Voici une interview qui vaudra à Aymeric Chauprade bien des persécutions et des poursuites de la pensée unique. Boulvard Voltaire a interrogé le député européen du Front-National sur ce qu’il pense de l’Islam et du danger qu’il représente pour la France et l’Occident en général. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère ! De quoi raviver les tensions et désaccords avec Marine Le Pen qui n’avait pas accepté une vidéo d’analyse sur le même thème où Aymeric Chauprade dénonçait la présence d’un cinquième colonne présente sur notre territoire et pointait le risque d’accueillir une importante population musulmane.

Voici quelques extraits :

Le problème, c’est que cette 5e colonne, ce ne sont pas seulement les 5.000 fiches dites « S » que l’on ne surveille même pas, c’est plus que cela, c’est l’immense armée des sympathisants, de ceux qui se sentent de l’Oumma plus que de France, de ceux qui, à mesure que le rapport de force démographique leur est favorable, sont de plus en plus tentés par le passage à l’acte. J’ose le dire, l’unité d’une nation est incompatible avec une masse de gens qui rêvent mentalement de prendre le dessus sur vous, de mettre à terre votre civilisation, et ces gens-là, j’en suis le premier désolé, mais ils sont déjà des centaines de milliers en France.

[…]

Je pense qu’il faut sortir la question du totalitarisme islamique du cadre judiciaire dans lequel elle est enfermée aujourd’hui. Nous parlons ici d’une guerre avec un ennemi à la fois extérieur et intérieur. Que cet ennemi jouisse de la nationalité française ou pas, qu’il mène sa guerre en Syrie ou qu’il la mène sur le territoire national importe, au fond, assez peu. L’important, c’est qu’il est un ennemi ! Cet ennemi a fait un choix, rien ne l’y obligeait après tout, car la France, généreuse, lui a donné des chances (plus que dans n’importe quel pays musulman) pour devenir un citoyen éclairé et honnête ; mais il n’a pas choisi d’être reconnaissant envers le pays qui l’a nourri, le pays qui lui a donné une nationalité. Alors, il doit assumer les conséquences implacables de son choix. Quand on choisit de faire allégeance à une idéologie qui n’a d’autre but que de détruire notre civilisation, de réduire nos femmes et nos filles en esclavage, alors on choisit de faire réellement la guerre à la France et on en paie les conséquences, lesquelles sont, par définition en temps de guerre, incertaines et illimitées.

[…]

Le gouvernement tunisien, qui vient de fermer 80 mosquées après l’horrible massacre de Sousse (où sont les mesures françaises, en revanche ?), a bien compris le problème. Pourquoi les ferme-t-il ? Parce qu’il y a trouvé des armes ? Non ! Parce qu’il y a trouvé des idées incompatibles avec la Constitution tunisienne. Si nos mosquées sont des lieux de culte où des musulmans se retrouvent pour prier et vivre leur foi, il n’y a, a priori, aucun problème. Si, en revanche, elles sont des maisons de la charia (loi islamique), c’est-à-dire d’une loi supérieure à celle de notre pays, et incompatible avec nos coutumes et valeurs, alors elles doivent être fermées et les associations qui les animent dissoutes.

Les associations et mosquées salafistes ou liées aux Frères musulmans doivent être interdites, leurs imams expulsés du territoire national. Les sympathisants de ces associations doivent être identifiés, déchus de leur nationalité et expulsés du territoire national.

[…]

Enfin, une dernière condition pour le succès de ce volontarisme politique. Il faut que nos compatriotes de foi musulmane qui sont assimilés et respectueux de notre civilisation judéo-chrétienne s’associent à ce combat contre le totalitarisme islamique. S’ils restent piégés par le discours lénifiant de l’islamophobie, alors une catastrophe se produira en France et les Français finiront par ne plus séparer le bon grain de l’ivraie, et le risque de guerre civile deviendra sérieux. Regardez ce que le gouvernement tunisien a dit : « Nous allons faire des choix douloureux… » « Les Tunisiens doivent tous participer à ce combat. »

Il n’y a pas de place pour les « tièdes» dans ce combat contre le totalitarisme islamique. Tous ceux qui se situent dans la foi musulmane portent désormais une lourde responsabilité et doivent faire un choix clair et audible : soit ils sont avec nous, soit ils sont contre nous.

Voilà qui est clair. Un manque peut-être : si l’on doit distinguer les musulmans pacifiques des islamistes sanguinaires et ne surtout pas les assimiler, il est suicidaire de vouloir distinguer l’islam et l’islamisme.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

22 commentaires

  1. zézé says:

    M. Chauprade vous rendez-vous compte de ce que vous avez dit ? une pareille pensée est passible de la colère mollandhouille, manolito, et consorts… mais que c’est bon de lire pareille missive ! Merci !

