fille-triste

L’histoire qui suit est abominable et se déroule à Verdun, dans une tour HLM, la tour 18 du quartier populaire de Pré-L’Evêque.

Une jeune femme de 20 ans, déficiente mentale, y a été torturée et violée pendant un mois.

La jeune victime, apprentie dans la restauration, facilement influençable, a été séquestrée dans l’appartement d’un duo lesbien. « C’était le premier couple de mariées lesbiennes de Verdun », rappelle un voisin.

La pauvre jeune femme y a subi un calvaire ignoble. Les deux lesbiennes lui ont imposé des mutilations génitales, des viols, des actes zoophiles, des brûlures, des coups de cutter et de matraque, avant de lui raser les cheveux.

Pendant des semaines, cette jeune handicapée de 20 ans a été transformée en esclave sexuelle et torturée par ces deux lesbiennes et quelques personnes de leur entourage.

Dimanche soir, six bourreaux, au total, ont été mis en examen pour actes de torture et de barbarie, viols, ainsi que séquestration dans le cas des deux homosexuelles. Tous ont été écroués et reconnaissent les faits.

Une source judiciaire a confié « n’avoir jamais vu ça en termes de violence et d’horreur ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

29 commentaires

  1. Ferdi says:

    Qu’en pense Caroline Fourest et ses amis les femens ? Les femmes sont-elles aussi oppressées qu’elles le clament de nos jours ?

  2. Nanita says:

    C’est triste et glaçant! En effet, que pense Fourest de cette barbarie qu’elle ne suspecte que chez les musulmans?

  3. Franravel says:

    Le cathéchisme traditionnel enseigne que les péchés contre le 6ème commandement poussés à l’addiction finissent par développer l’esprit de cruauté. On le constate pour le moins et plus qu’il ne faut, dans les films d’horreur inévitablement tournés sur le sexe, ou dans des réseaux de proxénétisme. A plus forte raison, ces péchés antisexuels mais ayant pour base le sexe, ne peuvent que conduire à ce genre d’exaction, car ils ont la propriété en plus de crier vengeance vers le ciel.

  4. cloclo54 says:

    Parce que ce genre de choses n’arrivent que chez les lesbiennes ou chez les homosexuels ?
    Pourquoi mettre en avant le fait que c’étaient deux lesbiennes, comme si ces actes odieux ne pouvaient être commis que par deux personnes de même sexe mariées ?
    Allons, allons, un peu de discernement ! Marc Dutroux n’était pas un homosexuelle et c’est bien avec sa compagne qu’il a tué et torturé des enfants !

    • S’il s’était agi d’un membre du clergé, il aurait été bien évidemment précisé sa situation, donc pourquoi ne pas préciser qu’il s’agit d’un couple de lesbiennes?

    • zézé says:

      Oui, mais « on » nous rabâche jusqu’à l’écoeurement, tant de jolies choses sur les homos, qu’elles sont ceci, ou ils, bien sûr, qu’on peut leur confier des enfants et blablablabla, qu’ils seront trèèèèèès zeureux et que ce sont de gentilles personnes ! Pour sûr mon bon mais, et il y a un mais, des hétéros ont fait eux aussi des choses ignobles, mais alors que cessent ces encensements incessants sur ces personnes. Quant à M. Dutroux il est pédophile non ?

    • samoar says:

      C’est vrai qu’on va occulter des informations pour vous faire plaisir et ne pas stigmatiser ces barbares …

    • Exquisiteur says:

      Non ca n’arrive pas que chez les homos.
      Mais les « homos » ont réclamé au nom de l’égalité (une infame revendication sur ce principe) LE MEME MARIAGE POUR TOUS.
      Le mariage est l’OBLIGATION DE S’OCCUPER DES CONSEQUENCES DE SES ACTES en cas de « procréation volontaire ou accidentelle ».

      Puis que la sodomie inter masculine OUVRE LE DROIT A L’ADOPTION pourquoi n’ouvrirait il pas le DROIT A TORTURER en duo ? QUELLE PROCREATION entre 2 personnes de meme genre ????

      Au fait , les revendicateurs/rices HOMOS disent « on ne choisit pas son orientation sexuelle  » donc j’ai des droits en raison de mon handicap.

      Ces 2 LESBIENNES vont nous dire  » Nous n’avons pas choisi NOTRE ORIENTATION CRIMINELLE » donc nous exigeons de ne pas être poursuivi en justice au nom de notre handicap de criminalité non choisie.

