Des indigènes du Nicaragua, appelés « miskitos », ont réagi par les armes contre les colons qui occupent leur territoire. Ces colons font partie du personnel des entreprises qui exploitent les richesses agricoles et minières de la zone de conflit.

Les confrontations ont commencé au début du mois de septembre à cause de la mise aux enchères des terres qui appartenaient aux indigènes miskitos, qui se trouvent au nord du pays, à la frontière du Honduras. Selon la presse locale on compte déjà 9 morts (7 indigènes et 2 colons) et plusieurs blessés graves.

En fait, il y a quelque temps, des indigènes ont octroyé, de façon illicite, des droits sur les terres qui appartenaient à la commune à des gens de l’extérieur, « les colons ». Ces ventes n’étant pas légales, il a eu des menaces. Aujourd’hui, les indigènes accusent les colons de vouloir les expulser de leurs terres ancestrales, de polluer la zone et de détruire toutes les ressources naturelles.

Selon la presse locale, « près de soixante-dix hommes miskitos se sont proclamées des autos-défenseurs communautaires, en s’organisant avec des armes à feu et uniformes militaires afin de coordonner l’expulsion des travailleurs d’une exploitation minière près de la zone ». En quelques semaines, les indigènes avaient déjà incendié plus de 17 logements des colons.

Dès les premières confrontations, l’armée et la police ont dû intervenir afin de rétablir l’ordre. Les indigènes dénoncent la participation du gouvernement, bien qu’il l’ait démenti, du côté des colons en leur fournissant d’armes, de munitions et de la nourriture.

Tout ceci est le résultat de l’aide militaire fourni par les États-Unis depuis de longues années. L’intervention américaine a divisé le pays en mille morceaux et affaibli les différents régimes dits conservateurs.

La révolution marxiste lancée par l’opposition, une série d’événements politiques va introduire le chaos au sein du pays et va obliger les hommes politiques à avoir recours encore une fois à une intervention américaine.

Aujourd’hui nous avons devant nous un autre pays dévasté par la guerre interne, avec une démocratie fictive implantée par les USA, dont ces derniers peuvent veiller à leurs propres intérêts, en faisant fi de la misère de la population.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. tirebouchon says:

    Voila des indigènes qui sont intelligents….il ne reste plus aux Français qu’à prendre exemple sur ces miskitos…

  2. Orlanouch says:

    Je méconnais la situation actuelle des Miskitos du Nicaragua, mais vivant dans le pays, je peux affirmer que le reste de l’article est un ramassis de conneries, notamment sur la situation politique actuelle du Nicaragua (en plus d’être mal écrit, même si j’imagine que c’est le fruit d’une traduction peu littéraire). Mr Juan d’Olivar, avant de vous proclamer journaliste, renseignez-vous un peu sur l’objet de votre article…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com