur la loi divine qui doit inspirer les lois humaines et soutenir la société. Personne ne niera que François est conscient des problèmes économiques et sociétaux générés par le capitalisme sauvage et l’ultra-libéralisme auxquels les pays européens sont soumis et qu’il essaye d’en faire prendre conscience ces chefs d’État européens. Mais les remèdes qu’il préconise aux différentes crises de l’Europe restent au niveau de l’humain, il met son espoir en les hommes et non en Dieu : pour que

« L’Europe  retrouve l’espérance » il mise uniquement « dans la solidarité qui est aussi le plus efficace antidote contre les populismes modernes. La solidarité comporte la conscience de faire partie d’un seul corps et en même temps implique la capacité que chaque membre a de ‘‘sympathiser’’ avec l’autre et avec l’ensemble. »

Dédaigneux et méprisant envers les politiques favorisant le retour aux souverainetés nationales, pourtant un des meilleurs antidotes aux folies technocratiques bruxelloises, il rejette abusivement dans son discours convenu  les solutions nationalistes :

« Au contraire, les populismes prospèrent précisément à partir de l’égoïsme, qui enferme dans un cercle restreint et étouffant et qui ne permet pas de surmonter l’étroitesse de ses propres pensées et de ‘‘regarder au-delà’’.  Il faut recommencer à penser de manière européenne, pour conjurer le danger opposé d’une uniformité grise, c’est-à-dire le triomphe des particularismes. »

Dans cette recension succincte de cette allocution très politiquement correct n’oublions pas d’évoquer le sempiternel passage dédié à l’Europe multi-culturelle : après avoir rappeler les racines chrétiennes du Vieux Continent, François qui n’en est jamais à une contradiction près, parle d’une Europe multi-culturelle, ce qui équivaut à détruire sa particularité chrétienne :

« L’Europe retrouve l’espérance lorsqu’elle ne s’enferme pas dans la peur et dans de fausses sécurités. Au contraire, son histoire est fortement déterminée par la rencontre avec d’autres peuples et cultures et son identité « est, et a toujours été, une identité dynamique et multiculturelle ». « L’ouverture au monde implique la capacité de « dialogue comme forme de rencontre » à tous les niveaux, à commencer par celui des États membres et des Institutions ainsi que des citoyens jusqu’à celui des nombreux immigrés qui abordent les côtes de l’Union. On ne peut pas se contenter de gérer la grave crise migratoire de ces années comme si elle n’était qu’un problème numérique, économique ou de sécurité. La question migratoire pose un problème plus profond, qui est d’abord culturel. Quelle culture propose l’Europe aujourd’hui ? La peur, souvent visible, trouve, en effet, dans la perte d’idéaux sa plus radicale cause. » « Au contraire, la richesse de l’Europe a toujours été son ouverture spirituelle et la capacité à se poser des questions fondamentales sur le sens de l’existence. »

Et si cette ouverture spirituelle qu’il ne définit pas, vagues paroles pour explication vague, spiritualisme ambivalent, n’était que la fin de la spécificité européenne, la fin de sa civilisation chrétienne, la fin de sa culture millénaire, des ses nations et de ses peuples ? Et si le pape François, en définitive, n’était que le fossoyeur de l’identité européenne et le défenseur d’une Europe supra-nationale, multi-confessionnelle et multi-ethnique concoctée dans les loges maçonniques et mondialistes ?

Pour conclure son discours, le pape François a terminé par une envolée lyrique aux accents messianiques qui aurait pu tout autant être proclamée par un frère maçon :

« De mon côté, je ne peux qu’assurer de la proximité du Saint-Siège et de l’Église à l’Europe entière, à l’édification de laquelle elle a depuis toujours contribué et contribuera toujours, en invoquant sur elle la bénédiction du Seigneur, afin qu’il la protège et lui donne la paix et le progrès. C’est pourquoi, je fais miennes les paroles que Joseph Bech a prononcées au Capitole : Ceterum censeo Europam esse ædificandam, d’ailleurs je pense que l’Europe mérite d’être construite. »

L’Europe a été, l’Europe a été construite par les nations et les peuples christianisés, mais le monde d’aujourd’hui, Église conciliaire comprise, a perdu de vue quelle Europe vaut vraiment la peine d’être restaurée. En paraphrasant la célèbre phrase de saint Pie X sur la civilisation, nous pouvons dire  :  non, l’Europe n’est plus à inventer, ni à bâtir dans les nuée. Elle a été, elle est : c’est l’Europe chrétienne, c’est l’Europe catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et de la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et de l’impiété : Omnia instaurare in Christo. 

Un Omnia instaurare in Christo que le pape François ne prononce pas !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

29 commentaires

  1. fatilasa says:

    « Je vis ensuite surgir de la terre une autre Bête ; elle avait deux cornes comme un agneau, mais parlait comme un dragon. »
    Le langage « de l’énorme dragon rouge feu » est celui du communisme marxiste, l’athéisme sans plus d’espérance chrétienne.
    Quelle espérance pour l’Europe ?
    En 2012, Benoît XVI disait : « L’Europe n’est pas seulement en déclin, mais au bord du gouffre ! » – « Il n’y a plus que la miséricorde qui peut sauver le monde ! »
    Mais quelle miséricorde ? Celle que prône JM Bergoglio pour les migrants ? Celle des hommes entre eux ?
    « Qui vivra verra ! » Quoi que, si on veut bien comprendre, c’est déjà tout vu !

  2. Etienne says:

    Ce Bergoglio n’a rien compris à son job : son discours de politicien n’était d’aucun intérêt. Ils étaient (au bas mot) une petite trentaine plus compétents que lui en cette matière-là. Mais, dans son nombrilisme impénitent, encore une fois, il a choisi de faire le malin.
    Dieu délivre l’Eglise catholique et le monde de ce prélat de carnaval.

    • Michelyne says:

      Etienne,
      Sans vouloir vous contredire Bergoglio a TOUT compris de son rôle et il le joue très bien. Il veut l’installation d’une religion mondiale. Il fait tout en son pouvoir pour y parvenir. Pourquoi croyez-vous qu’il a remplacé Benoit XV1?

  3. MA Guillermont says:

    Au milieu de tous ces corbeaux et du loup déguisé en berger , se reflète en bleu étincelant … L’Archange St Gabriel la Force de Dieu .
    En ce 24 Mars , jour de la Fête de l’Ange de l’Annonciation et veille de sa Solennité !