      Voilà comment on détruit le laicité de bienveillance pour des gains électoraux. La gauche de MARS 2013 qui a voté pour cette infamie républicaine

      • ALLINE says:

        Cher Exquisiteur, je lis que vous n’avez guère progressé pour ce qui est des amalgames nauséabonds.
        Sans compter que votre post est un peu confus.
        Il y a des tarés des deux sexes et leur orientation ne saurait être une excuse pas plus qu’une circonstance aggravante.
        Confondre mariage ,parentalité et sexualité disqualifie tous les adultes dont les hommes qui ont refréné, voire refoulé leur désir pour correspondre à la norme hétérosexuée, donc à l’obligation « d’un papa/une maman ».
        Puisque in fine il s’agit de l’équilibre comme de l’épanouissement de l’enfant, sommes-nous bien certains que cette condition est sine qua non ?
        PS : Désirer une personne du même sexe n’est un handicap que pour ce qui concerne la reproduction, et encore…

        • Tchetnik says:

          « Puisque in fine il s’agit de l’équilibre comme de l’épanouissement de l’enfant, sommes-nous bien certains que cette condition est sine qua non ? » »

          On en est effectivement certain et la réalité le démontre tous les jours.

          • ALLINE says:

            Vous avez surement raison Technik, mais je me demande pourquoi notre jeunesse se dit dans son ensemble « perdue, désabusée comme anxieuse ne croyant pas en son avenir ». (Étude à laquelle ont répondu 210 000 jeunes dont nous pouvons supposé que leur parentalité n’est pas majoritairement composée de lesbiennes ou d’homos)
            Serait-ce à penser qu’une infime minorité d’homosexuels auraient réussi à déstabiliser un édifice aussi solide que prometteur que ne l’est la famille traditionnelle ?
            Ou de s’imaginer qu’il ne s’agit que d’un colosse aux pieds d’argile en fugace prétention de ce qui se voudrait une civilisation éternelle ne remontant qu’a à peine plus de deux ou trois millénaires ?

            • Tchetnik says:

              Je crois que vous connaissez très bien la réponse.

              A savoir qu’elle se trouve dans le fait que ce modèle naturel, multiséculaire es justement remis en cause. Et que, depuis cette remise en cause par une poignée d’individus, les jeunes ne vont effectivement pas bien.

              Les révolutions se font toujours avec une poigné d’individus, jamais avec les masses. Et le fait que ce modèle traditionnel soit à ce point attaqué prouve simplement qu’il est juste e qu’il dérange ceux qui voudraient n’écouter que leur ventre.

              Mais la botte souveraine de la réalité a la vie dure et les malheurs qui surviennent actuellement montrent qu’on ne peut s’en prendre à un modèle juste sans conséquence derrière. Ledit modèle survit bel et bin et se porte certainement bien mieux que ceux qui l’attaquent…

              • ALLINE says:

                De fait, c’est en effet toujours une poignée d’individus qui initie les révolutions en s’appuyant sur un état d’esprit général. Les ouvrières russes mettant à bas le patriarcat qu’incarnait Nicolas II il me semble, les petits bourgeois soixante-huitards ect…et rétrospectivement.
                En l’occurrence, celui qui nous préoccupe, vous comme moi, c’est la dégradation de nos sociétés que d’aucuns qualifient de déclin et d’autres de décadence, les troisièmes liant ces deux épiphénomènes.
                Pour ma part, je situe en effet ces mouvements sociétaux dans un contexte de guerre des sexes multimillénaires opposant le dieu Phallus à la déesse Vagin, si vous me pardonnez cette métaphore osée.
                Alors les homos, sauf à se placer dans un contexte religieux judéo-chrétien soumettant le masculin au féminin pour la bonne cause…
                Je connais votre position et respecte votre érudition, néanmoins je continue de penser qu’il y a des choix de boucs émissaires qui n’ont pas lieu d’être.

                • Tchetnik says:

                  «  »Les ouvrières russes mettant à bas le patriarcat qu’incarnait Nicolas II «  »

                  -En l’occurrence, il s’agit plutôt d’une poignée de francmacs genre Goutchkov, Kovalevski, Lvov et consort.

                  «  »je continue de penser qu’il y a des choix de boucs émissaires qui n’ont pas lieu d’être » »

                  -Simplement le constat de la réalité de gens qui ne sont pas à leur place et jouent les coucous. Les homos étant les idiots utiles d’autres officines philosophiques et lobbies économiques.

                  • ALLINE says:

                    « Les homos étant les idiots utiles d’autres officines philosophiques et lobbies économiques ».

