La capitale Burkinabé a été frappée par un attentat terroriste ce week-end ayant causé la mort de près de 30 personnes dont deux Français originaires de l’Oise, et trois djihadistes tués par les forces spéciales françaises .

Un commando djihadiste a attaqué vendredi autour de 19h45 un hôtel et un restaurant fréquentés par des expatriés. On note par ailleurs une trentaine de blessés.

Des détonations qui ont éclatées dans le secteur ont provoqué la panique des paisibles citoyens ouagalais.

Selon des témoins sur place ces coups de feu étaient tirés par des hommes enturbannés. Le ministre burkinabè des Affaires étrangères a ensuite indiqué que des tireurs s’étaient retranchés à l’intérieur de l’hôtel où ils retenaient un nombre inconnu d’otages.

Ces attaques ont été revendiquées par le groupe djihadiste Aqmi, qui l’a attribuée au groupe islamiste al-Mourabitoune du chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

Notons que l’assaut des forces spéciales française était lancé samedi tôt le matin et a permis de libérer 126 personnes  dont 33 blessés parmi lesquels le ministre burkinabé du travail, Clémence Sawadogo

Suite à cela, le tout nouveau président Burkinabé Roch Marc Bertrand Kaboré a décrété un deuil national de trois jours.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    C’était prévisible ! Dans ce pays , aucune frontière avec les pays qui l’entourent .De vraies passoires .Et le Mali ,et le Niger sont proches . Après Ouaga , quelles seront les cibles de ces criminels islamistes ?
    Et beaucoup trop de « mosquées  » dans ce pays .

  2. sergiuzzo says:

    qui a éliminé Thomas Sankara , qui me semble t il, avait permis à son pays de décoller économiquement?
    il faut écouter son discours sur le dette à Addis Abeba ( c’est ce que l’on vie aujourd’hui en Occident)
    et dire que sarkozizzi a prétendu que l homme africain n’était pas entré dans l histoire

  3. Messieurs
    vos correspondants a Ouagadougou, c’est pas fort fort…
    Oui,il y a bien eu deux français qui y ont péri. Mais…
    Mais,il y a eu six québecois de la région de Québec qui y ont aussi trouvé la mort. Ce qui a grandement chagriné tout le Québec. Vraiment mesquin de ne pas l,avoir signalé.
    A moins quece soit d’une ignorance « Crassissisme »
    Cécilien

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com