JPEG - 81.7 ko

Chars US déjà en Estonie avant les nouveaux arrivages

Les Etats-Unis poursuivent leurs provocations en direction de la Russie,  bien loin de chez eux.

Le régime impériale américain serait en passe d’entreposer des armes lourdes, dont des chars et des véhicules blindés d’infanterie, et d’envoyer 5.000 hommes en Lituanie, Lettonie et Estonie, en Europe de l’Est, sous prétexte de prévenir une éventuelle agression russe, selon le  New York Times de samedi.

Les Etats-Unis entreposeront pour la première fois des armes lourdes dans ces pays qui ont récemment adhéré à l’OTAN et qui appartenaient à la sphère d’influence de l’Union soviétique avant 1990, poursuit le quotidien qui s’appuie sur des sources américaines et alliées anonymes.

Le prétexte invoqué, cette fois-ci, serait de prévenir toute « agression » de la part de la Russie, et de rassurer les pays d’Europe de l’Est, sauf la Russie évidemment.., qui seraient angoissés depuis que les habitants de Crimée ont voté le rattachement de leur pays à la Russie et depuis la guerre civile qui s’est allumée dans l’est de l’Ukraine à la suite du coup d’Etat du Maïdan à Kiev. Coup d’Etat, il faut encore le rappeler, suscité par la deuxième révolution Orange fomentée par les USA. Ce que la propagande du régime impérialiste américain se garde bien de présenter ainsi. Les impérialistes US préférant susciter et entretenir la peur chez leurs vassaux européens.

Les USA et les Européens de l’OTAN accusent la Russie d’armer les séparatistes et de déployer des troupes régulières pour les aider, sans jamais avoir pu présenter la moindre preuve de ces accusations, tandis que les troupes américaines sont stationnées officiellement en Ukraine où elles entrainent et arment des troupes ukrainiennes contre les insurgés du Donbass.

Selon le New York Times, la proposition doit encore recevoir l’aval de la Maison Blanche et du secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter. Le quotidien souligne, non sans humour, que certains alliés de l’Otan s’inquiètent de la réaction de la Russie. Un porte-parole du Pentagone cité par le quotidien New yorkais, affirme qu’aucune décision n’a encore été prise et que le Pentagone devrait obtenir le feu vert avant une réunion des ministres de la Défense de l’Otan, au cours du mois de juin à Bruxelles.

Les forces américaines stationnées en Europe actuellement comprennent de l’équipement pour une compagnie de 150 hommes déjà stocké dans chacun des trois pays baltes. De l’équipement pour une compagnie de 750 hommes serait également entreposé en Pologne, en Roumanie, en Bulgarie et probablement en Hongrie, selon ces mêmes sources.

Sans compter les missiles nucléaires qui pointent à partir de la Pologne, sur la Russie, ni la présence américaine en Ukraine, hors OTAN, ni les forces navales, ni les armées respectives des pays membres de l’Alliance atlantique (OTAN); les troupes de l’OTAN étant sous commandement américain…

Voir ci-dessous une carte assez explicite, qui a été diffusée par le magazine l’Express:

Pays membres de l’OTAN en Europe. Sans compter l’Ukraine qui compte des ministres américains dans son gouvernement, et des troupes américaines sur son sol. 

Le but des USA: empêcher toute alliance pan-européenne avec la Russie

L’un des buts évidents de cette fébrilité guerrière des USA est d’empêcher toute alliance de l’UE avec la Russie, afin de préserver par la division son hégémonie dans tous les domaines: armé, économique et financier au moment où la Russie secoue le joug de l’étalon dollar, et où elle semble maitriser une technologie dans l’armement, nettement en avance sur celle des USA.

Vladimir Poutine a précisé récemment, au Corriere de la Sera que jamais la Russie n’agresserait aucun pays, ajoutant qu’une guerre globale était inimaginable dans le contexte actuel. En revanche, il s’est montré assuré qu’aucun pays n’oserait attaquer la Russie en raison de ses armes de dissuasion nucléaire. Vladimir Poutine avait également affirmé que la Russie possède des armes défensives supérieures en efficacité à toutes les autres technologies du monde, ce que des sources militaires françaises bien informées confirment sous couvert d’anonymat. Ceci expliquerait peut-être la fébrilité américaine actuelle.