                    C’est pourtant on ne peut plus vrai. Ils ont toujours servi de fusible. Que ce soit pour obliger l’homme à emprunter exclusivement le droit chemin du lit de la femme, établissant au passage ce non sens aujourd’hui intégré par l’inconscient collectif que « La femme fait l’homme », cette absurdité.
                    Cela fait quatre décennies que le féminin défait le masculin en se servant de l’euphémisme du patriarcat pour assurer qu’elle n’a rien contre « l’homme » mais uniquement ce qu’il représentait de pouvoir abusif.

                • Tchetnik says:

                  «  »opposant le dieu Phallus à la déesse Vagin, si vous me pardonnez cette métaphore osée. » »

                  -Ce n’est pas une métaphore, c’est une périphrase.

                  -Oh, fais pas chier!

                  -Ca c’est une métaphore.

                  (désolé, je n’ai pas pu m’empêcher de la replacer. Immortel Audiard…)

                  • ALLINE says:

                    hummmm… La métaphore procédant de l’analogie ou de la substitution et non de la comparaison, je parlais « d’osez » vous connaissant un peu remplaçant Dieu, Allah et ou Yahvé par le dieu Phallus et ou la déesse Vagin…
                    C’est une faute sémantique ?

                    • Tchetnik says:

                      Nan, c’est juste le dialogue original de « Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu… ».

                      Votre figure de style ressemblerait d’avantage à une métonymie symbolique qu’à une métaphore, du reste, comparaison sans outil de comparaison.

        • Exquisiteur says:

          La confusion est réciproque parce que vous partez d’un point de vue NARCISSIQUE (moi je partout dans le société)
          Je pars d’un point de vue « vie collective et de la fabrication du droit » ce qui manifestement vous importe peu. Il ne s’agit pas de MES convictions.

          1- Le droit et la loi n’ONT PAS à réglementer les pratiques sexuelles des citoyens
          2- Demander des droits au législateur en fonctions de vos pratiques sexuelles est une infamie, car toutes les pratiques sont égales entre elles, donc doivent avoir les memes droit au nom de l’Egalité.
          3- Les pratiques sexuelles et leurs statuts ne sont réglementables que par les CONSEQUENCES des pratiques sexuelles.
          4- Les conséquences des pratiques sexuelles amènent parfois à la naissance d’un être humain
          5- La loi institue le mariage pour responsabiliser les « fautifs géniteurs ».
          6- Le mariage est donc un contrat entre l’Etat et les citoyens géniteurs. Rien d’autre
          7- Demander des droits (sans les mêmes devoirs) de « même mariage » entre deux personnes de même genre (car deux personnes de même sexe ca n’existe nulle part sur terre, même les jumeaux) est une aberration juridique que les députés de gauche et de droite ont voté pour « des gains électoraux »
          8- Dire « je réclame des droits sans devoirs, au nom de mes pratiques sexuelles qui me sont imposées par ce que je ne peux les choisir (donc absence de libre arbitre, donc irresponsabilité juridique (les fous en bénéficient) c’est donc reconnaitre que l’on est handicapé par l’absence de choix.

          Pour conclure , les citoyens peuvent avoir les relations sexuelles de leur choix sans que l’Etat ne les interdise ni ne les autorise. Si des citoyens homos réclament au nom de la nature de leur pratique, des droits ( que les couples hétéros n’ont même pas- voir pacsés) c’est une discrimination vis-à-vis des couples hétéros sexuels.
          Donc le législateur doit autoriser maintenant le même mariage à plusieurs (pourquoi s’arrêter au couple ?) et doit dire « toute personne qui déclare ne pas « choisir » son orientation sexuelle n’est donc pas « responsable » de ses actes et doit , même en cas de barbarie sexuelle être dispensée de peine devant les tribunaux (puisque une force naturelle supérieure à sa volonté lui a imposé ses pratiques »
          Le même mariage pour tous a été obtenu sur « on ne choisit son orientation sexuelle » ni criminelle.

          Je peux vous conseiller de quitter votre point de vue « moi je moi je « narcissique de votre plaisir, et de penser à « comment dispenser de l’équité parmi 66 millions de citoyens »
          Vu vos penchants narcissiques outranciers , si vous faisiez les lois, nous tomberions , comme les députés l’ont fait, dans l’arbitraire, c’est-à-dire à loi selon le bon plaisir des dirigeants.
          Ceci est et serait anti-laique et anti républicain, ce dont je crois que vous n’avez rien à foutre sauf votre nombrilisme à préserver.
          Il n’existe pas en droit républicain une légitimité à légiférer sur la Liberté en fonction des TYPES de citoyens ni de ce qu’ils font mais des CONSEQUENCES de leurs actes sur la fraternité républicaine.

