Marine Le Pen ne souhaite pas que l’enseignement de l’arabe soit renforcé à l’école pour ceux qui le désirent, comme l’a proposé le ministre de l’Éducation.

« C’est une solution absurde« , dénonce Marine Le Pen sur RTL mercredi 12 septembre. « On est en train de nous vendre qu’on va apprendre aux enfants à parler arabe pour lutter contre l’islamisme. »

« La langue c’est un véhicule de culture », souligne Marine Le Pen. « Bien sûr, il y a une grande culture arabe. Mais ici c’est la France, et moi je veux qu’on apprenne la culture française. » L’arabe est déjà enseigné à l’école dans le cadre de l’enseignement de culture et de langue d’origine. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Guillaume says:

    PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement)
    Le rapport qui disqualifie la langue arabe :

    « Les élèves ne maîtrisent pas le français ? Qu’importe, ils apprendront l’arabe !
    Ils ne savent pas qui sont Napoléon ou Louis XIV ? Qu’importe, ils étudieront le royaume du Ghana et autres empires africains.
    Au Diable Vercingétorix, Clovis ou Charlemagne, place aux cultures exotiques.
    J’ajoute qu’un hebdomadaire avait signalé en 2015, que l’enseignement de l’arabe prodigué par des enseignants étrangers, faisait la part belle à un enseignement fondamentaliste. Un catéchisme islamique en quelque sorte ! Une véritable bombe à retardement, porteuse de violences inter confessionnelles futures.
    Par ailleurs, je ne vois aucun intérêt à privilégier l’enseignement d’une langue qui, dans les pays arabes eux mêmes, n’a jamais pu supplanter les langues occidentales ( anglais et français ) dans les domaines scientifique, technique ou économique.
    Dans ces pays, les élites dirigent leurs enfants vers les filières prestigieuses, à savoir les écoles internationales anglophones ou francophones. »

    https://ripostelaique.com/enseignement-de-larabe-a-modifier.html

  2. Sebastien Wolf says:

    A vrai dire, MLP s’en fiche complétement. Vu comme elle rigolait dans une boite de nuit après la victoire de Macron.

    • C’est ça qu’ il ne faudra pas oublier pour les prochaines élections malheureusement les français ont la mémoire courte

  3. la langue arabe tres riche et se pas facile de laprendre et comprendre se pas napporte qui il peux donner son valeur

  4. Sanguedolce says:

    Il faudrait envoyer les enseignants avec leurs élèves au Puy du Fou, ils entendraient parler des crimes de la révolution, l’héroïsme de Charette, de Jeanne d’Arc, des Vikings, des chrétiens morts dans la fosse aux lions. Moi à l’école j’ai appris le martyre de Sainte Blandine. Qui la connait de nos jours. Et si l’islam intéressé tant les enseignants, Poitiers n’est pas loin du Puy du Fou.

  5. Je suis née française et j’ai vécu au Maroc, l’enseignement était en Français et nous avions dès les petites classes des cours d’arabe dialectal un après-midi par semaine….Bien m’en a pris je parle l’arabe, je vis en France et cela me rend bien des services…
    J’aurais aimé savoir l’écrire, car l’arabe classique est aussi très riche.
    Aucune incompatibilité à apprendre les langues du monde si on laisse les religions de coté. Anglais, allemand espagnol, italien, chinois, japonais, russe etc…et pourquoi pas l’arabe ?

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com