pro-life-girl-mpi

Le groupe Naral (National Abortion Rights Action League) est l’organisation la plus engagée de toute l’Amérique du Nord en faveur de l’avortement. Son véritable nom est NARAL pro-choice America.

Ce groupe de pression a organisé son propre sondage pour savoir comment l’avortement était perçu actuellement aux États-Unis. Il avait engagé ses propres sondeurs et établi un questionnaire fort orienté. On imagine…A sa grande stupéfaction la réponse était la suivante. Seulement « 23 pour cent des personnes interrogées ont dit qu’elles pensaient que l’avortement est moralement correct. » Le sondage de NARAL était plus que mauvais pour ce groupe pro-avortement dans la mesure où 45 % des Américains se sont personnellement déclarés opposés à l’avortement et un autre quart des sondés ont déclaré que l’avortement devrait être illégal. Globalement 70 % des personnes interrogées étaient opposés à l’avortement. (Lifenews, 18/08/2014)

Ces chiffres ne tombent pas du ciel. Sondage après sondage le nombre de partisans de l’avortement en Amérique subit une érosion absolument constante.

Parallèlement Planned Parenthood, l’équivalent de notre Planning « familial » est en train de perdre pied. Il apparaît que le terme de « pro-choice » (pro-choix) n’est absolument plus porteur. La présidente Cécile Richards a eu une comparaison qui parût tout à fait déplacée : elle a rapproché l’avortement mettant fin à la vie d‘un enfant à une simple coloscopie (examen du gros intestin) qui elle permet de sauver la vie d’un homme. Faire de la pub pour l’IVG avec un thème pareil aussi déplacé ? Pas évident. 

Il est clair que les partisans de l’avortement ont un problème d’image. Nous analyserons plus longuement cette incroyable évolution que la France fait à rebours. Une première explication au jet de la plume (ou du clavier). La Cour Suprême des États-Unis à majorité de gauche a pris en deux mois deux décisions considérables. La première est l’affaire dite des « zones tampons » entourant les avortoirs. Tout le monde peut désormais se tenir autour de ces usines de mort avec des pancartes contre l’avortement, dissuader les femmes de se faire avorter, manifester. La deuxième est l’affaire Hobby Lobby : au nom de la liberté de conscience les commerces ou institutions ne sont plus obligés de cotiser pour les pilules abortives et les avortements dans le cadre des compagnies d’assurances santé. Par dizaines les institutions religieuses profitent de cette disposition qui leur évite d’être complices de l’avortement. 

Inutile de dire qu’en France « pays de liberté » vis-à-vis des États-Unis, nous sommes en pleine dictature de la culture de mort.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Thérèse says:

    Les gens ont quand même conscience dans leur grande majorité que avorter est tuer

    En revanche je n’aime pas le terme de ivg. Qui diminue la portée de l’acte

    • champar says:

      @ Thérèse
      Je ne suis pas sûr qu’actuellement la grande majorité des gens aient conscience qu’avorter c’est tuer.
      Le choix de l’abréviation IVG est volontaire pour masquer le crime comme le serait le choix d’un terme comme libre choix de la mort pour désigner l’euthanasie.
      La « novlangue » est utilisée de plus en plus détruisant chaque jour la précision de la langue française et sa civilisation.
      Il ne faut pas compter sur « la garde des sottes » (féminin du « Garde des Sceaux ») pour améliorer la situation.

      • Thérèse says:

        Champar je sais tout cela bien sur.
        Et si les gens savent. J’ai pas dit que France cependant. Quoique en fait , et ce contrairement a ce que une certaine pensée unique veut nous faire croire. Même en France les gens ne sont pas pour dans limites. Mais souffrent d’un manque d’information

        Sur ce sujet je suis au courant.

    • Denis says:

      Il y a 2 ans dans les couloirs du métro à Madrid j’étais avec mon fils. Il me dit : » regarde cette publicité ». Il y avait une grande photos plusieurs mètres de coté sur laquelle était inscrit :  » Toi qui est pour l’avortement, sache que tu aurais pu ne jamais voir le jour  » Signé Diocèse de Madrid
      Voilà un engagement courageux de l’Eglise a conduire les gens à réfléchir sur le fond du problème. Et actuellement l’Espagne , contrairement à ce qu’annoncent les médias est à l’avant-garde européenne sur l’avancée pro-vie. Les USA nous montrent le chemin. Merci à la témérité des Espagnols qui ne craignent pas la dictature médiatique qui continue a  » assassiner sauvagement » au nom des droits de la femme !Peut etre aussi que les hommes ont leur mot à dire à moins que l’on continue à faire semblant qu’ils n’y sont pour rien dans la procréation !

  2. Pingback: Avortement : le virage spectaculaire des États-Unis… » LMPT Collectif Oise

  3. Les campagnes « 40 days for life » porteraient-elles des fruits? On sous-estime ce mode d’action totalement non-cartésien.

    • Thérèse says:

      Totalement non quoi ??

      • Les Français (et quelques autres) complètement convaincus qu’ils détiennent la vérité par leur raisonnement sont ahuris quand ils découvrent que la prière est un mode d’action efficace: leurs seules questions portent sur « comment ça marche? ». Évidemment, aucune réponse n’est possible, donc ils refusent de « croire à la magie » (leur seule explication possible).

  4. cyril says:

    Moi je dis qu’a l ‘heure d’aujourd’hui avec tous les moyens de contraceptions qui existent faire un avortement c’est abusé . J ‘avais lu sur un blog un commentaire d’une personne qui avait connu une femme qui avait pratiqué 6 ou 8 avortements !!!!! vous imaginez 6 vies enlevé !!!!!

    Moi je dis quand on est en couple on doit prendre ces responsabilités que ce soit la femme ou bien l ‘homme

    Malheureusement le système a réussi a enlever les repaires au gens .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com