Dieu a un sens de l’humour qui ne peut que réjouir le cœur du chrétien. L’an dernier, suite aux révélations impliquant le magnat du cinéma Harvey Weintein, on voyait parader, menaçante, l’une de ses supposées victimes, l’actrice italienne Aria « Asia » Maria Vittoria Rossa Argento, qui a joué notamment le rôle de la prostituée Slack dans Le Territoire des morts, le 4e opus de l’hexalogie de George Romero consacrée aux morts-vivants. Lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, le 19 mai 2018, elle avait notamment déclaré : « Les choses ont changé. On ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiétés ».

Elle a été exaucée au-delà de ses espérances… Un trimestre plus tard, la figure de proue de #MeToo est accusée de harcèlement sexuel contre l’acteur et musicien américano-nippon James « Jimmy » Michael Bennett, de 21 ans son cadet. Notons que le compagnon de l’actrice, le chef cuisinier Anthony Michael Bourdain, s’est suicidé le 8 juin dernier. Bennett avait décidé de mettre sur la place publique le viol subi à 17 ans de la part de l’actrice transalpine, outré de l’entendre dénoncer chez Weinstein ce qu’elle-même avait fait.

Il y a eu en avril 2018 une transaction financière à l’amiable entre le jeune acteur et musicien et l’actrice, pourtant sur un échéancier d’indemnisation pour une somme totale de 380.000 $, comme le révèle le New York Times du 19 août, sur la foi de documents qui lui ont été anonymement remis mais dont l’authenticité a été confirmée par l’avocate d’Argento, maître Carrie A. Goldberg. Le jeune homme de 17 ans avait été agressé dans une chambre d’hôtel et réclamait une somme de 3,5 millions de dollars de dommages et intérêts pour lui avoir « infligé de manière intentionnelle une détresse émotionnelle et des pertes de salaire suite à une agression sexuelle », selon le journal. Les faits se seraient produits en 2013, dix ans après qu’ils se soient rencontrés sur le tournage du film Le Livre de Jérémie où le jeune homme, qui était alors un petit garçon de 7 ans, jouait le fils d’Asia Argento.  Elle fut pour lui un mentor et une mère par procuration (elle l’appelait « mon fils » et il l’appelait « maman »). Comme dans l’affaire Ronnell, on est dans un cas sordide d’inceste par procuration.

Sale temps pour les féminazes… Cette affaire éclate juste après une autre affaire de prédatrice sexuelle issue de la mouvance féministe, l’affaire Avita Ronnell, que nous venons juste d’évoquer et qui fut également révélée par le New York Times. Mais comme dans cette sordide affaire, les féministes font bloc et minimisent voire nient les faits. Exactement ce qu’elles reprochent au prétendu « lobby patriarcal »… Ainsi, la porte-parole d’Osez le féminisme, Raphaëlle Rémy-Leleu, a déclaré sur France Infos le 20 août : « Si c’est avéré ça va être extrêmement compliqué de la voir continuer à porter des messages de fermeté contre des agresseurs sexuels » et les féministes de Madmoizelle de botter en touche : « Mais la force de #MeToo, de cette déferlante de témoignages, c’est justement qu’autant de cas particuliers, ça crée un problème global, un système qui permet aux violences sexuelles de rester impunies. Il est possible d’être victime et d’agresser ; il est possible d’être un homme violé par une femme (je le rappelle, parce que beaucoup l’oublient)… Le but de #MeToo n’a jamais été d’ériger des femmes en parangons de pureté bafouée, mais d’ouvrir la parole et surtout l’écoute autour des violences sexuelles, de leur omniprésence. Ce n’est pas Asia Argento qui a fait #MeToo, pas plus, ni moins que toutes les femmes et tous les hommes ayant décidé de parler, ayant exigé d’être entendu·es. »

Alice Coffin, co-fondatrice d’une officine communautariste, co-présidente de l’Association des Journalistes LGBT, prend ainsi la défense de l’agresseure, exactement comme Judith Butler lors de l’affaire, dans un tweet du 20 août 2018 : « Puisque je lis ici des injonctions aux féministes à se positionner et bien précisément en tant que militante féministe, j’ai pour ligne de ne jamais critiquer publiquement une autre femme. Ce qui vaut a fortiori pour Asia Argento ». Notons que Coffin a ouvertement soutenu la raciste noire Rokhaya Diallo, passant de l’opposition au voile à l’islamo-collaboration depuis qu’elle vit en couple avec Alix Béranger. Elle n’est pas la seule féministe à se comporter exactement comme les hommes qu’elle dénonce.

Harvey Weinstein, en tout cas, voit avec ironie le retour de flammes, surtout qu’il est concomitant avec la remise en question du témoignage de l’une de ses victimes, la principale du dossier, qui écrivait encore à son présumé bourreau le 8 février 2017 : « Je t’aime, toujours. Mais je déteste avoir l’impression d’être un plan cul », ce qui entraîna le 3 août un recours en annulation de la procédure qui comprend plus de 150 pages, les avocats d’Harvey Weinstein produisant de nombreux extraits de correspondances qui témoignent, selon eux, d’une relation amoureuse suivie. D’après la défense, le ton employé par la victime présumée, dont le nom n’a pas été révélé publiquement, est « clairement chaleureux ». Elle est d’ailleurs la seule à l’accuser de viol…

Notons également, n’en déplaisent aux féminazes, que l’on assiste actuellement aux Etats-Unis a une explosion du nombre de cas d’enseignantes accusées de viol ou d’harcèlement sexuels, majoritairement – sinon intégralement – contre des jeunes hommes (du moins leur médiatisation). La parole s’est finalement libérée. Mais le retour de flamme a grillé les féministes. Dans le grand barbecue accusatoire, les côtes de porcs ont été rejointes par le rôti de truie…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    dans un tel milieu où la perversion est la norme on aurait tort de chercher une once de vérité.

  2. Miche says:

    Tiens, tiens, ……..est bonne celle-là!

  3. Isabelle P says:

    Dieu n’a rien à voir là-dedans. La dernière fois que j’ai parlé d’abus sexuels avec Lui, ça ne le faisait pas rire du tout…

    • Isabelle P says:

      D’ailleurs, il n’est pas question ici d’agressions sexuelles, mais de prostitution.

  4. asics13 says:

    L affaire est peut etre plus complexe.
    Arretez de faire des supositions.
    Lire l article sur panamza http://www.panamza.com/210818-mossad-weinstein-argento-bourdain/

    • Paul-Emic says:

      il est parfaitement illusoire de penser comprendre quoi que ce soit dans ces affaires de Juifs, de sexe et d’argent pour la bonne raison que nous sommes dans la position de l’observateur du fond de la caverne de Platon. Tous ce qui nous parvient est déformé et incomplet . Ce qui est certain c’est que le milieu est pervers, digne de la Sodome des Ecritures.

  5. pamino says:

    « dix ans après qu’ils se soient rencontrés » ; sc. après qu’ils se sont rencontrés ; si vous ne voulez pas vous donner la peine de regarder dans une grammaire, du moins prenez d’autres modèles.

  6. dussoubs says:

    Serait-il possible de ne pas mettre de photos de ce « style » sur votre site? Après tout, ce n’est peut-être pas si essentiel pour la bonne compréhension de l’article… Nous sommes déjà tellement saturé de ce genre de photo et c’est si agréable de pouvoir aller sur un site traitant de l’actualité sans craindre les images malsaines. Merci!

  7. dussoubs says:

    Merci pour votre réactivité et votre compréhension!

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com