Mardi soir, vers 23h, France 2 diffusait un documentaire consacré à la censure. Surprise ! Dès les premières minutes, la parole est donnée à Alain Escada, président de Civitas. Retour sur l’exposition sacrilège Piss Christ et sur les spectacles blasphématoires Sur le concept du visage du Fils de Dieu et Golgota Picnic. Alain Escada explique que lorsque « l’art » est mis au service du mal, il faut le censurer. Il rappelle que, contrairement aux idées reçues en France, le blasphème est puni par le code pénal dans plusieurs pays d’Europe. Et le président de Civitas en profite pour rappeler son opposition à la république laïque.

Une vingtaine de minutes plus tard, c’est au tour de Maître André Bonnet, président de l’association Promouvoir, d’intervenir. Maître Bonnet s’est rendu célèbre pour avoir obtenu d’interdire plusieurs films au moins de dix-huit ans. Il souligne que les scènes de violence extrême et de pornographie (avec des relations sexuelles non simulées) sont de plus en plus fréquentes au cinéma et que si rien n’est fait pour empêcher ce phénomène, il ne faudra pas quinze ans pour que des scènes de zoophilie soient diffusées sur grand écran.

Bernard Stirn intervient également. Ce juge des référés du Conseil d’Etat qui défend la liberté d’expression pour les blasphémateurs est également celui qui, sur requête en extrême urgence de Manuel Valls, a interdit un spectacle de l’humoriste Dieudonné. Cherchez l’erreur !

Malgré son parti pris, l’émission est intéressante pour qui sait faire preuve de discernement. Elle nous montre les incohérences de cette société. On y voit des CRS casqués aligner leurs boucliers pour protéger les spectacles blasphématoires et anti-catholiques. Trente minutes plus tard, le même documentaire nous montre d’autre CRS toujours casqués et boucliers en avant chasser le public de Dieudonné privé de spectacle au motif qu’il contiendrait des scènes déplaisantes pour la communauté juive…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

8 commentaires

  1. 1h13mn07 les propos de Boubaker sont lamentables ! Document odieusement partisan financé par nos impôts

  2. MCF68 says:

    Il rappelle que, contrairement aux idées reçues en France, le blasphème est puni par le code pénal dans plusieurs pays d’Europe.
    La tournure de la phrase est curieuse. En France il n’y a pas de délit de blasphème. (Sauf en Alsace Lorraine mais il a peut être été aboli)

  3. phebus says:

    Il est de notoriété publique que le « chrétien » doit être tolérant. Par conséquent à lui de supporter toutes les injures et blasphèmes sans réagir. Ceci contrairement aux juifs et musulmans. C’est de sa faute s’il réagit négativement, car il s’en prend à la « liberté d’expression » dogme laïque s’il en est. Quant aux films pornos monsieur Escada a raison d’intervenir tout comme M^Bonnet pour en interdire la diffusion. Hélas les tenants des « valeurs de la République » ont comme objectif de pervertir la société, briser les liens sociaux, casser les familles.

  4. Philibert says:

    On vit dans un monde de dingue. Ils n’ont pas seulement légaliser la pornographie, mais également la torture et les gens de regarder ça comme si c’était tout à fait normal…Le pire étant que dès l’introduction on sent que la journaliste parle en fait de M. Escada pour le traiter de fou furieux qui voudrait supprimer une part de cette liberté. C’est comme si tous nos ancêtres depuis 1970 ans étaient tous des fous furieux. Nous sommes gouvernés par des nazis avec l’eugénisme qui a fait disparaître entre 96 et 100% des naissances sous le syndrome de Down et légalisé la torture, et tous les gens de trouver cela normal.
    Vous avez bien du courage d’aller vous battre comme vous le faites en sachant qu’ils vous dépeignent de la façon la plus mensongère possible.

  5. Daniel PIGNARD says:

    Heureusement, Dieu punit encore les blasphèmes :
    « Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, Peuple, qui as ma loi dans ton coeur! Ne craignez pas l’opprobre des hommes, Et ne tremblez pas devant leurs outrages.
    Car la teigne les dévorera comme un vêtement, Et la gerce les rongera comme de la laine; Mais ma justice durera éternellement, Et mon salut s’étendra d’âge en âge. » (Es 51 :7-8)

    « Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » (Luc 18 :7-8)
    Vous voyez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui obtiennent justice de Dieu, mais trouvera-t-on la foi sur la terre quand le Fils de l’homme viendra ?

  6. Matthieu says:

    En gros, Escada plonge joyeusement dans le piège.
    Parce que bon, légitimer la censure sur France2, ça veut dire légitimer le délit d’entrave et ce genre de chose et la censure de plus en plus élargie à ce qui n’est pas mondialiste….
    Les mecs de France 2 sont clairement plus malins et pervers que ce simplet d’Escada.

    Matthieu 10:16, tous ça tous ça…. il la comprise, la Bible, Alain ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com