Que la Russie soit assurée de ne rien craindre pour son territoire est une chose. Mais cette fébrilité guerrière de la part des USA en UE, est déjà à l’origine de la guerre civile qui déchire l’Ukraine, elle pourrait également rallumer le foyer des Balkans dans lesquels la Macédoine semble être confrontée à des provocations répétées de type Révolution Orange d’Ukraine. Ces foyers de guerre répandus en Europe pourraient bien faire tache d’huile, la France en particulier et l’Europe en général, étant fragilisées par le Grand remplacement de populations majoritairement musulmanes, qui n’en finissent pas d’affluer. Tandis que les USA sont, comme toujours, nettement plus à l’abri de l’autre côté des océans.

Méthode américaine récurrente du mensonge

Renforcer la présence américaine aux frontières de la Russie, c’était déjà le vœu qu’était venu exprimer le frère de George W. Bush (Parti Républicain) la semaine dernière en Pologne. Mais c’est le gouvernement Obama (Parti Démocrate) qui s’apprête à satisfaire ce désir des Républicains… Ce qui démontre que le régime impérialiste américain est toujours le même, quel que soit le président. Il convient néanmoins de préciser encore que George W. Bush, durant sa présidence, avait envoyé la plus grande armée du monde agresser l’Irak en 2003. Cette agression, il est important en la circonstance de l’avoir en mémoire, a eu pour prétexte la prétendue détention, par l’Irak, d' »armes de destruction massive ». Pour en convaincre la population américaine et obtenir son aval, le régime américain n’avait pas hésité à fabriquer de toute pièce un faux document, qui s’est révélé manifestement faux quelques mois après cette attaque brutale. 

Note du Monde Diplomatique sur l’agression de l’Irak

Comment pensez-vous que M. George W. Bush intitula le célèbre rapport d’accusation contre M. Saddam Hussein qu’il présenta le 12 septembre 2002 devant le Conseil de sécurité de l’ONU ? « Une décennie de mensonges et de défis » (voir document). Et qu’y affirmait-il en égrenant des « preuves » ? Un chapelet de mensonges ! L’Irak, disait-il en substance, entretient des liens étroits avec le réseau terroriste Al-Qaida et menace la sécurité des Etats-Unis parce qu’il possède des « armes de destruction massive » (ADM) – une expression terrifiante forgée par ses conseillers en communication. (…)

Au moment même où M. Bush lançait de telles accusations, il avait déjà reçu des rapports de ses services d’intelligence démontrant que tout cela était faux (2). Selon Mme Jane Harman, représentante démocrate de Californie, nous serions en présence de « la plus grande manœuvre d’intoxication de tous les temps (3»

(Source: Le Monde diplomatique)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

29 commentaires

  1. « Guliverempétré »-Raymond Aron-sent qu’il a perdu la partie;alors tout est bon!LES DEMOCRATIES SONT TOUJOURS IMPERIALISTES D’ ATHENES ,ROME,GRANDE-BRETAGNE,FRANCE AUX ETATS DESUNIS MAINTENANT,PAYS MULTIRACIAL ET MULTIRACISTE QUI NE TROUVE SON UNITE QUE DANS LES GUERRE D’AGGRESSION;mais ils ont perdu d’avance comme presque routes les 200 guerres qu’ils ont déclenchées depuis 1945 et même contre Cuba car en plus de tout ,ils ne savent pas se battre,oréfère que les autres le fassent à leur place tandis qu »ils bomb!

  2. « Guliverempétré »-Raymond Aron-sent qu’il a perdu la partie;alors tout est bon!LES DEMOCRATIES SONT TOUJOURS IMPERIALISTES D’ ATHENES ,ROME,GRANDE-BRETAGNE,FRANCE AUX ETATS DESUNIS MAINTENANT,PAYS MULTIRACIAL ET MULTIRACISTE QUI NE TROUVE SON UNITE QUE DANS LES GUERRE D’AGRESSION;mais ils ont perdu d’avance comme presque routes les 200 guerres qu’ils ont déclenchées depuis 1945 et même contre Cuba car en plus de tout ,ils ne savent pas se battre-drogue au Vietnam,syndromes dépressifs en Afganistan,etc-,préfèrent que les autres le fassent à leur place tandis qu »ils bombardent aveuglément sur tout ce qui bouge de milliers de mètres de haut,boute-feux l)aches du monde lâaches, »un peuple » qui ramasse la canaille du monde entier!Lire sur erlande.wordpress.com:France,pour une politique étrangère et tous les autres articles,anti-idéalistes protestants et anglo-saxons hypocrites!

