Prototypes hélicoptères russes qui devraient équiper les Mistral livrés par la France
Prototypes hélicoptères russes qui devraient équiper les Mistral livrés par la France

L’un des navires de type Mistral, le Vladivostok, devrait quitter Saint-Nazaire à partir du 14 novembre, cette  information a été confirmée conjointement par une source très proche du Ministère russe de la Défense et par des représentants syndicaux de Saint-Nazaire.

Son arrivée dans la flotte militaire russe est annoncée avant la fin de l’année. Il devrait se trouver à Saint-Pétersbourg début décembre avant d’être envoyé  sur les Chantiers du Nord pour être équipé d’armements russes, notamment d’hélicoptères Ka-52K actuellement au stade de prototypes. Le premier BPC Mistral devrait être ainsi prêt à être utilisé au milieu de l’année 2015.

Le contrat pour la livraison des deux BPC Mistral, passé durant la présidence de Nicolas Sarkozy, devrait rapporter 1.2 milliards d’euros à la France. Les hésitations du gouvernement Hollande de céder aux pressions de Washington, du Royaume-Uni et de la Pologne, ont suscité d’importantes levées de boucliers tant des employés des Chantiers de Saint-Nazaire, avec leurs 600 emplois directs et plus de 2000 sous-traitants dont la pérennité était remise en question, mais aussi de l’opposition politique. La position de Marine Le Pen sur le sujet a été répercutée dans la Pravda d’hier qui conclue son article sur les déclarations de la présidente du Front National selon lesquelles « la France ne doit pas se comporter comme le caniche des États-Unis. L’enjeu est la parole de la France, cependant nous savons que l’exécution du contrat a été suspendu sur ordre du président des Etats-Unis. »

Le second Mistral commandé par la Russie, le Sépastopol, devrait être livré en 2015, tandis que deux autres porte-hélicoptères de ce type devraient être construits avec la coopération française en Russie. Selon le directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaro-technique, Anatoli Punchuk, la Russie élabore « un programme approprié qui est actuellement en cours d’exécution, les tests d’État de l’hélicoptère (Ka52K) devarient être achevés en 2015. » , avait-il déclaré à « Euronaval 2014» à Paris. 

Actuellement aucune confirmation officielle du gouvernement français n’est connue, ni les raisons qui l’auraient fait changer d’avis, alors que les sanctions européennes contre la Russie sont confirmées par ailleurs.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com