immigration-lgbt-MPI

Le nombre de demandeurs d’asile en Belgique qui avancent comme motif leur comportement sexuel a triplé ces quatre dernières années.

« Vingt pour-cent de ces demandeurs reçoivent un titre de séjour », expliquait vendredi Dirk Van den Bulck du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) dans les pages des quotidiens flamands Het Nieuwsblad et De Standaard.

L’an dernier, le CGRA a traité un millier de dossiers de personnes qui ont demandé l’asile en Belgique sous prétexte que leur comportement sexuel ne serait pas accepté dans leur pays d’origine.

Bien entendu, l’enthousiasme du pouvoir politique belge à donner raison à toute revendication du lobby homosexuel est le principal moteur de cette immigration. Du coup, quantité de candidats à l’asile politique se déclarent homosexuels sans l’être. Selon Dirk Van den Bulck. on compte de plus de plus « des trafiquants d’êtres humaines qui incitent leurs victimes à demander l’asile chez nous, en se servant de la question des préférences sexuelles ».

On constate le même phénomène en France, bien entendu.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Pingback: Belgique – recrudescence d'immigration LG...

  2. Exquisiteur says:

    L’affaire DUTROU attire les homos ????
    Un pays rempli des pratiquants des figures libres ?
    Excellente idée.
    Il faut que la Belgique poursuive dans cette voie et cette foi.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com