  3. Guy de la Croix says:

    US GO HOME … voilà ce que doit crier haut et fort tout européen qui n’a pas perdu la boule en étant scotché à son poste de TV pour avaler les conneries inénarrables que les médias judo-maçons profèrent à longueur de journée..;

  4. Volodymir Bellovak says:

    Si la Russie n’envisage pas de conflit possible avec l’ouest et si de toute façon elle ne craint rien en raison de son armement qui serait bien supérieur, pourquoi alors la Russie parle t-elle de provocation à propos de l’installation de troupes us à ses frontières ? C’est bien en raison de la crainte de voir des bases de l’OTAN s’installer en Ukraine que Poutine a annexé la Crimée ? Si je vous comprend bien vous justifiez les annexions russes au seul motif de ces craintes. Alors il ne faut pas se scandaliser que les pays baltes, par exemple, acceptent la venue de troupes américaines, faute de troupes européennes suffisantes ; l’exemple de la Crimée les a fait réfléchir car eux, contrairement à une possible majorité de criméens, ne veulent pas etre annexés par la Russie, meme si la chose peut paraitre improbable pour le moment, et pour cause. Les est-européens ,dont les ukrainiens, veulent se prémunir de cette éventualité. Pourquoi donc la Russie joue les victimes menacées, pourquoi n’a t-elle pas la conscience tranquille ?…Justifier les séparatismes et les annexions russes de territoires d’états voisins de la Russie au seul ou principal motif de l’installation de bases de l’OTAN ne me semble pas acceptable du point de vue d’une certaine « morale » devant aussi régir les relations internationales et la « géopolitique », meme si par ailleurs et en d’autres lieux la politique américaine est très critiquable et condamnable. Il me semble très prétentieux que nous autres français nous critiquions les politiques de défense d’états est-européens sans pour autant leur proposer une autre alternative crédible que la seule idée de se jeter dans la gueule de l’ours russe ( au motif de fuir la gueule du loup américain ) et de flatter l’orgueil et l’appétit d’une « grande » Russie renaissante. C’est vraiment ne rien comprendre et ignorer l’histoire et les mentalités des peuples d’Europe de l’est ( hors Russie )dont les craintes vis-à-vis de leur puissant voisin oriental sont enracinées dans un passé encore récent et n’ont rien de fantasmes créés par l’Amérique ( elle ne fait que s’en servir pour, faute de volonté commune et d’unité européennes, se maintenir et se renforcer sur notre continent ). Une entente sera possible avec la Russie lorsqu’elle s’engagera à réellement respecter les souverainetés étatiques et les intégrités territoriales de ses voisins, lorsque par exemple aussi elle rapatriera ses troupes basées en Transnistrie…La Russie a bien du chemin et des efforts à accomplir pour mériter notre confiance et engager enfin des relations sereines et constructives. Pour le moment hélas nous en sommes bien loin !

  5. Volodymir Bellovak says:

    Ainsi, la perspective d’une attaque euro-atlantiste contre la Russie étant totalement inenvisageable, peut-on inverser les accusations de la Russie contre elle-meme : Pourquoi craint elle son « encerclement » par l’OTAN? sinon que celui-ci, en prévention, l’empèche de mener de nouvelles annexions…

    • Tchetnik says:

      Aucune « annexion », simplement la réintégration de terres et de populations qui non seulement en ont exprimé le souhait, mais en faisaient historiquement et culturellement partie. Ce qui est bien plus légitime que de vouloir imposer une culture qui n’existe pas sur des populations qui n’en veulent pas.

      Encercler un pays consiste aussi à vouloir l’empêcher d’être différent, de construire un autre projet de société et de jouer son rôle dans le monde, en l’occurrence.

      • Volodymir Bellovak says:

        Il suffit d’avoir vu les vidéos de l’époque pour remarquer que les troupes russes ont appuyé de leur présence armée les séparatistes à prendre le controle des batimennts public. Meme Poutine a depuis reconnu avoir menti à l’époque et a confirmé que les troupes russes étaient sorties de leur base pour intervenir, ce qui était totalement contraire aux accords Russie-Ukraine.

        • Tchetnik says:

          « Il suffit d’avoir vu les vidéos de l’époque pour remarquer que les troupes russes ont appuyé de leur présence armée les séparatistes à prendre le controle des batimennts public. »

          -Les vidéos ne le montrent en aucune manière, justement. Vous confondez avec celles de l’organisation du referendum, ce qui n’a rien à voir. Referendum dont le résultat ne laisse aucune ambiguité du reste.