  2. charles martel says:

    l’islam étant foncièrement et historiquement incompatible avec nos principes civilisationnels, il faut donc interdire la présence de cette idéologie barbare et esclavagiste qu’est l’islam, sur le territoire Français.

    En tant que Français nous avons le DEVOIR de léguer aux futures générations, ce que les générations précédentes nous ont légués, que ce soit par leurs travail, ou par leurs sacrifices sur les champs de bataille face à l’islam conquérant. (bataille de poitiers, croisades, etc..)

    Quant aux musulmans résidant en France, ils devront faire un choix unique qui est le suivant :

    Apostasier l’islam de manière officielle et écrite, ou quitter la France !

    Car au regard de ce qu’enseigne cette idéologie barbare et esclavagiste qu’est l’islam conquérant, ont ne peut être Français et musulman en même temps, mais l’un ou l’autre !

    Il faut également insister sur le fait qu’hormis l’islam du tyran/jouisseur mahomet, qui n’est pas une « religion » au sens transcendant du terme mais un vulgaire impérialisme arabe se parant de « religiosité », les religions ayant depuis longtemps prouvés leurs capacité à ne pas empiéter sur notre mode de vie et notre culture Hélléno-Chrétienne millénaire, n’ont absolument aucune raison d’êtres bannis de notre territoire.

  3. charles martel says:

    Mr Chauprade devrait savoir que seul un « musulman » ayant clairement apostasié l’islam peut véritablement être avec nous, car l’islam condamne à mort les apostats de l’islam, c’est à dire au même titre que les « mécréants » refusant le statut de dhimmi.

    Dans le cas contraire un musulman n’ayant pas apostasié l’islam, à parfaitement le droit de dissimuler ses intentions (ruse de la fameuse « taqiya »), c’est à dire selon ce qu’enseigne l’islam aux musulmans présents dans des pays ou territoires à l’intérieur desquels les adeptes de l’islam n’ont pas encore la capacité de s’imposer par la force brutale.

  4. Pierre says:

    Chaupradre fait là dans l’enfumage de 1ère. À ma connaissance, et je crois ne pas me tromper (…), il y a un Coran, un seul et unique Coran, qui dicte la même chose à Tous les musulmans. Qu’il y en ait qui, pour mieux nous envahir, se présentent comme « modérés « ,soit.
    Il n’en reste pas moins que ceux-ci acceptent néanmoins les lois de la Charià que dicte le Coran. Et que ce ne sont pas des histoires de Bisounours que l’on y trouve.
    Chauprade le sait, et il se moque de nous, comme désormais toute la clique d’invertis du F.N.,qui n’est plus que l’ombre de lui-même, et,qui tout comme le P.S., est devenu une nouvelle succursale de la Gay-pride.

  5. Substance2004 says:

    Dire qu’il y a un problème avec l’Islam dans la République…

    Bien entendu ! C’est évident !

    D’ailleurs, il y en a même un avec les catholiques (y compris avec les conciliaires de Vatican II) !

    Maintenant, qu’il y ait un problème avec l’Islam dans une monarchie de droit divine (que l’on a plus et que j’aimerai voir comme beaucoup renaître…),

    C’est plus la même chose !

  6. l’Islam sera toujours soluble dans la République laïque, alors qu’il ne le serait pas sous un régime politique de constitution chrétienne. Mr Chauprade flatte par l’esbroufe verbale l’électorat traditionnel de droite de plus en plus désemparé sans pour autant lui proposer le langage politique de vérité qu’il attend: le laïcisme d’état, même intransigeant, c’est toujours un peu plus la mort de la France éternellement chrétienne.

  7. Certes c’est bien dit.BRAVO!. Mais n’ayons pas peur des mots, c’est bel et bien à l’islam et à son prophète auto-proclamé, qu’il faut déclarer la guerre…..n’en déplaise au trouillard de COLLARD et autres. Le meilleur des moyens serait de prôner à l’encontre des musulmans les mêmes sourates du coran. Une condamnation reviendrait à condamner le coran lui même…. »ou que vous les trouverez, tuez les…ne vous faites pas amis avec eux….humiliez les avant de les tuer »…etc..

    • charles martel says:

      @languedefer

      Dans ce cas nous aurions perdu la plus importante des batailles contre cette idéologie barbare et esclavagiste qu’est l’islam, à savoir celle qui consiste à préserver nos âmes, et à ne pas devenir nous mêmes le « dragon » à force de le combattre.

      Ont ne vaincra réellement l’islam et surtout ce qui se cache derrière, qu’est restant fidèle aux PRINCIPES Chrétiens qui imprègnent nos consciences depuis plus de 1000 ans, et certainement pas en adoptant les mêmes comportements barbares.

