Dietrich Brüggemann et l'Ours du festival de Berlin

Photo: le réalisateur Dietrich Brüggemann avec son Ours,  récompense du festival de Berlin

Les réalisateurs de films sont-ils courageux ? Habituellement ils abondent dans le politiquement correct, trop heureux quand ils peuvent le devancer! Ainsi, peut-on espérer qu’un jour, un réalisateur racontera les massacres des pieds-noirs d’Oran du 5 juillet 1962 qui ressemblent à s’y méprendre aux massacres de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak aujourd’hui ?

Peut-être cela arrivera-t-il un jour, mais il ne faut surtout pas trop y compter. Verra-t-on un jour un réalisateur de cinéma inspiré par  les conséquences de l’Islam ? Jeune-filles brûlées vives dans les « quartiers », -comme on dit-, de nos grandes villes, pour avoir éconduit un admirateur musulman ? Ou tuées par un membre de leur famille pour avoir voulu épouser un chrétien ?.. C’est très peu probable! Seuls les humbles et doux catholiques sont stigmatisés sans compter!

Les collabos de la culture sont légion. Les exemples des horreurs commises au nom de la religion musulmane sont si énormes et envahissants qu’il devient impossible de les dissimuler, alors pourquoi ne pas jouer sur l’amalgame pour laisser croire que toutes les religions se valent? On connaît la tactique usée jusqu’à la corde, mais qui marche toujours un peu. Les réalisateurs se bousculeraient même plutôt au portillon du système

Un seul réalisateurs de cinéma s’est-il intéressé à ce qui se passe dans les écoles coraniques ? Alors que les actualités nous annoncent presque quotidiennement que des jeunes endoctrinés partent faire le djihad ? Allons, allons! Cachez vite ce sein que nos réalisateurs ne sauraient voir!

Eh bien, courageusement c’est aux écoles catholiques de la FSSPX que le réalisateur, Dietrich Brüggemann, s’en est pris dans un film intitulé: Chemin de croix : le sacrifice de Maria. Parce qu’évidemment il n’avait rien d’autre à dénoncer, tout le reste aurait été périlleux pour lui et pour sa carrière. S’en serait-il pris aux écoles coraniques qu’une fatwa l’aurait récompensé sans que pour autant il puisse prétendre à la moindre distinction festivalière, bien heureux encore s’il n’avait pas eu sur le dos toutes les associations prétendument anti-racistes de la terre, des manifestations dans les rues, voire des émeutes !

S’en serait-il pris à une école talmudique, qu’à défaut de fatwa il aurait eu les médias du monde entier et les associations prétendument anti-racistes sur le dos. Et bien sûr, adieu toutes distinctions,  comme pour Perette , adieu veaux, vaches, couvées, cochons…! Son film aurait-il seulement été diffusé ? Les distributeurs auraient -ils eu le courage de mettre des films critiques à l’égard des écoles coraniques ou talmudiques à l’affiche ? Les autorités ne l’interdiraient-elles pas au nom de la tranquillité publique ?

Tandis qu’en s’en prenant à la Fraternité Saint-Pie X, M. Brüggemann était sûr de plaire, et de pouvoir tranquillement concourir pour une distinction festivalière, -en l’occurrence, celle du 64è festival international du film de Berlin-, sans rien risquer de plus que des glapissements d’aise des élites culturelles et médiatiques entièrement rendues aux diktats de la pensée unique! Selon RFI: « le film allemand Kreuzweg (« chemin de croix ») de Dietrich Brüggemann, très remarqué, est récompensé pour son scénario. »

M. Brüggemann, plutôt que témoigner pour les chrétiens d’Orient, victimes de l’Etat Islamique et d’Al Qaïda, pour ceux d’Afrique, victimes de Boko Haram et autres Soldats du Califat en Algérie, a préféré caricaturer les écoles encore réellement libres de la Fraternité Saint-Pie X. Les rares écoles encore vraiment libres de l’enseignement catholique. Les très rares écoles chrétiennes encore libres en Allemagne. Celles qui jamais n’enseigneront autre chose que la paix du Christ.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Le massacre d’Oran c’est 700 pieds noirs massacrés par l’ALN ains que des centaines de musulmans…Hollande si prompte pour le 17 octobre nie le plus grand massacre de la guerre d’Algerie qui ne s’est pas arrétee le 19 mars….

  2. Vous êtes sûre que le film s’en prend aux écoles de la FSSPX ? D’après la bande annonce et les critiques, la tension pour l’héroïne se joue entre l’école publique et la famille/la paroisse.
    « l’information sans concession », alors pas de concession à la facilité : on a le sentiment que l’article a été rédigé avec une connaissance approximative du sujet.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com