          En espérant ne pas vous avoir causé un « burn out neuronal grave ».

          • ALLINE says:

            Moi, moi…narcissique…!
            Merci de ne pas chercher à m’enfermer dans une orientation ou des choix dont vous ignorez tout.
            Le pouvoir exercé sur les sociétés, qu’il soit religieux sous sa forme monothéiste, paganisé ou laïc, a toujours régit nos sexualités (âge de sa majorité – nombre de partenaires – hétérosexualité obligée dans l’immense majorité des civilisations, ect…).
            Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’une minorité décidée et stigmatisée successivement par un pouvoir religieux temporel exercé par l’église puis par cet autre qu’est la médecine (pouvoir sur le corps qu’est la psychiatrie ; sur l’esprit qu’est la psychanalyse) se soit révoltée en exigeant les mêmes droits que ceux détenus par une majorité s’auto-définissant normale au seul motif d’être majoritaire.
            Je vous ferai la même réponse qu’à Technik considérant que cette opprobre consistant à rendre cette minorité responsable et coupable de tous les maux de notre société ne me convient pas pour ce qu’elle a de volonté d’absoudre notre propre faiblesse à nous les Hommes.

  5. Cette info reléguée par les médias n’ont bien sur pas révélés l’appartenance à la communauté LGBT des principales inculpées de cette barbarie.
    Un châtiment fort et exemplaire devra être requis a l’encontre de ces dégénérées.

  6. charles martel says:

    Pour les bourreaux sans coeur incapables du moindre repentir, le meilleur service qu’ont puisse leurs rendre ici bas, ainsi qu’à leurs potentiels futurs victimes, c’est encore la Guillotine !

    La compassion gardons la prioritairement pour les victimes de la barbarie, pas pour les barbares qui ont vendus leurs âme au diable en commettant de tels atrocités !

    La prétendue « justice » des non moins prétendus « droits de l’homme », qui au nom d’une « égalité » en rupture avec le réel, ne cessent de victimiser les bourreaux tout en culpabilisant leurs victimes, n’est pas la VRAI « JUSTICE », elle une inversion du seule et unique véritable HUMANISME FRANÇAIS prenant racine dans cette Noble institution médiévale qu’était « L’idéal Chevaleresque », et qui pour ce dernier consistait dans ses grandes lignes à « protéger la veuve et l’orphelin », autrement dit l’innocence, contre toute forme de barbarie, et non à placer victimes et bourreaux sur un même pied d’égalité.

    C’est cela être Chrétien et savoir faire preuve d’une charité Chrétienne tel que la concevait jadis les Français qui ont bâti cette Nation Millénaire qu’est la France :

    Protéger d’abord et prioritairement l’innocence, puis ensuite seulement pardonner à ceux des barbares qui font preuve d’un repentir sincère, tout en gardant à l’esprit que même après avoir échappé à la justice des hommes, ils auront encore prouver leurs bonne foi, à cette autre justice qui n’est pas purement humaine et à laquelle ils ne pourront absolument rien dissimuler.

    • Exquisiteur says:

      On ne choisit pas son orientation criminelle, religieuse, sexuelle, etc….
      Donc tout est permis , car les homos et criminels n’ont pas de cerveau ni de conscience de leurs actes.

      Et on donne le droit d’adoption à des inconscients irresponsables.
      Bravo aux députés de gauche et droite qui détruise le droit francais. Narcisisme électoral oblige.

      • « Et on donne le droit d’adoption à des inconscients irresponsables. ». Cette phrase montre tellement le manque d’ouverture d’esprit et la limite de ta réflexion.
        Penses-tu que le fait que UN couple lesbien ait fait cet acte horrible justifie que l’on mette tout le monde dans le même panier?
        Les crimes et les abominations ne dépendent pas de l’orientation sexuelle, mais bien du psyché, de l’ame et du cerveau.Ce cas est un cas isolé.
        Essaye d’étendre ta pensée au dela de tes convictions personnelles.

        • Exquisiteur says:

          La confusion est réciproque parce que vous partez d’un point de vue NARCISSIQUE (moi je partout dans le société)
          Je pars d’un point de vue « vie collective et de la fabrication du droit » ce qui manifestement vous importe peu. Il ne s’agit pas de MES convictions.

