Oussama Ben Laden  est Mort, oui mais il y a dix ans

Photo de gauche, officiellement présentée comme étant celle de Ben Laden abattu par les forces américaines après avoir chèrement défendu sa vie. Certains ont voulu démontrer le trucage à partir de la photo de droite… Bien étranges coïncidences d’expressions entre les deux, en effet…

Seymour Hersh, célèbre journaliste d’investigation prix Pullitzer en 1970, vient de publier un article choc  dans la « London Review of Books » dans lequel il démontre que la mort d’Oussama Ben Laden, le 11 mai  2011, ne s’est pas du tout déroulée comme le prétend la version officielle américaine.

Le journaliste avait obtenu le prix Pullitzer en 1970 à propos de la guerre du Vietnam, il avait, en particulier, révélé le massacre de My Lai perpétré en 1968 par l’armée américaine contre des centaines de civils Indochinois. Son article avait contribué largement au retrait peu glorieux des troupes américaines d’Indochine. Selon lui  la mort d’Oussama Ben Laden, le 11 mai  2011, ne se serait pas du tout déroulée comme le prétend la version officielle US. 

Il faut bien dire qu’il fallait être bien naïf pour croire la version officielle de la mort du chef d’Al Qaïda et notamment de la dispersion à partir d’un avion de ses cendres dans l’océan. Mais être carrément sceptique sur la petite histoire officielle et apporter des éléments pour démontrer qu’elle est un tissu de mensonges est autre chose. Or selon Seymour Hersh, Ben Laden ne se cachait pas, traqué mais libre, au Pakistan, mais il aurait été prisonnier à partir de 2006 de l’armée pakistanaise, assigné dans une résidence d’Amottabbad.

L’ISI (service des forces pakistanaises) aurait en réalité accepté des subsides de l’Arabie saoudite en compensation de la détention de Ben Laden. Selon la version officielle, les services américains auraient  joué le beau rôle en capturant Ben Laden à la barbe des Pakistanais, alors qu’en réalité il était leur captif et les forces pakistanaises étaient les complices du montage américain: ce sont eux qui auraient monnayé Ben Laden aux Américains contre des aides militaires accrues. La mise en scène d’un prétendu raid américain, arrangeait autant les Pakistanais qui ne voulaient pas paraître avoir donné le leader d’Al Qaïda auprès de leur population en grande partie favorable au chef d’Al Qaïda, que les Américains qui jouaient les héros auprès de leur public.

Le corps de Ben Laden près à être largué dans la mer d’après le film de la version officielle: Zero Dark Thirty

La CIA n’aurait pas davantage localisé Ben Laden suite à des interrogatoires musclées (diffusées dans le film Zero Dark Thirty) mais plutôt par la dénonciation d’un ancien agent du renseignement pakistanais, haut placé, appâté par les 25 millions de dollars de prime promise par les États-Unis.

De même la marine US n’aurait pas surpris le Saoudien dans son sommeil et il n’aurait pas eu le temps de dégainé quoi que ce soit… les boys n’auraient eu qu’à prendre en charge un homme malade et sans défense transféré de l’ISI dans les mains des services américains. Bref pas de Far Ouest, pas de cow boys valeureux…

Le corps de Ben Laden n’aurait pas non plus été jeté dans la mer, mais plutôt enterré dans les montagnes de l’Hindou Kouch pakistanais.

Moins populaire dans ses articles suivants auprès de ses confrères, le journaliste est depuis accusé de conspirationisme. Seymour Hersh a notamment dénoncé le gouvernement turc qui aurait organisé l’affaire du gaz sarin attribué par l’OTAN aux forces de Bachar el Assad…

C’est que ces affaires ne sont plus du tout politiquement correctes contrairement à la première qui lui avait valu le prix Pullitzer. Son enquête sur la mort de Ben Laden ne fait pas davantage l’affaire. Même si l’investigateur s’est servi de deux sources différentes pour dévoiler les dessous de la version officielle, à peine l’article paru, le nombre de ses sources a été jugé insuffisant. Ainsi il est reproché à ses sources d’être des retraités, dont l’une est anonyme, et l’autre, Assad Durrani, n’aurait dirigé l’ISI (les services de renseignement pakistanais) qu’entre 1990 et 1992, donc avant la dite opération. (Source: Le site Vox)

Même si rien, en effet, ne prouve que le rapport de Hersh soit plus vrai que la version officielle, celle-ci est tellement farfelue et tombait tellement bien pour redorer le blason du pouvoir américain, qu’il est plutôt mieux étayé.

La Maison Blanche a évidemment  démenti les informations de Hersh : “Il y a trop d’inexactitudes et d’affirmations sans fondement dans cet article pour les confronter aux faits une par une » à déclaré le porte-parole du Conseil à la Sécurité nationale, Ned Price. Formule qui laisse pantois, d’autant plus que l’article de Hersh accuse l’administration d’Obama d’avoir exagéré l’importance de la menace présentée par Al Qaïda.

Reste la version la plus probable: Ben Laden est mort le 13 décembre 2001

Selon Gordon Duff, un ancien Marine US, Ben Laden ne serait pas mort le 2 mai 2011, contrairement à la version officielle mais le 13 décembre 2001.  Pour lui, le « simulacre » de chasse à l’homme qu’aurait représentée la traque de Ben Laden est une honte tant de la part de Bush que d’Obama,

« puisque les administrations américaines successives, les Services Secrets et tant d’autres personnes même bien moins informées savent depuis longtemps que ben Laden est mort en décembre 2001 après avoir toujours nié être l’organisateur des attentats du 11-Septembre. »

« Puisque nous avons perdu entre 200 et 300 hommes au sein de nos meilleures troupes d’opérations spéciales alors que nous savions Ben Laden mort, quelqu’un va-t-il pour autant passer derrière les barreaux ? Et vu que nous avons dépensé 200 millions de dollars pour ces « Special Ops » à la recherche d’un homme dont on savait qu’il était mort, qui donc ira en prison pour cela ? Bush, Rumsfeld et Cheney, pour des raisons que l’on sait maintenant d’ordre POLITIQUE, parlaient continuellement d’un homme qu’ils savaient décédé, mais qui ira en prison pour cela ? Pourquoi en 2004, des vidéos qui s’avérèrent contrefaites ont-elles été brandies comme des preuves issues du Renseignement pour faire basculer des élections [américaines] à l’issue incertaine ?  C’est un acte criminel, s’il en fut.
En 66 pages, le Général Stanley McChrystal ne mentionne pas une seule fois Oussama Ben Laden. Il n’y en a que pour « le Mollah Omar » à présent. Lors de son intervention à West Point, le Président Obama n’a jamais mentionné Oussama Ben Laden non plus. Pour le Colonel Pappas, c’est très clair : le vice-président Cheney « a laissé tomber » Ben Laden il y a longtemps. Ce dernier a été tué par des soldats américains il y a plusieurs années.  » 

« Quel genre d’homme était Oussama Ben Laden ? L’allié des Américains contre la Russie, fils d’une riche famille saoudienne, il s’est rendu en Afghanistan pour aider les Afghans à défendre leur liberté. L’Amérique l’a alors célébré comme un héros. » (Source)

 
 
 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Oussama Ben Laden est mort début décembre 2001, de ses problèmes rénaux, et enterré en terre afghane, comme tous les présidents pakistanais l’ont répété depuis 14 ans, et comme d’ailleurs l’avait dit FoxNews en 2001.
    Le reste est une vaste mascarade.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com