      Dans l’indispensable et nécessaire combat contre cette idéologie barbare et esclavagiste qu’est l’islam, un PIÈGE nous est tendu par l’esprit maléfique qui enfanta l’islam.. c’est à dire un PIÈGE qui ne concerne pas nos corps, mais le salut de nos âmes ! ne l’oublions JAMAIS.

      • à Chrales Martel: il faut utiliser les mêmes armes que nos ennemis, jusqu’a l’élimination physique.Il en a été ainsi avec les nazis.Il n’y a aucune autre alternative. Aide toi et le ciel t’aidera. Facilitons la rencontre des musulmans avec leur dieu…et expédions les, là où est leur place…en enfer !

  8. Vieux Jo says:

    Voilà bien une parole d’inconscient. Mais c’est le nouveau front. Il se dévoile petit à petit.

    • westie51 says:

      Vieux Jo

      A. Chauprade prend ses responsabilités puisqu’il ne parle pas au nom du FN, car ce qu’il dit n’engage que lui, il ne faut pas l’oublier !

      • Vieux Jo says:

        Ben voyons ! Vous êtes endoctriné par la voix de son maître, mais lequel au fait. Car du temps de JMLP, ce n’était pas ce discours. Depuis le mouvement bleu marine (rassemblement comme il l’aime à se décrire), peu à peu le discours change, les mots n’ont plus le même sens, les phrases sont tournées de telle façon qu’on ne peut plus y voir la pensée fondatrice du front. Exemple ci-dessus : « tous ceux qui se situent dans la foi musulmane […] doivent faire un choix clair et audible : soit ils sont avec nous, soit ils sont contre nous » Alors qu’on sait très bien que l’islam est incompatible avec les lois fondamentales de la France. je parle de la France, celle qu’on tue et non de la république, celle que chacun baise à sa façon.
        Mais ouvrez les yeux, nom de nom !

        • charles martel says:

          @Vieux Jo

          Je comprends votre discours, mais vous faites l’erreur de vous laisser guider par vos émotions, au lieu de penser de manière stratégique.

          Nous savons tous que le FN de marine n’a plus rien à voir avec les PRINCIPES fondateurs du Nationalisme Français tel que l’avait définit Demaistre et bien d’autres après lui, mais dans l’optique d’un raisonnement stratégique avançant étape par étape et tenant compte de l’etat d’esprit d’un electorat Français certes de plus en plus conscient du réel, mais encore majoritairement aliéné par les médias de masse, il s’agit donc seulement de voter massivement pour un parti anti-immigration tel que le FN de marine, tout en se gardant bien « de mettre tout ses oeufs dans le même panier »..

          • Vieux Jo says:

            Je ne me laisse pas guider par mes émotions, ce qui m’agace c’est de voir l’engouement pour un nouveau parti qui veut faire croire qu’il a gardé ses principes et ses valeurs. Pour ce qui est de la politique de mon pays,je ne suis pas d’accord avec le proverbe qui dit : « de deux maux il faut choisir le moindre. » Cela était bien avec le FN, mais plus maintenant quand on sait ce que fifille pense des catholiques de France, de l’avortement, de l’euthanasie (elle s’était prononcé pour la mort de Vincent Lambert). Pour moi ce sont des questions essentielles, car c’est la catholicité des Français retrouvée qui fera remonter la France. Quant à l’immigration, elle fait avaler des couleuvres car elle a la même politique que le RPS qu’elle accuse.

          • Olivier de Tarbes says:

            tout a fait Charles, nous devons attendre 2017, 5 ans de Marine & Philippot, ensuite arrive Lang pour 5 ans et ensuite arrive au pouvoir, je dirais un homme providentiel et la France est sauvée ! (au fait et en attendant on fait quoi…?)

  9. Xavier Celtillos : « …il est suicidaire de vouloir distinguer l’islam et l’islamisme. »

    Cet amalgame est monstrueux et indigne d’un chrétien. De toute façon, MM. Celtillos et Chauprade sont deux républicains qui détestent la démocratie. Les islamistes seraient rapidement boutés hors de France si le peuple français pouvait se prononcer sur cette question lors d’une votation nationale.

    • zézé says:

      J’ai tapé un peu vite mon premier commentaire;..
      et @ Eric a entièrement raison ! que ces traîtres à la France mettent cette question aux urnes et l’on verra que la majorité des voix serait pour l’expulsion ! mais, mais, attention ! il y a toujours des traîtres au pays ! déjà les plus concernés je pense aux départements du Nord et de la Seine ST Denis pourraient-ils se déplacer sans risque de se faire homicider ?

