e_coli-mpi

L’hôpital de Besançon a publié les résultats d’une étude menée durant trois mois sur les prélèvements dans le réseau d’assainissement d’eau de la ville. L’étude avait été diligentée après avoir constaté une augmentation surprenante de patients hospitalisés en raison d’infections urinaires graves liées à une souche d’Escherichia Coli résistante aux antibiotiques de type bêta-lactamine. Or, le résultat de l’enquête démontre que la bactérie est bien présente dans l’eau sortie des stations d’épuration.

La découverte est inquiétante : les gènes de résistance de l’Escherichia Coli sont tels qu’ils passent au travers des filtres des stations d’épuration.

A ce stade, l’Escherichia Coli dans sa forme résistante aux antibiotiques provoque déjà 25.000 décès par an en Europe. La découverte de l’hôpital de Besançon laisse penser que ces chiffres pourraient exploser dans les prochaines années. D’autant que les boues provenant des stations d’épuration sont recyclées comme engrais pour les agriculteurs !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Fleur says:

    Attention à ne pas écrire de fausses informations qui enlèvent une partie de sa crédibilité à l’article : E. coli, encore appelé « colibacille » en Français (germe Gram -), n’est pas le Staphylocoque doré (germe Gram +)…

    • Ces dernières années, le staphylocoque inquiète bien moins que les résistances chez les Gram négatifs comme E. coli. Ces dernières font partie de notre flore intestinale mais elles sont aussi responsables d’un grand nombre d’infections : infections urinaires, septicémies, infections respiratoires et j’en passe
      Avoir des E. coli dans l’eau courante est un risque majeur pour leur dissémination et dans un second temps, pour contracter des malades infectieuses causées par ces bactéries résistantes (pour lequel il ne reste que peu d’antibiotiques actifs).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com