Que veut cacher l’Etat ? Etrange, cette réquisition judiciaire urgente envoyée au centre de supervision urbain de Nice ce mercredi 20 juillet lui demandant de détruire 24h d’images de la vidéo surveillance… Demande d’autant plus étrange qu’elle émane de la sous-direction antiterroriste (SDAT), ceux qui pourtant devraient être particulièrement intéressés par l’analyse de ces images !

La raison invoquée est d’éviter les fuites afin de limiter les risques d’une utilisation malveillante de ces images…

La municipalité de Nice a déjà fait savoir son refus et sa demande de mettre les images sous séquestre.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    C’est quand même curieux qu’à chaque attentat commis par des lusulmans, l’État semble avoir des choses à cacher

  2. C’EST PAS CURIEUX IL N’ Y A PAS DE FUMER SANS FEU PARAIT IL?

  3. Philibert says:

    Il y a eu à ce propos Libération qui a fait un billet sur ces images. Il est clair que, de toute façon, en France, il est très facile de déjouer n’importe quel système de police comme l’a fait le tueur juste en montant sur le trottoir.

    C’est d’un ridicule la sécurité en France.

  4. Supposons, (c’est juste une supposition, mais p’tet qu’il n’y a plus non plus le droit de supposer ?) supposons donc, que les images enregistrées présenteraient des petites (j’ai bien dit petites) discordances avec les quelques images que nous avons pu visionner dans les médias…
    Ce serait quand même drôlement ennuyeux, car il s’agirait de déterminer lesquelles seraient vraies, et donc lesquelles ne le seraient pas exactement presque tout à fait…
    Il y aurait donc des images vraies véridiques certifiées d’origine…
    Et des images.. Euh… Bidouillées, c’est comme ça qu’on dit je crois ?
    Avec un camion à géométrie variable, dont le toit ondule en suivant le profil de la route, ou qui change de longueur suivant l »endroit ou il se trouve (ça vous rappelle pas un peu l’histoire du boiiing qui replie ses ailes avant de percuter les bâtiments du Pentagone ?)
    Ou une improbable scène d’arrestation d’un conducteur ou les flics tournent dans tous les sens, à croire qu’ils ont perdu leur lapin ?

    Non vraiment, ça vaut mieux comme ça, ça nous gacherait le plaisir à tous de comprendre qu’on s’est fait tous si bien bluffer….

  5. tirebouchon says:

    Il faut espérer que la Mairie a fait plusieurs copie de ces vidéos et qu’elle les remettra aux mains de tous les responsables des partis politiques et de toute la presse y compris la presse patriote….Le Top c’est que la Mairie de Nice mette cette vidéo de 24 heures sur le Net….

  6. Scandaleux ,l’état instrumentalise la justice pour détruire des preuves ,décidemment ils osent tout,est ce qu’ils ont peur que les images remettent en cause leurs déclarations?

  7. « La municipalité de Nice a déjà fait savoir son refus et sa demande de mettre les images sous séquestre. »

    Les images vidéo ne sont gardées que 8 jours, après quoi, elles sont détruites. Tôt ou tard, elles seront détruites, à moins d’en faire des copies (ignorées ?) et de les garder dans un coin secret et bien gardé. Espérons que c’est ce qu’a fait la municipalité de Nice. Sinon, la vérité sera perdue si ces images la révélaient…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com