    • fatilasa says:

      Une autre annonciation !
      Ce pseudo pape manifestement ambitieux se fait fort de l’Eglise du Christ qu’il s’est appropriée (1,2 milliard de baptisés) et pense pouvoir faire mieux que tous les dirigeants du monde, même mieux que le Christ et sans Lui. C’est ainsi qu’il ne se gêne pas pour conquérir 800 millions de protestants et 1,2 milliard de musulmans. On ne peut s’empêcher de voir en lui le premier cavalier de l’apocalypse (cheval blanc – cavalier blanc – portant une couronne et un arc sans flèches : signes de conquête, de faux christianisme et de fausse religion, de fausse lumière). Ainsi, s’élève-t-il dans le Ciel jusqu’à Dieu, jusqu’à décider à sa place de ce qui est encore vérité et de ce qui ne l’est plus.
      Mais c’est cela qui va le perdre et le confondre. Il ne faudra plus beaucoup de temps pour réaliser que ses gesticulations politiques, économiques et sociologiques ne produisent que des cacahouètes, si pas encore plus de divisions, de chaos et d’anarchie. Alors, tous les puissants qui le suivent ou qui le manipulent s’en détourneront, s’en moqueront et le piétineront.
      Il n’est pas possible d’être vraiment catholique sans rester uni au Saint-Père et sans le respecter malgré ses faiblesses humaines. Mais il n’est pas possible non plus que Dieu ait permis qu’un tel homme vienne à la tête de son Eglise pour la détruire. Ce pape n’est donc qu’un imposteur ou usurpateur, un prodige de Satan. Et nous obliger à croire le contraire reviendrait à dire que Dieu veut la ruine de son Eglise ou à douter de son authenticité. Or, l’Evangile de la vigne et des mauvais vignerons affirme que ce n’est pas la volonté de Dieu. On nous a trompés ! Est-ce tellement inconcevable ? Cardinaux, évêques et prêtres se taisent depuis des dizaines d’années et sont soit aveugles, inconscients et insouciants, soit complices.
      La question n’est déjà plus de savoir si JM Bergoglio est un pape valide et s’il faut, en conscience, le soutenir dans ses œuvres. D’ailleurs, même sur cette plate forme de dialogue, on n’en voit plus qui persistent à le justifier, signe que l’information commence à passer.
      La question est déjà de savoir ce qu’il va en advenir dans le tout proche futur :
      1. Combien de temps va-t-il encore rester ?
      2. Combien de réalités de l’Eglise catholique va-t-il encore pouvoir anéantir ?
      3. Est-il possible de le déposer ?
      4. Combien de temps cela pourrait-il prendre ?
      5. Que resterait-il de la Sainte Eglise catholique lorsqu’il partirait ?
      6. Serait-il encore possible de mettre en place un consistoire valable ?
      7. Un éventuel successeur aurait-il une autorité suffisante et respectée pour pouvoir redresser tout ce qui a été renversé, pour s’opposer à toutes les causes et les conséquences de l’apostasie ?
      8. Y aurait-il un nombre suffisant de cardinaux, évêques, prêtres et laïcs pour pouvoir restaurer l’Eglise et lui permettre de subsister ?
      9. Quelle serait la réaction des protestants, des musulmans et des « brebis » de JM Bergoglio face à une telle régénérescence ?
      10. Quelle serait celle des gouvernements nationaux plus prompts à lutter contre l’Eglise authentique qu’à lutter pour elle ?
      Qui voudra bien répondre ? Déjà qu’apparemment le grand nombre des cardinaux, évêques, prêtres et baptisés ne se posent pas la question ou bien ne cherchent pas la réponse n’est pas du tout rassurant ni prometteur.. Mais en plus, n’en est-il pas de même lorsqu’il s’agit de la gouvernance des nations ?
      Ainsi, tout se passe comme s’il ne se passait rien du tout, comme s’il n’y avait pas de raisons de s’inquiéter, d’agir et de réagir. Et de la sorte, la vision apocalyptique donnée par Dieu à St Jean s’actualise de plus en plus sous nos yeux, quotidiennement, comme s’il ne s’agissait que d’un rêve sans commune mesure avec la réalité, d’une réalité qui n’existe pas et qui est tout aussi inconcevable, inimaginable que la propre mort.
      « L’ange du Seigneur Dieu tout puissant fit l’annonce à Marie ».
      Et 2000 ans après, à l’aube du troisième palier, Marie fit l’annonce à l’Humanité !

      • MA Guillermont says:

        Dans tous les cas , le comportement individuel de JMB et collectif des 27 chefs d-Etat et de gouvernements présents dans la salle Royale (…) prouve sans discontinuer la permanence de l’absence délibérée de l’évocation du Saint Nom et de la Sainte Présence de Notre Seigneur Jésus-Christ dans la Jérusalem terrestre .
        Ainsi il est indubitable que la Cité Vaticane est aux mains d’un pouvoir anti-chrétien , utilisant les insignes sacrés dans un but humain devenu persécuteur du troupeau de l’Agneau en premier …
        Malheur à eux …
        Jésus nous dit de laisser ce qui aujourd’hui se croit puissant devenir cendres et ruines .
        Ces hommes sont les lieutenants de la Bête et se rendent coupables de grands torts face au Corps Mystique du Christ .
        Leur présence est une insulte à Dieu .
        Nous n’avons rien à craindre , Jésus nous a promis d’avancer la fin du temps du Mal , par pitié pour les Élus .
        Il n’y a pas de pitié pour ceux qui singent Dieu et se rendent semblables à Lucifer .
        Restons unis au Seigneur , sachons être forts dans la Vérité et la Justice .
        J’apprécie vos points de vue sur l’accomplissement en cours du temps apocalyptique des visions données à St Jean sur l’île de Patmos mais je reste convaincue de la prophétie du Grand Monarque et du Grand Pape à venir .
        L’annonciation servie par Bergoglio est bien sauce » Caput Nigrum »
        comme chaque fête solennelle de l’Église qu’il dirige !

        • fatilasa says:

          Chère Madame Guillermont,
          Merci beaucoup pour votre réponse généreuse.
          En cette fête de l’Annonciation, je réalise combien la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Jésus-Christ et Mère qu’Il nous a donnée, Epouse de l’Esprit Saint d’amour du Père et du Fils, Reine du Ciel, n’a pas été accueillie ni comprise en ses manifestations de La Salette, Fatima, Garabandal, Akita, Kibeho, …
          « Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l’enfantement. » (Ap 12 :1-2).
          Dans la vision, Saint Jean a vu la Très Sainte Mère de Dieu rendue déjà dans le bonheur éternel tout en endurant un « mystérieux enfantement » qui lui cause des douleurs. Il ne fait plus aucun doute que cet «enfantement mystérieux » est l’Avènement du Seigneur Christ Jésus, dans le monde entier, par le triomphe du Cœur Immaculé de Marie « A la fin mon cœur Immaculé triomphera … ! » Est-il – théologiquement – contradictoire que Dieu confie cet « enfantement mystérieux » à Celle qui accepta d’être la Mère du Fils fait homme, Mère de Dieu ?
          Il n’y aura pas d’autre roi sauveur de l’Eglise et du monde que le Seigneur Christ Jésus. Si les derniers papes n’ont pas pu empêcher le déclin de l’Eglise, comment donc un seul homme pourrait-il parvenir à la restaurer dans le monde entier, après JM Bergoglio, « Caput Nigrum », capuchon noir ?