    • croisé says:

      A Eric: Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à détester la démocratie! Dieu n’est pas démocrate! Xavier Celtilos est libre de détester la démocratie,, ce n’est pas un péché. Dans l’état actuel ce serait même recommandé.

      Bravo à Aymeric chauprade, qui ne fait pas de circonvolution pour dénoncer l’islam tout en ménageant les éventuels électeurs musulmans…

      Actuellement ils ne sont pas nombreux à dénoncer l’islam par crainte des électeurs musulmans.

      Ce que ne dit pas cet article (mais ce n’est qu’un article et pas une thèse), c’est que le mal est partagé avec les apatrides cosmopolites qui se servent de l’islam pour éradiquer les chrétiens et les nations.

      Mais autant l’islam que les apatrides sont coupables. Parce que l’islam prête le flanc et s’en sert à son propre profit. Si l’islam n’existait pas, les apatrides cosmopolites aurait du mal à trouver des complices pour faire leur sale boulot.

      Et si les apatrides cosmopolites n’existaient pas, l’islam aurait du mal à trouver des complices pour faire leur sale boulot coranique.

  10. Au service de DIEU et du Roi says:

    Les mêmes républicains qui se sont servi des bon sentiment d’une partie naïve du peuple pour commettre le génocide des vendéens, et oeuvrer pour la déchristianisation de la France, se serviront de vous pour commettre d’autres génocides. L’idéologie barbare dont vous parler, est celle des wahabites, soutenu et alimenté par les républicains-maçon. Ces mêmes wahabites qui viennent de s’alléger de 12 milliard pour les mettre dans les bourses des industrielles qui détiennent les journaux qui vous informe au quotidien sur l’Islam. La visioin minoritaire de l’Islam que promeut l’arabie saoudite ne se répand que parce que les pétro-monarchie sont sont protégés pour nos gouvernements. Mais si vous allez de l’Indonésie au Sénégal, vous avez des centaines de millions de musulmans qui vivent paisiblement avec d’autres religions. Là où des chrétiens sont persécutés aujourd’hui, ce sont des pays que l’alliace saoudo-israélo-américaine ont fait tomber. Ne vous trompez pas de combat.
    La meilleur manière de défendre une France chrétienne, c’est de remettre l’évangile au centre de vos vie, de repeupler les église, de faire un prosélytisme courageux, au lieu d’appeler à faire couler le sang. Oui vos commentaires ne le disent pas directement, mais c’est palpable.
    Je suis musulman et je me sens plus proche de Civitas que de EI et Daech. Beaucoup de mes coreligionnaire sont dans ce cas. Mais encore faudrait il que vous alliez à leur rencontre, que vous échangiez avec eux pour le savoir. Nous avons un ennemie commun il s’appelle Satan, il s’habille souvent de religion pour agir, mais quiconque est fidèle aux enseignement de jésus et de Mohamed, ne laissera pas son égo le dominer et verra tout de suite la supercherie. C’est parce que je suis fidèle aux enseignement de Mohamed, que je combattrait les pétro-monarchie qui dénature l’Islam.

    • charles martel says:

      @au service de..

      Quand bien même il existe effectivement des « musulmans » « modérés » dont la conscience rejette consciemment ou pas, les appels au meurtres que pratiqua et recommanda le tyran/jouisseur mahomet de son VIVANT..

      .. il n’en demeure pas moins qu’il n’existe pas et n’existera JAMAIS d’islam « modéré », et ce tout comme il n’existe pas de jacobinisme, de bolchevisme ou de nazisme « modéré ».

      L’islam prétenduement « modéré » n’est qu’une vulgaire salle d’attente avant le déchaînement de la terreur islamiste, autrement dit une ruse consistant à dissimuler la véritable Nature satanique et totalitaire de l’islam.

      Bien qu’elle se pare de « religiosité » pour mieux aliéner ceux qu’elle à déja soumis tout en atténuant la vigilance de ceux qu’elle cherche à soumettre, cette idéologie barbare et esclavagiste qu’est l’islam, n’est pas une « religion » au sens transcendant du terme, mais un vulgaire impérialisme arabe.

      Pour s’en convaincre il suffit de se référer à cette immense LUPANAR que l’islam ose nommer un « paradis ».. un prétendu « paradis » qui regorgeant de vierges à déflorer et autres délices barbares démontre qu’il n’est qu’un « paradis » pour pillards, mercenaires, marginaux et autres inadaptés qui grâce à l’islam peuvent également assouvir sur cette terre, leurs bas instincts criminels en toute impunité.

      Quant au tyran/jouisseur mahomet, ce dernier n’était pas plus inspiré par « Dieu » que ne l’étaient les « prophètes » Hitler et Staline réunis.

  11. amidoudou says:

    A. Chauprade : Yes we con !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com