Des universités anglaises tolèrent-elles l’apologie de la pédophilie ? «L’intérêt pédophile est naturel et normal pour les mâles humains». « Au moins une minorité non négligeable d’hommes normaux aimerait avoir des relations sexuelles avec des enfants … » Ces citations ne proviennent pas de la presse soixante-huitarde ou de la propagande immonde du PIE (Paedophile Information Exchange) qui bénéficiait autrefois du soutien de personnalités politiques de premier plan.

paedophile-information-exchange

Non, ces propos qui présentent la pédophilie comme « naturelle et normale » datent de juillet 2014 et ont été prononcés lors d’une session académique d’été organisée par l’Université de Cambridge !

Parmi les thématiques abordées très officiellement : «Libérer le pédophile: une analyse discursive » et « Les enjeux de l’hébéphilie »… L’hébéphilie est présentée comme la préférence sexuelle pour les très jeunes adolescents dans la puberté précoce, généralement entre 11 et 14 ans ! 

Parmi les participants à cette session d’été de l’Université de Cambridge, il y avait un homme très enthousiaste, Tom O’Carroll,  délinquant sexuel pédophile multirécidiviste, militant de longue date pour la légalisation des rapports sexuels avec des enfants et ancien dirigeant du Paedophile Information Exchange (PIE) . « Merveilleux! », Écrivit-il sur son blog à propos de ce qu’il entendit à l’Université de Cambridge en juillet 2014.

La Grande-Bretagne a un grave problème avec la pédophilie. Depuis plusieurs années, les scandales se multiplient et éclaboussent des personnalités de la Finance, du monde politique, du showbiz et même de la Famille royale britannique.

Mais malgré ces scandales qui font la une des médias, l’apologie de la pédophilie à l’Université de Cambridge est passée quasiment inaperçue.

Il faut aussi noter les tentatives renouvelées de repousser les limites de l’acceptabilité de relations sexuelles avec un enfant. 

royaume-uni-LGBT-soutient-pédophiles

Avec la pilule, la légalisation de l’homosexualité et la diminution des tabous comme le sexe avant le mariage, les années soixante-dix ont ouvert la boîte de Pandore et légitimé tous les vices. Et des appuis importants sont venus du monde universitaire. En 1981, un éditeur respectable, Batsford, a publié un livre intitulé Perspectives sur la pédophilie, écrit par Brian Taylor, professeur de sociologie à l’Université du Sussex. Fait troublant, le livre était destiné à « aux travailleurs sociaux, travailleurs communautaires, agents de probation et gardes d’enfants ».

perspectives-on-paedophilia-brian-taylor

Parmi les personnes qui ont a collaboré à la rédaction de ce livre, il y a Peter Righton a été directeur de l’éducation à l’Institut national pour le travail social et a plus tard été reconnu coupable de crimes sexuels commis sur des enfants.

Mais deux autres personnes qui ont collaboré à ce plaidoyer pour la pédophilie sont toujours académiquement actives et influentes. 

Ken Plummer est professeur émérite de sociologie à l’Université d’Essex. Il y dispose d’un bureau et y donne encore des cours.

Le Professeur Plummer est lui-aussi encore présent sur les campus universitaires malgré qu’il fut membre du PIE.

Interrogé au sujet de ces deux professeurs, un porte-parole de l’Université d’Essex s’est limité à citer la charte de l’université qui donné au personnel universitaire « liberté de mettre en avant des opinions controversées et impopulaires sans se mettre en péril ».

Graham Powell est l’un des psychologues les plus éminents du pays, un ancien président de la British Psychological Society et un fournisseur actuel de services de soutien de la psychologie à la Serious Organised Crime Agency, le National Crime Squad, la Metropolitan Police, la police du Kent, l’Essex Police et de la Internet Watch Foundation. Il avait également signé un chapitre dans Perspectives sur la pédophilie, dans lequel il estimait que l’acte pédophile n’était pas nécessairement traumatisant pour la victime…

Autre intervenant à cette session d’été de l’Université de Cambridge les 4 et 5 juillet 2014, Ray Blanchard, professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto.

Mais l’intervention la plus controversée fut faite par Philip Tromovitch, professeur à l’Université Doshisha au Japon, qui a déclaré dans une présentation sur la «prévalence de la pédophilie » que la « majorité des hommes sont probablement les pédophiles et hébéphiles» et que «l’intérêt pédophile est normal et naturel chez les mâles humains « .

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. brndenburg says:

    « Et il tombait,et il tombait….Hugo, »la chute de Satan ».erlande.wordpress.com,le site PRO-VIE tous azimuts qui ne lâche rien de rien!

  2. la chouette says:

    La belle reputation jusqu’ici des british universities
    va en prendre un mauvais coup!!Ah!le charme surrane des batiments neo gothiques victoriens! !l’esprit protestant materialiste et liberal du Systeme
    enfonce le clou tout en sachant qu’ils vont droit dans le mur!!c’est non seulement mortifere mais suicidaire!!donc au bout du compte ils perdront la bataille!!!ON NE LACHE RIEN! !!!!!!!

  3. Tchetnik says:

    Les universités d’Oxford et de Cambridge étaient déjà devenus des nids à modernisme, à relativisme et à hédonisme. Depuis que les conditions d’admission ont évolué, l’enseignement comme le public ne sont plus les mêmes. Inutile de tenter d’y retrouver l’esprit Sandhurst ou Omdurman.

  4. Hceline says:

    quote

    Non, ces propos qui présentent la pédophilie comme « naturelle et normale » datent de juillet 2014 et ont été prononcés lors d’une session académique d’été organisée par l’Université de Cambridge !

    article source texte anglais ….

    http://www.telegraph.co.uk/comment/10948796/Paedophilia-is-natural-and-normal-for-males.html

    date de l’article et auteur …… By Andrew Gilligan9:10PM BST 05 Jul 2014

    citation , troisième paragraphe ……

    The statement that paedophilia is “natural and normal” was made not three decades ago but last July.
    _______________________
    donc au date de juillet 2014, ces mots était prononcer la juillet précédent , donc en 2013.
    _______________________

    ces mots ne sont pas une déclaration de la part de l’Université de Cambridge au sujet de la pédophilie

    mais une déclaration pendant une conférence tenu au Université de Cambridge , et la sujet de la conférence était …..

    http://www.crassh.cam.ac.uk/events/24686

    Classifying Sex: Debating DSM-5

    Conference summary

    This conference brings together social and political scientists, feminist scholars, sexologists, psychiatrists, historians of science, as well as mental health practitioners and sexual rights activists to critically explore the sexual classifications produced by the 5th edition of the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM)

    donc une conférence qui a comme but de discuter et approfondir les classifications sexuelle dans le 5ieme édition du manuel Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM)

    est que l’Université de Cambridge ( ou ceux présent a ce conférence ) trouve normal que des adultes soit attirée par des enfants ? ,,,, NON ( parce que c’est classifiée comme «  » Mental Disordre «  » , une déséquilibre mental

    mais il est statistiquement normal d’en trouver des adultes qui soit dans notre société , comme il est statistiquement normal d’en trouver des suicidaires , sans pour autant que la sentiment d’envie de se suicider soit normal .
    _________________________

    on appel ça ,,,, exploitation minière de citation , on extrait une parti d’une texte ou discours pour le détourner de sa sens original .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com