          Voici ce qu’on peut lire sur un site eschatologique concernant la prophétie du Grand Monarque :
          « Toutes les prophéties annoncent le retour du Christ.
          « Pas de mention d’un grand monarque dans les évangiles, dans l’Apocalypse, dans les « lettres de saint Paul ou de saint Pierre.
          « Pas de grand monarque non plus dans les apparitions de la Sainte Vierge ; à la « Salette, elle dit « Les nouveaux rois » et non pas « Le nouveau roi ». Ce texte peut « permettre de penser qu’il y aura un petit laps de temps entre la purification et le « Jugement dernier, ce qui n’est pas exclut.
          « Mais, amis catholiques, je vous en conjure, ne renouvelez pas l’erreur des juifs du « temps de Jésus : c’est bien le roi du monde qui est annoncé, le Christ Roi, le Messie « qui revient sauver son peuple, n’y voyez pas un roi terrestre mais appelez plutôt de « vos vœux le royaume céleste, le seul qui vaille, au lieu de rêver une fois de plus à « une solution humaine là où l’issue ne peut être que divine. »

          Au terme de trois mois d’aventure sur cette plate-forme de dialogue, je n’ai pu trouver personne qui daigne ou qui sache répondre aux questions posées. Il n’y a pourtant que de telles réponses qui puissent permettre à la raison de se fonder sur la réalité en conférant ainsi la certitude de ne pas se tromper sur ce qu’on attend. C’est pour cela que j’apprécie énormément les articles de MPI qui sont empreints de réalisme et de sérieux.
          Au revoir, chère Madame ! Que Dieu, notre Dieu, nous garde et nous sauve !

  4. Soupape says:

    Avec bergoglio, on inverse les rôles :
    bergoglio définit la politique, et les politiques définissent la religion catholique.

    C’est ce qu’on appelle la grande fraternité.
    Même Satan en fait partie : il a trouvé que pour faire disparaître le Mal, il suffisait de le nier !

    Satan est donc devenu le sauveur du monde, et bergoglio est son prophète.

    Et tous les diplomates en poste au Vatican se prosternent à leurs pieds.

  5. François Maçon ne cesse de se contredire :

    « Il faut recommencer à penser de manière européenne, pour conjurer le danger opposé d’une uniformité grise, c’est-à-dire le triomphe des particularismes. »

    Comment le triomphe des particularismes pourrait-il engendrer une uniformité grise !? Il nous prend vraiment pour des demeurés !

    Dans un article publié sur le site de RT il a dit ceci :

    « Il a ainsi exhorté les dirigeants de l’UE à ne pas voir le flux de réfugiés « fuyant la guerre, la pauvreté et la persécution » comme un « danger », mais au contraire comme une « contribution à la culture européenne ».

    Comment des extra-Européens pourraient-ils contribuer à la culture européenne !? Ce pape moderniste et protestant est devenu fou !

  6. fatilasa says:

    Chère Madame M-A Guillermont,
    Merci beaucoup pour votre suivi attentionné qui me suggère de différer un peu l’au revoir que je vous adressais. Face à la progression de l’indifférence et du rejet obstiné de la réalité, je réalise que mes propos en deviennent de plus en plus inutiles et ridicules. Et bien que ce phénomène génère et précipite d’autant plus la fin des temps confirmant ainsi ma raison, il commence à me susciter l’impression de ne plus être qu’un comédien persistant à jouer une comédie dantesque. Alors, je tire le rideau ! Si les articles de MPI ne sont pas encore suffisants pour interpeller les consciences, ce n’est certainement pas moi qui vais pouvoir y parvenir mieux qu’eux. Cependant, dans le respect des personnes, j’ai pour principe de toujours donner une réponse tant que la partie concernée ne m’oppose pas des signes de malhonnêteté intellectuelle et spirituelle. Cela m’est arrivé trois fois durant ce dernier mois :
    1. un commentateur m’a traité de « bouffi d’orgueil » parce que je ne consentais pas à l’interprétation de l’Apocalypse faite par le vénérable Holzhauser et traitant des sept âges de l’Eglise, de l’époque du grand monarque et de la venue de l’Antéchrist pour l’année 1911. La vision donnée par Dieu à St Jean et celle donnée à Daniel précisent toutes deux qu’elles resteraient « scellées jusqu’à la fin des temps », c’est-à-dire incompréhensibles tant qu’on ne serait pas arrivé à la fin des temps (voir Dan 12:4 / Dan 12:9 / Apoc 5:3-11 / Apoc 10:4 / Apoc. 22:10 / Apoc 22:16). Et ni Daniel ni St Jean n’ont pu comprendre la vision qu’ils avaient reçue. Il est certainement plus conforme de considérer, comme le font plusieurs auteurs, que ces visions ne peuvent être progressivement bien comprises qu’à partir de Fatima et La Salette qui ouvrent la fin des temps. Dans son livre « l’Antéchrist » (1905), l’abbé Augustin Lemann rappelle la fausse annonce faite par Holzhauser de la venue de l’Antéchrist pour 1911.
    2. une commentatrice m’a traité de naïf et presque d’hérétique parce que je refuse de croire que, selon St Bellarmin et d’autres, les « deux témoins » de Ap. 11:3 sont les prophètes Elie et Enoch qui doivent d’abord revenir – en chair et en os – avant l’Avènement de Jésus-Christ. Cette conception est tout à fait irréaliste et improvisée. C’est cette même fausse attente du retour d’Elie qui a valu au Seigneur Christ de ne pas être reconnu comme Messie par les juifs, d’être traité d’imposteur et d’être crucifié. Le Seigneur s’en est très bien expliqué (Marc 9 :11-13). Tout au plus, peut-on admettre que ces « deux témoins » agiront avec le même esprit qui animait Elie et Enoch comme ce fut le cas pour Jean-Baptiste. Un de ces « deux témoins » désigne certainement ceux qu’on appelle « les apôtres des derniers temps ».
    3. un autre commentateur m’a tout simplement traité de malade mental répandant la terreur par le seul fait de proclamer la proximité de la fin des temps. « Un dentier pour chien ? Mais ça n’existe pas cela ! ».
    Je vous détaille ces faits simplement pour vous montrer combien même des catholiques avérés peuvent refuser obstinément de considérer la réalité, la vérité, et préfèrent vivrent en dehors du monde et du temps pour se rassurer faussement, pour éviter d’assumer la réalité. Mais c’est une façon comme une autre de faciliter la progression de la grande apostasie qui ne peut avoir d’autre dénouement que l’anéantissement de la Sainte Eglise du Christ. « Qu’adviendra-t-il si les fils de lumière sont moins avisés que les fils des ténèbres ? ».
    La sincérité est indispensable, fondamentale même, dans le dialogue. Sans quoi, autant discuter avec le diable, et cela, bien sûr, est tout à fait inutile, très dangereux même à cause de son pouvoir de séduction et d’illusion. Et si madame Francesca de Villasmundo que j’apprécie beaucoup a eu le temps et la possibilité de suivre mes « combats de coq », elle a dû bien s’en amuser, peut-être en être intéressée, passionnée ou épouvantée. Le fait est qu’en considération de l’immense gravité de ces temps, on ne peut plus se permettre de se laisser tromper, de se tromper et de tromper les autres. C’est pour cela que je fonde ma raison sur la réalité de l’actualité que chacun peut vérifier.
    (plusieurs suites)

  7. fatilasa says:

    (suite 1 à M.A. Guillermont 29.03.17)
    Il est évident qu’on ne peut obliger personne à croire ceci ou cela. Dieu Lui-même, pourtant tout puissant, n’oblige personne à croire en Lui respectant ainsi la liberté qu’Il nous a donnée et qui est le fondement de l’amour. Mais il est tout aussi évident que cela génère des résultats quand même considérables :
    1. celui qui croit en Dieu ne se comporte pas comme celui qui n’y croit pas notamment dans les graves problèmes de société (vote électoral, avortement, euthanasie, homosexualité, …). Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires. Il est stupéfiant d’apprendre qu’en France, il n’y aurait plus que 4,5 % de pratiquants catholiques, ce qui ne veut pas encore dire qu’il y a autant de vrais croyants puisque certains pratiquants acceptent des compromis contraires à la doctrine catholique. Il ne faut donc pas se faire d’illusion sur l’impact politique ni sur l’avenir des nations. Puisque « l’amour humain » supplante l’amour divin sans plus de considération de religion, pourquoi pas un maire musulman à Paris, Berlin, Bruxelles comme à Londres ?
    2. celui qui est avisé ne se comporte pas comme celui qui est ignorant, insouciant et inconscient, notamment dans les graves problèmes de l’Eglise et du monde. Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires (immigration, islamisation, terrorisme, …), cela se vérifie aisément.
    3. celui qui fonde sa raison sur la réalité qu’il accepte de considérer ne se comporte pas comme celui qui fait délibérément et obstinément abstraction, négation de la réalité par facilité, laxisme, permissivité, opportunisme, compromission. Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires, notamment dans la recherche de la vérité.
    4. celui qui vit en conséquence de la réalité ne se comporte pas comme celui qui vit dans l’illusion, dans l’irréel, le virtuel, le fictionnel, le simulacre, dans l’artificiel, le superficiel, le conventionnel. Et les résultats sont différents, notamment lorsqu’il s’agit d’agir et de réagir en considération des erreurs tellement répandues. C’est ainsi qu’au sommet de la confusion, il ne reste plus que la connaissance et la conscience des réalités de l’actualité contemporaine pour pouvoir discerner ce qui est vrai de ce qui est faux. En cela, un média comme MPI s’avère très précieux. D’autant plus qu’on fait tout pour étouffer la vérité, pour « noyer le poisson dans l’eau », pour amener les gens à « jeter le bébé avec l’eau de son bain ».
    5. celui qui croit que la terre est ronde et tourne autour du soleil ne se comporte pas comme celui qui refuse encore de le croire. « La vérité, c’est l’adéquation de la pensée avec la réalité » (St Augustin). C’est toujours la réalité qui prévaut même si elle dérange comme celle qu’exposa Galilée à la Sainte Eglise catholique.
    6. celui qui croit n’importe quoi, même en des choses qui n’existent pas ou qu’il se fabrique, ne se comporte pas comme celui qui ne croit pas n’importe quoi et qui vérifie ce qui est vérité et ce qui est mensonge par les résultats. La vérité (a réalité) ne peut que construire et délivrer du mal. Le mensonge (l’illusion) ne peut que détruire et asservir au mal.

  8. fatilasa says:

    (suite à M.A. Guillermont 29.03.17)
    Il est évident qu’on ne peut obliger personne à croire ceci ou cela. Dieu Lui-même, pourtant tout puissant, n’oblige personne à croire en Lui respectant ainsi la liberté qu’Il nous a donnée et qui est le fondement de l’amour. Mais il est tout aussi évident que cela génère des résultats quand même considérables :
    1. celui qui croit en Dieu ne se comporte pas comme celui qui n’y croit pas notamment dans les graves problèmes de société (vote électoral, avortement, euthanasie, homosexualité, …). Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires. Il est stupéfiant d’apprendre qu’en France, il n’y aurait plus que 4,5 % de pratiquants catholiques, ce qui ne veut pas encore dire qu’il y a autant de vrais croyants puisque certains pratiquants acceptent des compromis contraires à la doctrine catholique. Il ne faut donc pas se faire d’illusion sur l’impact politique ni sur l’avenir des nations. Puisque « l’amour humain » supplante l’amour divin sans plus de considération de religion, pourquoi pas un maire musulman à Paris, Berlin, Bruxelles comme à Londres ?
    2. celui qui est avisé ne se comporte pas comme celui qui est ignorant, insouciant et inconscient, notamment dans les graves problèmes de l’Eglise et du monde. Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires (immigration, islamisation, terrorisme, …), cela se vérifie aisément.

  9. fatilasa says:

    (suite 3)
    3. celui qui fonde sa raison sur la réalité qu’il accepte de considérer ne se comporte pas comme celui qui fait délibérément et obstinément abstraction, négation de la réalité par facilité, laxisme, permissivité, opportunisme, compromission. Et les résultats sont différents, si pas tout à fait contraires, notamment dans la recherche de la vérité.
    4. celui qui vit en conséquence de la réalité ne se comporte pas comme celui qui vit dans l’illusion, dans l’irréel, le virtuel, le fictionnel, le simulacre, dans l’artificiel, le superficiel, le conventionnel. Et les résultats sont différents, notamment lorsqu’il s’agit d’agir et de réagir en considération des erreurs tellement répandues. C’est ainsi qu’au sommet de la confusion, il ne reste plus que la connaissance et la conscience des réalités de l’actualité contemporaine pour pouvoir discerner ce qui est vrai de ce qui est faux. En cela, un média comme MPI s’avère très précieux. D’autant plus qu’on fait tout pour étouffer la vérité, pour « noyer le poisson dans l’eau », pour amener les gens à « jeter le bébé avec l’eau de son bain ».
    5. celui qui croit que la terre est ronde et tourne autour du soleil ne se comporte pas comme celui qui refuse encore de le croire. « La vérité, c’est l’adéquation de la pensée avec la réalité » (St Augustin). C’est toujours la réalité qui prévaut même si elle dérange comme celle qu’exposa Galilée à la Sainte Eglise catholique.
    6. celui qui croit n’importe quoi, même en des choses qui n’existent pas ou qu’il se fabrique, ne se comporte pas comme celui qui ne croit pas n’importe quoi et qui vérifie ce qui est vérité et ce qui est mensonge par les résultats. La vérité (a réalité) ne peut que construire et délivrer du mal. Le mensonge (l’illusion) ne peut que détruire et asservir au mal.

  10. fatilasa says:

    (suite 4)
    Les liens que vous m’avez proposé, m’ont fait beaucoup voyager sur le Web notamment à Garabandal que j’apprécie beaucoup et que, me semble-t-il, l’Eglise s’est empressée d’éclipser autant d’ailleurs que La Salette et Fatima, que tout ce qui se revêt d’un caractère apocalyptique. C’est ainsi qu’en pleine fin des temps, personne de l’Eglise « hiérarchique » ne semble être avisé et ne nous en fait part. N’en était-il pas déjà de même il y a deux mil ans ?
    Je suppose que vous êtes bien instruite de toute la controverse qui entoure le secret de La Salette. Le site « La Question » que vous m’avez proposé semble réfuter la version « longue » du secret rédigée par Mélanie en 1879. Mais parmi les 156 commentaires qui suivent l’exposé apparaissent plusieurs liens qui renvoient à des ouvrages accréditant sérieusement cette version et infirmant les propos de l’article de « La Question ». J’ai été étonné de voir que ce site « La Question » reprend dans ses liens le site « Le Grand Réveil » dont la pensée de l’auteur est très riche mais, à mon sens, détourne de la réalité de Fatima en prétendant à plusieurs reprises que la consécration de la Russie a bien été effectuée selon la demande de la TSV Marie, que la Russie s’est bien convertie et que les châtiments sont plutôt derrière nous. Difficile d’avaler cela au vu de la réalité de l’actualité et d’articles récurrents annonçant une troisième guerre mondiale ! Par contre, c’est ce même site « Le grand Réveil » qui réfute la prophétie sur la venue d’un Grand Monarque et d’un grand pape. Et cela relève bien de la réalité que l’on peut constater de nos propres yeux

