immigrés-calais-mpi

Entre la France et l’Angleterre, c’est la guerre des ferries. La Competition and Markets Authority (CMA), autorité de la concurrence britannique, affirme qu’Eurotunnel se trouve en situation de monopole en ce qui concerne le trafic transmanche reliant Calais et Douvre. Un monopole qui s’étend à la fois au trafic par le tunnel sous la Manche mais aussi par mer via sa filiale maritime My Ferry Link.

En conséquence, l’Angleterre veut fermer ses quais aux ferries de la compagnie française My Ferry Link. De quoi menacer 600 emplois. Alors, dans la région, élus de l’UMP et du PS ont trouvé un accord sur la réplique : ils menacent l’Angleterre de laisser passer les migrants.

De Natacha Bouchart, maire UMP de Calais, à Daniel Percheron, président PS du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, en passant par Yann Capet, président de la fédération socialiste locale, tous s’accordent pour ouvrir les frontières et se débarrasser des nombreux clandestins en les laissant embarquer vers la perfide Albion.

Le chantage à l’immigration fera-t-il céder l’Angleterre ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Martinez says:

    Si les anglais veulent casser la concurrence ils doivent construire un autre tunnel sous la manche. Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. Seul des ferrys peuvent faire concurrence à d’autre ferrys.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com