medecin-burn-out

En Champagne-Ardenne, plus d’un médecin sur trois serait enclin à un syndrome d’épuisement professionnel. Ces chiffres inquiètent les professionnels de santé.

Un sondage a été réalisé par la société BVA (à la demande de l’association Paroles de professionnels par l’Institut d’études de marché et d’opinion), où 120 médecins généralistes ont été interrogés.

Les résultats? Ces dernières années, la charge de travail a bien changée, les patients deviennent de plus en plus exigents, ce qui entraine, pour le médecin, des journées à rallonge et c’est tout un cercle vicieux qui s’installe.

La cause en est que les moeurs ont changé. Pour le moindre symptome, les patients se ruent sur internet et trouvent de tout et n’importe quoi, ils posent alors beaucoup plus de questions à leur médecin qui se doit de trier les informations que le malade a reçues. La demande des malades d’en savoir toujours plus sur ce qui les atteint oblige le praticien à plus de pédagogie et modifie considérablement sa façon de travailler. De plus, le comportement des malades a changé et une demande plus sociale que médicale devient necessaire. S’ajoute aussi la population vieillissante qui a besoin d’être orientée pour les aides (notamment pour ceux qui souhaitent rester à domicile).

Les médecins généralistes qui sont les premiers touchés par le burn out sont ceux qui se laissent déborder par le plus d’investissement, le plus de disponibilité, le toujours plus d’écoute.

Cette étude montre que ce syndrome d’épuisement professionnel touche largement les professions médicales. Si les soignants tombent malades, qui va soigner la population ?

Clairette Roux

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Pingback: Burn Out : Quand les médecins en sont at...

  2. Bourgeois says:

    Certes on ne peut se réjouir du malheur de quiconque; mais pourquoi les médecins n’apprendraient ils pas leur métier « de l’intérieur ». Peut-être sont ils alors mieux à-même de comprendre et soigner leurs patients.
    Ceci dit, cela vaudrait le coup d’analyser les causes personnelles (du personnel soignant), sociales et politiques de cette situation.
    Mettre en première ligne le comportement des patients est, me semble-t-il un peu réducteur; même s’il intervient indubitablement dans le phénomène.

  3. Garantez says:

    Les médecins ne se déplacent plus pour soigner leurs malades … contrairement à ce qui se pratiquait avant.
    Ils ont des malades qui « n’avalent » plus leurs comprimés sans explications … ça c’est plutôt mieux qu’avant !
    Ils ont une « morale » élastique quand à leur point de vue sur l’avortement par exemple …
    Bref, leur tête est mal formée et ça les rend malades … normal ! et … dommage pour tout le monde !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com