Au moins 10 personnes ont été tuées et 39 blessées dans quatre attentats-suicides perpétrés jeudi soir à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé l’armée vendredi, par l’organisation islamiste Boko Haram.

 « Jusqu’à présent nous avons eu confirmation de 14 morts, en comptant les kamikazes, et de 39 blessés », a indiqué le quartier-général de la Défense à Abuja.

Le groupe islamiste Boko Haram a multiplié les attentats-suicides visant des civils ces derniers mois, notamment à Maiduguri, capitale de l’État de Borno, où une série d’attaques avait fait 117 morts le 20 septembre.

Des habitants et un agent de police avaient témoigné jeudi soir qu’il y avait eu sept explosions dans le quartier d’Ajilari, situé près de l’aéroport et d’une base militaire, et qu’au moins deux des kamikazes étaient des adolescentes.

« Nous n’avons pas encore toutes les informations, mais nous pouvons dire que quatre terroristes kamikazes de Boko Haram ont déclenché leurs vestes garnies d’explosifs simultanément », a déclaré l’armée. Trois des terroristes dans la même zone et le quatrième devant une mosquée.

Le quartier d’Ajilari avait déjà été frappé le 20 septembre.

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com