          « Meme Poutine a depuis reconnu avoir menti à l’époque et a confirmé que les troupes russes étaient sorties de leur base pour intervenir, ce qui était totalement contraire aux accords Russie-Ukraine. »

          -Poutine a simplement confirmé ce maintien de l’ordre par les troupes de Sevastopol, dans une région qui était déjà alors, par décision de son parlement, plus en « Ukraine ».

          • Volodymir Bellovak says:

            Désolé ,mais à l’époque des faits j’ai régulièrement visionné les vidéos ; les évènements dont je parle précède le référendum, et suive immédiatement la démission forcée et la fuite de Yanoukovitch. Des éléments des troupes russes ,stationnées en Crimée, ont quitté leurs casernes pour appuyer la prise de controle des batiments publics mais aussi pour encercler et « neutraliser » les forces ukrainiennes dans leur casernes afin de s’assurer que ces dernières ne prennent pas partie aux évènements en cours mais restent « neutres ». Au début de ces opérations les militaires russes s’étaient efforcés de dissimuler tous signes distinctifs russes mais il était évident en regardant les vidéos que c’étaient bien des militaires réguliers et professionnels et non de simples civils armés, en raison des tenues, de l’équipement et de l’armement réglementaires, et de moyens de transport et de l’armement lourd ( blindés, mais aussi hélicoptères de combat ) à leur disposition.

            • Tchetnik says:

              « Des éléments des troupes russes ,stationnées en Crimée, ont quitté leurs casernes pour appuyer la prise de controle des batiments publics mais aussi pour encercler et « neutraliser » les forces ukrainiennes dans leur casernes afin de s’assurer que ces dernières ne prennent pas partie aux évènements en cours mais restent « neutres ». »

              – Les hommes armés qui ont neutralisés les troupes « ukrainiennes » n’ont jamais fait partie des forces armées Russes.

              Cela a été dit mais jamais prouvé.

               » Au début de ces opérations les militaires russes s’étaient efforcés de dissimuler tous signes distinctifs russes  »

              -Donc, comment être sûrs que c’étaient des soldats…

              « mais il était évident en regardant les vidéos que c’étaient bien des militaires réguliers et professionnels  »

              -Lesquels existent dans tous les pays du monde, je connais personnellement bien des anciens de Bosnie et d’Afghanistan qui peuvent se comporter de manière tout ce qu’il y a de plus militaire sans pour autant l’être encore.

              « et non de simples civils armés, en raison des tenues, de l’équipement et de l’armement réglementaires, et de moyens de transport et de l’armement lourd ( blindés, mais aussi hélicoptères de combat ) à leur disposition. »

              -équipements en question qui est en tout point conforme aux équipements Soviétiques des années 70 et en aucun cas de celui d l’Armée Russe de 2014. Idem pour les tenues. On en trouve dans n’importe quel stock.

              Pas de nom d’officier commandants, pas de numéros d’unités, autant dire du vent.

              • Volodymir Bellovak says:

                Là Tchetnik vous déconnez, pas la peine de nier des évidences. Si ces vidéos sont toujours sur youtube allez les voir. Ne me dites pas que des civils sortent du jour au lendemain dans des blindés tout neufs, avec tout l’équipement moderne, etc…D’ailleurs des camions militaires avaient conservé leurs plaques d’immatriculation russes. Pas difficile de trouver des troupes russews alors puisqu’elles étaient sur place ( base de Sébastopol )!

                • Volodymir Bellovak says:

                  Il y avait bien des civils locaux, armés, mais aux tenues et équipements hétéroclites ( panachés comme on dit dans le jargon ), et avec un armementrudimentaire ; on pouvait très bien les différencier des « petits hommes verts », les soldats russes, dont je parle.

                  • Tchetnik says:

                    Toujours pas de numéro d’unité ni de nom d’officier commandant. Toujours du vent.

                    Les blindés en question dataient déjà de quelques décennies et n’ont rien à voir avec le matériel actuel de l’armée Russe, je le répète.

                    Ou vous avez des preuves béton, ou vous admettez votre incertitude, mais désolé de ne pas accepter vos « évidences » pour argent comptant en l’absence d’aucun élément permettant de le justifier. Et il n’y en a pas.