  11. fatilasa says:

    (suite )
    Les liens que vous m’avez proposé, m’ont fait beaucoup voyager sur le Web notamment à Garabandal que j’apprécie beaucoup et que, me semble-t-il, l’Eglise s’est empressée d’éclipser autant d’ailleurs que La Salette et Fatima, que tout ce qui se revêt d’un caractère apocalyptique. C’est ainsi qu’en pleine fin des temps, personne de l’Eglise « hiérarchique » ne semble être avisé et ne nous en fait part. N’en était-il pas déjà de même il y a deux mil ans ?
    Je suppose que vous êtes bien instruite de toute la controverse qui entoure le secret de La Salette. Le site « La Question » que vous m’avez proposé semble réfuter la version « longue » du secret rédigée par Mélanie en 1879. Mais parmi les 156 commentaires qui suivent l’exposé apparaissent plusieurs liens qui renvoient à des ouvrages accréditant sérieusement cette version et infirmant les propos de l’article de « La Question ».

  12. fatilasa says:

    (suite 6)
    J’ai été étonné de voir que ce site « La Question » reprend dans ses liens le site « Le Grand Réveil » dont la pensée de l’auteur est très riche mais, à mon sens, détourne de la réalité de Fatima en prétendant à plusieurs reprises que la consécration de la Russie a bien été effectuée selon la demande de la TSV Marie, que la Russie s’est bien convertie et que les châtiments sont plutôt derrière nous. Difficile d’avaler cela au vu de la réalité de l’actualité et d’articles récurrents annonçant une troisième guerre mondiale ! Par contre, c’est ce même site « Le grand Réveil » qui réfute la prophétie sur la venue d’un Grand Monarque et d’un grand pape. Et cela relève bien de la réalité que l’on peut constater de nos propres yeux.
    Face à Bergoglio et au monde qui s’évertuent à détruire tout ce qui fait la Sainte Eglise catholique :
    1. il est logique et raisonnable d’affirmer que beaucoup vont croire que c’est la fin de l’Eglise catholique, vont même douter de son authenticité et ne lui feront plus confiance, et vont finir par en perdre la foi parce qu’ils ne veulent pas admettre que cette grande apostasie génère la fin d’un temps (non pas du monde), actualise pleinement la vision apocalyptique de St Jean laquelle contient une grande et merveilleuse promesse, recèle la certitude de l’Avènement universel du Seigneur Christ, la certitude du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, la certitude du triomphe de l’Eglise du Christ. De la sorte, elle génère la certitude de la vraie foi au vrai Christ et à sa vraie Eglise. C’est donc vraisemblablement la raison pour laquelle la TSV Marie dit à Fatima : « Au Portugal se conservera le dogme de la foi ». C’est parce que Fatima renvoie à l’Apocalypse laquelle, par ce qu’elle annonce, peut susciter une foi indéfectible et inébranlable. Et ce qui peut fonder la raison, la certitude, de ceux qui y croient, c’est ce qu’a dit la voyante sœur Lucia : « Lisez les chapitres VIII à XIII de l’Apocalypse ! Tout le secret de Fatima est là ! » – « Le dernier combat entre le Seigneur et le règne de Satan sera autour du Mariage et de la Famille ». On ne saurait manquer d’y voir le dernier synode sur la famille et son résultat satanique Amoris Laetitia, stratégie de « détricotage » de l’Eglise. Et le dernier combat de Satan, c’est le dernier avant son enchaînement.

  13. fatilasa says:

    (suite 7)
    2. il est logique et raisonnable de conclure qu’aucune œuvre humaine ne pourra remédier à cette situation inextricable, et que seul Dieu peut y parvenir par une puissante théophanie universelle capable d’éclairer la conscience de tous les êtres humains mais aussi d’éradiquer toutes les causes et les conséquences de l’apostasie et de restaurer la planète terre, de la purifier de tant de pollutions qui sont de plus en plus causes de grandes misères et qu’il ne serait pas possible d’éradiquer avant des dizaines d’années, voir plusieurs siècles.
    3. il n’est pas du tout logique ni raisonnable de croire qu’un grand monarque – entièrement humain – surgit dont on ne sait d’où, comme un lapin d’un chapeau de magicien, pourrait en faire autant que Dieu, régénérer universellement la foi au Christ et la confiance en l’Eglise, convertir tous les ennemis de l’Eglise. C’est une utopie qui détourne de la réalité. Il n’est pas plus raisonnable d’attendre, auparavant, le retour d’Elie et d’Enoch, en chair et en os. Ce sont donc de fausses attentes ou fausses espérances humaines qui détournent de la réalité mais en tournant la sainte foi au Christ en illusion et dérision tout autant que ne le fait l’Eglise bergoglienne.

    Et d’ailleurs, quel est donc l’acte le plus sublime de foi en Jésus-Christ :
    1. celui de désirer et d’attendre ardemment son Avènement universel pour une seule et même foi, une seule et même Eglise ? N’est-ce pas conforme au Pater : « Que votre règne vienne ! » ?
    2. ou bien celui d’attendre d’abord la venue d’un grand monarque et d’un grand pape qui mettraient encore des dizaines d’années à tout restaurer ? A noter que les allemands aussi attendent leur propre grand monarque. Et les russes orthodoxes aussi !
    Il n’y a donc plus d’autre alternative que de croire en la pleine actualisation de la vision apocalyptique de St Jean ou bien de s’obstiner à l’ignorer mais en courant le risque d’être ébranlé par les événements jusqu’au point d’en perdre la foi, ce qui est déjà le cas pour le grand nombre qui génère l’apostasie par défaut d’avoir cru vraiment.

  14. fatilasa says:

    En ce qui concerne La Salette, le commentaire théologique de Joseph Ratzinger concernant les révélations privées s’y applique certainement : le récit n’implique pas nécessairement toujours un ordre chronologique dans la succession des événements.
    J’ai aussi été forcé de constater une contradiction énorme et flagrante entre ce que rapporte le site « La Question » et d’autres sites à propos de la découverte « miraculeuse » faite par l’abbé Michel Corteville en 1999 du secret rédigé par Mélanie :
    1. Sur le site « La Question », cette découverte « miraculeuse » est celle de la « petite » version du secret, laquelle semble bien ordonnée chronologiquement, fait mention d’un grand roi qui règnera quelques années, et précise que tout cela se sera passé avant l’an 2000 (« il ne se passera pas deux fois cinquante ans »).
    2. Sur d’autres sites, cette découverte « miraculeuse » est celle de la « longue » version du secret, laquelle semble désordonnée chronologiquement, ne fait pas mention de la venue d’un grand roi et ne précise pas d’époque terminale, hormis le détail étrange : « Ni lui (le saint père qui souffrira beaucoup) ni son successeur ( ??? – qui ne souffrira pas beaucoup ?) ne verront le triomphe de l’Eglise »

