A l’annonce par Marine Le Pen de la naissance d’un groupe au Parlement européen a succédé celle que ni Jean-Marie Le Pen ni Bruno Gollnisch n’en feraient partie.

Bruno Gollnisch s’en explique :

Communiqué de Bruno Gollnisch,
Député européen

La création du groupe parlementaire « Europe des nations et des libertés » vient d’être officialisée. De très nombreuses questions posées me conduisent à la précision suivante : Marine Le Pen m’ayant indiqué que Jean-Marie Le Pen ne se verrait pas proposer d’en être membre, je lui ai déclaré alors que je ne pourrai non plus en conscience y adhérer tant que perdurerai cette situation. Elle m’a dit comprendre ma position.

Mon attitude ne résulte pas d’un différend sur la présence de collègues d’autres nationalités avec lesquels j’ai d’excellentes relations. Simplement, élu puis réélu député, dernièrement sur la liste que Jean-Marie Le Pen conduisait en 2014, ma conception de l’honneur ne pouvait me conduire à participer à un groupe excluant celui à qui nous devons, depuis la percée historique de notre entrée à Strasbourg en 1984, d’avoir maintenu la flamme de l’espérance nationale au milieu de tant d’adversité.

« Patriotes de tous les pays, unissons-nous » était le mot d’ordre de nos actions. J’y reste plus que jamais attaché, et continuerai de travailler dans ce sens avec tous.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. GARREAU says:

    Je comprends bien la position de Bruno Gollnisch mais elle me semble totalement anachronique dans le monde actuel.
    L’essentiel aurait été de participer à ce groupe afin de faire entendre sa voix et d’apporter toute sa richesse intellectuelle au travail qui doit se faire pour tenter d’arrêter l’effondrement de notre culture au sens le plus large qu’il soit .
    L’immigration torrentielle qui aborde nos côtes, la décadence totale de l’école sont les problèmes qui doivent concentrer tous les efforts des nationaux et non pas l’avenir politique de monsieur Le Pen, malgré toute la sympathie que j’ai pour lui depuis 40 ans .

  2. Sancenay says:

    Nous défendons les traditions ? l’honneur , la fidélité et la loyauté n’en sont-il pas des éléments essentiels ?
    Merci Bruno de le rappeler en toute simplicité aux yeux du monde qui trouve ici une occasion, assez rare sur le champ politique, de le redécouvrir.
    L’histoire a prouvé, n’en déplaise à quelque évadé de l’Ena, qu’il s’agit là d’ une ligne de conduite sensiblement plus pertinente et efficace à terme que l’usage gourmand , fût-il présenté comme « professionnel », d’une calculette pour protéger l’humanité de ce qui la menace essentiellement.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com