Ukraine

Bien que le gouvernement fantoche de Kiev fasse poursuivre à l’est du pays les opérations militaires mensongèrement baptisées antiterroristes, il semble bien qu’il ait de moins en moins d’emprise sur le cours des événements. Lundi dernier, les protestataires de la ville de Lougansk ont proclamé une « république populaire de Lougansk », à l’instar de leurs camarades de la région de Donetsk. Ils ont été suivis ce mercredi par les militants prorusses d’Altchevsk, deuxième plus grande ville de la région de Lougansk avec 110.000 habitants, qui occupent en ce moment le conseil municipal, réclamant un référendum sur le statut de la région.

Les revendications des citoyens ukrainiens russophones sont partout les mêmes : amnistie des prisonniers politiques, référendums sur le statut des régions orientales, annulation des hausses des tarifs et des prix, notamment du gaz, et un statut pour la langue russe.

Signe supplémentaire de l’impuissance des marionnettes des Etats-Unis installées à Kiev, le président ukrainien par intérim Alexandre Tourtchinov a déclaré ce mercredi que la situation dans les régions de Lougansk et de Donetsk échappaient complètement au contrôle des forces de l’ordre loyales au gouvernement de Kiev. « Je veux dire franchement qu’aujourd’hui les structures de force ne sont pas en mesure de contrôler la situation dans les régions de Donetsk et de Lougansk. » a humblement reconnu Alexandre Tourtchinov.

Face au scénario en cours d’éclatement de l’Ukraine selon les réalités linguistiques et ethniques du pays, le pouvoir en place doute de plus en plus de la loyauté de l’armée régulière qui compte forcément en ses rangs une bonne part de russophones peu enclins à faire de « l’antiterrorisme » contre leurs compatriotes et leurs propres familles. D’où la participation annoncée des nervis de Praviy sektor aux futures opérations de rétablissement de l’ordre officiel dans l’est du pays. Pas sûr que l’Ukraine conservera sa fragile unité de cette manière-là.

A vrai dire, il semble bien que quoi qu’ils fassent maintenant, les occidentalistes ont perdu l’est de l’Ukraine et ses populations russophones.

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Dominique says:

    C’est tout ça fait exact;reste à délimiter les frontières avec la Russie car l’enjeu maintenant c’est cela et rien d’autre.
    La Russie de Poutine va s’agrandir de l’est et du sud de l’Ukraine et de la Transnitrie.
    Odessa semble être le dernier enjeu.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com