L’information a été mise en ligne par nos confrères de l’Observatoire de la Christianophobie le 26 janvier : des exemplaires du Nouveau Testament ont été victimes d’un autodafé par des extrémistes hindouistes , si on en croit la vidéo mise en ligne par Persecution Relief, une organisation de défense des chrétiens indiens. En examinant la vidéo de près, il se pourrait que les faits se soient produits dans l’état de Telangana et on peut lire imprimé sur les cartons d’emballage … RABAD, ce qui pourrait indiquer que leur expéditeur est d’HydeRABAD, la capitale de l’État, mais ce ne sont que des conjectures. On ignore également la date de cet autodafé.

Il y a quelques mois déjà, le 21 mai 2017, Notre-Dame-de-Fatima, église catholique du village de Keesara, située dans le diocèse d’Hyderabad, a été saccagée à l’heure de la messe. L’évêque du diocèse, Mgr Thumma Bala, avait condamné « Cet acte de profanation et de vandalisme, la destruction des statues blessent profondément les sentiments de la communauté catholique. Nous sommes bouleversés ». Des faits similaires s’étaient déjà produits dans cet état en janvier 2015.

Fief de la langue télougou, le Telangana a été recréé en 2014 par scission de l’Andhra Pradesh et à partir des frontières de l’ancien état d’Hyderabad qui exista jusqu’en 1956. Cet état ne fait pas partie des fiefs chrétiens de l’Inde, ces derniers se concentrant dans l’est du pays, près des frontières avec le Bangladesh et la Myanmar. Quatre états indiens comptent plus de 40 % de chrétiens : Meghalaya, Nagaland, Manipur et Mizoram. Un, l’Arunachal Pradesh, dépasse les 30 %. A plus de 20 %, Goa et Andaman & Nicobar. A plus de 10 %, le Kerala. A plus de 5 %, le Sikkim, le Tamil Nadu et Pondichéry, toutes les autres provinces indiennes (y compris donc le Telangana) sont à moins de 5 %…

Notons que selon le rapport annuel du 16 février 2018, de l’Evangelical Fellowship of India (EFI) sur les actes antichrétiens, le Tamil Nadu est le plus dangereux pour les chrétiens. C’est en effet cet État qui a enregistré le plus grand nombre d’actes antichrétiens en 2017 : 52 cas recensés sur un total de 351 que l’EFI a compilés pour toute l’Inde sans garantir l’exhaustivité de son calcul. L’Uttar Pradesh suit de près le Tamil Nadu avec 50 cas, puis viennent le Chhattisgarh, le Maharashtra et le Madhya Pradesh avec, respectivement, 43, 38 et 36 cas…

Hristo XIEP

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

2 commentaires

  1. Françoise says:

    Il ne fait pas bon être chrétien en Inde !

  2. Daniel Daflon says:

    Je croyais que les Indous etaient tolerants et non violents. J’aurais dû mieux m’informer.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com