  15. fatilasa says:

    Stupéfiant, n’est-ce pas ? Rien d’étonnant qu’il en résulte une polémique sans fin avec des présomptions de manipulations de l’un ou de l’autre de ces deux documents. Quoiqu’il en soit, c’est encore et toujours la réalité connue et vécue depuis 1858 jusqu’à ce jour qui peut nous en éclairer. Et cette réalité fait apparaître que c’est plutôt la version « longue » du secret qui lui est conforme, d’autant plus en regard de Fatima, Garabandal, Akita, la vision de Léon XIII, la prophétie de St Malachie , …. C’est aussi cette version que retient le site « Le Grand Réveil » paradoxalement cité par « La Question ». « Il n’y aura plus de saison » dit le « long » secret de La Salette. Encore ce 29 mars, on nous annonce une température de 10° supérieure à la moyenne saisonnière, comme en juin. Et aussi bien, en juin, nous aurons une température de 10° inférieure à la moyenne saisonnière, comme en mars. Est-ce Mélanie qui a inventé tout cela ? Vraiment, tout n’est plus que confusion, et c’est cela qui est de toute façon très inquiétant car elle ne peut générer que la division et causer l’implosion de l’Eglise catholique, mais aussi de l’humanité ! Peut-on en trouver une explication dans celles que donne « Le Grand Réveil » :
    « Je crois que c’est ça le pire : le dégoût ou le malaise qu’inspirent ce monde et cette société à beaucoup d’entre nous est moins fort que la peur d’en perdre les avantages. Les hommes ont vendu leur âme au diable pour avoir du pain et des jeux. Et surtout le confort matériel. Ces hommes-là, qui constituent 99% de la population mondiale, subissent de plein fouet les châtiments. Les chrétiens, surtout, eux qui n’auraient pas dû succomber aux sirènes du monde, sont encore plus fautifs que les autres ; alors Dieu leur a envoyé « une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité, mais qui auront consenti à l’iniquité, soient condamnés. » (II Thess. 2, 11) »

  16. fatilasa says:

    J’ai visionné les liens proposés concernant Lima que je ne connais que vaguement. Je n’ai pas regardé les vidéos de A. Dumouch. Cet homme, étrangement promu théologien, administrateur du forum « Docteur Angélique », fervent défenseur de Jorge Bergoglio, partisan de la cause de Medjugorje, diffuse une doctrine pas toujours « très catholique ». Une recherche sur le Web avec les mots « critiques contre Arnaud Dumouch » ou « faux théologien Dumouch » vous permettra de vérifier. Mais comme vous, je suis convaincu que la TSV Marie est « Médiatrice de toutes les grâces » entre son Fils Jésus et les hommes. L’Eglise peine de plus en plus à reconnaître cela comme cinquième dogme marial. C’est dire combien l’Eglise d’aujourd’hui est de moins en moins soucieuse du culte à Marie et combien Bergoglio joue un « double jeu », est vraiment un « faux cul » (pardonnez –moi l’expression plus expressive). C’est pourtant un souhait souvent émis par le Seigneur Christ Jésus à plusieurs âmes privilégiées. Et c’est de toute façon un vocable que les âmes mariales conçoivent spontanément. N’est-ce pas cette réalité qui permet à la TSV Marie de dire à Fatima « A la fin, mon cœur immaculé triomphera ! »

  17. fatilasa says:

    Finalement, après tant d’écrits échangés, vous me rassurez et me consolez beaucoup en citant les merveilleuses pensées de Saint Louis Grignon de Montfort :
    « C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde et c’est aussi par Elle qu’il doit régner dans le monde », à quoi on pourrait ajouter du même grand saint : « Mon cœur vient de dicter tout ce que je viens d’écrire avec une joie particulière, pour montrer que la divine Marie a été inconnue jusque ici, et que c’est une des raisons pourquoi Jésus-Christ n’est point connu comme il doit être. Si donc, comme il est certain, la connaissance et le règne de Jésus-Christ arrivent dans ce monde, ce ne sera qu’une suite nécessaire de la connaissance et du règne de la très sainte Vierge Marie, qui l’a mis au monde la première fois, et le fera éclater la seconde ».
    Je peux de la sorte espérer que vous êtes en train de comprendre qu’il ne viendra pas de grand monarque ni de grand pape avant le proche Avènement de Jésus-Christ parce que, depuis Fatima, il y a déjà Marie qui est à l’œuvre dans le monde entier, dans le secret des cœurs, de votre cœur, et qui opère, bien mieux qu’un monarque ne pourrait le faire, cet « enfantement mystérieux » qu’est l’Avènement de son Fils Jésus-Christ, Roi de l’Univers.
    Noé a mis cent ans pour construire son arche qui a navigué pendant un an avant de s’arrêter dans un monde nouveau. Va-t-il en être de même pour l’Arche de Marie, cent et un an après Fatima ? Pourquoi pas ? Satan n’a eu que 100 ans pour éprouver l’Eglise. Et si on les compte au plus tard à partir de Fatima, cela nous amène aussi en ce temps. N’est-ce donc pas suffisant pour cette pauvre Eglise toute déchirée, flagellée, déjà condamnée et mise en croix par ses bourreaux ?
    Daignez vous souvenir : Mat. 24:27 « Comme l’éclair, en effet, part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’avènement du Fils de l’homme. » Rapide, surprenant et inattendu, sauf pour ceux qui auront su en percevoir les signes annonciateurs qui sont de plus en plus nombreux. Un grand monarque et un grand pape seraient des signes bien trop visibles dont Jésus n’a jamais parlé. Mais, par l’apocalypse, Il n’a pas manqué de nous parler de sa Sainte Mère, « la femme vêtue de soleil » comme à Fatima.
    Ah ! Si vous pouviez me répondre qu’à présent, vous avez bien compris tout ce que je vous ai murmuré au creux de l’oreille, je saurais qu’avec vous au moins, chère Madame M.A. GUillermont, je n’ai pas perdu mon temps. Et je pourrais partir heureux d’avoir vu l’aube du monde nouveau se lever sur le cœur d’une âme sœur.
    Je vais rester encore un peu de temps « branché » sur le présent sujet. Puis, je m’éclipserai avec l’Eglise éclipsée. Merci pour votre fraternel accompagnement sur « le sûr chemin de lumière vers Dieu et le Ciel ».
    En union de prière dans les doux cœurs unis de Jésus et Marie.

