capitaine-perdu-2

Jacques Terpant, passionné de BD depuis son tout jeune âge, réalise son premier album Branle-bas de combat en 1982 avec Luc Cornillon. Illustrateur, dessinateur et peintre, il s’impose définitivement en adaptant en bande dessinée le roman Sept Cavaliers de Jean Raspail.

Voici le deuxième tome tant attendu des aventures de ce Capitaine perdu, Louis Saint-Ange de Bellerive, capitaine des compagnies franches de la Marine royale, détaché dans l’arrière-pays de l’Illinois, en Amérique française.

Cet album débute en hiver 1765, sur les bords du Mississipi. Louis XV abandonne ses terres d’Amérique aux Anglais. Saint-Ange est le dernier capitaine français en place. chargé de remettre Fort de Chartres, dernier des forts français, aux soldats anglais et d’assister ainsi à la fin du premier empire colonial français.

Saint-Ange fut l’officier français ayant servi le plus longtemps en Haute-Louisiane. Fin connaisseur des mentalités et des coutumes des tribus indiennes, il était aimé de ces populations autochtones.

Jacques Terpant parvient à restituer avec talent ce moment d’histoire de France et d’Amérique quasiment totalement oublié. Tant d’un point de vue du scénario que du dessin, cette bande dessinée en deux tomes est un véritable chef-d’œuvre.

Capitaine perdu, chapitre 2, Jacques Terpant, éditions Glénat, 56 pages, 14,50 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. D’après le souvenir que j’ai du premier tome, je dois dire que cette bande dessiné est vraiment nulle et mauvaise : apologie du métissage et du libertinage, le message n’a rien de chrétien. Du reste, le héros est faussement héroïque.

    • Legio Patria Nostra says:

      Pas d’apologie du métissage, encore moins du libertinage, mais un récit de la fin du colonialisme royal en Amérique à travers la vie d’un officier français qui a épousé une Amérindienne.

  2. Un récit magnifique, des illustrations superbes. Certains dessins malheureusement ne permettent pas de mettre cet album dans toutes les mains… quel dommage !

    • Legio Patria Nostra says:

      Si vous avez parfaitement raison quant au fait que les illustrations sont superbes, vous n’avez probablement pas eu l’exemplaire de ce deuxième tome en main car il ne comporte aucune scène « délicate » mais vous faites sans doute allusion au premier tome qui comportait une scène intime désormais quasi obligée dans la BD moderne.

  3. En effet je n’ai pas eu l’exemplaire 2 entre les mains, mais l’article faisant référence à cette saga en deux volumes…cette bande dessinée en deux tomes est un véritable chef-d’œuvre. »
    on ne peut lire l’un sans l’autre… quel dommage pour nos ados…

  4.  » N’y-a-t-il pas de la grandeur à servir là, parmi les derniers, aux limites d’un monde fini ?…  »
    Les deux tomes sont en diffusion sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/index.php?s=capitaine%20perdu

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com