                    « on pouvait très bien les différencier des « petits hommes verts », les soldats russes, dont je parle »

                    -On peut juste différencier des civils de gens enlistés dans un groupe armé, mais certainement pas affirmer de manière péremptoire que ce groupe armé ait été l’Armée Russe.

                    Il ne faut pas chercher midi à 14 heures ce qui est arrivé en Crimée ni trouver des excuses bidon. Il s’agit d’un terre mises en valeur et construite par les Russes sous l’Empire Russe, au nom de l’Empire Russe, avec quelques Grecs et Arméniens, et le peuple qui l’habite s’est toujours senti Russe, jamais « ukrainien ». Ledit peuple a simplement décidé de revenir au bercail par un referendum tout ce qu’il y a de plus clair, c’est simple. Referendum conforme à la réalité de l’Histoire et décision confirmée par le parlement du bled en l’occurrence. Rien d’ »impérialiste », aucune « annexion », à la différence des « ukrainiens » qui torturent et assassinent les populations qui n’ont jamais fait partie d’aucun territoire « ukrainien » réel, fiable, historique, et ne veulent pas en faire partie (et ça fait un moment que ça dure).

                    L’Histoire comme la culture sont contre l’ »ukraine », la population concernée aussi.
                    Simple.

                    L’Armée « ukrainienne » dans le bled a d’ailleurs, pour la grosse majorité de ses soldats, fait le choix de la culture qu’elle pratique, de la langue qu’elle parle.

                    • Volodymir Bellovak says:

                      Vladimir Poutine a reconnu lui-meme avoir fni par envoyer des forces spéciales russes pour controler les sites stratégiques de Crimée, son parlement, l’aéroport, et la reddition des régiments ukrainiens sur place. Il a justifier ses décisions au pretexte de protéger la population criméenne des attaques des ukrainiens. En un sens, son point de vue n’est pas indéfendable car la population a voté très majoritairement son rattachement à la Russie, rétablissant ainsi les liens historiques unissant la Crimée à la Russie, réalités évidentes que je ne conteste pas.
                      De toute façon j’estime désormais que l’Ukraine est vraiment mal barrée dans les mains de Porochenko, Iatseniouk & Cie, et que beaucoup de ceux qui se disent patriotes ou nationalistes ukrainiens ont commis des fautes majeures morale et politique par leur violence et la peur qu’ils ont inspirée à beaucoup d’ukrainiens par leurs méthodes et leurs projets. Dans une autre rubrique j’ai tenté quelques « provocations ». Je dois bien reconnaitre qu’aux débuts de ces évènements les habitants de l’ouest ( gréco-catholiques compris )n’avaient pas plus de motifs de mécontentements que les autres ukrainiens, mais que par contre les officines américaines ont joué un très fort et mauvais role évident dans le déclenchement et la radicalisation des manifestations du maidan et de ce qui a suivi.
                      Si il y a encore des gens ayant la raison en Ukraine j’espère qu’ils vont se manifester et tenter de saunver la situation et faire revenir la paix.
                      Que Dieu ait pitié !

                    • Tchetnik says:

                      « Vladimir Poutine a reconnu lui-meme avoir fni par envoyer des forces spéciales russes pour controler les sites stratégiques de Crimée, son parlement, l’aéroport, et la reddition des régiments ukrainiens sur place. »

                      -Il l’a reconnu APRES demande du parlement local, pas avant, grosse nuance.

                      « Il a justifier ses décisions au pretexte de protéger la population criméenne des attaques des ukrainiens. En un sens, son point de vue n’est pas indéfendable car la population a voté très majoritairement son rattachement à la Russie, rétablissant ainsi les liens historiques unissant la Crimée à la Russie, réalités évidentes que je ne conteste pas. »

                      -En effet, décision aggravée du reste par le massacre d’Odessa et les exactions qui commencaient déjà à se dérouler ailleurs.

                      « De toute façon j’estime désormais que l’Ukraine est vraiment mal barrée dans les mains de Porochenko, Iatseniouk & Cie, et que beaucoup de ceux qui se disent patriotes ou nationalistes ukrainiens ont commis des fautes majeures morale et politique par leur violence et la peur qu’ils ont inspirée à beaucoup d’ukrainiens par leurs méthodes et leurs projets. Dans une autre rubrique j’ai tenté quelques « provocations ». Je dois bien reconnaitre qu’aux débuts de ces évènements les habitants de l’ouest ( gréco-catholiques compris )n’avaient pas plus de motifs de mécontentements que les autres ukrainiens, mais que par contre les officines américaines ont joué un très fort et mauvais role évident dans le déclenchement et la radicalisation des manifestations du maidan et de ce qui a suivi.
                      Si il y a encore des gens ayant la raison en Ukraine j’espère qu’ils vont se manifester et tenter de saunver la situation et faire revenir la paix.
                      Que Dieu ait pitié ! »

                      -En effet, on ne saurait mieux dire.