          1- Le droit et la loi n’ONT PAS à réglementer les pratiques sexuelles des citoyens
          2- Demander des droits au législateur en fonctions de vos pratiques sexuelles est une infamie, car toutes les pratiques sont égales entre elles, donc doivent avoir les memes droit au nom de l’Egalité.
          3- Les pratiques sexuelles et leurs statuts ne sont réglementables que par les CONSEQUENCES des pratiques sexuelles.
          4- Les conséquences des pratiques sexuelles amènent parfois à la naissance d’un être humain
          5- La loi institue le mariage pour responsabiliser les « fautifs géniteurs ».
          6- Le mariage est donc un contrat entre l’Etat et les citoyens géniteurs. Rien d’autre
          7- Demander des droits (sans les mêmes devoirs) de « même mariage » entre deux personnes de même genre (car deux personnes de même sexe ca n’existe nulle part sur terre, même les jumeaux) est une aberration juridique que les députés de gauche et de droite ont voté pour « des gains électoraux »
          8- Dire « je réclame des droits sans devoirs, au nom de mes pratiques sexuelles qui me sont imposées par ce que je ne peux les choisir (donc absence de libre arbitre, donc irresponsabilité juridique (les fous en bénéficient) c’est donc reconnaitre que l’on est handicapé par l’absence de choix.

          Pour conclure , les citoyens peuvent avoir les relations sexuelles de leur choix sans que l’Etat ne les interdise ni ne les autorise. Si des citoyens homos réclament au nom de la nature de leur pratique, des droits ( que les couples hétéros n’ont même pas- voir pacsés) c’est une discrimination vis-à-vis des couples hétéros sexuels.
          Donc le législateur doit autoriser maintenant le même mariage à plusieurs (pourquoi s’arrêter au couple ?) et doit dire « toute personne qui déclare ne pas « choisir » son orientation sexuelle n’est donc pas « responsable » de ses actes et doit , même en cas de barbarie sexuelle être dispensée de peine devant les tribunaux (puisque une force naturelle supérieure à sa volonté lui a imposé ses pratiques »
          Le même mariage pour tous a été obtenu sur « on ne choisit son orientation sexuelle » ni criminelle.

          Je peux vous conseiller de quitter votre point de vue « moi je moi je « narcissique de votre plaisir, et de penser à « comment dispenser de l’équité parmi 66 millions de citoyens »
          Vu vos penchants narcissiques outranciers , si vous faisiez les lois, nous tomberions , comme les députés l’ont fait, dans l’arbitraire, c’est-à-dire à loi selon le bon plaisir des dirigeants.
          Ceci est et serait anti-laique et anti républicain, ce dont je crois que vous n’avez rien à foutre sauf votre nombrilisme à préserver.
          Il n’existe pas en droit républicain une légitimité à légiférer sur la Liberté en fonction des TYPES de citoyens ni de ce qu’ils font mais des CONSEQUENCES de leurs actes sur la fraternité républicaine.

          En espérant ne pas vous avoir causé un « burn out neuronal grave ».

  7. Sara says:

    Si on met en avant le fait qu’elles sont lesbiennes (ou, dans d’autres histoires, qu’il s’agit d’homosexuels) c’est pour montrer que les couples du même sexe ne sont pas mieux que les autres, comme ils ont voulu et veulent encore nous faire croire, ils veulent souvent prouver par exemple qu’ils font ou feront de meilleurs parents que les vrais parents, etc etc.

    Ce que cet article me dit (tout comme bien d’autre) c’est que, à part l’orientation sexuelle, rien ne les distingue des couples hétérosexuels, chez les uns comme chez les autres ont rencontre des gens très biens comme des vrais monstres.

    • Exquisiteur says:

      « à part l’orientation sexuelle, rien ne les distingue des couples hétérosexuels, »

      Sauf que l’hétérosexualité ne donne aucun droit au mariage.
      La loi anti-laique et anti-républicaine de Taubira, dit

      « les types de pratiques sexuelle (l’homosexualité » ) est un objet de droit. Toutes les pratiques sont interdites sauf l’homosexualité qui donnent des droits d’adopter, de se marier, et GPA etc…

      Que viennent foutre des pratiques sexuelles (le bien le mal dicté autoritairement) dans une loi. Aprés on s’étonne que des lois les condamment à la prison.

      La citoyenneté et les conséquences de ses actes fondent les droits par les pratiques sexuelles.

    • ALLINE says:

      Exact Sara. Les « monstres » ne se reconnaissent pas à leur orientation sexuelle, pas plus qu’à son éventuelle absence connue sous le nom d’anaphrodisie.
      En revanche, les demeurés homophobes/racistes/andoctrinés/centrés se reconnaissent très facilement à leurs prises de positions aussi répétitives qu’insultantes.
      Il peut donc s’avérer nécessaire d’employer avec eux le même type de communication.
      Je suis certain que notre ami Exquisiteur sera d’accord.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com