    • MA Guillermont says:

      Oh , bon et cher Fatilasa , je vous salue pour la qualité et la pertinence de votre réflexion ordonnée .
      Je vous remercie aussi car fidèle aux appels de St Paul , vous me corrigez fraternellement …dans ma certitude de la venue du Lieutenant du Christ et du Saint Pape .
      Je vous fais une réponse dès que je serais libérée de mes obligations professionnelles et me plaçant sous la volonté du Saint-Esprit je tenterais de vous rapporter ce qui me semble à venir …
      Par le Secours de la Vierge Marie ma Mère , avec le conseil de l’Apôtre des Nations St Paul :
       » Éprouvez les prophéties , gardez ce qui est bon , rejetez ce qui est mauvais  »
      Bien à vous Fatilasa et à tous , dans la dévotion des Coeurs Unis de Jésus et de Marie …

  18. MA Guillermont says:

    Bien à vous Fatilasa , je vous prie de ne pas me tenir rigueur du temps écoulé pour la réponse que je vous dois …
    J’avoue que je n’ai plus envie de communiquer sur le net car les réponses ou posts de certain(e)s sont d’une telle mauvaise foi doublée d’une forme mensongère pervertie … que je fais silence , oraisons , prières et pénitence en réparation pour les offenses , blasphèmes , sacrilèges commis envers l’Amour Infini du Dieu Vivant .
    J’avais débuté une longue explication en réponse point par point à vos exposés , mais je me heurte au sentiment humain auquel le Seigneur nous demande de prendre garde
    ainsi qu’à un avertissement de prudence car nous marchons sur des remparts …!
    Je vous renvoie au site qui est la référence chrétienne auquelle mon âme a été attirée comme un aimant et qui garde toute ma faveur :
    https://saintmichelarchange.wordpress.com/2015/11/20/communique-du-lieutenant-du-sacre-coeur-de-jesus/
    Vous souhaitant d’y partager la même eau vive pour boire à la Source de la Vie
    Je vous partage cette vidéo incroyable :
    https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://m.youtube.com/watch%3Fv%3DMldbmGfdwp4&ved=0ahUKEwivnfTpw4PTAhWILMAKHSI4BXQQyCkIHTAA&usg=AFQjCNEc4korFv_kMT0WBTFxWKEoTnNavg
    Et encore celle – ci :
    …Les marchands de guerre peuvent être fiers , encore une fois …ils ont gâché notre Univers :
    https://m.youtube.com/watch?v=npAFARH2kfk&itct=CBEQpDAYACITCNW4-6fGg9MCFYtdFgodE4cFWDIHcmVsYXRlZEiehfe-hvPWqzI%3D
    La Vérité , la Liberté, l’Amour et la Paix faut essayer …
    Et aussi celle – là :
    Oh Marie si tu savais tout le mal que l’on me fait :
    https://m.youtube.com/channel/UCuoRFQiJGZxU7YEzJGytoZQ

    J’étais trop petite pour connaître les premières …je reçois cette lumière de visionner ce chanteur tant adulé alors que je suis loin , très loin du monde …le Saint-Esprit est à l’oeuvre et nous fait découvrir des perles précieuses …
    Merci à Dieu , l’Espérance est là sous nos yeux et parfois , souvent nous passons à côté .
    Haut les Coeurs …Dieu veille .

  19. fatilasa says:

    Chère Madame AM Guillermont,
    Merci pour votre réponse sincère. Il m’est pénible de vous donner une suite car ce ne peut être qu’avec des propos qui vont certainement vous contrister. Mais, comme vous l’avez rappelé, nous nous devons de nous conformer à l’exhortation de St Paul « N’éteignez pas l’Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie, mais vérifiez tout, ce qui est bon retenez-le, gardez-vous de toute espèce de mal » Et St Matthieu de nous avertir : « Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus.
    Je n’ai bien sûr pas manqué de visualiser le site de l’auteur qui se fait appeler Saint-Michel-Archange et dont je retiens, plein de stupéfaction, en reprenant ses mots :
    1. « Le Lieutenant prie beaucoup pour le salut de tous, mais, il sait pertinemment que son heure n’est pas encore arrivée. Pour l’instant, il ne peut que patienter dans une douloureuse résignation. »
    2. « Pour ma part, je ne suis qu’un simple messager, un quidam qui rédige ce que son ami lui transmet après s’être élevé dans la prière. «
    3. « Je ne pourrai pas répondre à vos interrogations ou à vos questions puisque je lui ai fait le serment de ne rien dévoiler. »
    4. « Le Lieutenant du Sacré-cœur est sincèrement désolé de ne pas pouvoir se manifester personnellement, mais, cela alimenterait les troubles et les querelles concernant la succession du trône de France. »
    5. « Le règne du Lieutenant durera au maximum une moitié de vie d’homme et assurera un grand bonheur à ses frères dévoués. »
    6. « Dieu le désignera en temps voulu de la manière qui Lui plaira. Laissons œuvrer la Providence en gardant l’espérance de jours meilleurs et heureux. »
    7. « Le règne de Satan se terminera d’ici quelque temps lorsque Dieu aura désigné celui qui devra, jusqu’à sa mort, redresser notre nation. Ce roi sans orgueil aurait préféré une vie heureuse et simple dans un autre temps, une autre époque, afin d’être épargné du port de cette lourde croix. »
    On doit donc retenir que « Saint-Michel-Archange » est l’ami du « Lieutenant du Sacré Cœur de Jésus » qui n’a pas encore été désigné par Dieu mais qui transmet quand même déjà des messages et qui attend sans doute que tout soit détruit pour avoir plus facile de tout restaurer.
    Rien que ces sept points sont suffisants pour déceler une manipulation des esprits, une supercherie.
    Je pense que tout ceci est du type de la fausse prophétie (ou fable) du grand monarque et du grand pape, mais n’a rien à voir avec cette fausse prophétie, n’en est qu’un simulacre, qu’une dérive sectaire supplémentaire, qu’un résultat désastreux et dangereux. Derrière tout cela se cache un gourou qui profite de l’égarement des gens face à l’égarement de l’Eglise et du monde.

  20. fatilasa says:

    (suite 1 à MA Guillermont – 03.04.2017)
    Evidement, cela suscite directement l’incompréhension, l’incrédulité de certains commentateurs du site « Le Lieutenant » :
    1. Le nommé « Padre Pio » demande : « Qui a écrit ce message ? »
    2. S-M-A répond : « Je suis l’auteur de cet article. »
    3. « Padre Pio » répond : « Je ne comprends pas votre postulat, ce n’est pas clair … ? »
    4. « Michel » fait remarquer : « Par contre, je vous donne 3,5 sur 10 pour le fait que vous disiez « avoir promis à celui qui est choisi la discrétion la plus totale ». Pour ces termes, je crois que vous avez été grugé, c’est de l’orgueil de dire que l’on connaît cet homme , savez vous que si il se fait connaître actuellement, les armées satanique déploieraient toutes les astuces afin de le faire périr. »
    5. S-M-A répond : « Sachez seulement que je n’ai pas été trompé puisque je le connais d’une manière très particulière. Cet homme ne craint rien. Il est en sécurité et se fera connaître le moment voulu. Les secrets ne pouvant se faire entendre qu’après coup, aujourd’hui, nous n’en sommes pas encore au temps des révélations. C’est pourquoi je suis obligé de rester évasif et mystérieux même si cela ne me plaît guère. »
    6. Et le nommé « Sycier » vient ajouter à tout cela les messages de Dozulé, fausse manifestation très prisée des « Raéliens », secte qui attend le retour des extra-terrestres. On se croirait dans un scénario de science fiction.

