Italie – Mardi 20 octobre, à Bologne, la police est venue en nombre expulser les 80 familles occupant un bâtiment administratif à l’abandon.

Vestige de son passé communiste et contestataire, la ville de Bologne compte de nombreux squats, vus comme des lieux alternatifs, «autonomes vis-à-vis de l’Etat». Ces lieux sont peu à peu repris par le gouvernement, comme celui de l’Atlantide, déjà évacué la semaine dernière.

Le paradoxe est d’évacuer ces squats occupés par des Italiens de souche au moment même où des bâtiments sont réquisitionnés pour loger des immigrés illégaux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com