Bruno Gollnisch devait prendre la parole à l’université de Strasbourg. L’extrême gauche et ses nervis « antifas » ont cherché à l’en empêché et ont provoqué des violences. Qu’en dit Manuel Valls ?

2 commentaires

  1. les antifas, les identitaires et le front national contre l’Ukraine. Gollnish premier arroseur arrosé.

  2. champar says:

    Cela rappelle vraiment une partie du film Z de Costas Gavras, les antifas étant dans le rôle des factieux qui veulent empêcher une réunion publique d’un député de l’opposition avec la complicité des pouvoirs publics.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com