La traditionnelle fête de Saint-Nicolas approche. Depuis plusieurs années naissent des controverses ridicules au sujet de cette tradition chrétienne qui donne lieu à une jolie fête pour les enfants chaque 6 décembre dans le Nord de la France, en Belgique et aux Pays-Bas.

Il y a les critiques provenant initialement d’associations racialistes noires voulant faire disparaître le Père fouettard (Zwarte Piet en Belgique et aux Pays-Bas), ce personnage noir au service de Saint Nicola, chargé de porter les cadeaux destinés aux enfants sages mais aussi de punir les enfants qui n’ont pas été sages.

Il y a aussi ceux qui sont allergiques à tout ce qui est fête chrétienne.

Le dernier exemple en date est fourni par la Belgique. La mutuelle socialiste (qui s’appelle désormais Solidaris) a créé un concours spécialement destiné aux enfants : il s’agit d’imprimer le dessin de Saint-Nicolas fourni par la mutuelle et de le renvoyer colorié. Or, un « détail » a rapidement attiré l’attention de nombreux parents : la mutualité socialiste a fait enlever la croix traditionnellement présente sur la mitre du saint évêque et la remplacé par un cercle.

Contacté par RTL, la mutuelle s’est justifiée via son porte-parole en expliquant que ce dessin avait pour objectif « de n’exclure aucun enfant ». « Saint-Nicolas n’est plus la fête religieuse d’autrefois et des enfants laïques ou d’une autre religion peuvent légitimement y participer ». 

Quelle ineptie ! Tout dans cette fête rappelle qu’elle est catholique ! Son nom le dit bien : c’est la fête de Saint Nicolas. Et ce saint est un évêque, comme l’indique son habit, sa mitre et sa crosse.

Vouloir effacer son caractère chrétien est donc absurde. Qu’il s’agisse des ayatollahs de la laïcité ou des promoteurs du multiculturalisme, ils n’ont qu’à aller voir ailleurs. Du reste, aucune famille pratiquant réellement l’islam ou le judaïsme ne fête Saint Nicolas.

Et qui envisagerait sérieusement un seul instant qu’une fête juive ou musulmane soit dépourvue de ses signes religieux distinctifs pour aller dans le sens du soi-disant « vivre ensemble » ?

Seul le christianisme est systématiquement la cible de ce type de manœuvre. Il en va de même à Noël. Il est grand temps que les chrétiens se réveillent !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Eustache says:

    Message aux enfants :
    La croix fait fuir le diable.

    • MA Guillermont says:

      Oui elle est un très puissant exorcisme .
      Si un enfant est atteint par la malédiction des parents le mettre seul dans une pièce ou se trouve un Crucifix …
      Il sera délivré de la puissance du Mal .

  2. cadoudal says:

    st Nicolas revu et corrigé par Assise ; il doit être comme Imbroglio:

    tout terrain: église, mosquée, synagogue, cérémonie vaudou….

  3. unedekeg@outlook.fr says:

    Un saint Nicolas sans croix, c’est un islamiste sans loi. Si les chrétiens existaient réellement, il n’y aurait pas eux de saint Nicolas sans croix.
    Mais c’est quoi, un vrai chrétien? Un chrétien allant tous les dimanche à la messe et offrant beaucoup à autrui en œuvre dites « bonnes », l’est-il réellement alors qu’il optimise ses impôts au paradis?

    A quand la croisade des enfant pour rendre sa croix et sa crosse au bon père Nicolas. A ne pas y faire attention, on leur impose le croissant à la couque…

    https://wp.me/p4Im0Q-2bO

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com