                      Mais cette instrumentalisation de nationalismes par des officines pourtant antinationales date du temps des Empires, pour les démolir, justement.

                      Il y a certainement des gens qui des deux côtés, tout en restant fidèles à leurs positions, veulent ma paix. Voir revenir leurs fils mutilés par la guerre contre des gens qui parlent la même langue doit y être pour beaucoup du reste.

  6. taras says:

    Hypocrisie quand tu nous tiens.C’est la Russie qui a émis les premiers « bruits de guerre » en Crimée. On récolte ce que l’on sème…

    • Taras boulba-l’orthodoxe, vous dites n’importe quoi. C’est durant les jeux olympiques d’hiver que le coup d’Etat fomenté par les yanquis a eu lieu en ukraine.

      Les criméens ont appelé en foule (voir les vidéos d’époque!) la Russie au secours. Un referendum a été organisé, le résultat a été largement en faveur du rattachement à la Russie. Pas une seule victime n’a été à déplorée. Les sondages en Occident démontrent qu’ils sont maintenant plus de 95% qui voteraient pour le rattachement à la Russie si c’était à refaire.

      Les bruits de bottes sont venus de Kiev, par contre, qui sans même avoir pris le temps de discuter avec les citoyens du Donbass les ont attaqué avec l’armée et les milices privées des oligarques juifs.

      Les bruits de bottes sont exclusivement du côté occidentale. Qui est-ce qui envoie des hommes et des armes en Europe? C’est Poutine qui envoie des hommes et des armes au Mexique et au canada peut-être, aux frontières de vos maîtres yanquis ?

      Vous êtes un nationaliste qui est train de suivre le même cheminement que les nationalistes ukrainiens. Par haine de la Russie vous vendez votre âme au diable et vous vous complaisez dans votre asservissement.

      Montesquieu déjà avait écrit son histoire des Troglodytes en pensant à vous, votre modèle traverse les siècles. Vous avez besoin d’un tyran.

      • taras says:

        Montesquieu avait pensé à moi? vraiment ça me fait chaud au coeur.
        Les maîtres yanquis viennent de refuser l’aide aux affreux nazis du bataillon Azov ce qui devrait réjouir tous les plumitifs de MPI planqués derrière leur nikabs-pseudos, grands ouvriers de la lutte finale pour un nouvel ordre mondial sans « cathos-fachos-natios ».

    • Tchetnik says:

      « C’est la Russie qui a émis les premiers « bruits de guerre » en Crimée »

      -Preuves?

      • taras says:

        réécouter Poutine, tout simplement!

        • Tchetnik says:

          Je l’ai lu et écouté, fils.

          Toujours aucune preuve.

          Tu as dû mal comprendre, vu que tu ne parles pas la langue, tchado.

          De plus, si tu te souviens bien, l’histoire de la Crimée se déroule après ta révolution de « maidan », pas avant.

          • Oui, la révolution du Maîdan est avant pas après. C’est déjà ce que je lui ai écrit plus haut, mais il ne tient pas compte de la réalité, la seule chose qui l’intéresse c’est de faire de la contradiction.

  7. Denis says:

    Nos déchirements, honnêtes, partisans ou manipulés, ne servent à rien!
    Qu fait quoi pour que cela cesse?
    Quel droit REEL des peuples pour disposer d’eux-mêmes?
    Ou alors ce n’es valable que pour les musulmans, comme au Kosovo???
    Et sans doute bientôt en « Macedonie », dans les banlieues, etc…