    Tout comme « La question », le site « Le Lieutenant » renvoie contradictoirement au site « Legrandréveil » lequel réfute ce genre de prophétie (voir son article du 01.04.2015 – le grand monarque arrive – et celui du 28..02.2017- préparez-vous à un carême exemplaire)

    Chère Madame, tout cela sent le souffre, et je ne puis que vous exhorter à vous en écarter au plus vite car vous risquez des dérives bien malheureuses, vous ne trouverez pas la paix ni la joie ni la consolation dans ce qui est manifestement faux et qui ne peut que susciter le doute, l’inquiétude, l’égarement en vous détournant du seul vrai roi, le Seigneur Christ Jésus.
    Plus on se rapproche du tragique dénouement final, plus la prophétie du Grand Monarque et du grand pape, « prend du plomb dans l’aile », s’avère fausse et risque de plonger ceux qui y croient dans l’égarement, la déstabilisation psychique, l’affolement, le désarroi, la désillusion, la désolation. Car ils attendent quelqu’un d’autre que le Christ et à un autre moment que celui déterminé par les Ecritures. « Nul ne peut servir (ni attendre) deux maîtres à la fois ». Ils vivent ainsi en dehors de la réalité, en dehors du monde et du temps, ils cherchent une échappatoire à la réalité, ce qui ne sert à rien puisque la réalité est le résultat de leurs propres œuvres.

    La foi en Jésus-Christ est fondée sur le témoignage des apôtres qui l’ont consigné dans ce que l’Eglise appelle « la Révélation », laquelle est complète depuis le début et ne peut souffrir aucune nouveauté ni aucune modification. Toute prophétie authentique ne peut qu’éclairer la Révélation selon l’époque et l’on doit pouvoir en retrouver l’actualisation ou l’accomplissement dans la réalité de l’actualité contemporaine. C’est bien le cas pour La Salette et Fatima qui mettent en lumière l’apocalypse selon St Jean et annoncent l’Avènement de Jésus-Christ. Toutes les fausses prophéties, les faux prophètes, les faux messages n’ont d’autre objectif que de détourner de la réalité, surtout de l’époque de la venue du Seigneur Christ. Ce sont autant de prodiges capables « d’égarer même, si possible, les élus »

  21. fatilasa says:

    (suite 2 à MA Guillermont – 03.04.2017)
    Le grand nombre des baptisés (et bien sûr des sept milliards) refuse de considérer ce qui est pourtant évident :
    1. l’apocalypse n’est pas un roman de science fiction, mais la vision anticipée de la réalité des œuvres quotidiennes des hommes, des résultats de ces œuvres et de l’évolution de ces résultats.
    2. ce n’est pas Dieu qui provoque la fin des temps, ce sont les hommes qui la génèrent eux-mêmes par leur rejet du Christ, leur rejet de la vérité, de la réalité de la vie, de l’amour et de l’espérance. Ils préfèrent l’illusion et le mensonge.
    3. la perfection de l’amour, c’est l’unité. Le rejet de l’amour ne peut qu’engendrer la division, la haine, la destruction. C’est l’œuvre de Satan de briser l’unité par l’illusion et le mensonge, de diviser, de fractionner, d’émietter, de pulvériser l’unité, de détruire l’œuvre et les desseins de Dieu tout puissant Créateur. Et cela se voit considérablement dans les familles, dans les communautés, dans les nations,
    4. la division entre les personnes suscite inexorablement d’innombrables troubles et dérives sans pour autant compromettre la sécurité de toutes les personnes. Mais lorsqu’il s’agit de division entre les nations, cela peut générer de graves conflits et susciter le recours à la puissance des forces armées en générant des guerres horribles comme on l’a vu à deux reprises sur une trentaine d’années au siècle dernier. Et depuis la dernière guerre mondiale, les armes de destruction massive ont été considérablement développées au point de pouvoir détruire toute la planète en quelques heures.
    5. Au fur et à mesure de l’expansion du christianisme s’est aussi générée depuis des siècles la l’apostasie, le rejet du Sauveur (islam – schismes – protestantisme – communisme – néolibéralisme). Aujourd’hui, on peut aisément démontrer que l’apostasie s’est étendue et domine le monde entier. Et, avec elle, ses conséquences inéluctables : la division, la dérision, l’oppression, la domination, la corruption, la compromission, la rébellion, la destruction. Forcément, il n’y a pas besoin d’être prophète pour présumer d’un proche embrasement mondial dont d’ailleurs on nous avertit de plus en plus.
    6. Si Dieu n’intervenait pas pour encore une fois sauver le monde et instaurer son règne universel, les êtres humains feraient tout simplement la fin du monde. « Ainsi en était-il au temps de Noé … ». Il ne faudra plus trente mois avant que tout cela ne se soit accompli.
    7. L’apocalypse est assurément – rappelons-le – une vision donnée à St Jean directement par Dieu. Elle ne parle pas du tout de la venue d’un grand monarque ni d’un grand pape mais bien de la venue d’un chef religieux faux prophète – « Antéchrist » – et qui précède la glorieuse manifestation universelle du Seigneur Christ Jésus, Roi de l’univers. Ce n’est certainement pas un acte de fois que de mettre des prophéties tout à fait douteuses au-dessus de la Sainte Ecriture.
    8. En outre, s’il n’est pas possible de déterminer « la date de ce jour et l’heure » de l’avènement de Jésus-Christ, les Ecritures ainsi que beaucoup de prophéties authentiques donnent plusieurs indications qui permettent de déterminer « l’époque » assez correctement. Or, la prophétie du Grand Monarque et du Grand Pape comme celle du « Lieutenant » ne le permettent pas du tout et ne suscitent aucune espérance face au déclin de plus en plus rapide de l’Eglise et du monde. Avec « Le Lieutenant », on risque bien d’être tous morts avant qu’il ne se décide à intervenir.

  22. fatilasa says:

    (suite 3 à MA Guillermont – 03.04.2017)
    Les derniers renseignements que vous m’avez communiqués m’ont permis de comprendre – soudainement – pourquoi, sur cette plate forme de dialogue de MPI qui pourtant aligne journellement les éléments générant la fin des temps, il n’y a presque pas de réactions en conséquence :
    1. un certain nombre de baptisés ne croit pas en la proche fin des temps et en la proche manifestation du Seigneur Christ Jésus parce qu’il attend que vienne auparavant le Grand Monarque ou autre chose.
    2. un certain nombre se rassure faussement en se réfugiant dans l’illusion et en assimilant de telles allégations à de la schizophrénie.
    Et c’est le même esprit de fond qui les anime tous, celui du rejet de la réalité, de la vérité, celui du refus de choisir le Christ et son Règne universel, celui de ne pas croire vraiment en Jésus-Christ.

    Le comportement des humains d’aujourd’hui m’échappe de plus en plus. Et les réactions me suscitent régulièrement l’impression d’être éconduit dans une voie en impasse ou dans un laborieux labyrinthe tortueux, d’être l’objet d’un traquenard, d’une blague de mauvais goût, d’un truc de dingue à la Bergoglio.
    Aussi ce soir, je quitte la scène définitivement, soulagé d’en finir avec l’illusion collective universelle irréversible.
    Je vous souhaite de tout cœur de trouver la paix, la joie, l’espérance et la consolation au milieu des épreuves qui s’annoncent. Je crois que vous pourrez y parvenir si vous acceptez la croix : « Celui qui m’aime, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et me suive. » Ne pensez plus qu’au Seigneur, Il n’a pas de « lieutenant », Il n’en a pas besoin, Il n’a que sa Sainte Mère Marie pour Le seconder.
    Au revoir, chère Madame Guillermont !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com