sos-chretiens-dorientL’association SOS Chrétiens d’Orient se lance dans un nouvelle mission après Noël en Syrie: Pâques en Irak. Pour en savoir plus,nous avons interrogé Benjamin Blanchard, trésorier de l’association.

1)      Après l’opération Noël en Syrie, l’association SOS Chrétiens d’Orient a-t-elle de nouveaux projets ?

Nous avons créé cette association en octobre 2013, en réaction au drame de Maaloula. Souvenez-vous, alors que la France et les États-Unis se demandaient s’ils allaient bombarder la Syrie, des djihadistes envahissaient cette ville en commettant des exactions envers ses habitants, majoritairement chrétiens et souvent locuteurs araméens: conversions forcées, exécutions sommaires, viols etc.  Notre objectif était d’attirer l’attention sur le sort de ces populations chrétiennes orientales, d’aller à leur rencontre et de tenter de leur apporter une aide concrète, malgré nos moyens très limités.

2)      Est-ce le succès de Noël en Syrie qui vous a poussé à continuer? 

Noël en Syrie a en effet été un vrai succès. 19 volontaires ont pu convoyer quatre tonnes de jouets, de couvertures et de vêtements avec de beaux moments de partage et de solidarité. Avant de retourner en Syrie, ce qui est prévu cet été, nous avons choisi de nous rendre en Irak, pays voisin de la Syrie qui d’ailleurs accueillent sur son sol nombre de Syriens et notamment chrétiens. Cette destination était toute naturelle puisque  notre champ d’action est celui qui est inscrit dans le nom même de notre association : soutenir tout chrétien d’Orient dans la souffrance.

3)      Concrètement, quelles seront les actions de cette association à part les voyages de soutien ?

Notre association est particulièrement tournée sur la préparation de convois, qui n’ont rien à voir avec des voyages puisque nos volontaires financent leurs billets, et le restera. Cependant nous voulons apprendre à mieux connaître et soutenir nos frères aînés dans la foi. Ainsi nous soutenons un pèlerinage d’Irakiens qui se rendront à Rome le 27 avril prochain à l’occasion de la canonisation de Jean-Paul II.

Par ailleurs, nous venons de participer pendant quatre jours à un colloque international consacré à « La Vocation des chrétiens d’Orient » qui se tenait à l’Université catholique de Lyon. Nous avons suivi avec attention les travaux, variés et passionnants, qui abordaient des thèmes aussi variés que la géopolitique, l’ecclésiologie, le devenir des diaspora ou encore les moyens d’aider les chrétiens d’Orient. A cette occasion, nous avons eu la chance d’avoir un entretien privé d’une heure avec Sa Béatitude Louis-Raphaël 1er Sako, patriarche de Babylone des chaldéens, qui était venu de Bagdad pour ce colloque.

Ces journées ont été également  pour nous l’occasion d’échanger avec des orientaux expatriés, avec des prêtres ou évêques venus pour l’occasion ou avec des universitaires.

4)      Vous avez lancé Pâques en Irak. Comment cette idée vous est-elle venue ?

Nous voulions montrer un nouveau signe fort de solidarité entre le pays réel et les minorités qui souffrent en Orient. Aussi nous a-t-il semblé naturelle de nous rendre dans un pays ou les chrétiens ont du subir les malheurs du déracinement pour la majorité d’entre eux puisque deux tiers des chrétiens ont quitté le pays depuis 2003. L’amitié anime aussi notre organisation qui cherche à rester simple, flexible et créative d’où une volonté de progresser et de mener des projets toujours plus ambitieux au service des chrétiens d’Orient.

5)      C’est une fois de plus un voyage périlleux et dangereux quand on connait la situation actuelle de l’Irak avec entre autres des attentats-suicides. Comment s’organisent vos contacts avec le Quai d’Orsay mais aussi le gouvernement irakien ?

A ce jour, nous ne savons pas si nous pourrons nous rendre à Bagdad. Cela dépendra de la situation sécuritaire sur place. Au Kurdistan irakien, où se déroulera principalement notre voyage, la situation est calme et il n’y a pas de précautions particulières à prendre, hormis celles habituelles dans cette région.

 L’idée est d’organiser ces périples dans les meilleures conditions de sécurité, nous multiplions donc les contacts avec les autorités locales, les évêchés ou encore les associations s’étant déjà rendues en Irak.

6)      Cette nouvelle mission se présente-t-elle aussi bien que la précédente ?

Elle se présente dans des conditions excellentes puisque nous avons pu apprendre et améliorer notre organisation. Des permanences sont ouvertes tous les jours de la semaine au 5, rue Lakanal (métro commerce) de 9h30 à 12h et de 13h à 17h00 du lundi au vendredi et de 9h30 à 12h le samedi, avec une belle équipe de bénévoles. Nous tenterons de réunir autant de cadeaux que pour Noël mais aussi de continuer à inscrire notre œuvre dans la Foi et dans la conversion.

7)      On se souvient que la France avait pris position contre une intervention en Irak, contrairement à la Syrie. En Syrie, vous aviez voulu montrer le soutien du peuple français aux Syriens, en se démarquant des décisions politiques. Quel sera votre message au peuple irakien?

Notre message auprès du peuple irakien sera toujours le même : la France doit retrouver son lien historique avec les Chrétiens orientaux. Ce lien passera par des initiatives concrètes et l’expérience de la rencontre entre des chrétiens français et leurs frères qui souffrent. Si nous n’avons pas soutenu l’invasion de l’Irak je rappelle que nous subissons un ministère des affaires étrangères dont la position officielle est d’affirmer que les chrétiens d’Orient ne vivent pas de persécution.

Retrouvez le site de l’association: http://www.soschretiensdorient.fr/

pâques en irak

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com