  8. Volodymir Bellovak says:

    Les militaires russes ayant opéré en Crimée l’ont fait avant le référendum, et pour cause, puisque c’était justement pour qu’il puisse avoir lieu; je n’invente rien : V. Poutine lui-meme en parle dans un film documentaire russe sur le sujet. Quoiqu’on pense du font il faut reconnaitre à Poutine d’avoir agi avec tact. De toute façon on ne va pas ergoter, l’essentiel n’est plus là. Je pense que toute cette histoire aurai du etre évitée, espérons quant meme le retour de la paix, mais je vois mal comment maintenant l’Ukraine déchirée en deux ( au minimum ) va pouvoir se réunir ? Les américains ont décidément encore fait un très sale boulot, comme d’habitude. Concernant les empires en général, si je suis d’accord avec vous concernant les projet de certains pour démolir les autres ( ex.:l’empire austro-hongrois ) je diverge avec vous Tchetnik sur le seul point de leur pertinence. Je préfère, avec St Thomas d’Aquin, les états-nations plus stables, « gérables » et fiables, par principe, et me méfie des empires dont on ne sait vraiment jamais jusqu’ou ils vont fixer leurs propres limites…Mais c’est un autre débat…

    • Tchetnik says:

      Ce qui est dommage car les empires peuvent proposer un projet de société, un idéal fondamentalement Chrétien respectant, comme c’est un peu le principe de l’Empire, les identités et les héritages des peuples, comme l’Empire d’Autriche sut le faire imparfaitement, mais positivement.

      Cependant, il est logique que les peuples unis par un patrimoine et un idéal de vie commune aspirent à un état. A condition qu’il coincide réellement avec un patrimoine culturel et une Histoire bien définie, vécue en commun.

      • Volodymir Bellovak says:

        D’accord avec vous.

      • François says:

        Les empires peuvent proposer des modèles intéressants mais leurs défauts c’est que pour se maintenir ils doivent sans cesse se renforcer et être les meilleurs.

        Les moyens états (comme la France) doivent manœuvrer entre ces géants, pour exister et avoir une certaine indépendance de manoeuvre. Le problème c’est qu’il leur faut des chefs valeureux et patriotes. or le système démocratique est fait pour ne générer que des médiocres qui ne pensent qu’à s’enrichir vite entre deux élections, et prennent des mesures démagogiques uniquement pour gagner les élections et durer, sans souci du bien commun. La présidence à 5 ans accentue énormément le phénomène. Ce système ne peut engendrer toujours que davantage de médiocrité.

      • taras says:

        Le principe est juste Tchetnik mais pour l’Ukraine il n’y a pas de parimoine culturel et d’Histoire « bien définie, vécue en commun » 2 langues distinctes, une partie de l’orthodoxie qui a toujours su s’ouvrir au siège apostolique ROMAIN (uniates), une tradition politique ukrainienne moins impérialiste, une imprégnation occidentale,au bon sens du terme, plus traditionelle qu’en Russie(culture plus centre-européenne qu’asiatique)… En refusant l’identité Ukrainienne, la Russie a semé la guerre, et vous en êtes les collaborateurs aveugles. Votre camp ukrainophobe doit certainement se réjouir de voir la Gauche ukrainienne se réorganiser « contre la guerre ». Bien joué les cocos, pseudos patriotes défenseurs des chrétientés d’Orient. Défilerez-vous le 20 juin pour les uniates d’Ukraine dont vous approuvez à mots couverts l’élimination pour suivre votre idéal puant de troisième Rome?

  9. Tchetnik says:

    « Le principe est juste Tchetnik mais pour l’Ukraine il n’y a pas de parimoine culturel et d’Histoire « bien définie, vécue en commun » »

    Mais c’est bien pour ça que ce pays n’existe pas, justement.

    « En refusant l’identité Ukrainienne, la Russie a semé la guerre,  »

    -La Russie se contrefout d’une identité qui n’existe pas et en bombardant, torturant et assassinant les civils d’Odessa et du Donbass, il faut bien reconnaître que rayon « semer la guerre », vous vous y connaissez. En tout cas face à des gens sans défense.

    « Votre camp ukrainophobe doit certainement se réjouir de voir la Gauche ukrainienne se réorganiser « contre la guerre ».  »

    -On se réjouit surtout de voir des mères de famille protester contre l’envoi de leurs fils dans une guerre que vous voulez et que eux font à votre place.

     » Défilerez-vous le 20 juin pour les uniates d’Ukraine dont vous approuvez à mots couverts l’élimination pour suivre votre idéal puant de troisième Rome? »

    -L’idéal de « troisième Rome » n’existe plus depuis Ivan III, il faudrait t’aggiornamenter. Et pour le moment, ceux qui se font éliminer ne sont pas les uniates mais les Russes du Donbass. Ne pas faire d’inversion accusatoire, fils.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com